Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 11 janvier 2011

Inunah's Animal Crossing

Vous avez déjà joué à Animal Crossing ?

Si un jeu peut définir mon enfance, c'est celui-là, C'était Animal Crossing. C'était comme avoir une vie alternative et idyllique. La plupart des gens y jouent 15 minutes par jour, sauf cas exceptionnels, comme participer à un festival ou refaire la flore du village. Moi j'y passais des heures et des heures : J'avais une opération pousse de fruits lucrative qui m'occupait comme un dingue.

Ma ville s'appelait Town (J'étais un gars de 10 ans très original) et les fruits natifs étaient les pommes. le sud entier de mon village, de la mer jusqu'au poste de police et aux falaises, étaient des forêts de fruits...et d'arbres à fric. J'ai même eu le jeu avec la carte mémoire spéciale. J'adorais Animal Crossing, mais des fois, les jeux disparaissent, comme les amis en vrai, et j'imagine que c'est ce qui s'est passé.

Animal Crossing et la Gamecube ont pris la poussière, Et quand on a eu la Wii, la Gamecube a disparue. ça ne m'a rapporté que 12$, et ça m'a aidé un poil. Animal Crossing ne valait pas mieux, genre 6$, et j'aurais souhaité ne jamais l'avoir échangé, pour raisons sentimentales, mais aussi pour ma santé mentale. Mais, la 360 a pris la place de la Wii, et ce fut au tour de la Wii de prendre la poussière aux côtés de mes jeux Game Boy Colors et Game Boy Advance.

Aujourd'hui, j'avais décidé de dépoussiérer ma Wii pour jouer un peu à Starfox Adventures. Je garde habituellement ce jeu dans un carton rempli d'autres jeux, câbles, manettes et cartes mémoires, Mais je ne le trouvai pas. J'ai regardé pendant au moins 15 minutes, creusant vers Tony Hawk et Grand Theft Auto et Pokémon - J'allais laisser tomber pour jouer à la 360 quand je trouvai quelque chose au fond du carton. C'était une boite sans étiquette que je n'avais jamais remarquée, mais en l'ouvrant...

Je vis Animal Crossing, et dans le petit espace en bas à gauche il y avait la petite carte mémoire avec les jeux NES dedans. J'imagine que c'était la ville de ma petite soeur, ou une copie qu'un ami a oublié chez moi, alors je le mis avec un sourire, plus par nostalgie qu'autre chose.

On pouvait remarquer rapidement que quelque chose clochait, encore plus quand on grandit et qu'on a la chose en question. Les divergences sont amplifiées, et tout de suite en l'entendant, je sentais que la musique n'allait pas. Je ne sais pas quoi- mais un truc n'allait pas. Au tout début à l'écran titre, la musique commence avec les rythmiques, puis vient le piano.

Il n'y eut pas de rythmique, ça arriva direct au piano, et après quelques secondes, la batterie arriva...mais décalée. Un petit peu, assez pour que je m'en rende compte et en sursaute un peu, comme si quelqu'un avait décalé le rythme et changé la tonalité du piano. Le logo arriva normalement, mais le copyright et le 2001, 2002 Nintendo avaient disparu, laissant place à un 8 mis sur le coté, comme le symbole infini.

A ce moment, je pensais que ce n'était que des glitchs mineurs - les graphismes étaient bons, et le reste était normal, alors j'appuyai sur start.

Normalement il y a cette scène de chargement où l'on parle à un des habitants du village pour sélectionner un fichier. Il y en eut un, mais étrange : ce n'est pas un perso que je connaissais., C'était un chien avec la même silhouette que Kéké Laglisse, mais il était tout noir et avait des yeux jaunes brillants. Dans le label du nom, il n'y avait pas de nom. C'était une version altérée de Ramsès, le chien-momie qu'on voit dans les versions DS et Wii.

Autre chose bizarre : le langage. Au lieu du petit blabla bizarre mais mignon qu'on entend, c'était plus bas et prononcé, ça ressemblait pas à rien : on aurait dit un langage étranger authentique, et le ton de la voix rendait la chose plus sinistre et intense, bien plus que ce que le jeu peut paraître. Le dialogue était normal, Mais quand on commence une nouvelle ville, Kéké Laglisse est supposé présenter le jeu.

Evidemment, ce n'était pas le cas, Et ce Lucky bizarre arriva au discours normal de Kéké, jusqu'au bout. Il disait que la vie en soi est solitaire, mais avec des amis, ça peut être plus amusant, surtout si on est avec quelqu'un...POUR TOUJOURS. Je ne sais pas si vous avez déjà fait reset en pleine partie, mais quand Resetti, cette purée de taupe, vous gronde pour avoir fait reset, la police de caractère prend une grosse taille. le "pour toujours" était aussi gros à ce moment.

J'essayai de joindre les pièces dans ma tête. J'étais pas très content de cette version du jeu, je l'avoue. Mais avant que je puisse m'en remettre, la scène du train arriva.

Je ne vais pas dire que j'étais effrayé comme tout, mais JE VIVAIS dans une vraie creepy pasta ! Je veux dire, quoi, ce genre de truc n'arrive qu'une fois ! J'ai pensé, “Quel mal un jeu peut-il faire ? C'est Animal Crossing.” Je me sentais vraiment comme un attardé. La scène du train commençait déjà. Charlie arriva normalement, pour me demander la date, je la confirmai, il me remercia, ria de sa blague, et le reste du speech se déroula comme dans mes souvenirs. ça semblait normal, et je me sentis un peu mieux.

Jusqu'à ce que je remarquai la femme sanglier, Joan, qui vend les navets le samedi.

Si vous êtes attentifs dans Animal Crossing sur Gamecube, vous remarquerez qu'elle est assise derrière vous dans le train, ronflant, et de temps en temps se réveillant et regardant autour d'elle...Et bien, d'abord, Joan avait des grosses poches sous les yeux, et ils semblaient plus fuyants, comme si elle était fatiguée. Et quand elle ouvrait les yeux...ils saignaient. Le sang, et ses iris, étaient hyper réalistiques: comme si on avait filmé quelqu'un avec des yeux ensanglantés et avait collé ça sur la texture. J'ai hurlé et j'ai failli échapper la manette : le jeu continua.

Charlie me demanda mon nom. Je n'ai rien tapé de précis, mais...quelque chose lui dit que mon nom était Lucky. Le clavier du jeu bougeai tout seul, et le bruit de sélection d'une lettre faisait un espèce de couinement à haut volume, comme un cochon égorgé. Normalement, il rit quand il voit le nom...mais il resta silencieux. Il me regarda, inexpressif. Il me demanda alors si j'aimais mon nom. Le curseur bougea tout seul sur “C'est cool, non?”

Il n'y eut pas de texte ensuite. Charlie me regardait. Je ne pouvais pas bouger : la musique en arrière plan, qui était normale jusqu'à maintenant, commença à faire des "hummmm" et des bruits étranges de plus en plus fort. J'étais figé : je ne pouvais pas regarder ailleurs alors que Charlie cligna. Quand ses yeux s'ouvrirent, ils étaient comme ceux de Joan’s, mais plus gros, et on voyait bien le sang couler le long de la tête jusqu'à la bouche. La musique allait à un point où il fallait que je me couvre les oreilles jusqu'à la fin.

Tout s'arrêta d'un coup : plus de musique, plus de sifflement de train. rien. Charlie continuait à saigner en silence, regardant fixement en saignant. Le sang commençait à s'accumuler sur ses jambes, et se répandait au sol goutte à goutte. On pouvait l'entendre durant tout ce temps, même par dessus la musique. Plic. Plic. Plic.

Puis les hurlements commencèrent. Je n'ai jamais rien entendu de tel : long, hideusement faits et qui remplissaient mon crane, limite faisant une boucherie en dedans. Charlie commença à fondre devant moi : Sa bouche rentrait dans son visage, ses oreilles dans sa tête, et ses yeux dans tout et couvraient tout de sang alors que les hurlements allaient plus forts et les symboles infini, en résolution très basse, flashaient sur l'écran à différents endroits, puis, aussi vite que cela commença, l'horreur s'arrêta. Ecran noir. Plus rien d’autre.

Je me forçai à me lever, et je crois que j'ai vomi aussi. J'ai pris tout ce qui me restait de force pour m'approcher de la Wii et l'éteindre. Je restai allongé par terre pendant 15 minutes.

Avant d'éteindre, j'ai vu quelque chose. ça avait des yeux, et ces yeux m'attendaient aux pieds du lit cette nuit-là. ça m'a réveillé, ils étaient blottis là. Je pouvais le voir du coin de l'oeil. Il attend que je le fasse.

Ceci était ma lettre de suicide.

Au revoir.
Auteur : Inunah

Le Rake ?
Creepypasta originale ici

13 commentaires:

  1. Lol, j'avai déjà lu cette creepy, je suis revenu sur le blog pour voir si y'avais des nouvelles creepy et j'ai vu que tu avais mis une photo, ça m'a fait peur =x Sale fou Max ! :o)

    RépondreSupprimer
  2. le "ceci est ma lettre de suicide" casse tout :(

    RépondreSupprimer
  3. j'avoue le coup du "ceci est ma lettre de suicide" nique tout

    RépondreSupprimer
  4. Le nom du chien-momie sur DS est Ramsés ...

    RépondreSupprimer
  5. Au contraire la fin "ceci est ma lettre de suicide" est le meilleur passage du texte

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que j'ai vomis aussi, ceci était ma lettre de suicide. Très bonne mémoire quand même... Sinon sympa sans plus .

    RépondreSupprimer
  7. C'est fou comme juste une image,même légérement modifié peut marquer les esprits !

    RépondreSupprimer
  8. On dirait que l'image a été modifiée ou photoshopée ou que quelqu'un a foutu un montage...

    RépondreSupprimer
  9. Le "ceci est ma lettre de suicide" casse tout, si tu veux te suicidier sur ta lettre de suicide tu explique les raisons pas ta vie !

    RépondreSupprimer
  10. La lettre de suicide a tout cassé...en sachant que l'histoire était pas mal expliquée et que j'ai vraiment bien tout imaginé, c est vraiment dommage d'avoir fait sortir le jeu en dehors du jeu si je puis dire ...et franchement le sang aurait put être un peu mieux fait...je veux dire ON VOIT AU TRAVERS QUOI!!!
    ce qui serai génial ce serai une creepypasta animal crossing sans gore et sans cris! A la BEN drowned quoi! Détachés un peu du sonic.exe!!! La seule pasta gaming que j'ai lut et qui était originale et qui n'était pas BEN drowned c'était strangled red (rouge étranglé) qui avait l'air bourré de clichés au début et qui s'avérait être totalement différent, mais la c'est exactement le contraire ça avais l'air pas mal (sauf pour les cris) jusqu'aux yeux sous le lit...

    RépondreSupprimer
  11. Et juste pour préciser, étranglée red c'est ENCORE une creepypasta sur pokémon!

    RépondreSupprimer
  12. "réaliste" en bon français pas "réalistiques"

    RépondreSupprimer