Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 7 janvier 2011

Je ne dors plus depuis (I don't sleep anymore)

Tôt cette semaine, dimanche soir, j'ai fait un rêve. A ce moment je me doutais bien que c'en était un. J'étais devant ma maison sous une pluie torrentielle la nuit et je me disais qu'il fallait que je rentre pour me réveiller. Je m'approchais de la porte et plaça mon poing sur la porte-fenêtre, prêt à toquer. Je savais que ma prochaine action me rapprocherait de mon conscient. Au moment où je toquais, le bruit produit fut si lourd et profond, Si terrifiant que ça m'a réveillé.

BANG BANG BANG

Je me leva d'un seul coup et écouta, prêt à ré-entendre ces coups. J'avais chaud, je suais à grosses gouttes et mon coeur battait fort, Je ne croyais pas pouvoir faire la différence entre les battements de mon coeur et le toc de la porte. Après avoir repris mes sens et réalisé que la probabilité que quelqu'un toque à ma porte au moment précis ou j'ai rêvé de ça était minime, je me suis rendormi.

Lundi, la nuit suivante, j'ai fait le même rêve. Face à ma maison sous une averse, comme hier, regardant intensément ma maison. Je marchai doucement vers la porte, cette fois c'était ouvert. J'entrai et allai directement à la cuisine. J'ouvris un tiroir et sortit le plus gros couteau à viande que j'aie. Je regardai mon reflet dans la lame.

Si vous regardez assez longtemps et fixement votre réflexion sur la lame, vous verrez éventuellement si quelqu'un vous observe. Vous savez que c'est votre reflet, mais pendant une seconde, vous l'oubliez et vous vous inquiétez, comme si c'était quelqu'un caché derrière votre reflet. En regardant mon reflet faire un sourire mauvais, ça m'a à peine pris une seconde pour réaliser que quelqu'un me regardait. Au moment ou je le réalisai, je lâchai le couteau.

BANG

Encore une fois, je me réveillai en sursaut. Le son du métal tombant dans le tiroir à ustensiles était si précis et clair comme du cristal, ça ne pouvait pas être un rêve. Vraiment flippé cette fois, je descendis à la cuisine. J'étais à moitié endormi et il fallait que je m'en assure. J'ouvris le tiroir. Je me sentis mieux en constatant que le couteau était à sa place. Je refermai et retourna au lit. Cela prit plus longtemps, mais je me rendormis.

La nuit de mardi, mon rêve commença avec mon sourire dans le reflet. D'après le regard, je voyais que l'homme du reflet savait qu'il regardait quelqu'un de confus et apeuré. Je me vis regarder dans la réflexion de la lame, déjà en main, pendant que j'étais dehors sous la pluie. La porte de devant était ouverte. J'entrai dans ma maison, directement dans ma chambre. Je regardai le lit et je vis quelqu'un y dormir. C'était moi.

Je sais ce que j'allais faire, mais aussi que je ne pouvais pas l'empêcher. Alors, je me suis répété encore et encore “Réveille toi”. Mes émotions étaient à deux extrêmes. J'étais terrifié, mais en même temps, j'avais l'adrénaline et l'excitation du meurtre. “REVEILLE TOI !”

Je roulais sur le coté du lit et me leva promptement. J'étais complètement en nage, je crevais de chaud, mais content de voir qu'il n'y avait personne avec un couteau dans ma chambre. Cela me prit quelques secondes pour réaliser que je tenais quelque chose dans ma main. Je savais ce que c'était bien avant que j'y jette un coup d'oeil et je vis mon reflet. C'était le couteau à viande, et cette fois, mon reflet avait une expression terrifiée.

Je ne dors plus depuis.
Auteur : Devouring

Creepypasta originale ici

6 commentaires:

  1. pas mal moi une fois j'ai vue pendant la nuit mon chat me ragard il n bouger pas il me regarde juste fuxement pui quand j'ai mi mon pied par terre ses yeux son devenu rouge et un grand crit ma fai sursoter je me suis cacher sous ma couette et quand j'ai allumet la lumier mon chant avai disparu ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le viol de l’orthographe aussi ça te fait sursauter?

      Supprimer
  2. Un détail casse tout...

    "La nuit du mardi, mon rêve commença avec..."

    Je ne voudrais pas la faire à la "Inception" mais vous vous souvenez souvent du début de vos rêves, vous ? Moi jamais.

    RépondreSupprimer
  3. Je me permet de récupérer pour la faire partager sur jeuxvideo.com, je n'en serait pas l'auteur :)

    RépondreSupprimer
  4. Y a un autre détail qui casse tout, mais c'est dans d'autres histoires aussi et là c'est pas la pire .. " je me leva " passé simple, c'est me " je me levai " >_<
    Sinon, elle est bien.

    RépondreSupprimer