Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 23 avril 2012

Il rôde toujours...

La nuit tombe sur Rouen. Les voitures se raréfient, les lumières disparaissent peu à peu ... la ville se purge de ses parasites sonores. On ne distingue plus que le silence, le long silence qui se prolongera jusqu'aux premières lueurs. Pourtant, Rue d'Amiens, un cri brave l'harmonie imposée par l'obscurité.

Un cri ... ? Des pleurs plutôt ... un long gémissement ... une plainte grinçante ... ! Le bruit vient d'un petit appartement ... nouveaux locataires ... profil classique ... un couple et leur rejeton. Pour être plus précis, la lamentation vient de la chambre du petit ... Gamin classique, lui aussi .. neuf ou dix ans.... bagarreur, bon vivant, adepte de jeux-vidéos, collectionneur de carte et surtout, répondant au nom tellement particulier de « Théo », l'archétype du gamin quoi. Pourtant, ce soir-là, au lieu d'observer ses cartes, ou de jouer à la console... il pleure... il pleure ? Il hurle à la mort plutôt, ses sanglots et ses appels à l'aide résonnent dans le petit deux-pièces.

Les « Mamaans... Mamanns » ont eu raison du sommeil de la concernée. La pauvre était en plein rêve ... un rêve plein d'espoir ... un univers à elle, où elle pouvait s'émanciper de sa condition de caissière malmené par le libéralisme ... un rêve où elle échappait au stress, à son rôle d'esclave ... un rêve ou tout était beau. Le réveil fut ...brutal. Un mur miteux, rongé par l'humidité ... un matelas sale ... et bien entendu les cris du mioche. Triste retour à la réalité. Elle réveille son compagnon.

« Mmhmh, quoi ? »
« Le p'tit chiale, il arrête pas gueuler »
« Et ? »
« Ben ... faudrait peut être allez voir .... Ça se trouve il a des problèmes le gosse »
« Problèmes mon cul ! Il a fait un cauchemar, v'la tout. Rendors toi va ... »
« Mais ... »
« Il a juste fais un cauchemar je t'ai dit ! Dans quelques minutes il se rendort ... ! Alors arrête de me faire chier avec ses conneries ! Je dois dormir moi, je bosse demain ... ! »

Et effectivement, dix minutes plus tard, les pleurs s'arrêtent ... plus un bruit dans la maison ... retour au silence originel ... pourtant la mère est inquiète ... son instinct maternelle la pousse à aller voir ce qu'il se passe dans cette chambre ... elle sent que quelque chose va mal ... que le petit est en danger. Bravant l'interdiction du père, elle sort discrètement de son lit ... pas un bruit ... elle marche sur la pointe des pieds. La voilà au seuil de la chambre ...

Le grincement de la porte est insupportable ... mais certainement pas aussi insupportable que la vision macabre qui s'offre à elle. Fenêtre ouverte, chambre en désordre et un petit message peint sur le mur : « Il a juste fait un cauchemar ... ». Inutile de préciser que ce message est de couleur rouge et qu'il y a peu de chance pour que ce soit du feutre. Désespérée, elle tombe à genoux devant ce spectacle insoutenable ... Partagée entre peur, tristesse et culpabilité, elle tente d'appeler son fils, « Théo, Théo, où tu es ? Répond moi! Pitié! Théo!? ». Un ricanement sordide résonne dans la chambre. Tétanisé, elle tente d'appeler à l'aide mais rien ne parvient à sortir de sa bouche. Les ricanements continuent, des ricanements malsains et dérangeants. Elle essaye de s'enfuir ... impossible ! Elle est figée au sol et ses muscles refusent de réagir.

Soudain, elle voit un homme devant la porte. Mais cet homme là n'est pas son compagnon. Il est petit, bossu, il porte une tenue d'hôpital imbibée de sang et affiche un sourire glaçant. Une vision d'horreur la frappe : l'homme tient dans sa main une tête humaine. Avec tout ce qu'il lui reste de courage, elle ose demander en sanglotant : « Ce n'est pas ... ce n'est pas ... pitié, NON, ce n'est pas... ? » L'homme se contente d'acquiescer en souriant, puis claque la porte. Retrouvant le contrôle de ses membres, la mère se jette contre la serrure et tente de l'ouvrir. Mais rien à faire. La porte est bloquée. Elle entend les bruits des pas de l'homme. Il se dirige vers la chambre de son conjoint. Elle hurle pour le prévenir. Elle tape de toutes ses forces contre la porte. Trop tard. Impuissante, elle entend le cri horrifiée de son compagnon, accompagné de ce même ricanement sadique. L'homme s'arrête de rire. Un grognement sors alors de sa bouche : « - A ton tour, maintenant .... ».



« - Alors Lucien, cette affaire ? »
« -Histoire sordide, un couple, leur gosse, tous étripés la nuit dernière, tout ça dans une mise en scène macabre. Vraiment difficile à voir, je sais pas comment je vais retrouver le sommeil après ça moi ... »
« -On a un suspect ? »
« -A priori un dingue, l'hôpital psychiatrique a signalé une fuite ce matin et ça correspondrait plutôt au profil : schizophrène... passé criminel ...»
« -On peut vraiment dire que le monde devient fou. Il a agi comment ? »
« - A priori il est rentré par la fenêtre, ils habitaient au premier étage, il devait être munis d'une arme blanche, vu l'état des victimes. Et c'est tout ce qu'on sait sur lui. Et ce taré rôde encore dans les rues ... »


Et voilà comment se termine cette histoire, ou du moins cette partie de l'histoire. Pourquoi " cette partie de l'histoire " ? Car il est peu probable que le tueur rentre gentiment dans son asile de fou, n'est-ce pas ? Il recommencera certainement. Ça serait même plutôt logique, quand on y réfléchis. Qui sait, peut être que tu joueras un rôle dans cette histoire. D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi j'utilise le conditionnel puisque tu y joue déjà un rôle. Si, si, je t'assure, tu n'entends pas les ricanements dans ton couloir ?



Auteur : ToxicWaste

Etrangement, la photo me fait penser à moi quand je ricane comme une hyène devant mon miroir après avoir bu des litres d'alcool... Sinon, vous n'avez pas remarquer qu'il y a une présence suspecte chez vous après avoir lu ceci ? (Au passage, première pasta à être publiée grâce aux votes sur le forum puisque c'était le moyen " efficace " pour permettre aux autres lecteurs de faire savoir si une pasta mérite (Ou pas.) d'être poster sur le site.)

23 commentaires:

  1. L'image, c'est celle de Jeff the Killer mais en vraie ! d'ailleurs, ou en est la traduction ? Sinon pasta moyenne. pas super effrayante.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'avais lue sur le forum celle-ci. Elle est bien racontée je trouve, j'apprécie le ton de l'auteur ! Après, elle n'est pas super effrayante mais reste une pasta plutôt bonne je trouve.

    RépondreSupprimer
  3. Mouais, Pasta sympa, cependant, j'aime pas le principe de reprendre la créature d'une autre Creepypasta.

    Sinon, j'aimerai proposer une Creepypastas, c'est une Pasta française assez connue ! Peux-tu me prêter oreille attentive Rob Nukem ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Concernant la proposition de pasta, par ici :

      http://creepypastafromthecrypt.xooit.fr/index.php

      Puisque j'ai viré le mail pour permettre de laisser la parole aux autres lecteurs de voter les pastas proposés par de nouveaux auteurs afin de savoir si elles méritent leur place sur le site ou pas, ce qui mettra fin aux pastas qui passent sans avoir l'avis des lecteurs.

      Supprimer
  4. Oh ouais, mais je n'aime pas vraiment les Forums, tu ne pourrais pas la poster sur ton Forum pour voir l'avis des membres ? ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum... D'accord, envoie-là à creepypastafromthecrypt@gmail.com et je la posterai illico presto sur le forum. ;)

      Supprimer
  5. Ca marche pas chez moi, si tu veux je peux te donner le nom de la Pasta, on en parle assez sur Internet pour que tu la retrouve, non ? ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yup, je pense que je la retrouverai avec son nom. :)

      Supprimer
  6. Elle s'appelle Beautiful Organs. Je l'ai trouvé sur JV.Com ! Y'a de bonnes Pastas dans le tas (je crois que je t'y ai déja vu sur le 15-18 non ?) !

    RépondreSupprimer
  7. J'habite à Rouen.. T.T
    Sinon, super site!

    RépondreSupprimer
  8. J'habite à Rouen aussi ...

    RépondreSupprimer
  9. Mmmmh pas très rassurant tout ça. Mais recevoir ce tueur là ne me dérangerait pas vu que j'aime beaucoup le jeune Jeff The Killer.
    Cependant je remarque que les creepypastas "Jeff the killer" et "Go to sleep" ne sont pas présente sur ce site.
    Le seront-elles un jour ?

    RépondreSupprimer
  10. Poumpidoumpidoum... Tiens, une creepypasta! Hé!! Comment tu la connais celle la? J'étais pourtant sûr qu'il n'y avait pas eu de témoins!

    RépondreSupprimer
  11. En même temps mon petit Nico', si tu voulais tant que ça qu'il n'y ait aucun temoin. Tu aurais du poser un oeil beaucoup plus attentif à ce qui se passait derière toi...

    RépondreSupprimer
  12. J'habite à Rouen.
    Mais merci beaucoup pour ce jolie Fake Creepypasta ! J'adore. *o*

    RépondreSupprimer
  13. Sympas la pasta ! Par contre l'image est celle de Jeff the Killer, et de mon souvenir, il n'est ni petit, ni bossus comme décrit dans cette pasta...j'imagine qu'il n'y avait pas d'image véritablement adapté à cette pasta ! En tout cas, j'aime bien l'histoire en général, mais je trouve que la fin avec les policier, ça casse un peu le rimthe qu'on nous avait donné. Enfin, ce n'est que mon humble avis ! Merci pour cette superbe pasta ! ; )

    RépondreSupprimer
  14. putin au même moment il y a un gosse qui ce met a chialer sinon cool la Creepypasta

    RépondreSupprimer
  15. ... et mon chat qui m'a sauté dessus a failli me faire faire une crise cardiaque
    Un peu cliché celle la, mais elle passe encore :)

    RépondreSupprimer
  16. Bonne ambiance et style d'ecriture tres interessant , etant sur un telephone portable , l'image m'a fait sursaute a la fin hehe ~ frisson

    RépondreSupprimer
  17. Oui, j'ai entendu des ricanements. Mais je suis en salle d'étude remplie de monde dans un lycée.

    RépondreSupprimer
  18. On dirait une histoire de camping...

    Décevant...

    RépondreSupprimer
  19. Hey salut mon p'tit Jeff ? Tranquille ? Vien au bistro du coin on s'prend un café ! et arrête ton sourir flippant mon poto j'y crois pas :p


    Voilà l'histoire du meilleur pote de Jeff j'ai nommé : MOI

    Ami pour le meilleur et pour le pire ! <3

    RépondreSupprimer
  20. Jeff est ni.petit non bossu mais sinon la pasta est cool ^^

    RépondreSupprimer