Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 10 juin 2012

Le mystère de Lola


La pluie s'abattait violemment sur la campagne bourguignonne. Lola claqua la porte de sa vieille voiture et contempla un instant la maison qui s'imposait devant elle. Décidément, rien n'avait changé, la même ambiance lugubre régnait dans cet endroit. Elle pouvait même entendre les hululements qui l'avaient autrefois empêché de trouver le sommeil ...

D'un pas inquiet, elle se dirigea vers la porte de son ancienne chaumière. Elle hésita un moment avant de pénétrer dans la demeure, puis fini par ouvrir la porte, qui émit un grincement insupportable.

Un silence régnait dans la pièce d'entrée, un silence terrifiant. « Ils doivent dormir, je ne vais pas les réveiller maintenant, je vais aller me coucher dans mon ancienne chambre, ça leur fera une surprise comme ça » pensa Lola. Elle commença alors à monter le corridor, s'agrippant à la rambarde poussiéreuse. Chaque pas qu'elle faisait résonnait dans toute la maison.

Mais soudainement, un événement lui glaça le sang. Dans la maison, un bruit venait de briser le silence qui y régnait habituellement. Un bruit ou plutôt une mélodie provenant de sa chambre. Celle d'un piano mal-accordée. Énormément de question se bousculaient dans sa tête, elle ne comprenait pas qui aurait pu jouer du piano à une telle heure. Dans la famille, elle était la seule musicienne et ni son père ni sa mère ne savait jouer d'un quelconque instrument. Le plus intriguant détail était qu'elle connaissait bien la musique qu'elle entendait. C'était celle qu'Elsa, une de ses amies d'enfance, mort tragiquement dans un accident de voiture, lui jouait. Elle finit par reprendre assez de courage, pour ouvrir la porte de sa chambre.

Et là, elle la vit. C'était bien Elsa. Elle jouait du piano, souriante. Mais elle semblait différente. Ses yeux étaient devenues rouge pourpre et son teint était extrêmement pâle, on aurait dit un spectre. Sur le sol, gisait le père de Lola et sur son torse on pouvait y lire un message sordide « Tu as détruit ma vie, il est l'heure de payer ». Elle poussa un hurlement devant ce spectacle horrible.

Lola se mit alors à courir de toutes ses forces pour se sauver de cet endroit. Son pressentiment était bon, il ne fallait pas revenir. Elle aurait dû se douter que ce mail envoyé par ses parents il y a une vingtaine de jour, l'invitant chaleureusement à venir leur rendre visite était louche. Surtout en prenant en compte le fait qu'ils ne s'étaient plus parlés depuis le départ de Lola, soit une dizaine d'année. Maintenant elle n'avait plus qu'une idée en tête : s'enfuir, loin d'ici loin de tout ça. Elle arriva devant sa voiture, alluma le moteur, et partit de la demeure.

Mais alors qu'elle se trouvait sur la route, pensant être sorti d'affaire, elle vit un détail troublant sur le bord de la route ... un piano ... accompagnée d'une petite fille aux yeux rouges et au teint pâle .... qui la regardait en souriant ....



Le lendemain matin, une brigade de police a découvert une voiture encastré dans un arbre. Vu l'état de la voiture, les policiers s'attendaient à une découverte macabre. Mais étonnamment, ils n'ont jamais retrouvé aucune trace de Lola. Même pas une trace d'ADN ... Le seul indice qui leur est parvenu est un document audio, probablement enregistré par Lola avant sa disparition.

Aujourd'hui ce document a été dé-classifié et il circule sur internet clandestinement. Néanmoins, je dois vous mettre en garde sur les risques que présentent cet enregistrement. En effet, la plupart des personnes travaillant sur cette affaire ont disparus dans des conditions mystérieuses. Policiers, médecins, chercheurs ... tous volatilisés ! Libre à vous donc, d'écouter le document qui suit, mais si vous le faites, c'est à vos risques et périls.
Auteur : ToxicWaste

Une bonne pasta, je trouve juste que le crie de la fille (dans la vidéo) est trop "artificel".

4 commentaires:

  1. J'aurais bien aimé que la pasta soit plus longue, que l'auteur fasse monter le suspens, elle aurait été meilleure je trouve.
    par contre c'est sympa le coup de la pasta audio x)

    RépondreSupprimer
  2. Excellent, j'ai lancé le son avant même de lire, et avoir l'audio en même temps que l'histoire donne encore plus de profondeur à la creepypasta.

    RépondreSupprimer
  3. super moyen de suicide, j'écoute de la musique! ;-)

    RépondreSupprimer