Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 6 avril 2013

Les griffes de la route 751

Suède, Jämtland Country, route 751.

     C'est a partir de 1982 qu'une série d'évènements inhabituels piqua la curiosité de la brigade de police du conté de Jämtland. En effet depuis quelques mois, des véhicules de tout types sont retrouvés complètement lacérés et repeint de sang séché en pleine forêt. L'affaire est d'autant plus curieuse que des entailles profondes d'une largeur d'environ 25 cm transpercent toutes les voitures retrouvées aux alentours de la fameuse route 751. Aussi, toutes les carcasses de voitures retrouvées ne comptaient aucun cadavre ou survivant à la découverte des forces de police. C'est un point relativement inquiétant qui signifiait que les corps ont étés transportés loin de l'accident mais par qui ? Ou par quoi ? La police n'avait pas encore de réponses.


Ci-dessus la route 751. Image d'archive de 1969.

Non loin du village de Byom, cette route est entourée d'une forêt de conifères et il y est difficile d'y entrer en raison de sa végétation dense. La question que se pose la police est de savoir comment ces voitures ont-elles pu être transportées au beau milieu de cette véritable jungle nordique. Il est même arrivé que sur les 113 cas de véhicules retrouvés lacérés, quelques uns avaient parcouru une distance de plusieurs centaines de mètres de la route ! Alors, Snäll Ljungström, chef de police de son état décida, à la demande des familles des victimes, d'étudier de plus près la zone qui causa tant de familles détruites.


Ci-dessus le "cimetière automobile". Sur le panneau est écrit : "Ici s'arrête la voie publique." Image d'archive de 1969.

L'état de la route était correct et il en eut été des plus dangereuses qui comptait bien moins d'accidents, on pouvait alors en déduire que la cause était provoquée volontairement. C'est en 1983, à quelques kilomètres de Byom, que les policiers ont découvert une petite cabane à l'orée de la forêt entourée d'un véritable cimetière de carcasses automobiles similaires à celles déjà retrouvée. La seule différence était leur age, il y avait ici uniquement des voitures de années 1940 à 1960 comme des DKW 3=6 ou encore des Auto Union Audi. Leur nombre s'élevait à au moins 150 carcasses entassées et recouvertes par la nature.


Ci-dessus, les carcasses des voitures s'entassant au gré de la végétation. Image d'archive de 1969.

La police à bien entendu voulût savoir si dans cette cabane il y avait bien un propriétaire des lieux mais ils ne virent pas âme qui vive et d'après l'état de l'habitation, elle était abandonnée depuis au moins 20 ans. A l'intérieur, des tas de pièces de voitures étaient entreposées mais rien n'indiquait un quelconque indice sur cette affaire étrange.
Une fois rentré au poste, le chef de la police, Snäll Ljungström, contacta les hautes autorités de Stockholm afin de leur communiquer l'impasse que présente ce dossier. Quelques jours plus tard, Snäll Ljungström fut défait de ses fonctions par le Conseil national de la police suédoise et le dossier fut remis à la Säkerhetspolisen, autrement dit, la police de sécurité.
Des mesures de sécurité ont été prises et tout le périmètre de la route 751 fut bouclé deux semaines plus tard. Un groupe de Zoologues spécialisés en Cryptozoologie est alors envoyé sur place avec quelques membres de la police scientifique dont certains experts en balistique afin de déterminer la cause de ces accidents.
En voyant les impacts, les experts et scientifiques restèrent sans voix. Il s'agirait sans aucun doute que ces marques soient celles d'un animal bien plus gros qu'un ours et bien plus rapide. Devant de tels résultats, la police de sécurité resta perplexe et le directeur de celle-ci organisa alors une grande battue sur tout le territoire de Jämtland.

C'est pas moins de 450 hommes et femmes de tous corps d'états militaires et judiciaires qui prirent part à la battue qui dura 2 mois entiers. L'opération dût être écourtée en raison de la disparition de 7 personnes pourtant entrainées au combat. Le Conseil national de la police classa alors le dossier et ni les médias ni la presse ne put avoir d'informations au sujet de cette affaire.
Les années passèrent sans que la légende ne soit à nouveau mentionnée.

Et c'est en Février 2013 qu'un témoignage interloqua la police de Byom. Deux adolescents amateurs de courts-métrages eurent l'idée d'aller faire un tournage amateur dans le "cimetière automobile". Tout se passait pour le mieux jusqu'à ce qu'une voix les mirent en garde :

"Partez loin d'ici ! Les griffes rôdent ! Elles vous auront !"

Pris de peur et pensant que c'était une propriété privée, les deux adolescents tentèrent de prendre la fuite mais dans leur course, un des deux tomba dans une cuve de fioul enterrée, par chance son ami réussit à l'en extraire. Sauf qu'au fond de la cuve, ce n'était pas du fioul mais, du sang...

A ces mots, le policier leur demanda :

- "Où se situait cette fameuse "casse" automobile ?
 
- "Juste à côté de la route 751."
 
- "Mais jeunes gens, la route 751 n'a jamais existé..."

J'ai trouvé cette histoire énorme.

10 commentaires:

  1. ET BAH VOILA!!! On l'aura attendu ce genre de creepypasta!!! :D

    RépondreSupprimer
  2. Guilde, je te le demande humblement (et pour la dernière fois j'espère):
    même si c'est ce que tu penses, évite de laisser croire dans tes commentaires que tout le reste, c'est bon à jeter...

    RépondreSupprimer
  3. Guilde man, je t'ai proposé en réponse à un autre de tes commentaires de venir t'inscrire sur le forum. Même si tu n'écris ni ne traduis pas, tu peux voter et donner des avis CONSTRUCTIFS avant que les pastas ou histoires soient publiées. C'est plus encourageant que les commentaires comme celui ci-dessus, même si ce dernier est positif en soi.

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  4. Oh moi je trouve que ce commentaire n'est pas si mal hu hu (DrGauss)

    RépondreSupprimer
  5. Ok, c'est rare que je comprenne pas mais là j'avoue j'ai un peu de mal. On nous dit que la route est très connu et de toute évidence très fréquenté et à la fin le flic nous dit que la route n'a jamais existé? De plus, on nous donne des photos qui prouvent son existence alors pourquoi une fin pareille?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le flic est tenu au silence, ces jeunes ont vu quelque chose qui aurait dû rester secret. C'est du moins ainsi que je l'interprète.

      Supprimer
  6. N'empêche, ils sont pas très malin ces flics suédois, ils se doutent pas qu'en disant "la route 751 n'existe pas" alors que tous le monde la connaît et n'importe qui peut y aller, ça va attirer les soupçons? :)

    Je vois bien la suite de la creepy:
    -"Beeeen...si, on passe par là tous les jours pour prendre l'autoroute."

    RépondreSupprimer
  7. Il leur a fallu 113 cas de disparition sanglante pour se "pencher sur l'affaire" ?

    RépondreSupprimer
  8. Oh boy il sont pas très "éveiller" c'est policier dis donc! 113 cas et s'est la qu'ils se décident! En soi elle est bonne mais certaines précisions manques...

    RépondreSupprimer