Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 21 avril 2013

Les véritables pensées des gens

Toute société civilisée possède ses règles, de nombreux codes tacites de langage, de comportement et de sujets de discussion. Pourquoi ces règles ? Pour la cohésion. Selon des philosophes, l'homme naît animal et s'élève vers le rang d'homme grâce à l'éducation, la connaissance et la civilisation. L'homme à l'état naturel n'est donc qu'un être de pulsions et d'envies, dépourvu de raison et de notion du bien et du mal.


Dans la vie, aussi bien dans la rue qu'au travail et même à la maison et entre amis, tout le monde arbore un masque social en rapport avec ces codes. Si quelqu'un affiche un comportement qui n'y correspond pas, on le qualifie, selon l'âge et le milieu, de « dégénéré », de « fou » ou de « cassos ». Mais sur quoi nous basons-nous pour traiter cette personne différemment ? La réponse est toujours la même, très simple : sur les codes culturels. Sans qu'on en comprenne forcément la raison. Ne pas y répondre signifie être catalogué comme bizarre et être rejeté. Malgré ça... Que savons-nous des gens ?


Prenons un exemple pour commencer : la politique en France. Quand on parle aux français de politique, tout le monde est bon, tout le monde est tolérant et suuuurtout pas raciste ni extrémiste. Pourtant, le nombre élevé de votes pour le Front national en 2012 a affolé et surpris le peuple. Une surprise réelle ou feinte ? Et d'où proviennent toutes ces voix ? Il faut chercher la réponse au-delà du masque social.


Prendre le risque d'assumer son côté animal et primaire, ses fantasmes remontant à la Préhistoire, c'est se jeter dans la gueule du loup. Lorsque l'on marche dans la ville, on ne remarque pas les individus au milieu de la foule, à part ceux visiblement ivres ou drogués qui affichent un comportement suspect. Si la possibilité vous était donnée de lire dans les pensées des gens, vous seriez certainement horrifié. Prenons ce banquier, au hasard dans la masse grouillante, un homme d'une cinquantaine d'années, tout à fait chic, sociable et élégant et répondant aux normes. Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer que lorsqu'il voit une petite fille vêtue d'une jupe et tenant une glace à la main, il pense nécessairement : « Que c'est mignon ! » et pas plutôt : « Une petite allumeuse... » ? Et c'est la même chose pour tout le monde. On a tous nos fantasmes, nos vices cachés et inavoués. Je dis bien TOUS. Parmi vos amis, sans doute certains aiment-ils regarder des caméras cachées sur la maltraitance des animaux d'élevage tout en prétendant, si on les y prend, qu'ils visionnent ce genre de vidéos par amour des bêtes et par pitié pour elles. D'autres gens, proches ou inconnus, ont un penchant pour la domination et le sang, statistiquement en prenant en compte toutes vos connaissances, c'est obligatoire. Si quelqu'un se met à plaisanter avec insistance sur un sujet glauque, comme la torture de chats et de souris, il est probable qu'au fond, il y ait une part de fantasme derrière ses paroles. Un jour, vous laisserez sortir votre chat la nuit et le lendemain, vous le retrouverez dans le voisinage, amputé des pattes, torturé par un voisin ou un inconnu qui a été poussé par la jouissance de faire le mal sans que l'on sache que c'est lui qui en est responsable.


Cela ne veut pas dire que ces gens sont bizarres, ou fous. Ils ont juste ces pensées et leurs péchés mignons. Ils ne feront jamais de mal à une mouche. Seule une minorité, les fous, le fait, ceux qui ont perdu de vue la morale et la conscience de ce qui fait du mal aux autres. Les fous se distinguent des gens « normaux » en ce que leurs idées sombres se traduisent par des actes. Ou alors nous sommes tous fous, entourés de fous dont on ne soupçonne pas la moindre des pensées.


Si un jour, vous décidez de parler de vos attirances inavouables, faites-le auprès de personnes de confiance et en privé. Sinon, votre réputation sera scellée. Et même ceux qui partagent votre fantasme et auraient souhaité, comme vous venez de le faire, l'assumer tout haut crieront haro sur le baudet avec le reste de la foule des hypocrites.


Et pourtant, il existe un endroit, situé hors de l'espace et du monde tout en se trouvant partout à la fois, dans lequel tous les tordus de la planète se retrouvent. En ce lieu, les masques tombent, les personnalités se révèlent et les inhibitions et la crainte du qu'en-dira-t-on s'estompent comme par magie. Cet endroit est Internet.


Et sur Internet, nombreux sont les sites et vidéos permettant aux gens d'assouvir leurs pulsions. Ils agissent comme une cure d'apaisement en leur permettant de se défouler, de laisser libre court à l'expression de leur nature réelle sans être jugés, et surtout, sans avoir besoin de mettre eux-mêmes leurs fantasmes à exécution.


Rien ne vous prouve par ailleurs que votre frère ou votre sœur, dans la pièce à côté au moment où vous lisez ces lignes, n'est pas sur le Deep Web en train de consulter des vidéos et articles sur le cannibalisme. Ni que vos propres parents ne regardent jamais de snuff movie. Vous-même, puisque vous fréquentez un site portant le nom de Creepypasta, vous n'êtes pas non plus tout blanc et tout pur, puisque vous étiez bien à la recherche de sentiments malsains en venant ici. Quant à vos enfants, nul doute qu'avec l'accès facile à Internet et le relâchement des mœurs de la société, ils regardent ou regarderont des sites que vous considéreriez tordus ; la hausse de la violence et du sexe à la télévision depuis les dernières années, de moins en moins édulcorés, témoigne du fait que les véritables pensées des gens n'ont rien de beau et qu'elles veulent s'exprimer, sortir de leur jardin secret. Car on a tous un jardin secret que l'on fait bien de garder secret. Un jardin pollué et fané, certes.


Une situation cocasse me fait sourire. Imaginons une famille dans laquelle le père, la mère, le frère et la sœur adolescents ont chacun leur ordinateur. Et tous les quatre partagent le même fantasme à leur insu : la pédophilie. Ils regardent des vidéos et reportages sur ce thème tout en se disant à eux-mêmes que « Oh, c'est juste pour me cultiver sur ces actes barbares ! », mais curieusement, ils effacent leur historique une fois cela fait. Ils se retrouvent autour de la table familiale le soir et au journal télévisé, il est question d'un pédophile qui a été arrêté. Tous vont vont enfiler leur masque et s'exclamer en chœur : « Ah, le salaud, on devrait l'enfermer et le torturer, lui faire la même chose ! ». Et le pire est qu'ils savent très bien qu'ils ont un vice. Mais le masque social fait qu'ils le dissimulent.


Admettons maintenant... Que demain, nous vivions dans un monde anarchique. La liberté absolue serait la seule loi. La pédophilie, le cannibalisme... Deviendraient légaux. Sans vous mentir, pouvez-vous dire, en le pensant sincèrement, que personne ne s'y adonnerait ? Que la supposée « vertu » en empêcherait tous ces braves gens, dignes et dépourvus de défauts et d'émotions naturelles ? Je suis sûr que non. Vous vous dites bien que seule la peur de la prison et de l'infamie canalisait les pulsions de ces personnes jusqu'à ce jour. Et que, n'ayant plus rien à craindre, la nature prendrait le pas sur les codes moraux. D'où l'importance des règles sociales qui limitent notre liberté absolue.


Cela étant dit, rassurez-vous. Si tout le monde est en proie aux fantasmes, la quasi-totalité des gens, pour ne pas dire tout le monde, est suffisamment équilibrée mentalement et a trop à perdre pour oser voire souhaiter passer à l'acte. Aucune inquiétude à avoir.

16 commentaires:

  1. C'est de la phylosophie 0_o

    RépondreSupprimer
  2. Heureux de voir cette Creepypasta sur le site. Je la lis et la relis souvent et la trouve très interessante.

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant, mais effrayant à la fois.. Sauf si l'on considère que l'Homme est pourvu d'une morale à l'état naturel..

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que s'il n'y aurait pas de règles...

    RépondreSupprimer
  5. Très philosophique. Et très intéressant. C'est vrai, ça fait réaliser que ce n'est pas parce que quelqu'un a d'étranges pensées et fantasmes qu'il passera a l'acte. ça m'a d'autant plus intéressée que je suis concernée dans "un penchant pour le sang", sans pour autant tuer des gens.

    RépondreSupprimer
  6. Encore un gogole qui fais sont intéréssent mais n'y connais rien
    Anarchie > Liberté parrallèle avec le canibalisme... Ok la liberté de tuer... t'y connais rien toi hein

    N'y connais rien en français, traité un mec de cassos ? traité de partir ? "t'es qu'un partir toi " wawe bravo...

    Et ça veux se la jouer philo... tss allez retourne impressionner les kikoo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un gogole qui fait son rageux en déballant des contre-arguments complètement débiles.

      Ta frustration de pauvre gars qui n'a rien d'autre à foutre dans sa vie qu'aller agresser les autres pour tuer le temps, tu peux te la carrer dans le derch'... "tss allez retourne impressionner les kikoo."

      Supprimer
    2. cassos c'est 'cas social' si tu t'y connaissais un peu --' et pas 'casse toi'
      alors va d'abord ramener ta fraise dans un dico avant de faire des critiques qui tiennent pas debout. --'

      Supprimer
    3. Ahh ces anarchistes...

      Supprimer
  7. Bonjour Some0ne dont la maîtrise du français est telle qu'il écrit avec une faute par verbe. Je vais me permettre de corriger certaines de tes affirmations.


    Selon l'Internaute, voici la définition du mot "anarchie".

    "anarchie, nom féminin
    Sens 1 Anarchisme [Politique]. Anglais anarchy
    Sens 2 Désordre politique dû à l'affaiblissement ou la perte de l'autorité de l'Etat [Politique]. Synonyme émeute Anglais anarchy
    Sens 3 Désordre, confusion [Figuré]. Synonyme chaos

    Synonymes anarchie


    anarchie : 7 synonymes.
    Synonymes chaos, confusion, désordre, émeute, gâchis, pagaille, trouble".

    C'était le premier point, je ne commenterai pas davantage.


    Seconde définition, le mot "cassos". Il s'agit de l'abréviation de "cas social" et surtout d'une insulte de cour de récré. Si tu n'as jamais entendu some0ne... Pardon, quelqu'un traiter quelqu'un de "cassos", tu viens d'apprendre quelque chose !


    Pour la suite de ton message, je n'ai pas bien compris ton histoire de "traité de partir", ton "wave bravo" de la part d'un type ou d'une nana qui veut apprendre aux autres à parler français, ni tes fautes d'accord à chaque conjugaison. En tout cas, quand on décide de poster un commentaire agressif et dédaigneux façon je-sais-tout, et qu'on se ridiculise, on a au moins le bon esprit de poster en anonyme. ;)


    D'autres remarques, Someone ? Tu m'excuseras de déformer un peu ton pseudo.

    RépondreSupprimer
  8. j'avoue avoir un petit penchant pour le vampirisme x)

    RépondreSupprimer
  9. J'apprécie beaucoup ce texte, il fait prendre d'une prise de conscience assez étonnant et sympathique ! :3 A méditer.

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve que ce texte est très intéressant. Bien que ce site n'est pas créé pour cela à la base, je pense que c'est une bonne idée de faire réfléchir les gens sur ces sujets.

    Moi-même, je me suis surprise en me rendant compte qu'essayer de se faire peur en lisant des Creepypasta en évitant de me faire prendre par mes proches n'est pas tout à fait normal. J'avoue avoir des penchants pour tout ce qui est surnaturel et très gore.

    RépondreSupprimer
  11. J'avoue aimer le sang, faire mal au gens les couteaux et que quand je suis en colère j'attaque des. Gens sans le savoir....MAIS CHUIS PAS FOLLE RASSUREZ VOUS

    RépondreSupprimer
  12. Mais si "L'homme à l'état naturel n'est qu'un être de pulsions et d'envies", comment a-t-il pu édicter les règles qui le régissent aujourd'hui?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylvain Pierre Duriff les a écrit et tout le monde sait que Duriff n'est pas humain :P

      Supprimer