Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 28 mai 2013

Adieu

Si personne n'est jamais revenu de là-bas, c'est qu'on doit s'y plaire, non ?


   Je ne sais pas ce qui m'attend de l'autre côté: un paradis, un enfer, un champ infini... rien ? De toute façon, ça ne peut pas être pire qu'ici....
   J'ai décidé de mettre fin à mes jours. Oh ! Mes amis, ne pleurez pas pour moi... Si vous devez pleurer, versez donc vos larmes en pensant à votre propre sort. Vous vivez le même calvaire que moi, et ce depuis trop longtemps. Par cette lettre, qui je l'espère vous parviendra, je souhaite éveiller vos consciences et vous pousser à dire « Ça suffit ». Une Révolution est-elle possible ? Seul votre courage en décidera. Quant à moi, je ne peux attendre cette révolte. Je ne peux plus supporter d'être esclave. Je ne peux plus supporter cette violence!

   J'avais une famille. Une femme, et une petite fille. C'est en me baladant dans la prairie non-loin de chez nous qu'il est apparu. Dès qu'il m'a vu, il a hurlé et a appelé un de ses esclaves. Celui-ci, sous son ordre, m'a attaqué. Si tu lis cette lettre, je te pardonne: tu l'as fait contre ton gré. Tu étais plus fort que moi, et, après un coup que tu m'as porté à la tête, je me suis évanoui. C'est une douleur intense qui m'a réveillé, comme si on m'arrachait les tripes en remuant bien les mains à l'intérieur... Que dis-je ? La souffrance imprégnait tout mon corps, et j'ai eu si mal que je suis tombé dans le coma à nouveau.
   C'est ici que mon supplice a vraiment commencé. Quand j'ai ouvert les yeux, je n'ai pas pu bouger. J'étais dans une pièce tellement étroite que tout mouvement était impossible. Une cage, peut-être ? Si seulement! Les barreaux auraient alors fait pénétré la lumière du jour... Mais non, tout était noir. Noir et silencieux. J'avais l'impression d'être piégé dans une poche de vide. Comment avais-je pu arriver là ? J'avais mal partout, à cause du combat et de cette chose qui m'avait fait tant souffrir en seulement quelques secondes.

  Les ténèbres se rapprochaient, m'encerclaient... J'ai même cru distinguer des formes humaines se dessiner devant moi... Elles semblaient danser...Je criais, mais le son me revenait, rebondissant sur les parois de cette prison. Le temps passait, rien ne se passait... mais moi je pensais: Qu'est-ce qui m'arrivait ? Comment sortir d'ici ? Qu'allait-il advenir de ma famille?... Pourquoi avais-je continuellement l'impression d'être observé ??
   J'ai pleuré.
   Tout à coup, j'ai senti que le lieu où je me trouvais bougeait. J'allais peut-être enfin sortir de cet enfer! Au lieu de cela, un choc extrêmement puissant a parcouru mon corps, comme une décharge électrique ! Ma douleur avait totalement disparu: je me sentais bien, tellement bien... Je volais... Je revoyais ma femme... ma fille... tout était parfait... absolument parfait...
   Le même sentiment d'éviscération. Une lumière aveuglante. Le retour à la réalité. Il a bien fallu quelques secondes à mes yeux pour s'habituer à une si forte luminosité: j'étais dans un lieu que je n'avais jamais vu auparavant. Un canyon, peut-être. Il faisait chaud, le Soleil me tapait violemment sur le crâne. Devant moi, il y avait un homme. A côté de cet homme, ce qu'il me semblait être son esclave. Je ne devais pas me tromper, car celui qui était à présent mon maître se trouvait à ma gauche. Je voyais flou... Je voulais dormir... Mon maître a hurlé quelque chose mais je ne l'ai pas compris. Voyant que je ne bougeais pas, il m'a donné un puissant coup de pied dans le dos qui m'a fait tomber à terre. Alors, l'homme en face de moi a hurlé autre chose, et son esclave a commencé à foncer vers moi. D'un violent coup de tête qu'il m'a administré dans le ventre, il m'a fait reculer de plusieurs pas. Je me suis couché, me tenant l'estomac. « Pourquoi tu fais ça? » lui ai-je demandé.
   « Je n'ai pas le choix ».
   Mon maître a de nouveau crié quelque chose à mon égard: il voulait que je me batte. Mais... Pourquoi ? Je n'avais rien demandé, moi ! Il m'a alors administré un autre coup de pied. Agonisant, je me suis levé, me dirigeant vers celui qui était apparemment mon « adversaire ». J'ai tenté de le frapper mais, avant même que je puisse le toucher, son maître a hurlé et il m'a donné un grand coup à la tête.
   Je ne pouvais pas me relever, je souffrais trop. Je me suis rendu compte que du sang coulait de ma bouche... j'avais perdu une dent. Le maître de mon « ennemi » a souri lorsque mon propriétaire lui a donné de l'argent. Je servais donc à cela ? Combattre pour de l'argent ? Mon maître m'a battu. J'étais trop faible pour riposter. Alors, j'ai eu l'impression que l'on fouillait dans mes intestins et je me suis retrouvé plongé dans le noir, encore...
   C'était vraiment le lieu le plus effrayant du monde. Je commençais à être persuadé que j'étais encerclé par des ombres vivantes qui me voulaient du mal. J'avais même l'impression qu'elles me parlaient... Elles chuchotaient mon nom... Me parlaient de ma famille... Me disaient qu'elle était morte ! J'ai hurlé. De nouveau, ma prison a bougé. J'allais encore ressentir cette sensation de bien-être intense... Je me suis alors souvenu de mes hallucinations... Jamais je n'ai revu ma famille depuis mon enlèvement, et jamais je ne la reverrai ! Il m'avait drogué ! Il allait encore me droguer ! Et dans quel but ? Pour que je sois prêt à me battre, et à souffrir de nouveau !
   Une décharge électrique, un sentiment d'extase...
   La fois suivante où j'ai vu la lumière du jour, j'étais dans une prairie. Vous y étiez, tous, mes frères et sœurs esclaves. Vous m'avez expliqué qu'il arrivait à de rares occasions à notre maître de nous laisser nous reposer dans cette prairie. Vous m'avez raconté comment vous aussi aviez été arraché à votre famille et à vos amis. Vous m'avez dit qu'il était dans notre intérêt de gagner les combats, et quelles punitions nous attendaient si on les perdait. Vous m'avez expliqué que nous étions tous dans une prison différente, et qu'il ne fallait surtout pas tenter de rentrer en contact avec la chose qui s'y cachait.
   J'ai donc suivi vos conseils, tremblant de peur dans les ténèbres de ce lieu si étroit que mes membres me faisaient mal, me battant de toutes mes forces pour ne recevoir aucune récompense en cas de victoire ( bien que j'ai fait gagner de l'argent à mon maître ) mais recevant des coups en cas de défaite. J'ai continué ma vie, entre peur, souffrance et larmes versées seul dans mon antre obscure, profitant des moments où je n'étais pas maître de mon esprit pour voir ma famille dans une hallucination...
   Aujourd'hui, j'en ai assez. Je profite d'un moment de répit, dans cette prairie, pour écrire cette lettre. Je sauterai du haut de cet arbre, en espérant rejoindre un univers plus doux dès que je toucherai le sol.
   Mes amis, même si l'on s'est peu vu, vous êtes à présent ma seule famille. Chers frères et sœurs, que cette lettre vous parvienne, et, surtout,

que souffle le vent de la révolte.   
Adieu.   




                                                                Lettre trouvée à côté du corps sans vie d'un Salamèche, le 21 Décembre 2015           

29 commentaires:

  1. Je ne m'y attendais pas du tout ... 0_0
    Bravo a l'auteur !

    RépondreSupprimer
  2. Très bien écrit , mais malheureusement trop prévisible :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J aimerais savoir a partir de quand tu as su qu'il s'agissait de Pokémon ?

      Supprimer
    2. " Je me suis couché, me tenant l'estomac. « Pourquoi tu fais ça? » lui ai-je demandé.
      « Je n'ai pas le choix ».
      Mon maître a de nouveau crié quelque chose à mon égard"

      A partir d'ici :)

      Supprimer
    3. Pareil mais quelques mots plus loin! :p

      Supprimer
  3. pokemon est un jeu horiblr si on voit sa de cette angle

    RépondreSupprimer
  4. J'ai su que c'était une creepypasta pokémon dès le troisième paragraphe. Malgré tout le style est agréable est l'histoire bien pensée.:)

    RépondreSupprimer
  5. j'ai deviné quand il sort pour la première fois de sa "prison" et qu'il décrit la scène. et la "prairie", c'est le PC?

    RépondreSupprimer
  6. Merci à tous pour vos commentaires,ça me fait plaisir (c'est moi l'auteur de cette "creepy")!^^ Je suis un peu déçu que plusieurs aient deviné la chute mais bon! Alors pour répondre à la question, la prairie est une prairie, ce n'est pas une image. C'est juste un endroit où le dresseur laisse se reposer ses Pokémon un petit moment. Mais c'est vrai que ça pourrait être le PC, je n'y avais pas pensé! La "drogue" est quant à elle le centre Pokémon (la machine sur laquelle on met les Pokeball).Voilà voilà...

    RépondreSupprimer
  7. Les Salamèches savent écrire?! :o

    RépondreSupprimer
  8. Au début, je croyais que le personnage principal était un humain, puis j'ai penser à un chien XD. Très bonne pasta! *Pars torturer son Ponchien*

    RépondreSupprimer
  9. Moi, je bats JA-MAIS mes Pokémons !
    Après le combat, je les soigne et leur donne une baie :)

    Nan, sérieux, c'est un Joyau d'écriture !
    Et puis, les Pokémons s'attachent à leurs dresseurs, c'est bien connu...

    RépondreSupprimer
  10. Très bonne creepypasta, bien que le fait que j'ai cherché "Pokémon" pour tomber dessus m'a mis l'a puce a l'oreille au milieu du paragraphe. Ça m'a rappelé celle sur Pac-man :D

    RépondreSupprimer
  11. att ca dois etre une traduction sur le langage des pokemons parce que ca parle pas l'humain non?imaginer raw raw rawrawrawraw raw raw...

    RépondreSupprimer
  12. Super pasta ! Moi aussi je pensais que le personnage était un homme vivant avec sa femme,sa fille et tout ça...Et qu'un type bizarre l'avait attaqué avec un des ses acolytes pendant qu'il se promenait !
    C'est juste à la fin,que je me suis rendue compte que c'était une pasta Pokémon.Vraiment bien comme histoire !

    RépondreSupprimer
  13. très belle écriture, mais ça me frustre toujours les histoires de pokemon battus etc. quand on regarde la serie Pokemon de plus près, on devine que les pokemons se battent par nature (surtout dans le jeu, prenez donjon mystere ou il n'y a pas de dresseurs mais qu'ils se battent quand meme), on pourrait comparer ça à un sport pour eux, et si on regarde le dessin animé, on voit que, en dehors des sbires des teams differentes ou bien des dresseurs salauds (PAUL) l'amitié entre un dresseur et son pokemon est un detail treeees important. C'est pour ça que ça a tendance à m'enerver un peu. Mais je ne crache pas sur cette pasta, hein! elle est honnetement très bien écrite et intéressante. Ca vhange de certaines pastas à peine crédibles c:

    RépondreSupprimer
  14. Mon dieu, cette pasta est une perle!! La première chose que je me suis demandé c'est comment on peut écrire une telle chose en pensant depuis le début que l'on parle de Pokemon?!
    C'est magique, tous les détails ont leur importance. Juste une chose?
    "Vous m'avez expliqué que nous étions tous dans une prison différente, et qu'il ne fallait surtout pas tenter de rentrer en contact avec la chose qui s'y cachait."
    Quelle est cette chose?

    RépondreSupprimer
  15. Je laisse pas souvent de commentaire mais la je suis obligée =O Je m'attendais vraiment pas a cette chute, jusqu'au bout je m'imaginais un homme! Sinon très bonne pasta, ca change des tonnes d'autres avec leur cartouches hantées et leur pokemon qui se mettent à leur parler a travers la console... Franchement, bravo =D

    RépondreSupprimer
  16. Je suis l'auteur de cette pasta, je vous remercie tous pour vos commentaires qui me donnent chaud au coeur vraiment! Richy, pour te répondre (très en retard)... Je ne peux pas te répondre, c'est à chacun d'imaginer ce qui se cache dans la pokeball" :p

    RépondreSupprimer
  17. Ça fait un moment que j'ai lut cette perle rare ... Et comme vous le verrez au dessus de ce commentaire, on est en 2015... Pokémon saphir alpha et ruby oméga viens juste de sortir....le prochain sera celui de la révolte !

    RépondreSupprimer
  18. Au moment où il perd pour la première fois et que le type reçoit de l'argent, je me suis dit: "On dirait des combats de pokémon, hé hé" x3

    RépondreSupprimer
  19. Quand j'ai lu "Lettre trouvée à côté du corps sans vie d'un Salamèche, le 21 Décembre 2015" j'ai compris sinon j'était a coté de la plaque...
    attendez le 21 Décembre 2015 ?
    C'est dans le FUTUR OMG

    RépondreSupprimer
  20. aujourd'hui on est le 20 avril 2015

    RépondreSupprimer
  21. Mdr le 21 decembre c'est mon anniv xD
    #Ornesh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool, la révolte des Pokemon va tomber le même jour, tu en as de la chance :p

      L'auteur

      Supprimer
  22. Ce sera l'Apocalypse le 21 décembre, mais pas à cause d'une météorite, à moins que les pokémons soient dans la météorite pour nous envahir!? Et vu qu'on a pas de pokeball... ON EST TOUS PERDUS!!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. Je dois avouer que je m'attendais pas du tout à une chute comme celle là.Au fil de la lecture je me demandais mais qui est cet "homme" qui a été enlevé et pourquoi ? mais finalement après la chute j'ai relu le texte et tout colle. Bravo.
    A bon entendeur.

    RépondreSupprimer