Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 27 mai 2013

L'écorcheur

Il fait nuit, il fait sombre.

Vous ne savez pas pourquoi, vous êtes dans une forêt. Vous ne vous rappelez de rien, absolument rien, sauf qu'hier soir, vous étiez chez vous, vous vous êtes endormi devant de vieilles séries américaines. Vous étiez a Paris, loin de la moindre forêt. Mais apparemment, vous n'en étiez pas assez loin, vous êtes dans une de ces forêts terrifiantes. Une forêt sombre et lugubre. Vous ne reconnaissez pas ce lieu. Vous regardez a droite, vous ne voyez que des arbres, vous regardez a gauche, des arbres toujours. Vous sentez un petit courant d'air frais qui vous fait frissoner, vous serrez votre veste contre vous et sentez quelque chose de dur dans votre poche.
Vous sortez votre portable, dieu soit loué. Vous essayez d'appeler quelqu'un, mais vous n'avez pas de réseau et vous vous mettez à marcher droit devant vous, éclairé par la lumière de votre téléphone. Une petite lumière, certe, mais elle est tellement réconfortante.

Tout en marchant, vous entendez des bruits suspects, comme des brindilles qui craquent, des feuilles qui se font écraser. Vous vous arrêtez de marcher de temps en temps pour voir si c'est vous qui faisiez ces bruits: vous n'entendez plus rien.

La forêt est silencieuse. Trop silencieuse même. Il n'y a pas de bruits d'oiseaux. Il y a un petit courant d'air, mais pas le bruit des feuilles qui remuent.
Vous commencez franchement à avoir peur. Vous ne savez pas pourquoi, vous vous mettez à courir, à pleurer. Vous sentez que vous n'êtes pas seul. Vous courez, droit devant vous, manquez de trébucher plusieurs fois. Vous ne vous arrêtez plus, et au loin, vous voyez une lueur. Lueur d'espoir.

Vous vous arrêtez, hors d'haleine. vous séchez vos larmes, vous vous mettez à remercier le bon dieu de vous aider. Vous vous dirigez d'un pas sûr vers cette lueur. Vous entendez de multiples craquements, derrière vous, mais vous ne voyez personne en vous retournant. Vous vous hâtez vers cette lueur: c'est une maison. Enfin, une petite maisonette. Elle n'a qu'une fenêtre, d'où sort la lumière. Vous cherchez une porte. Vous faites le tour de la maison. Vous n'en trouvez pas, et vous revenez vers la fenêtre. Vous regardez à l'interieur, vous voyez une table, et une bougie.

D'autres craquements , plus forts cette fois, semblent se diriger vers vous. Vous brisez la fenêtre, vous entrez dans la maison, et vous vous blotissez contre le mur en face, vous gardez la seule ouverture, la fenêtre, dans votre champs de vision. Malheureusement, la bougie s'éteint. Vous vous mettez à pleurer, à crier, et vous vous rappelez soudain de votre portable. Vous le sortez le plus vite possible, et le pointez vers la fenêtre. Tout va bien, il n'y a rien dans la maison. Vous vous calmez, vous respirez. Votre portable n'a plus de batterie, vous êtes encore dans le noir, mais vos yeux s'y sont habitués. Vous ne quittez pas la fenêtre des yeux. les bruits dehors se font plus forts, puis se calment.

Votre respiration s'apaise, vous soupirez, vous êtes enfin en sécurité. Rien ne vous arrivera plus désormais.
Vous êtes en sécurité...
Vous êtes seul...
Du moins, c'est ce que vous pensez... vous entendez une petite voix qui vous murmure à l'oreille

-Bienvenue jeune homme, on va bien s'amuser toi et moi...

Une larme coule sur votre visage. C'est la dernière chose qui arrivera avant votre mort.

2 jours plus tard, un couple de randonneurs trouve un cadavre accroché entre deux arbres par ses propres tripes. On lui a apperemment retiré toute sa peau si bien qu'on ne voit que des muscles et de la chair. Il a un petit papier dans la main

"Bienvenue dans l'antre de l'écorcheur"


4 commentaires:

  1. Quoi? Mais c'est qu'un patin voyonu! C'est pour éloigner les visiteurs infortuns... Un peu de thé très cher?

    RépondreSupprimer
  2. Wow ! J'ai écrit une rédaction similaire en cours français sans l’écorcheur

    RépondreSupprimer
  3. J'ai soudain eu des nausées et une petite perte d'équilibre quand j'ai vu ce tableau ^^

    Assez de pastas pour aujourd'hui ^^

    RépondreSupprimer
  4. mais mais mais je suis une Fille!!!!!>:b

    RépondreSupprimer