Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 29 juin 2013

Inazuma Eleven : Unaroshi

Bonjour. Sachez que ce que vous allez lire est la stricte vérité, tout ce que je raconte est uniquement du vécu. Je ne donnerai pas d'information personnelle sur Internet, non pas parce que je crains pour ma vie, mais parce que je crains pour la vôtre. Je ne peux vous donner que mon prénom, Antoine. Et sachez qu'à l'heure où j'écris ça, je suis dans l'angoisse à chaque instant. En effet, ma vie menace de s'arrêter d'une minute à l'autre.




Tout a commencé il y a approximativement une semaine et demie (je n'ai plus bien la notion du temps). Les vacances venaient de commencer, et, comme tout le monde, j'étais heureux d'enfin pouvoir faire ce qui me chantait. D'autant plus que mes parents partaient en voyage à Venise la première quinzaine, j'étais donc tout seul chez moi (mes parents et moi avions estimé qu'à 16 ans j'étais assez responsable pour rester seul 15 jours). Mais au bout de 3 jours, je commençai à sérieusement m'ennuyer. J'avais fini tous mes jeux, et je repensais à tous ceux dont j'attendais impatiemment la sortie: Super Smash Bros U, Pokémon X et Y, Inazuma Eleven 3... quand j'y ai repensé, je me suis dit que ça faisait longtemps que je n'avais pas joué au 2.
Et c'est là que je fus pris d'une vague de nostalgie qui m'a amené à reprendre cette cartouche, pour pouvoir rejouer et pour ne pas être totalement à froid pour le 3.


J'ai donc repris ma cartouche "Inazuma Eleven 2 - Tempête de Feu", et j'ai commencé à jouer sur ma 3DS (vive la rétrocompatibilité). Ayant fini l'histoire, je décidais d'aller xp mes joueurs dans la forêt de Fuji. J'enchaînais les défis, c'était un peu répétitif mais c'était amusant, je me lançais des défis comme marquer le plus vite possible, ou encore marquer sans technique. Au bout d'un moment, mon premier joueur atteignit le niveau 99 (niveau max), j'était content et j'ai fêté ça par une sauvegarde. Je me dirigeais vers une borne de soin pour récupérer des PE et un défi me fut lancé. Cela n'a rien de bizarre en soi, pourtant c'est vraiment à partir de là que tout a dérapé, que tout est allé vite... bien trop vite.


Le match commençait, et déjà mon attention fut portée sur un joueur. Son nom était "Unaroshi", et sa tête était... flippante. Il avait des cheveux bleu foncé, tellement foncé qu'on aurait presque dit qu'ils étaient noirs. Ils étaient longs et faisaient de l'ombre à ses yeux, comme pour Shadows (celui d'Inazuma pas celui de Sonic), mais ses yeux étaient grands, jeunes et brillants. Ses pupilles étaient en fait des traits noirs à la verticale, ce qui lui donnait vraiment un regard tout sauf humain. Mais le pire était sa bouche: il souriait, un sourire style "screamer", qui m'a rappelé celui de Smile.jpg. Les autres joueurs étaient "normaux": c'étaient des joueurs apparaissant aléatoirement dans la forêt de Fuji. J'ai commencé le défi, bien que je trouvais vraiment étrange la présence d'un tel joueur dans le jeu.


J'ai gagné plutôt facilement avec un but de Byron (Aphrodite). Bizarrement, mes joueurs ne gagnèrent pas de points xp à la fin du défi: il était marqué "expérience gagnée 0", "points d'amitié gagnés 0" et "points de motivation gagnés 0". Ce joueur, Unaroshi... même s'il m'avait fait peur, je n'ai pu résister à l'envie de le recruter. Je suis donc rentré à la caravane, et j'ai fait une recherche par nom "Unaroshi". Dans ce genre d'histoire, c'est toujours là que le mec découvre qu'il n'y a rien. Que le personnage n'est pas dans les données du jeu. Mais cette fois, ce ne fus pas le cas. Unaroshi figurait bel et bien dans la liste des joueurs. Seulement, à la place du prix, il était marqué une inscription en japonais, que je n'ai naturellement pas comprise. De plus, sa seule technique (un tir) avait un nom japonais. Il était niveau 58, et toutes ses stats étaient à 58. Bref, il était nul. J'ai tout de même décidé de le recruter. M.Hillman m'a dit qu'il m'attendait... dans la forêt de Fuji. Super, me suis-je dit. On y retourne !



Je suis donc retourné dans la forêt, et Unaroshi m'attendait près d'un arbre à l'arrivée. Je lui ai parlé, et là... le jeu me demande de l'ajouter à la liste des joueurs. Rien, pas de match, pas de défi, pas de texte. Je l'inclus à mon équipe, le mis dans mes 4 premiers joueurs et je démarrai un défi pour tester sa technique. Mal m'en prit.

Je l'avais mis en attaque pour pouvoir tirer plus facilement et, les adversaire étant en formation "Attaque" (deux devant et un derrière), je suis facilement arrivé près des buts avec Unaroshi. J'ai donc exécuté son tir spécial...


Je crus d'abord que mon jeu avait freezé, car l'écran était noir. Mais, au bout de 2 à 3 secondes, une chanson se fit entendre en japonais. Une voix de femme chantait une chanson que je ne connaissais pas... puis elle s'est arrêtée. Je n'avais pas l'image, mais vu les cris qu'elle a ensuite commencé à pousser, je me doutais que quelque chose l'avait terrifiée. Elle poussait des cris d'épouvante et hurlait des trucs en japonais... et c'est seulement là que j'ai eu l'image. J'ai vu une femme asiatique, qui devait être âgée d'environ 25 ans. Elle était habillée d'une robe rose, et tout portait à croire que c'était une chanteuse... elle avait été interrompue en plein concert. Elle courait, elle était poursuivie par la caméra, elle poussait des cris comme si ce qu'elle voyait derrière elle menaçait de la tuer.


Puis, quand la caméra l'eut rattrapée, l'écran changea. On la voyait maintenant pendue à une corde, dans une pièce sombre, mais elle était éclairée (par une lampe torche?). Sa tête était pleine de sang, comme si elle avait beaucoup souffert pour enfin en arriver là. Mais le pire était la musique. Une musique horrible, vraiment flippante. On aurait dit du violon... ou peut être un truc similaire, je ne suis pas très doué en musique. Puis ça revira au noir, et le jeu afficha un message en "pop up bleu", comme le fait le jeu quand un personnage nous parle ou qu'il nous informe de quelque chose. Evidement, c'était encore du japonais. Cette fois j'en avait marre: je voulais comprendre ce qui se passait. Pourquoi de telles images dans un jeu Inazuma Eleven? Ca n'avait aucun sens. J'ai donc appelé un spécialiste de la langue japonaise, M.Takamosho, et je lui ai donné rendez-vous chez moi deux jours plus tard (c'était le plus tôt qu'il pouvait, car il donnait des cours de soutien à domicile pendant les vacances).


Les nuits qui suivirent, je n'ai tout simplement pas dormi. J'avais peur non seulement de cette "cinématique", mais également de Unaroshi. De plus, je ressentais comme une présence... c'est difficile à expliquer. Je ressentais comme une présence maléfique dans ma vie... comme si je n'étais jamais seul. Ce n'était cependant qu'un avant-goût de ce que je ressens maintenant. Je me suis débrouillé pour dormir quand même un minimum, afin de ne pas être épuisé au moment d'accueillir M.Takamosho. Raté, j'était tout de même épuisé.


Je lui ai tout d'abord montré le nom de l'attaque, qu'il me révéla s'appeler "le début de la fin". J'ai beaucoup hésité à lui montrer la cinématique, car je n'avais absolument aucune envie de la revoir. Mais maintenant qu'il était là, j'étais un peu obligé. J'ai donc retiré avec Unaroshi, et la cinématique se démarra. M.Takamosho me dit qu'il ne connaissait pas la chanson du début, et qu'il en était étonné car il connaissait la plupart des chansons japonaises. Puis, quand la femme se mit à crier, il me révéla qu'elle hurlait: "Non! Non, pas lui! Non!...", que des trucs dans le genre. Il parut tout aussi terrifiée que moi en voyant la scène finale, avec la pendue et cette musique horrible. Puis, il traduisit le message final. Il était écrit "Igonama Tomaki, pas la première, pas la dernière. Et toi non plus."

Nous étions tous deux effrayés. On ne comprenait pas la présence de tels propos dans un jeu tout public. Il a proposé qu'on échange nos adresses mail, afin qu'il puisse me tenir au courant s'il avait des infos. Nous l'avons fait et il est ensuite parti de chez moi. J'espérais me tromper mais... je ressentait comme de l'inquiétude dans sa voix.


C'est à partir de la nuit qui suivit que ça devint un calvaire. Je n'aurais jamais dû regarder cette cinématique maudite une deuxième fois. J'en était maintenant sûr: je n'étais pas seul. Il n'y avait personne chez moi, mais j'étais sûr qu'un esprit malfaisant me hantait. J'entendais des bruits bizarres, notamment pendant la nuit... et cela devenait de pire en pire. A l'heure où je vous écris, c'est tout simplement insupportable. Les rares fois où j'arrive à dormir, je fais des cauchemars étranges et généralement je me réveille vite. J'ai peur, je suis épuisé. Ma vie s'arrêtera bientôt.

Le mail que j'ai reçu de M.Takamosho n'arrangea rien: il me révéla qu'Igonama Tomaki était en fait une chanteuse japonaise, qui n'avait pas rencontré beaucoup de succès, mais qui vivait quand même assez bien, grâce à la fidélité de certains fans japonais. Elle était morte il y a environ un mois, de la mort la plus étrange qui soit: elle s'était enfuie de la scène en hurlant en plein concert, comme si elle était poursuivie par quelque chose... quelque chose qu'elle seule pouvait voir. Il m'a également parlé d'angoisses qu'il entretenait. Hélas, il a lui aussi vu cette cinématique maudite... j'espère qu'il s'en sortira... il y a de faibles chances.


Je conclurai ce récit en disant: ne cherchez pas à m'aider. Vous risquez tout simplement de perdre la vie. Si vous ne pouvez pas voir Unaroshi, lui peut sûrement vous voir. Voilà pourquoi je n'ai pas appelé la police, ni même prévenu mes parents. Je ne voulais pas qu'ils meurent. Je ne voulais pas qu'ils croisent sans le savoir le chemin d'Unaroshi. Quand à moi, je suis déjà mort. Si je survis à la peur, la dépression et la fatigue, Unaroshi viendra me tuer lui même. Je ne dors plus du tout, dés que j'essaye je suis maintenu éveillé par la peur et les bruits ambiants. J'ai mal à la tête, partout où je regarde j'ai l'impression de voir Unaroshi. Qui sait, peut être est-il vraiment là. Peut être qu'il me regarde souffrir, qu'il se moque de moi, tapi dans un coin, prêt à me tuer dès qu'il se sentirait lassé.


En guise de fin, je tiens à me raconter l'un de mes cauchemars qui m'a particulièrement marqué. J'étais dans une pièce sombre, je ne voyait qu'autour de moi sur un rayon d'environ un mètre. J'avais le regard plongé dans le noir de la pièce, et je ne pouvais pas bouger ne serait-ce que les yeux. Puis je distinguai une forme jaune... deux, plus précisément. Les deux yeux jaunes de Unaroshi me regardaient, et je me rendis compte qu'ils se rapprochaient. Je voulais fuir, mais c'était impossible. Je ne pouvais pas non plus fermer les yeux: tout ce que je pouvais faire c'est regarder Unaroshi me tuer. Il se rapprochait... quand il fut arrivé à une distance où je pouvais le voir, il s'est arrêté et m'a regardé, avec toujours le même sourire sadique... inutile de dire qu'il était beaucoup plus horrible que dans le jeu.
Puis il se jeta sur moi et tout devint noir. J'eus maintenant une vision sur la femme pendue, sauf que... sauf que c'était moi. J'avais le visage ensanglanté et j'étais pendu à une corde, exactement comme la femme dans la cinématique. La même musique horrible retentit, mais j'eus l'impression qu'elle venait de partout à la fois. Il s'afficha ensuite un message en "pop up bleu", et avec la police du jeu, exactement comme si j'était en train de jouer au jeu sur DS. Un message en japonais, mais je vis tout de suite que ce n'était pas le même que le premier car il comportait le nombre "59". Je me suis réveillé en sursaut, et tout à coup j'ai compris le message. Pas besoin de traducteur pour savoir ce qu'il y avait d'écrit:




"Tu seras bientôt le 59ème".


18 commentaires:

  1. C'est une parodie d'une pasta cliché?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca n'a pas été conçu comme tel il me semble.
      Remarquez que c'est difficile de faire une pasta sur les jeux vidéo sans tomber dans le cliché, et en ce sens je trouve que son auteur s'en est pas mal sorti.

      Supprimer
  2. Pas mal, mais si c'est une histoire vrai je veux une vidéo comme preuve :P et je me fiche de mourir.

    Bonne pasta sinon. 6/10

    RépondreSupprimer
  3. sa change enfin des pasta sur pokemon et super mario ! très bonne pasta je trouve ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonne pasta ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  5. Je me met enfin à commenter un peu, car pour critiquer y'a souvent du monde, pour l'inverse y'en a moins.
    Donc bonne pasta, à part la nostalgie je n'ai pas eu l'impression de déjà-vu alors c'était chouette. Bravo à l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Bonne past mais un petit peu trop longue.
    Je trouve que l'histoire me tient bien en haleine au debut mais a la fin devient un peu repetitive. Mais a part ça pas mal :-)

    RépondreSupprimer
  7. En effet, pas mauvaise, à par le maître de tous les clichés vidéos-ludiques: «et π d1cou, je sé pas pourkoi, je re-sent une praizance mal elfic trai méchiante». Ça devient vraiment pénible.

    VB

    RépondreSupprimer
  8. Seul dans le noir, en la lisant je stressait. Je tremblait légèrement du bras. Puis quelque chose me touche les pieds. J'ai eu la peur de ma vie à cause de mon chat

    RépondreSupprimer
  9. D'après ce que j'ai compris les yeux d'Unaroshi sont des yeux de chat...?
    Heureuse encore d'avoir offert la cartouche a mon cousin! En plus je suis pas une grande fan d'Inazuma Eleven.

    RépondreSupprimer
  10. GENIAL ! bien flippante comme y faut en plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut! Par rapport à ce que dit toute les commentaire je suis habituer à de meilleur creepypasta! Mais si c'est vrai met une vidéo sinon je croirais pas :/

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Je pense que cette histoire que nous raconte Antoine est vraie. Elle est très flippante. Mais dites Antoine a bien joué à Inazuma Eleven 2 : Tempête de feu ? Si je cherche Unaroshi sur ce jeu, je le trouverais ? Car j'ai le jeu et je sais pas si je pourrais trouver Unaroshi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi t'as pas l'air de connaitre le principe d'une creepypasta

      Supprimer