Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 24 juin 2013

Todeslager Tod

La Seconde Guerre Mondiale... une période de l'histoire détestable, des millions de morts pour la gloire de quelques fous au pouvoir.    

Les camps de concentration, ces endroits sinistres ou des milliers de personnes étaient emprisonnées et exploitées par les nazis.    

Les camps ont finit par êtres libérés par les soviétiques. Tous, sans exception.    

Du moins, c'est ce que l'on croyait. En Pologne, situé au cœur d'une forêt, se tient le camps de Todeslager, surnommé Todeslager Tod, le camp de la mort décédé.    

Pourquoi « Camp de la mort Décédé »? Eh bien c'est très simple voyez vous, ce camp a tout simplement été vidé de tous ses occupants en une nuit. La raison? Nul ne le sait. Les seules traces qu'on a pu observer là-bas sont des traces de sang. Beaucoup de sang, mais aucun cadavre.    




Le camps de Todeslager devait à la base pouvoir accueillir 500 prisonniers, au final il n'y en aura eu que 120. Les camions qui devaient les amener à bon port avaient disparu, les autorités nazies de l'époque avaient pensé à des rebelles polonais qui piégeaient les routes, ils ont envoyés 6 patrouilles, une seule en est revenue. Les hommes étaient revenus blancs de peur, ils prétendaient pourtant ne rien avoir vu. Cette affaire fut vite oubliée.    




Seulement deux semaines après la fin de la construction du camp, on n'eut soudainement plus aucune transmission avec ce dernier. Les nazis envoyèrent alors une escouade de 34 soldats, avec pour ordre d'enquêter. Aucun ne revint jamais. On abandonna alors toute recherche.    




Le camps fut abandonné 35 ans, jusqu'en 1970, où un groupe de militaire Soviétiques retrouvèrent le camp. Ils voulaient créer une base militaire près du rideau de fer. Ils y envoyèrent une douzaines d'hommes, pour explorer les lieux. Un seul revint, le sergent Alexei. Il décrivit que tous ses hommes ont disparu les uns après les autres. Pas un cri, rien. Juste une trace de sang. Le sergent a été lâche, et s'est enfui après la disparition de deux hommes seulement.    




Le camps de Todeslager porte aujourd'hui la réputation du « Camps des Disparus », un camps inutilisé, et inutilisable. Nul ne sait pourquoi, et les courageux, ou fous qui osent rentrer a l'intérieur n'en ressortent pas.    

La forêt est vide. Plus un seul animal, plus rien. Les plantes flétrissent, et une atmosphère noire s'en dégage. Le soleil ne se voit presque pas là-bas.    




Auriez-vous le courage d'entrer à Todeslager Tod?        



                                                                                                                         Qall
 
    

L'auteur a signé son écrit pour une raison que je plussoie: s'il venait l'envie à des lecteurs de descendre cette pasta, ce serait l'auteur qui serait identifié comme mauvais, et non l'ensemble du site.
C'est une attitude chevaleresque, mon petit Qalli. Tout le monde devrait prendre exemple sur toi.

7 commentaires:

  1. J'aime bien
    Bien joué "Qall" ou "Qalli" je sais pas, on a besoin d'autres pasta comme ca ici

    RépondreSupprimer
  2. L'intention était louable, mais "inutile" dans le sens où cette histoire est bonne et change des "vous pouvez aller ici, mais faites attention de réussir tel épreuve, ou barrez-vous de l'endroit si vous échouez" et autres pastas du même calibre, qui mérite elles d'êtres descendues.

    Et puis c'est rare d'en avoir sur la WW2 : on en a eu quelques unes qui prennent place pendant la première GM, des normales, et la seule pasta assez connue qui fait référence à la WW2, c'est celle de la Tour de Lavanville et la section de l'armée japonaise.

    Enfin donc, bien joué, Qall ou Qalli ! :D

    RépondreSupprimer
  3. Bien joué peut-être mais les énormités historiques décrédibilisent bien la petite histoire. Un camp en Pologne mais près du rideau de fer, y a que moi que ça dérange ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, La Pologne était Soviétique, et située non loin de la RFA, donc près du rideau de fer

      Supprimer
  4. "Auriez-vous le courage d'entrer à Todeslager Tod?"
    Non en fait nous sommes bien ici, moi et la chose derrière moi^^

    RépondreSupprimer
  5. Mouaih..........j'en ais connue des mieux mais apres tout pourquoi pas dans tous les cas je ne m'aventurais jamais dans un ancien camp de concentration " maudit ou pas.

    RépondreSupprimer
  6. Entrer dans ce camps ? Pourquoi pas mais je euh. En fait je vais attendre la prochaine air glacière, comme ça si je disparais je n'aurai rien perdu

    RépondreSupprimer