Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 4 juillet 2013

Rabbits

 Alex a onze ans et adore Halloween. C’est dans deux jours et Alex est impatient. Il sait qu’il aura beaucoup de bonbons à son retour. La mère d’Alex lui a promis de lui ramener un joli costume en revenant du vide-grenier qui avait lieu tous les ans à cette époque de l’année.

Le vide-grenier était bondé. Comme tous les ans. Plus ou moins les mêmes vendeurs. Comme tous les ans. Un peu plus loin dans le quartier où avait lieu le vide-grenier se tenait un stand vide. Il n’y avait personne sur ce stand. Il n’y avait pas d’articles non plus. Sauf un. Un masque étrange. Un masque de lapin. La mère d’Alex était pourtant sûre qu’au premier coup d’oeil il n’y avait aucun article. Elle semblait happée par ce masque. Elle finit par détourner le regard quand la voix rauque d’un grand homme à chapeau tout vêtu de noir, vint l’interpellé. Le stand lui appartenait. Il était immense, et fin. L’ombre de son couvre-chef empêchait la vue de son visage. Seules ses lèvres exagérément blanches et gercées étaient visibles. “Vous voulez effrayer les gens ?” lui dit-il. Le masque n’avait pourtant pas l’air si effrayant. La mère ne l’acheta point. Elle rentrait chez elle les mains vides, n’ayant rien trouvé d'intéressant à acquérir.


“Tu avais promis que tu me ramènerais un beau costume !”


Alex s’en alla dans le jardin, et s'assit sur la balançoire rouillée. Elle grinçait monstrueusement à chacune de ses allerset venues.

Le lendemain. Un beau cadeau attendait Alex.

Au pied de son lit se trouvait une boîte des plus simples, recouverte d’un joli ruban bleu. Alex s’empressa d’ouvrir ce mystérieux carton et y découvrit un masque de lapin, avec de longues et fines oreilles. Après un moment à fixer la chose, Alex trouva un petit bout de papier au fond du carton sur lequel était écrit “Ta maman n’est pas très gentille. Effraie-là.”. Le petit garçon courut dans la chambre de sa mère et lui sauta dans les bras.


“Merci maman ! Merci !”


Sa mère lui sourit puis caressa la tête de son petit Alex.


“J’espère que ça te fait plaisir. J’ai eu un mal fou à le trouver.”

“C’est parfait, merci maman !”



Il retourna jouer dans le jardin, comme à son habitude.
Sa balançoire rouillée n’avait jamais balancé aussi vite.

Halloween, c’était demain. Alex se coucha très tôt ce soir là.

Le lendemain. Jour-J pour le petit Alex.
Son masque trônait fièrement sur la commode de sa chambre.
Il retourna jouer dans le jardin, comme à son habitude.
Il attendait la tombée de la nuit pour aller faire le porte-à-porte, la chasse aux bonbons.
Il n’arrivait pas à s’amuser sur sa balançoire rouillée. Pas comme d’habitude.

Le soleil commençait à cacher son visage, laissant apparaître lentement celui des étoiles dans un ciel légèrement violet et orange, presque rouge.


“Maman maman ! Je peux y aller maintenant ?”

“Oui tu peux mon chéri, fais bien attention surtout. N’oublie pas de rester dans le quartier !”

“Oui maman ! Je t’aime !”



Il partait fièrement avec son masque dans les mains. Il fit quelques pas avant de pouvoir l'enfiler.
Il lui allait comme un gant. La matière étrange du masque semblait prendre parfaitement la forme du visage du petit Alex. Il partait donc, fier, à la chasse aux bonbons.


“Qu’est-ce que tu lui as finalement acheté comme masque ?” dit le père du petit à sa femme.

“Un masque de singe, lui répondit la mère. Tu aurais vu comme il était content quand il l’a découvert. J’aurais bien aimé le voir l'essayer d’ailleurs.”

“Tu en auras l’occasion quand il rentrera chérie.”


La ville était maintenant sous la nuit la plus sombre. Il était vingt-trois heure trente, et Alex n’était pas encore rentré. Sa mère commençait à s'inquiéter car il devait être rentré il y’a déjà une heure. C’est alors qu’il apparut au loin, son fils Alex, accompagné de l’Homme au chapeau tout vêtu de noir. Il semblait lui dire quelque chose à l’oreille.

Ding Dong. Alex sonna à la porte de chez lui, son panier de friandises totalement vide.


“Qui était ce monsieur avec toi ? Tu le connais ?”

“Non mais il est très gentil. Il m’a aidé pour le porte-à-porte.”

“J’aime pas trop ça que tu parles à des inconnus Alex...”



La mère le dévisagea de la tête au pied.


“Qu’est-ce que c’est que ce masque ? Et comment tu l’as eu !?”

“Mais maman, c’est toi qui me l’as offert ce masque.”

“Mais pas du tout ! Je t’ai offert un masque de singe !”

“Mais non maman, tu m’as offert ce masque ! Tu avais même mis un petit mot dans la boite, avec écrit... oh d’ailleurs pendant que j’y pense.”



Le petit garçon s’approcha de sa mère et lui ouvrit le ventre avec des ongles longs et acérées sortis de nulle part. Le sang giclait sur le masque du petit Alex. Sa maman tomba au sol, gisant à coté de ses boyaux encore fumants qui l'avaient devancés dans sa chute. Son visage semblant hurler de douleur sans qu’aucun son ne puisse sortir.


“MAIS T'ES COMPLÈTEMENT DINGUE !!!!” cria le père d’Alex en se jetant sur le corps de sa femme.

“C’est Halloween papa. Les enfants sont effrayants ce soir.”


Des larmes coulaient des yeux du père, impuissant.


“QU’EST-CE QUE TU RACONTES !? TU AS PERDU LA TÊTE !? ENFOIRÉ !!"


Le père se leva brusquement et donna un coup extrêmement violent à son fils. Il tomba à terre tandis que le père le martelait de coups de pieds en pleurant toutes les larmes de son corps, et en répétant sans cesse les mêmes phrases. "ENFOIRÉ ! T'ES COMPLÈTEMENT MALADE ! TU AS TUÉ TA PROPRE MÈRE!!". Il l'attrapa par les cheveux et le jeta contre le mur.

Alex ne laissait paraître aucune douleur importante. Cependant le masque s'était à moitié retiré, ne tenant plus qu’à sa joue droite. C’est avec effroi que le père y découvrit un visage complètement arraché, déchiré, comme dévoré par la matière du masque lui-même.


“Mon dieu.. mais.. QUI ES-TU !? QU’AS TU FAIS DE MON PETIT GARÇON !?” cria le père en fondant en larmes, comme à bout de forces.

“Mais papa... C’est moi. C’est Alex. Je suis effrayant, non ?” répond le petit en esquissant un sourire monstrueux.


Le père tomba au sol dans un dernier râle. Une fourche rouillée lui transperçait le corps. L’Homme au chapeau tout vêtu de noir se tenait debout derrière lui, ne laissant apparaître qu’un large sourire sur son visage camouflé de l’ombre de son couvre-chef. Alex remit correctement son masque et se releva, avant de regarder par la fenêtre, en direction du jardin. Une trentaine d’enfants s’y tenaient, tous masqués de l’identique lapin. L’Homme au chapeau tout vêtu de noir regarda le jeune Alex. Il enleva son chapeau et laissa apparaître d’immenses oreilles de lapin, fines et trouées comme du gruyère, avant de tendre la main au petit qui l’attrapa sans hésitation. Ils se dirigèrent tousdeux en direction des “autres”, dans le jardin. La balançoire ne balançait plus.

Plus tard, la police découvrit le massacre dans la maison du petit Alex. Ils retrouvèrent le corps du père, de la mère, ainsi qu’un total de 37 morts, âgés de 19 à 53 ans, dans les maisons du voisinages. Tous semblent avoir été éventrés puis dévorés par des rongeurs. Les enfants qui habitaient dans les maisons sus-dites ont tous mystérieusement disparu.

A l’heure actuelle, nous n’avons aucune nouvelle ni sur l'affaire, ni sur le petit Alex...



34 commentaires:

  1. J'adore cette pasta, elle bien écrite ! L'image aussi est bien faite, bravo ! :p

    RépondreSupprimer
  2. Pas très effrayant, c'est juste du gore quoi, sinon ça m'a fait penser à Doubt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, je n'aurais pas trouvé ça très eeffrayant si... si les lapins de Doubt ne m'avaient pas traumatisé x_x

      Supprimer
    2. c clair ce manga est trop traumatisant aprés tu flippe dé que tu vois un lapin

      Supprimer
  3. [ATTENTION...MAUVAISE BLAGUE] l'enfant aurait du manger des carottes, ça rend aimable... [FIN DE LA MAUVAISE BLAGUE]
    Bonne pasta sinon ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TU SORS MAINTENANT OK!(non je déconne)

      Supprimer
    2. Mdr c'est sûr XD X))))))

      Supprimer
  4. Super! J'adore le texte tout autant que l'image :)

    RépondreSupprimer
  5. vous avez quoi avec le gore en ce moment, c'est une creepypasta c'est normal qu'y est du sang hein --'

    très bonne pasta sinon!

    RépondreSupprimer
  6. Super, gore peut être mais pas trop. Aussi quelqu'un peu me dire c'est quoi Doubt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rabbit Doubt c'est un manga/animé (?) assez effrayant, qui met en scene un jeu, disons... Mortel :3

      Supprimer
    2. C'est un manga d'horreur ou les joueurs du "jeu" on des masques de lapins, et ils doivent trouvé la personne qui tue les autres, c'est super vagues m'enfin. ^^

      Supprimer
  7. "ses boyaux encore fumants" ça fait quand même moyennement crédible... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous l'avez entendu comme moi, quelqu'un vient d'affirmer "'ses boyaux encore fumants', ça fait quand même moyennement crédible".

      Il faut avoir vu des boyaux sortir de leur propriétaire pour juger de ça. Bon, il me faut vous avouer que c'est pas mon cas. Mais quand on rend son déjeuner dans la rue lorsqu'il fait froid, on peut voir clairement un peu de vapeur condensée s'élever au-dessus du dégueulis. Alors on peut affirmer avec des chances proches de la certitude que ça marche aussi pour les tripes, du moment qu'elles sont bien chaudes!

      -Merci professeur Rollin-

      Supprimer
    2. Toujours quelque chose à dire, quelque chose à dire...
      Le professeur Tripoda a toujours quelque chose à dire :)

      Supprimer
    3. ton corps il est chaud non ? 37 degrés ce qui est assez chaud, en octobre il fait frais donc c'est tout à fait plausible

      Supprimer
  8. belle pasta par contre la phrase
    "A l’heure actuelle, nous n’avons aucune nouvelle ni sur l'affaire, ni sur le petit Alex..."

    CA montre vraiment le cotés fake


    mais bo l'histoire est gore et elle fait peur , elle mérite d’être une creepypastas :)

    RépondreSupprimer
  9. Ce monsieur vent aussi des cartouches Majora's Mask, non?

    RépondreSupprimer
  10. Lol ce masque était celui de BEN quand il était encore vivant et qu'il s'appelait Benjamin :)

    RépondreSupprimer
  11. Bof, pas très effrayant. Un gamin de onze ans -surtout un garçon- qui s'éclate pendant des heures à la balançoire... Bon, chacun ses goûts mais quand même. Le coup des ongles... Boooof... J'ai dû relire plusieurs fois ce passage avant de bien comprendre.
    Bon, pasta moyenne à mon avis : même pas une petite image du masque, la seule qu'on a ne sert à rien -oui, vous avez bien lu, à rien- le coup du vendeur sur un vide-grenier qui ne vend qu'un truc -maudit en plus-, trop cliché...

    RépondreSupprimer
  12. [ALERTE #4578 DU CODE DE LA POLICE]Une attaque de Gamins éventreur d'adulte déguisé en lapin pas tres gentil qui mange meme pas des carottes arpente la rue d'une ville inconu et tous ses gamin sont menez par un gars Psycopathe avec un Chapeau !!! stop la drogue.

    RépondreSupprimer
  13. L'homme en noir est tout simplement Aube ... Pourquoi avoir peur ?

    RépondreSupprimer
  14. Je savais que les lapins étaient maléfique!

    RépondreSupprimer
  15. Ce sont de Dark Rabbits,les complices de Dark Link... En plus ils bouffent même pas de carottes.... Meme pas peur x))))) ok les gens je sors pour cette blague plus que merdique xp x)))

    RépondreSupprimer
  16. c'est pour aller plus vite ! C'est le masque vous savez lequel ! Vous:heu...le masque de brème?Moi:OUI, EXCELLENTE RÉPONSE, C'EST BIEN LE MASQUE DU LAPIN !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. *Enfile le masque d'Onilink* Tiens, y'a plus aucun lapins :o

      Supprimer
  17. Elle est tellement bien ^•^

    Scandinav

    RépondreSupprimer
  18. Un lapin,deux lapins, trois lapins...
    Cinquante lapins tueurs aidez-moiiiiiiiii!!!!
    Super pasta sinon x)

    RépondreSupprimer
  19. Bof. Vraiment je ne suis pas conquise. Des fautes d'orthographe, un style enfantin, un scénario basique, du gore à la pelle, bref ! C'est loin d'être une perle.

    RépondreSupprimer
  20. Attendez, des lapins, du gore...
    BON AAUBE ARRÊTE DE FAIRE LE CON !!! PERSONNE N'Y S'EST TROMPÉ !!!

    RépondreSupprimer