Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 24 août 2013

Les égouts

Il y a quelques jours à Paris, un événement a défrayé la chronique, mais est resté cependant assez discret.  
 Tout le monde connaît les égouts de Paris, sans doute un des endroits les plus mystérieux et fascinants de la ville, grâce à ses légendes urbaines notamment.
Ce qu'il s'est passé le matin du Lundi ** aura sans doute sa place aux côtés de ces légendes.

Alors qu'elle sort de chez elle pour promener son chien à 5h du matin, Madame DERIMMI tombe sur le corps inanimé d'un homme d'une trentaine d'années, taché de sang mais ne portant pas, à première vue, de traces de blessures.

Pensant à une agression, Madame DERIMMI appelle la police qui arrive rapidement sur les lieux. Ils conduisent l'homme à l’hôpital où, lors de son réveil, il sera soumis à un léger interrogatoire, ses papiers d'identité ayant disparu.

En effet, depuis 3 jours, 4 hommes ont disparu, et les policiers ne négligent aucune piste. Surtout que les hommes disparus ont été vus pour la dernière fois près de l'endroit où l'homme a été retrouvé inconscient.

L'homme se réveillera vers 10h de la matinée, visiblement sous le choc et agité. Après l'avoir assagi quelque peu, les policiers ont pu continuer à faire leur travail. Sans grande réussite, l'homme semble frappé d'amnésie, il ne se souvient pas des derniers jours, il ne se souvient que d'une chose avant le black-out (qui va intéresser quelque peu les policiers)... Il préparait une expédition avec 3 amis dans les égouts de Paris.

Mais la police n'en sait pas plus. Cependant, prêts à tout pour connaitre la suite, les policiers vont tenter de le faire parler sous hypnose, et c'est lors de ce moment qu'ils vont entendre l'un des témoignages les plus étranges jamais recueillis; voici sa retranscription écrite:

L'hypnotiseur: "[...] Allez-y, tentez de vous rappeler ce qui s'est passé il y a trois jours, vous prépariez une expédition avec vos amis notamment M. *****, l'heure est arrivée. Écoutez le son de ma voix, elle vous plonge dans vos souvenirs lentement ... Voyez-vous quelque chose ?"

L'homme:" Oui ... je vois... tout le monde est là... cela faisait deux mois que l'on préparait ça... on est tout excités, comme des enfants... allez, *** vient de briser la "serrure", on peut rentrer... bizarre, l'odeur ne nous dérange pas tellement... on avance avec des lampes torches, c'est vraiment obscur.

Il y a une barque dans l'eau, on y va ... pff (il soupire) allez ... encore moi qui rame..."

L'hypnotiseur: "Vous vous souvenez du pourquoi de cette expédition ?"

L'homme:" oui... oui je me souviens, ****** avait entendu parler d'un trésor... une sorte de butin que des braqueurs avaient planqué ici, il disait qu'il avait trouvé l'emplacement exact et nous avait embarqués..."

L'hypnotiseur: "bien bien...  Allez-y, continuez. Vous êtes à nouveau dans la barque, vous ramez ..."

L'homme:" les copains rigolent ... ils se montrent les armes qu'ils ont pris pour se défendre... y a quelque chose ... ils ne le remarquent pas, j'ai l'impression que j'ai vu une silhouette humaine courir vers la gauche, j'ai l'impression qu'on nous observe ...

*sa respiration devient plus forte*

******* me demande de prendre à droite, je lui fais confiance mais il y a quelque chose qui cloche... ah... j'arrive pas à voir ..."

L'hypnotiseur: "Calmez-vous, respirez normalement, concentrez-vous et reprenez..."

L'homme:" oui ça y est ... je vois, oui il y a quelque chose qui cloche... les rats ... morts... en train d'être dévorés par leurs congénères ... ils nous regardent passer ... ils ont une étrange lueur dans le regard.

*son rythme cardiaque s’accélère*

Je veux pas continuer ... mais j'ai pas le choix les autres se foutraient de ma gueule... on vient de passer les rats ...

*cri*

L'hypnotiseur: " Que se passe t-il ?"

L'homme:" Il y a quelqu'un là, il y a quelqu'un... mes cris ont alerté les autres... ils me regardent bizarrement puis ils suivent mon regard... ils viennent de voir la chose... la personne partir en courant... *** s'énerve, il n'aime pas vraiment les fouineurs... MERDE !!! LA LUMIÈRE ! La lumière de la lampe de poche vient de s'éteindre ... On ne voit plus rien mais on sent quelque chose ... Il y a quelque chose qui nous tourne autour, on a l'impression que ça nous observe... on supplie ****** de se grouiller, de rallumer ... il panique et nous aussi ... on entend des bruits de pas... Des yeux ... Ouais ! Des yeux rouges bordel ! Qu'est-ce ... ouf oh bordel il vient de rallumer ...

*sa respiration et son rythme cardiaque se calment*

On regarde autour de nous, il n'y a personne ... ******* rigole... "sans doute des chauves souris" nous lance t-il ... il me demande de continuer à ramer et de tourner à droite...

V'là que j'entends des rires maintenant ... c'est étrange les autres n'ont pas l'air d'entendre, pourtant ils ne discutent pas...

******* me demande de stopper la barque, de là, on continue à pied. C'est flou, il semble y avoir une brume qui se forme, cette fois on a chacun une lampe de poche allumée, c'est pas pour autant qu'on est rassurés... surtout moi qui ferme la marche.

On entend des petits bruits près de nous, ça ressemble pas vraiment à des bruits de rats par contre ... HEIN ?! Qu'est ce c'est ?

*il s'affole*

Je viens de voir quelque chose ramper sur le mur ... pourtant il y a rien ... je comprends pas.

******* nous annonce qu'on y est presque, on s'impatiente...

*Il crie de nouveau, très fort.*

Les yeux rouges... y'a des yeux rouges, ils sont derrière moi, aah un mal de crâne incroyable commence à me frapper, j'ai du mal à voir... je me remet j'... j'alerte les autres... oui ils les voient comme moi, on se met à courir ...

La chose nous poursuit en courant, en poussant des cris stridents, elle semble humaine c'est étrange, j'évite de me retourner au risque de m'écrouler au sol. Je braque ma lampe sur le mur pour tenter de voir son ombre mais ri...rien je

*Il crie une fois de plus. Son rythme cardiaque s'accélère, il s'agite comme s'il était poursuivi. Deux agents le maintiennent dans son lit*

Je suis frappé par des sortes de flashs, j'ai du mal à voir correctement, les trois autres continuent à courir, ils se retournent et hurlent plus fort comme si c'était moi la créature ... aaah les flashs ont réussi à m'avoir, désorienté je viens de tomber ... non noooon !! Arrêtez ça, sortez-moi de ce cauchemar, arrêtez cette hypnose ! *Il hurle* On vient de m'attraper le pied, j'entends des chuchotements, NOOOON !!

L'hypnotiseur: "Calmez-vous, calmez-vous... tenez-le bien... calmez-vous ..."

*il se détend et recommence à respirer calmement *

Allez-y, que voyez-vous?"

L'homme *la respiration saccadée* :" rien ... rien, le noir complet je... ah? Je vois... j'ouvre les yeux... je suis couché au sol... une lampe de poche allumée à coté de moi... je me lève... BORDEL ! Qu'est-ce que c'est que ce bordel, les trois... les trois morts éventrés... étripés... et moi... vivant ? C'est impossible je... hein?! J'ai... un couteau dans mes mains, plein de sang... je comprends pas ... je m'approche d'une flaque d'eau... merde ... ce regard... ces yeux... mais alors la chose qui nous a poursuivis c'est... c’était moi ?! "

L'hypnotiseur: "Ensuite ?"

L'homme: "Ensuite rien... l'obscurité..."

La police est restée perplexe, l'homme a cependant été mis en garde à vue, son avenir reste incertain...
Des témoins ont estimé avoir vu la veille de sa "découverte" par Madame DERIMMI, quelque chose sortir l'homme des égouts et le placer à l'endroit où il a été retrouvé. Cet événement ayant eu lieu durant des jours de fermeture des égouts  l'homme est donc resté dans les égouts durant 3 jours, mais on ne sait pas ce qu'il s'est passé entre temps, l'hypnose n'a pas réussi à creuser plus loin dans ses souvenirs. L’enquête est en cours... 


6 commentaires:

  1. il est tout simplement schizophrène :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu néglige un détail.
      Si il était schizophrène, qu'est ce qui qui l'a ramené en dehors de l'égout et maintenu en vie durant trois jours, hum ?

      Supprimer
  2. Il est peut être schizophrène mais n'empèche que j'aurais pas aimé etre a sa place!

    RépondreSupprimer
  3. Tres bonne pasta!
    Assez mystérieuse et plutôt étrange,très agréable a suivre!!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
  4. Honnêtement, je trouve qu'elle est un peu longue pour rien,sinon bonne pasta.

    RépondreSupprimer