Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 11 août 2013

Projet Ombre

Bonjour. Je m'appelle François et j'ai 26 ans. Si j'écris ce témoignage ici, c'est car un évènement qui m'a troublé il y a de ça quelques mois, et que j'avais pris pour un rêve, vient de me revenir en mémoire via une lettre, que j'ai reçue chez moi ce matin même, en recommandé.

Je fus d'abord étonné de voir qu'on m'amenait une simple lettre en recommandé, puis horrifié, lorsque je me rendis compte que cette lettre avait comme expéditeur "Projet Ombre". Je fus pris par une des nombreuses crises d'angoisses qui me gâchaient la vie depuis ce fameux évènement. Celle-là fut plus terrible que n'importe quelle autre que j'avais subie jusque là, et je m'évanouis.

Avant de vous révéler le contenu de la lettre, j'aimerais vous raconter mon histoire.

Tout a commencé le 15 Mars, je sortais avec ma copine et des amis dans le seul bar du petit village où nous habitons, isolé dans les Alpes. Une fête était organisée et l'alcool était omniprésent, on comptait par dizaines les personnes ivres mortes allongées par terre, certaines dans leur propre vomi.

En fin de soirée, ma copine et mes amis rentrés, un homme, ma foi fort sympathique, vint s'assoir à ma table avec une bouteille de whisky. J'étais vraiment ivre et je ne me souviens pas clairement de ce dont il m'a parlé, je me souviens de quelques bribes de mots : " Projet ... expérimentation ... humains ... fort salaire ..."
Suite à cette conversation, je me souviens qu'il m'a offert un verre de son whisky, très fort, d'ailleurs, et puis le trou noir.

Je me suis réveillé dans un fossé, je ne reconnaissais pas l'endroit. Pour parler de l'endroit, justement, il semblait, et était, d'ailleurs, artificiel. Le ciel semblait diffusé par une multitude d'écrans. Il y avait une prairie, une forêt, un lac et, au loin, des montagnes. L'endroit semblait clos, sans échappatoire.

Je décidai de me balader, intrigué par l'endroit où je me situais. Je ne me sentis pas en danger au départ, mais plus je déambulais et plus je me sentais oppressé. Je finis par découvrir un petit bâtiment.

Ce que je découvris à l'intérieur me rendit malade. Des rapports d'expériences, on pouvait voir des photos d'hommes, mutilés et avec des dégénérescences extrêmement dérangeantes à voir.

A la fin du livre, je pus prendre conscience du danger que j'encourais, quand je lus une sorte de notice qui expliquait comment ces hommes étaient arrivés là et... ce qu'ils étaient destinés à devenir.

Arrivés là comme moi, rendus ivres morts et kidnappés et... Au moment où j'ai lu la suite, j'ai vomi et fait un malaise. Ils étaient destinés à devenir les ombres d'eux-mêmes, des ombres, de forme humanoïde, mais plus puissantes, plus rapides, plus évoluées que les hommes, et je ne voulais pas finir comme ça.

Visiblement, ce lieu était une sorte de terrain de test et d'entrainement. Soudain, j'entendis des bruits qui me firent tressaillir, des bruits de pas tournant autour du bâtiment. Je me retins de hurler quand, devant l'unique fenêtre du bâtiment, une de ces "ombres" passa. Elle était noire, on ne pouvait distinguer aucun trait. La seule chose que l'on pouvait voir mis à part le noir constituant cette créature, c'étaient les veines et le cœur, rouge sang, évidemment, qui contrastaient avec le noir total qui composait cette créature.

Elle s'arrêta brusquement de marcher, et je compris, elle avait remarqué ma présence. Elle se tourna vers moi et, à ce moment-là, je ressentis la peur, la vraie, celle qui vous prend aux tripes et vous paralyse.

Elle commença doucement à se rapprocher de la porte, j'essayais tant bien que mal de me cacher mais je savais qu'elle pouvait me sentir.

Alors que l'ombre allait pénétrer dans le bâtiment, elle fut interpellée par un garde, j'ai supposé que c'était un garde, qui lui demanda ce qu'elle faisait là. Elle ne répondit évidemment pas mais elle l'attaqua.

Je vis alors quelque chose qui me surprit et me remplit d'espoir. L'homme planta un objet dans le cœur de l'ombre et, peu à peu, son corps de désagrégea pour ne laisser qu'une fine couche de poussière blanche au sol.

Je savais qu'on pouvait les tuer, je savais que j'allais vivre.

Habité par une angoisse permanente et une peur irrationnelle, je fuis, une semaine entière, en me nourrissant de ce que je pouvais et en fuyant autant que possible les ombres. Ma santé mentale était maintenue par l'envie de revoir ma famille.

Le dernier jour de ce calvaire, je fus attaqué par une ombre. Elle me plaqua au sol avec une puissance telle que je sentis mes côtes se fracturer les unes après les autres. Elle me roua de coups, me brisant un par un tous les os de mon corps. J'étais en charpie quand elle abandonna mon corps. Ce fut à nouveau le trou noir.

Quand je me suis réveillé, j'étais dans mon lit, indemne. Toujours en état de choc, je mis près d'un mois à me persuader moi-même que ce n'était qu'un rêve, enfin c'est ce que je pensais.

Maintenant que je vous ai raconté l'histoire, je vais vous révéler le contenu de la lettre. Une feuille blanche avec quelques lignes écrites : "Monsieur François XXXXX, je vous remercie pour votre participation au projet Ombre. Grâce à votre semaine passée parmi nous, nous avons pu achever nos ombres. Nous allons en répandre environ 100 000 dans le monde. Diaboliquement votre, Umbrella."

J'ai vomi, beaucoup, après la lecture de cette lettre. Je ne veux pas voir le massacre que ces choses vont faire. Ce seront mes derniers mots de mon vivant et ils seront très importants : isolez-vous dans des zones non habitées, car ces choses n'ont aucune limite et vous massacreront.

6 commentaires:

  1. Comme dans Résidente Evil! :D

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal ça, et je suppose que la lettre venait d'un Albert Wesker ou William Birkin ! Sinon, la descriptions des ombres me fait penser à Tyrant, va savoir pourquoi !

    RépondreSupprimer
  3. Enfin bon, pas terrible leur plan, à Umbrella Corp: «Hahahahaha!! Enfin! Notre plan diabolique va porter ses fruits! En relâchant, 100000 de nos Ombres sur le monde entier, nous allons pouvoir DÉTRUIRE LE MOOONNDE!! Certes, elles peuvent être éliminées en les poignardant ou en leur tirant dans le coeur, mais qui penserai tirer sur cette grosse tache rouge qui se détache de tout le reste de leur corps ?!! Oh, et envoyez une lettre à tous nos anciens cobayes survivant, je suis sûr qu'ils se suiciderons tous et qu'AUCUN d'entre eux n'aura l'idée de prévenir les autorités !!! Moueuheuheu, mouEUUHEUHEUHEU, MOUEUUUHEUHEUHEUjemfaispeurtouseul...».

    VB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mon dieu,Docteur Richtroufion, votre plan est tellement génial! 8D

      Supprimer
    2. Tes partout omg. *Spam.* XD

      Supprimer