Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 13 août 2013

Sleeping Wrath

<<... Génial, cette télé ne marche plus ...>> Ces mots auront été les premiers à mon retour de vacances de Chalon. Belle ville où un jeune de onze ans a su me guider et me montrer les monuments de cette citadelle.

Bon, remarque, cette vieille télé à tube cathodique méritait que je la change après dix années de bons et loyaux services. Ah, j'oubliais de me présenter. Je m'appelle Marjorie et j'ai seize ans révolus. Je suis une fille plutôt studieuse, intéressée par les cours que je suis (dans l'ensemble). Dans la vie, j'ai une passion principale, enfin plutôt une addiction, c'est l'ordinateur et en particulier un site, Creepypastaf********, site qui, comme son nom l'indique, publie des creepypastas, histoires plus ou moins longues, visant à mettre mal à l'aise et effrayer le lecteur. J'en ai écrit beaucoup d'ailleurs, c'est une réelle passion maintenant.
J'aime aussi beaucoup regarder la télévision.

Bref, suite à la mort de ma chère et adorée télévision, je décidai, pour rabaisser les coûts, d'investir dans une télévision d'occasion. Pas question de se faire pigeonner par un vendeur en grand magasin. Je suis rentrée il y a deux semaines de Chalon. Le lendemain de mon retour, je trouvais une brocante qui s'était installée dans mon quartier. C'était la période "un samedi, une brocante" qui durait un mois entier. C'était le mois parfait pour faire de bonnes affaires, de réelles bonnes affaires.

Je déambulais tranquillement dans les allées jonchées de stands, mais rien de très intéressant. De vieilles télévisions, ou trop petites à mon goût. Mais, vers la fin de la brocante, là où les stands devenaient déserts, je tombai sur une magnifique télé LCD qui, d'apparence, était neuve. Je m'adressai donc au vendeur, un homme plutôt silencieux et qui semblait réservé.

"Votre télévision là, combien ?
- Hum ... Comment ?
- Votre télé, vous en voulez combien ?
- Disons... 20 euros"

Je m'étonnais de ce prix, si bas pour une si belle télévision ! C'était une aubaine incroyable.
Je lui payai donc rubis sur ongle la télévision avant de repartir, ladite dans mes bras.
En partant, j'entendis le vendeur marmonnant quelques bribes de conversations, certainement en train de se parler à lui-même: "20 euros ... âme ...". Je ne daignai porter attention à ces bagatelles.

Je rentrai avec entrain chez moi, excitée d'installer cette nouvelle télévision qui avait tant titillé mon attention. Je la branchai à la place de ma vieille télévision, que j'avais, au passage, jetée dans la décharge de ma petite ville. Je me baladai sur les chaines et je tombai, par hasard, sur une chaine qui m'était inconnue. Elle se nommait "Sleeping Wrath"... Colère Dormante, drôle de nom. Cette chaîne ne diffusait que de la neige. C'est d'ailleurs là que mes malheurs ont commencé.

J'étais étrangement attirée par cette neige, cette chaîne. Je crois l'avoir regardée une dizaine d'heures d'affilée, sans même ressentir un quelconque besoin humain. Je n'ai pas eu soif, je n'ai pas eu faim.
J'ai simplement fixé tout le long cette neige qui m'absorbait. Au début, rien d'intéressant, elle m'intéressait mais rien ne se passait. Et puis au fil des heures, j'ai commencé à l'apercevoir, une forme, un homme.
Un homme, brun, d'âge moyen, une trentaine d'années. Il était en costard cravate, vraiment très classe.

Je l'entendais murmurer, des mots simples: "âmes ... faim ...". Je pris ça comme un jeu, un programme comme un autre. C'était plutôt étrange mais terriblement excitant. J'avais un peu mal à la tête, certainement dû à une surexposition à la télévision. Je décidai de me renseigner sur Internet pour voir si d'autres personnes connaissaient cette chaîne. Après des heures entières de recherches vaines, je tombai sur une stupide légende urbaine nommée Sleeping Wrath, racontant qu'une chaîne fantôme attirait chez vous un homme en costard venant vous tuer. Sur le coup, j'ai explosé de rire, c'était vraiment stupide et incroyablement ridicule. Maintenant, je trouve ça angoissant et effrayant.

C'est le soir, en allant me coucher, que les vrais problèmes ont commencé. La télé semblait encore diffuser cette neige et cet homme. Ça devenait flippant. Je décidai de la débrancher pour qu'elle arrête de diffuser, ce qui n'a pas eu l'air de fonctionner. Pire, elle devint encore plus lumineuse et on aurait cru que ma lumière était allumée. Je pense que l'homme n'était pas content.

La nuit fut horrible, l'homme apparaissait dans mes rêves, il me harcelait. A mon réveil, la télévision était totalement éteinte, ne diffusant rien d'autre que sa couleur noire inactive. Je mangeai, peu. Il fallait retourner en cours. Je pris le bus pour aller en cours et, au loin, en regardant vers ma maison, j’aperçus un homme en costard. Je frémis de peur. Un clignement d'yeux et il était parti, j'ai pensé à une hallucination, j'avais vraiment mal dormi et cette histoire me tracassait.

La journée est passée vite, très vite. Les cours m'ont ennuyée et j'étais obnubilée par cette chaîne que je considérais maintenant comme paranormale. Je rentrai chez moi, bouclai mes devoirs en vitesse avant de monter dans ma chambre. La télévision était déjà allumée et diffusait cette maudite chaîne; l'homme était aujourd'hui très net. Il paraissait plus jeune, vingt-cinq ans environ, rasé soigneusement et ne laissait transparaître aucune émotion. Ses yeux étaient cachés par un chapeau. Il murmurait, plus fort aujourd'hui.
Les mots changeait "Marjorie ... âme ... faim". Il connaissait mon prénom ?! Bordel il connaissait mon prénom ?!

Prise par une crise d'angoisse, je décidai de débrancher cette foutue télévision. Étonnamment, ce coup-ci, la télévision s'était éteinte. Une semaine s'est écoulé depuis et toujours les mêmes problèmes. J'ai décidé d'aller parler au vendeur, la dernière brocante du mois se tient aujourd'hui. J'arrivai à l'emplacement du vendeur, et rien, ni lui, ni aucun objet. Juste une table et une carte blanche avec un seul mot écrit dessus... Marjorie.
Je déglutis. Ce type connaissait mon nom. Était-il à l'origine de cette chaîne ? Certainement.

Ah, vous vous demandez certainement pourquoi je ne parle pas de ma famille, normal. Elle est morte. Mes parents ont été brûlés vifs dans un incendie, en essayant de sauver la personne même qui avait allumé ce feu, elle s'en est sortie, pas mes parents.

Du coup, mes tuteurs, mon oncle et ma tante, me laissent rester à la maison tant que je passe chez eux régulièrement. Ils ont toujours voulu que je tienne ce journal depuis la perte de mes parents, ils trouvent que c'est un moyen d'évacuer le "traumatisme engendré par ce terrible accident", conneries...

M'enfin, la chaîne repart de plus belle, maintenant, en plus de diffuser cet homme qui me fixe en souriant, oui, il sourit désormais, elle diffuse une pièce, vide, avec une simple table et un couteau posé dessus, de temps à autres. Je crois que je deviens folle, ma santé mentale décline. Je dors très mal, pas plus de quelques heures par nuit, je ne mange quasiment plus et la fatigue se fait sentir de plus en plus. Depuis quelques jours, le sourire de cet homme est devenu réellement sadique.

[ Les lignes suivantes ont été écrites dans la même journée, plus tard.]

Bordel, j'en peux plus, faut que je parte. J'ai entendu des bruits à ma porte, quelqu'un a toqué, quand j'ai ouvert, un chapeau était posé par terre. Bordel !
Quand je suis remontée dans ma chambre, l'homme me fixait, toujours dans son costard, souriant. Mais ce coup-ci, il n'avait plus son chapeau ...

Je viens d'entendre claquer la porte dans la salle de bain, je deviens folle, j'en suis sûre, il faut que je me calme ...


[Cette phrase aura été la dernière que Marjorie aura écrite, quelqu'un d'autre a visiblement écrit par la suite.]

Douce fille, jolie fille ... Je me suis doucement approché ...
Douce fille, jolie fille ... Pourquoi donc as-tu hurlé ?
Douce fille, jolie fille ... Ta virginité, je t'ai enlevé ...
Douce fille, jolie fille ... Ma lame a glissée ...
Douce fille, jolie fille ... Sur ta gorge ensanglantée ...
Douce fille, jolie fille ... Ton visage, j'ai dévoré ...
Douce fille, jolie fille ... Mes pulsions se sont calmées ...
Douce fille, jolie fille ... Le malheur, sur toi a fondu ...
Douce fille, jolie fille ... Et grâce à ma chaîne, tu as disparu ...

Une photo de Marjorie a été retrouvée: violée, amputée de son visage et égorgée, son corps en charpie, dans un état vraiment pitoyable. La photo n'a pas été communiquée pour ne pas choquer les âmes sensibles.

 
Auteur: SoulHokib

Résultat du 7ème concours creepypastique dont le thème était télévision et créature.

Les textes en lice sont disponibles à cette adresse:
http://creepypastafromthecrypt.xooit.fr/t1494-7-me-concours-creepypastique.htm
Jetez-y un œil, ils en valent la peine!

4 commentaires:

  1. Le passage de la brocante et des murmures du vendeur me font penser à BEN

    RépondreSupprimer
  2. J'adore les creepy qui sont des résultats de concoure , souvent très originales et bien écrites. C'est un régale entre 2 creepypasta bien pourries XD

    RépondreSupprimer