Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 30 octobre 2013

La fin?

 
La mort... La grande faucheuse hein? Celle qui vient vous chercher pour ne plus jamais vous ramener, l'ultime voyage, comme on le surnomme si bien. Mais êtes-vous sûrs qu'il s'agisse bien du dernier?


Ne vous êtes-vous jamais posé la question? Il est parfois arrivé que certaines personnes soient déclarées mortes, puis reviennent à la vie quelques temps après, parfois même sous la présence de médecins qui eux-mêmes ne savent comment expliquer ce phénomène, qu'ils déclarent alors inexpliqué. Mais si ce phénomène était tout à fait normal, et qu'il devait en fait même durer plus longtemps. Imaginez-vous, vous mourez de mort naturelle, de vieillesse ou de maladie, votre corps est déclaré mort, comme vous l'imaginiez. Mais en fait, il se trouve que votre cerveau a volontairement décidé d'arrêter vos organes, le battement de votre cœur et a plongé votre corps dans un état de stase. Vous ressemblez en tout point à un mort, mais vous ne l'êtes pas. Et dites moi, généralement, qu'arrive-t'il après la mort? L'humain n'a-t'il pas pris l'habitude d'enterrer ou de brûler ses morts?


Eh oui, vous avez compris. Peut-être que des milliers de personnes "mortes" se retrouvent enterrées vivantes, sans moyen de signaler leur mort, ce qui pourrait expliquer le nombre important d'affaires d'enterrés vivants aux cours des derniers siècles, des personnes déclarées mortes qui sont sorties de leur état de stase six pieds sous terre, enfermées dans une boîte. Et pensez-vous aux personnes brûlées vivantes dans des crématoriums? Inconscientes peut-être, mais néanmoins vivantes.


Il existe des centaines de scénarios possibles et imaginables, peut-être serait-il temps de prendre quelques instants et de s'imaginer ce qu'il se passe lorsque l'on meurt.


N'oubliez pas: N'est pas mort ce qui à jamais dort.








14 commentaires:

  1. Dans ce cas j'ai été accusé à tort de nécrophilie, je vais demander ma libération.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, toi aussi ? Fais gaffe, on a longtemps cru que le juge était mort... Si tu vois ce que je veux dire... 😏

      Supprimer
  2. Moi ce que j'aime bien, c'est la phrase de Lovecraft à la fin...

    "N'est pas mort ce qui à jamais dort, Et dans les ères peut mourir même la Mort"~

    RépondreSupprimer
  3. Aucune personne déclarée morte actuellement ne se réveil. Seulement des personnes dont le cerveau est déclarée cliniquement mort, ce qui n'est pas tout à fait synonyme, plusieurs fonctions vitales sont alors opérantes et ne s'arrêtent d'elles même que si l'état de mort cérébrale se prolonge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si si certaines personnes ont déja été déclarées cliniquement mortes avant d'être réanimées -.- Coeur qui s'arrête = mort

      Supprimer
  4. Se réveiller sous terre dans un cercueil... Les rares personnes qui ont subi ça sont mort de suffocation. De la peur, une mort lente et une pression insoutenable au niveau de la poitrine : bref, un scénario digne des pires cauchemars >_<

    RépondreSupprimer
  5. Une de mes phobies. Et je n'en ai pas beaucoup...À part les araignées et le beurre (oui, je suis butyrophobe...). Ah, émétophobe aussi, mais enterrée vivante, c'est...mon pire cauchemar, clairement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, j'avoue, c'est bête, mais j'ai ri ^_^ En revanche, sans vouloir t'offenser, du "beurre volant", même si je peux me tromper, je n'en ai jamais fait l'expérience...
      J'aurais dû développer un peu...La butyrophobie, c'est la peur panique de sentir, manger, ou pire: toucher du beurre. Un jour, j'ai dû pétrir une pâte qui en contenait (à la main, bien sûr...sinon, c'est pas drôle....). Un prof de cuisine un peu chiant, qui a cru que je simulais pour glander...Et bien, j'ai pleuré. Et je ne pleure jamais...
      Sinon, bonne pasta. Enfin, en fait de "pasta", il s'agit plutôt là d'un article médical à titre informatif, visant ceux et celles d'entre nous, lecteurs, qui ne connaissaient pas ce "syndrome". Les signes vitaux s'arrêtent, et même le meilleur des médecins s'y tromperait...La température du corps chute, et le cœur bat, mais si lentement et si faiblement, que c'est imperceptible. Alors, le diagnostic est fait, on considère la personne comme étant décédée (à tort...). C'est pour cela que, dans l'ancien temps, il y avait un métier qui s'est perdu: croque-mort. Son travail consistait à mordre le gros orteil du corps,,avant la mise en bière. Qui précédait l'enterrement, ou la crémation. Je le sais, parce qu'il y a bien longtemps, mon grand-père, a exercé ce métier bien ingrat (et un peu dégueu, soyons honnêtes lol...), durant sa jeunesse. Il m'en a raconté, des anecdotes...J'étais ado, je ne me souviens pas trop, mais il y avait du gore...Des corps qui arrivaient en deux fois...Bref. Sinon, je prends plaisir à relire cette courte histoire, car j'ai aussi peur d'être enterrée (ou pire: incinérée...) vive °_° L'horreur, rien que d'y penser me fait frissonner, chaque fois que je la lis. Et c'est bien pour ça que je viens ici ^_^
      Alors, bravo à l'auteur(e) -

      Supprimer
  6. J'aime surtout la dernière phrase, en italique. Mais on aurait pût trouver une image de cerceuil un peu plus flippante que celle-ci… C'est pas mal, mais ce n'est pas la meilleure que je connaisse.

    RépondreSupprimer
  7. XD c'était ma phobie quand j'était en maternelle "nous croire mort et nous enterrer vivant" !

    RépondreSupprimer
  8. manque plus que quelques détails sur la photo du cercueil et on obtient la couverture de Death Magnetic de Metallica!^^
    (commentaire sans intéret, certes, mais bon...)
    bonne pasta, sinon!^^

    RépondreSupprimer