Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 25 octobre 2013

Le ballet des algues

L'incident du sous-marin de recherche X-201 est passé inaperçu, comme de nombreuses (sinon toutes) affaires surnaturelles qui se déroulent sur notre chère planète. Moi-même je n'aurais sans doute pas eu vent de cette affaire si je n'avais pas fouillé dans les affaires de mon père, garde-côte.

L'affaire s'est déroulée il y a à peu près 2 semaines, dans la mer des Sargasses. Alors que le mini-sous marin X-201 entamait des recherches sur la prolifération d'anguilles dans ce coin du globe, leur descente atteignit les -2000 mètres au-dessous du niveau de la mer et fut suivie depuis la surface par un bateau appelé "Sybille". Deux chercheurs étaient aux commandes de l'appareil.

Le récit du commandant de bord et de l'équipage de surface reste les seuls témoignages du drame qui a coûté la vie aux deux chercheurs.

Le commandant raconte:
" Après la mise à l'eau, le sous-marin a entamé sa descente dans les profondeurs, traversant auparavant les Sargasses. Ces algues s'accrochaient au sous-marin et ralentissaient la descente. Après une dizaine de minutes, l'appareil parvint enfin à se libérer de leur emprise.

Arrivés à -700 m, l'obscurité commença à approcher, ce qui étonna les scientifiques, ceux-ci ne voyaient plus à plus de 20m.
Ce qui étonna encore plus les chercheurs, c'était qu'ils ne voyaient absolument aucuns poissons, aucune espèce vivante; de plus, les micros n'enregistrèrent aucun son à part le bruit des hélices du X-201.

Ils continuèrent à avancer dans le noir complet. La lumière des phares ne parvenait plus à percer l'obscurité, c'est comme s'ils avaient été recouverts d'un voile sombre et opaque.

Arrivés à 1200m les scientifiques ressentirent de légères secousses, comme si quelque chose avait frôlé l'appareil, mais rien n'apparaisait sur notre radar ni sur le leur. Juste après, un des scientifiques s'écria qu'il avait vu quelque chose à sa droite. Une pieuvre se mit subitement à passer devant le hublot. C'était le premier être vivant qu'ils apercevaient depuis le début de la plongée, mais ils ont préféré rire de la frayeur du scientifique.

Arrivé à -1700 m, les choses ont commencé à devenir plus étranges.
L'obscurité était si forte que le phare n'éclairait que jusqu'à 5 mètres. Ils ressentirent à nouveau une secousse, plus forte que la première fois. À nouveau le scientifique s'écria avoir vu quelque chose frôler l'appareil, puis le second confirma à son tour. Ce fut ensuite au tour du responsable de la 4 ème caméra à bord (derrière le sous-marin) de confirmer la présence de quelque chose à proximité du X-201, "quelque chose qui bouge".

Après quoi le plancher océanique fut atteint, -2000 m.
Les scientifiques venus là pour observer les anguilles seraient repartis bredouille, mais ils ne sont tout simplement pas revenus.

Une fois atteints les -2000m, les 2 chercheurs (et nous à bord) ont soudainement aperçu une sorte de lumière briller à près d'une cinquantaine de mètres de leurs position. Une boule lumineuse qui semblait bouger dans leur direction et réussissait à transpercer le voile opaque qui les recouvrait.

La boule disparut soudainement et une secousse bien plus forte que les deux premières survint. La secousse fut si forte que de nombreux appareils furent endommagés, et notamment le phare. Cependant les petites lumières qui accompagnaient les caméras marchaient encore et nous permettaient de continuer à voir ce qui se passait. Mais subitement, deux caméras arrêtèrent de filmer (celle de droite et celle de derrière).

Effrayés par l'évènement les deux scientifiques entamèrent une remontée. La jauge d'oxygène indiquait un niveau faible et leur panique n'arrangeait pas les choses. Les deux chercheurs commençaient à suffoquer, quand quelque chose stoppa net le X-201. Les micros enregistrèrent comme un grognement, puis un second. La boule blanche apparut à nouveau, fonçant droit sur le sous-marin, une nouvelle secousse...

Finalement la "chose" lâcha le sous-marin, qui partit à toute vitesse. Mais ce n'était pas fini, à -1000m le premier scientifique s'écroula par manque d'oxygène et le sous-marin fut à nouveau retenu, mais cette fois par des sargasses. "Des algues à -1000m ?!" Personne ne fut tout d'abord choqué par ça tant la tension était palpable à bord.

La caméra de gauche filma quelque chose nageant à coté du sous-marin, avant que celle-ci ne soit arrachée par ce qui semblait être une main humaine mais qui n'en était sûrement pas une vu sa couleur grise et sa taille.

La boule blanche apparut à nouveau devant le hublot. Celle-ci bougeait de façon régulière, de droite à gauche. Le dernier scientifique s'évanouit à son tour.

C'est alors qu'un coup de patte (?) fit exploser le hublot du X-201, laissant les scientifiques à la pression sous-marine. La dernière chose que la caméra enregistra avant d'être détachée fut le sort des deux pauvres scientifiques, littéralement broyés par la pression sous-marine qui règne à -1000 m, et ce qui devait être l'œil d'une des "choses" qui a attaqué le X-201..."

Trilogie de fin d'un auteur prolifique (1/3).

5 commentaires:

  1. Pieuvre? Main humaine, grise et géante?

    Cthulhu??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord sa peut être Cthulhu mais a aucun moment on dit que la mains étais géante et a la fin il y a écris l'œil d'une "Des" choses qui a attaqué le X-201 donc même si ta théorie est bonne on ne peut pas en être sur ^^

      Supprimer
  2. J'aime bien, j'ai eu un petit sentiment de stress en lisant cette bonne pasta. :D

    RépondreSupprimer