Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 31 octobre 2013

Le buveur de potage

C'est vendredi soir, je viens de rentrer du boulot. J'ouvre la porte de mon petit appartement étroit et miteux, et je pénètre dans le petit hall plongé dans l'obscurité. Je tâtonne contre le mur pour trouver l'interrupteur. Le voilà. J'appuie dessus, et quelques secondes plus tard, l'ampoule s'allume avec difficulté et diffuse sa lueur jaunâtre sur le meuble à chaussures.


J'entre dans la cuisine, et ouvre le frigo. Sa lumière dessine un rectangle sur le sol dans lequel se découpe mon ombre déformée. Je me demande ce que je vais manger, ce soir. Super, y'a plus que les restes du potage d'hier. Je prends le bol, retire le cellophane qui le recouvre, et le met dans le micro-onde. Je le règle sur trois minutes, avant de le mettre en marche.


Pendant que le potage aux poireaux réchauffe tranquillement dans le micro-onde, je vais à la salle de bain pour me passer un coup de peigne et m'asperger d'eau. Alors que je regarde mon visage minable dans le miroir, un bruit me parvient depuis la cuisine. Un gloussement très léger, presque imperceptible. Mon cœur s'arrête de battre un instant, et je sens la chair de poule sur ma peau. Je me précipite à la cuisine. À première vue, il n'y a rien. Je cherche quand même dans les armoires et sous la table, mais la pièce est définitivement vide. Je me dis que je flippe pour rien, mais pourtant j'ai véritablement entendu un petit rire.


La sonnerie du micro-ondes me fait un peu sursauter. Je l'ouvre et m'empare du bol de potage. Comme je me brûle les doigts, je prends le vieux gant de cuisine taché. Je pose le récipient fumant sur la table, et m'assieds devant. Avant de commencer à manger, je regarde les légumes tournoyer paresseusement dans le bouillon, qui semble me scruter de ses dizaines d'yeux. Puis je me rends compte que je n'ai pas de cuillère. Je me lève, et me retourne vers le lave-vaisselle.


Alors que je fouille dedans en quête d'une cuillère à soupe, un bruit me fait hurler de surprise. En fait, ce sont très exactement trois bruits: d'abord, un petit rire moqueur, le même que tout à l'heure. Ensuite, le bruit du bol de céramique se fracassant contre le sol, et enfin des petits pas pressés s'enfuyant en martelant le carrelage.


Je me retourne vivement, ma cuillère à la main et le cœur battant la chamade. Au pied de la table, les débris du bol jonchent le sol. Je me penche, et constate avec horreur qu'ils sont parfaitement propres, aucune trace du potage. Je dois me rendre à l'évidence: il y a quelque chose dans mon appartement. Quelque chose qui glousse et qui boit mon potage. Je cours dans les pièces voisines, dans la direction où je crois avoir entendu les petits pas se diriger.


Je regarde partout: sous mon lit, derrière les meubles, dans la douche, il n'y a rien! Rien du tout, rien d'autre que de la poussière et des mouchoirs usagés traînant par terre! Je crois devenir fou, mais pourtant c'est indéniable, quelque chose a mangé mon potage.


Las, je pose ma cuillère sur la table de la cuisine. Je suis fatigué, j'en ai marre. Je ramasserai les débris de bol demain matin, je veux aller dormir.


Une fois dans ma chambre, je ferme soigneusement la porte derrière moi, avant de me déshabiller et de me glisser dans mes draps. J'essaye de dormir, mais cette idée qu'un petit être rôde dans ma maison m'obsède. Peut-être est-ce un simple esprit farceur? Je ne sais pas pourquoi, j'ai affreusement peur. Je me sens observé, comme si des dizaines d'yeux étaient posés sur moi. Je me retourne dans mon lit pour la énième fois, et je fixe l'obscurité qui règne dans ma chambre.


Quand un petit gloussement venu du coin, derrière mon armoire, se fait entendre. Mon cœur tombe dans ma poitrine. Je ne bouge pas. Je ne peux pas. Je voudrais, mais je suis tétanisé. J'entends des petits pas mous sur la moquette de ma chambre, accompagné d'un étrange bruit de succion mouillée. Lentement, je vois une chose émerger de l'obscurité. Un petit être, haut d'une dizaine de centimètres. C'est une sorte de masse gélatineuse, presque liquide, qui se déplace avec des appendices visqueux et en dégouttant sur la moquette. Elle me fixe de ses yeux trop nombreux pour pouvoir être comptés.


Alors qu'elle s'approche, je remarque un détail glaçant.
Ses tentacules qu'elle tortille en avançant.
Ce sont des poireaux.



35 commentaires:

  1. "la malediction du potage vivant", bientot au cinema

    RépondreSupprimer
  2. Une soupe de poireau vivante :o

    RépondreSupprimer
  3. Ambience oppressante et bien maintenue, mais alors j'ai explosé de rire quand même! xD
    Ça m'a rappelé un ami qui voulait faire une histoire d'horreur sur... "Mais qui à manger le dernier pepito?"

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes serieux là...?

    RépondreSupprimer
  5. C'est la spirale infernale du déclin ici...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On vous a servi quelque chose d'un peu inhabituel, peut-être. Pour autant, est-ce un déclin annoncé? Dites, on peut bien faire un peu d'humour des fois, Max le Fou lui-même ne s'en privait pas! Et ça a le mérite d'être original, au moins.

      Bien sûr, je vous mets pas tous dans le même sac, mais j'ai souvenir de certains commentaires insultants sur des textes de la même trempe (parfois trop médiocres ou plus rarement, comme c'est le cas ici, trop osés), qui invoquaient une certaine vision des "vraies pastas". C'est vrai, le concept a beaucoup évolué, et on est bien loin de ce que fut à l'origine. Eh bien, à mon humble avis, ce n'est pas un mal: si on essayait aujourd'hui de respecter ces codes, extrêmement stricts et rigides, on ne produirait rien d'autre que des concentrés de cliché. Et pour les textes médiocres (je le dis encore, c'est pas le cas de celui-ci), inutile de rager: ça arrive qu'il en passe de très moyens, mais ça n'a jamais été une généralité. Les auteurs du site produisent régulièrement de la bonne copie, y a pas à dire. Si vous voulez, je vous cite des exemples à la pelle (à vue de nez, je dirais, une bonne dizaine de très bonnes pastas rien que dans les deux derniers mois). C'est comme sur le wiki, faut juste savoir faire le tri...

      Donc, anonyme de 20 heures, tu n'as sans doute pas aimé, c'est ton droit. Mais je te prierais d'éviter d'évoquer ce prétendu déclin qui n'est jamais que ton ressenti face à une évolution nécessaire.

      Et mention spéciale à l'anonyme de 2h55 qui a eu cette réaction à la fin: si ça t'a fait rire, dans un sens, ce texte a atteint son but.

      Supprimer
    2. "La spirale infernale du déclin" était pour le commentaire avec pepito, pas pour la pasta...

      Supprimer
    3. Ok, au temps pour moi! C'est que nos rageux ont des arguments tellement peu consistants à la réflexion, que je vois rouge dès que j'aperçois quelque chose qui y ressemble, de près ou de loin... Donc désolé encore une fois!

      Supprimer
    4. De toutes façon, il suffit de lire les commentaires dans chaque pastas pour remarquer que tu vois TOUT LE TEMPS rouge. :)
      C'est simplement que tu ne supporte pas la critique. Même si c'est une critique constructive.
      Et pour répondre a ton commentaire un peu plus haut : "on ne produirait rien d'autre que des concentrés de cliché." C'est principalement les clichés que les gens aiment. Par ce que les clichés ont tout ce qu'il faut pour faire PEUR (oui, par ce que quoi que vous en disiez, vous changez complètement le concepte de la creepypasta. Le but initial est bien de faire peur ou déranger le lecteur. Pas simplement de provoquer une réaction.) Donc voilà... Mieux vaut la qualité a la quantitée.
      Sur ce, bonne soirée. :)

      Supprimer
    5. Non, désolé, les gens n'aiment pas les clichés, du moins je ne crois pas. Pour ceux qui l'ignoreraient, il y a un forum attaché à ce site, et les pastas qui y sont proposées parviennent ici via un système de votes. Et il nous arrive régulièrement des propositions qui ne sont pas mauvaises en soi, mais pleines de clichés; et je sais par expérience qu'elles sont tout aussi régulièrement recalées. Est-ce à dire que nos membres vont radicalement contre le courant général? Ce n'est pas inenvisageable, mais j'en doute fortement. Par ailleurs, à force de lire des pastas à longueur de temps (ce que beaucoup doivent faire, toi y compris), on finit par connaître le schéma par cœur, on n'est plus que très rarement surpris, et l'innovation est alors un droit qu'on ne peut pas nous refuser. Oui, certes, je ne peux nier que le concept a profondément changé, mais je l'ai dit et j'ai expliqué pourquoi (selon moi) ce n'était pas un mal. Et pour ma part, je trouve que des pastas qu'on pourrait qualifier de "modernes" ont tout ce qu'il faut pour faire peur/déranger, tout en ayant une personnalité bien propre.

      De plus, je précise qu'il y a bel et bien une forme de critique que je ne supporte pas, mais c'est uniquement celle qui vise le site en général, car elle ne peut pas être exhaustive (le contenu est trop varié) et n'est donc jamais justifiée. Et la critique qui motivait mon premier billet (pour peu qu'on la prenait pour une critique, désolé encore) n'était pas franchement constructive, avoue!

      Excuse-moi si je me trompe, mais tu m'as tout l'air d'un puriste ou même d'un puritain. Les écarts au schéma classique existent pourtant de longue date, y compris les écarts humoristiques (on appelle ça des trollpastas...). Ils sont juste devenus plus courants.

      Et pour conclure sur ce "mieux vaut la qualité à la quantité"... Écoute, je fais ce que je peux, mais je peux pas empêcher les gens d'écrire, surtout quand ils écrivent bien et explorent de nouveaux thèmes avec une inventivité toujours renouvelée. Et je ne suis pas le seul à voter sur le forum non plus, on est une bonne vingtaine à le faire régulièrement. Ce qui arrive ici correspond à leurs goûts, et je ne pense pas qu'ils soient aussi loin de ceux des lecteurs que tu le laisses entendre. Je trouve curieux qu'on n'ait pas encore eu un membre comme toi, pourtant ça aiderait sûrement à satisfaire tout le monde.
      Enfin... Un argument un peu bête, certes, mais estime-toi heureux que les textes de ce site soient soumis à sélection, car pour autant que je sache ce n'est pas le cas sur le wiki. De ce fait la quantité est forcément moindre et la qualité forcément supérieure, ou notre staff est vraiment composé de crétins. Après, tu es peut-être contre les pastas actuelles en général et pas seulement contre CFTC, sait-on jamais. C'est un avis qui est digne de respect.

      Bonne soirée de même. Dédicace au pépito qui déclencha une rixe sans le vouloir. Et paix sur Terre aux hommes de bonne volonté.

      Supprimer
    6. Si l'on regarde l'ensemble des sites qui proposent des creepypastas en français, je suis désolé, mais il n'y a que ici que je tombe sur des pastas de ce genre... Enfin je veux dire.. Sincèrement.. Des poireaux ! Les trollpastas sont votre invention je tiens a rappeler. Sur d'autres sites, ce genre de textes n'existe pas. Tu dit que si je faisais parti du forum, ça aiderait. Permet moi de rire doucement. Au risque de te surprendre, je faisais parti du forum. Je traduisais régulièrement quelques pastas que je trouvais sur le Wiki (par ce que oui, la plupart des pastas du wiki sont excellentes.) Mais dès que je postais la traduction, la seule chose que l'on me disais, c'était des trucs du genre "Pffff, t'as fait des fautes. T'as traduits mot pour mot, y'a pas assez d'originalité, c'est pas assez gore."
      Alors quand tu travail pour essayer de remonter un peu le niveau du site et que le staff te vole ton travail pour y rajouter du gore, des incohérences, et des trucs WTF. Forcemment ça donne pas envie de continuer. Alors je dit pas que le staff est composé de crétin. Mais il faut avouer qu'il n'est pas composé de génies non plus. (n'y voyez là aucunes insultes.)
      Alors forcemment, je me suis inscrit sur un autre site, que je juge plutôt bon. (Entendez par là que il y'a de bonnes pastas, et que le staff ne vous insulte pas quand vous travaillez pour eux.)
      Mon commentaire avait pour but de vous aider un peu. Mais comme vous venez de le prouver, vous n'aimez pas les critiques. Même constructives. Alors restez dans ce que vous êtes. Il y a d'autres sites que vous qui proposent des creepypastas comme la plupart des gens aiment. Ce n'est pas mon problème si vous perdez de la "clientèle."

      Bonne soirée.

      Supprimer
    7. Bonjour Anonyme de 20:19, je suis Qalliman, membre du forum, et je rejoins votre avis vis a vis de cette pasta, pour moi, une pasta avec une chute comme celle ci n'aurait peut être pas dû passer, mais de là à remettre le forum en question....

      Il est vrai que parfois, certaines pasta sont de qualité douteuse, mais elles sont approuvées par la communauté, et je pense que si parfois vous faites un petit coup de gueules vis à vis de certaines pasta, vous êtes bien contents quand on vous en envoie de belles.

      Les gens ont des goûts différents, et un auteur ne satisfera jamais TOUS les gens, aussi fort soit-il, ne l'oubliez jamais.

      (Petite parenthèse, je vous soupçonne d'être Némésis :) )

      Supprimer
    8. Ah, c'est toi, je te reconnais... Eh bien, si on t'a malmené du temps que tu étais sur le forum, j'en suis désolé. En tout cas, pour ma part, je fais mon possible pour que ce genre de choses n'arrive pas.

      Je vais essayer de conclure le truc pacifiquement, ça suffit de s'user sur des conneries (t'es pas d'accord?). Juste ça: je l'ai supportée, ta critique, il y a juste que je ne partage pas ton avis, et je me suis simplement permis d'exposer le mien en réponse en m'efforçant de le justifier aussi bien que tu justifies le tien (voir les pavés ci-dessus). Si je n'avais pas supportée cette critique, sans doute, je me serais emporté, j'en serais venu aux insultes ou je me serais simplement tu.

      Je conclurai la rixe (du moins je l'espère) par ce vieil adage: "Après tout, si ça marche?". Oui, ce site marche, il atteint environ 100 000 vues par mois depuis juin, dont deux tiers au bas mot sur les publications récentes, et des éloges, on en reçoit régulièrement. Alors je ne juge pas qu'un changement radical quant au contenu soit réellement nécessaire. Certes, on peut parfois vous décevoir; ma foi, ce sont des choses qui arrivent (même sur le wiki, j'ai souvenir d'un certain "Luigi's Mansion: X"...): un simple accident dans la sélection, pas de quoi déclencher une guerre.

      Dernière chose: je suis un des derniers-nés des auteurs de pastas (je n'en écris que depuis janvier), aussi je juge ce que je fais correct mais peut-être pas selon tes critères, et ma vision de ce concept diffère certainement de la tienne. Aussi, simple curiosité, tu as le lien du site auquel tu contribues? Une visite sera sûrement enrichissante. Aucun sarcasme là-dedans bien sûr, fais-moi confiance!

      Bonne soirée ou, je pense, à tout à l'heure.

      Supprimer
    9. Je comprend. Personellement, je me fiche de ce que vous postez, je viens rarement ici.
      Quoi qu'il en soit. Ce n'est plus mon problème.
      (Et vous vous trompez. Je ne suis pas némésis.)

      Supprimer
  6. Moi je pense qu'une bonne creepypasta me doit pas seulement provoques la peur mais un tas d'autres emotion. Une bonne creepypasta peut provoque la peur,l'angoisse,la remise en cause, et pourquoi pas le rire.
    Blood Rabbit

    RépondreSupprimer
  7. Salut, c'est l'auteur. Vos commentaires font plaisir, surtout que j'ai voulu casser un peu les clichés pour ma première pasta. Anonyme de 20h, je n'ai rien contre le fait que tu n'aies pas aimé, mais s'il te plaît, ne dis plus de choses comme ça. C'est dégradant pour moi, et en plus pas tout le monde est de ton avis. Sinon encore merci, et passez une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  8. j'avoue n'avoir pas trop accroché au début, mais la chute est géniale, je m'attendais pas à ça!

    RépondreSupprimer
  9. Cette histoire me fait juste penser à une pâle imitation de parodie... ce n'est pas trop mon genre d'histoire malheureusement. Mais sinon la CP est bien écrite, y a quand même de l'intrigue. Mais pas assez à mon goût. Dès le début je savais que c'était le potage qui était vivant. Bref, merci quand même.

    RépondreSupprimer
  10. Hé, et mon lien? J'y tenais, je te le jure...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je
      ne suis pas némesis. (même si ça confirme bien le fait que je n'était
      pas le seul dont CFTC volait le travail avant de le modifier...) Et
      sinon je travail pour Shadows Requiem.

      Supprimer
    2. Petite confusion, Qalliman était le seul à penser que tu étais Némésis - ce qui m'étonne de sa part: c'était une membre au demeurant fort sympathique mais qui n'a jamais produit de contenu pour ce site; aussi, à ma connaissance, on n'a jamais volé le travail de personne. Pas sous mon mandat, du moins.

      Si je disais que je te reconnaissais, c'était en référence à ton précédent coup de gueule où tu évoquais la même histoire de traductions volées.

      Ah, et puis j'en avais entendu parler, je vais jeter un œil.

      Supprimer
  11. Bonne parodie.
    Mais puisque on évoque le "déclin" des creepypstas, je tient à faire un commentaire constructif.
    L'originalité et la surprise sont en effet les ingrédients majeurs de la creepypasta, en ce sens, en effet, un renouvellement constant du concept est nécessaire.
    Cependant, ce qui fait "grave chier", c'est l'évolution inverse. C'est à dire que la creepypasta était devenue la nouvelle fantastique du XXIème siècle, avait su renouveler et accentuer l'horreur avec des codes totalement différents, un style très réaliste, l'utilisation de divers médias, etc.
    Mais aujourd'hui on se retrouve avec des pastas utilisant la troisième personne, des effets de style, etc. Autrement dit on revient à la nouvelle fantastique, et on tue dans l’œuf la légende urbaine qui pouvait naitre d'une bonne pasta il y a quelques temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'en attendait pas moins. Là, je ne pourrais pas répondre grand-chose sans avoir l'air de rager comme un rageux (excusez l'expression, c'est la fatigue). On a justement une vague de pastas littéraires en ce moment, j'ai apprécié les premières et je me suis vite lassé. C'est là-dessus que s'applique le mieux l'adage 'mieux vaut la qualité que la quantité', car c'est bien plus facile de sortir une prose si inspirée soit-elle, qu'une intrigue fournie avec des illustrations minutieusement préparées. Mais bon, c'est un tic de jeune auteur. La plupart s'assagissent avec le temps. Même si moi-même, j'ai bien du mal à me retenir d'écrire bien. Vous m'en voyez navré, mais bon, y en a encore à qui ça plaît...

      En tout cas, je suis plutôt satisfait. On a eu un débat sain, pour une fois.
      Au plaisir.

      Supprimer
  12. #Incruste
    Perso j'ai trouvé cette creepypasta super bien écrite, très agréable à lire, et ça m'a beaucoup fait rire (je veux dire, j'ai été surprise). De toute façon, j'apprécie beaucoup les pastas postées par Tripoda", en général.
    Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée à tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas dû à moi quand une pasta est bonne; comme je l'ai dit, ce n'est pas moi qui les choisis... Enfin bon, ça fait plaisir quand même.

      Sur ce, j'arrête de spammer cette malheureuse pasta.

      Supprimer
  13. EXCELLENTE!!!
    Je l'ai trouvée tout simplement GÉNIALE! Assez flippant au début, puis on sent le WTF arriver au fil de l'histoire, et nous nous attendons généralement à une fin flippante comme toutes les autres. Et bien non, la dernière phrase était hilarante, trop bien placée! Ça change et fallait oser...

    Electroghost

    RépondreSupprimer
  14. Le debut flippant et la fin marrante (pour moi) . Originale

    RépondreSupprimer
  15. Quand j'ai raconté cette pasta à un ami ,vous savez ce qu'il a dit ?
    Que sa prochaine pasta serait sur les cookies ... :(

    RépondreSupprimer
  16. Cette pasta est géniale ! Elle change de toutes celles que j'ai pu lire.
    Angoissante & une chute plus que surprenante !
    Bravo à l'auteur. :3

    Takano

    RépondreSupprimer
  17. Qui a de la soupe? J'ai la dalle moi avec tout ça, le monstre de la fin m'a fait penser aux cubes de gélatines qu'on met dans l'eau pour faire du bouillon XD
    J'espère que cette pasta était a prendre a la légère, ou alors je suis totalement a coté de la plaque comme d'hab x)

    RépondreSupprimer
  18. tout le long tu flippe, tu flippe , tu flippe .. pour un potage au poireaux sur pattes XD maaaais oui ...

    RépondreSupprimer
  19. Attendez,si c'est un restant ça veut dire que le gars a déjà manger une partie de la créature

    RépondreSupprimer
  20. Potage the Killer, le dernier repas de Jeff avant la fonte de son visage (j'adore me foutre de la gueule de Jeff, alors que je l'aime bien)😂😂😂 On raconte qu'il peut vous maudire et vous transformer en navet, avant de vous incorporer à son couscous démoniaque ! MWAHAHA !!!

    RépondreSupprimer