Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 31 octobre 2013

Le sculpteur de citrouille

Une douce nuit d'Halloween, une jeune fille marchait seule, devant quelques allées de maisons. Habillée en princesse, elle sonnait à la porte de chaque résidence et criait joyeusement "Des bonbons ou un sort !" ! Normalement, tout le monde lui offrait quelques confiseries, pour lui faire plaisir. Mais l'enfant ne devait pas aller plus loin. Elle était jeune et ne pouvait que sonner aux maisons qui étaient dans sa rue. Arrivée à la dernière maison, elle regarda son petit sac qui représentait une citrouille : la chasse avait été bonne. Elle fixa sa maison, tout au bout de la rue. Oh, après tout, une ou deux maisons de plus, ça n'allait pas lui faire du mal, et elle n'aura qu'à dire que les gens avaient été généreux avec elle sur les bonbons. Sans peur, elle traversa la route pour rejoindre l'autre rue au bout.

Mais ce qui devait être l'affaire de quelques maisons se transforma en plus d'une vingtaine, les minutes devenant des heures, les mètres devenant des kilomètres... Au bout du compte, après une autre porte refermée et quelques bonbons récoltés, la fille eut un sursaut. Elle était allée trop loin. Elle regarda à droite à gauche, elle ne savait plus où elle était. Cette rue ne lui disait absolument rien. Plus personne n'était dehors. Plus aucun bruit. L'enfant était d'un seul coup tétanisée. Mais elle prit son courage  à deux mains et longea doucement les bâtiments et maisons, essayant de retrouver son chemin en se basant sur les souvenirs qu'elle avait. Mais seulement, il arriva un moment où elle ne se souvenait plus par où elle était passé. La gamine s'était bel et bien perdue. Des larmes coulaient sur ses joues, et tombaient sur le sol. On pouvait même les entendre tant la nuit était calme ce soir-là. Elle criait, mais personne ne l'entendait.

Après quelques minutes, l'enfant sécha ses larmes. Il y avait une personne devant elle, à une vingtaine de mètres. C'était un homme extrêmement maigre, habillé d'une manière très classe: une chemise marron sombre avec des rayures grises, et un col violet. Son pantalon était assorti avec le haut. Mais ce qui surprit la fille était le fait que la tête de l'homme était cachée. A la place, il y avait une citrouille avec un horrible visage. La petite fille regarda cet étrange personnage pendant de longues secondes, quand il sortit lentement de sa chemise un couteau ensanglanté, et caressa doucement la lame avec ses gants. La fille écarquilla les yeux, avant de reculer, sans quitter l'homme du regard. Ce dernier commença à s'approcher lentement de la petite fille, avant d'adopter une marche plus rapide et beaucoup plus agressive. L'enfant se retourna brusquement et s'enfuit en courant. A chaque fois qu'elle se retournait, elle voyait l'homme qui la poursuivait en courant de plus en plus vite. Des larmes coulaient sur les joues de la petite fille.

La course-poursuite dura quelques minutes, au bout desquelles l'enfant s'arrêta net. Un cul de sac lui barrait la route. En se retournant, elle le vit. L'homme était devant elle, tenant toujours son couteau, et s'avançait doucement. En reculant, la fille percuta le mur. C'en était terminé, l'homme courut très brusquement vers la petite fille, et lui enfonça son couteau dans le ventre. Ce fut la dernière fois qu'on vit l'enfant.

Prenez garde, le soir d'Halloween, à ne pas vous perdre dans les rues. Sinon, le sculpteur de citrouille vous en fera payer le prix fort.

10 commentaires:

  1. Oooooooh **
    Je trouve cette creepypasta beaucoup mieux raconter que "Les fourmis rouges" et puis, c'est plus.. Logique !
    Enfin, voila !
    Bonne chance pour tes futures creepypastas ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment mauvais comme creepypasta, et qui plus est, depuis faut-il y avoir une quelconque logique????

      Supprimer
  2. C'est moi ou c'est presque la meme que la creepypasta precedente?

    RépondreSupprimer
  3. C'est exactement la même creepypasta que la précédente avec le petit garçon.. Avec quelque modifications au niveau des personnages.. Pas super original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'était parfaitement voulu. C'est vraiment trop ressemblant pour être un authentique foutage de gueule, non? Personnellement, le concept m'a plu. Ça m'a rappelé "les livres dont vous êtes le héros"...

      Supprimer
  4. Merci pour les commentaires !
    Oui, j'ai voulu essayé quelque chose, faire la même histoire mais avec quelques éléments qui changent, comme le "méchant" assez différent dans les deux histoires, ainsi que le sexe des personnages, etc...

    Désolé si cela ne vous convient pas, je ferai donc en sorte de ne plus faire ça !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un concept très intéressant.

    RépondreSupprimer
  6. Je m'attendais à quelque chose d'autre. :/ Ce genre de pasta fait plus "nouvelle d'horreur" qu'autre chose ; étant donné leur nature, je suis donc d'avis qu'elles devraient être plus étoffées en description pour être réellement bonnes..... Je n'ai rien ressentit en la lisant. Mais bon, les auteurs français sont rares ! Alors bonne chance pour les prochaines :').

    RépondreSupprimer
  7. candlejack existe ou pas

    RépondreSupprimer
  8. Bof,je vois pas le rapport du sculpteur de citrouilles. Sinon elle est correcte

    RépondreSupprimer