Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 7 novembre 2013

Au bout du couloir

Chaque nuit, c'est la même chose, tel un rituel, ça se reproduit chaque nuit, dans mes rêves, depuis une semaine, et j'ai l'impression que le dénouement c'est ce soir.


Laissez-moi vous éclairer: je m'appelle Quentin, et j'ai actuellement 15 ans, je vis dans une petite ville sympathique de Haute Savoie, et dans ma vie, malgré quelques épreuves, j'ai toujours réussi à m'en sortir, et tout se porte à merveille! Enfin, depuis peu, je devrais dire "se portait", car j'ai l'impression que quelque chose hante mes rêves.


La première fois, j'ai simplement rêvé d'un couloir, enfin, ça s'y apparentait en tout point. J'ai cru discerner une forme au bout, mais j'ai ensuite compris que ce n'était rien. Simplement un couloir. À mon réveil, je me suis demandé, perplexe, pourquoi j'avais rêvé d'un couloir. C'est totalement con comme rêve, avouons-le!


La deuxième nuit m'a déjà plus inquiété. J'ai revu le même couloir, exactement le même. Ne l'ayant vu qu'une fois en rêve, je l'ai reconnu immédiatement comme si je l'avais vu toute une vie. Sauf que quelque chose avait changé: si, la première fois, il m'avait semblé voir quelque chose, cette fois je l'ai clairement vu. Une forme qui m'avait l'air d'être humaine à première vue, mais, située au bout du couloir, elle était entièrement noire, je n'ai rien pu en tirer de plus.


La troisième nuit, j'ai revu cette forme, elle m'avait l'air un peu plus claire. J'ai pu voir qu'elle avait de longs cheveux, noirs à première vue. Il m'a semblé qu'elle s'était rapprochée, mais je n'en était pas sûr. Au réveil, j'ai repensé à ce couloir, et il m'a semblé si familier... Quelque chose clochait, j'en était convaincu.


Quatrième nuit, encore et toujours ce cauchemar, aucun changement vis-à-vis de la forme, sauf peut-être que je la voyais plus clairement. Elle semblait porter une longue robe noire style années-vingt, ses cheveux étaient noirs, j'ai pu le constater en voyant qu'ils tombaient sur sa poitrine. Je n'avais pas encore vu son visage, malgré le fait que cette fois, elle s'était rapprochée: la nuit dernière, j'avais pris un repère vis-à-vis du mur, et j'ai constaté avec effroi que ces dernières nuits, elle ne faisait que se rapprocher de moi. Encore une ou deux nuits, et elle serait arrivée.


Cinquième nuit, elle est devant mon lit. Je peux voir ses yeux, ils sont rivés sur moi, vides et inexpressifs, terrifiants même. Ses lèvres sont noires, elles ont l'air d'êtres déchiquetées, quelques morceaux de peau pendent par-ci par-là. Ces lèvres noires contrastent avec le reste de son visage, blanc comme la mort. Elle s'est penchée vers moi, et m'a souri, me révélant ses dents jaunes et noircies. Je me suis réveillé en sueur. J'ai tenté d'en parler à mes parents, mon entourage, ils m'ont tous dit que ce n'était que des rêves. Ma sœur m'a même dit qu'elle aussi avait fait des rêves comme ça, et que tout irait bien! Peu rassuré, j'avais entrepris d'écrire ça sur un journal, un truc de gonzesse, mais finalement, ça fait du bien de pouvoir écrire. J'ai vraiment peur, si elle était si près de moi durant ce dernier rêve, que se passerait-il cette nuit?


La sixième nuit. Je l'ai attendue celle-là! "Le rêve final", enfin, comme je l'appelais. J'ai revu ce couloir, toujours le même, mais il était vide. J'ai attendu, mais il n'y eut aucun changement, rien, nada.

Au réveil, je me suis senti libéré d'un immense fardeau. C'est en regardant par l’entrebâillement de ma porte que ma joie s'est effondrée. J'ai enfin pris conscience que ce couloir, je le connaissais, puisqu'il s'agissait de celui qui partait de ma chambre pour rejoindre le salon.

Et je me suis effondré lorsque j'ai reconnu, au fond, celle que j'ai surnommée la Veuve Noire.


 
Auteur: Qalliman

10ème concours creepypastique; le thème était Lieu et Sommeil. Personnellement, je pense qu'on pouvait attendre mieux sur un thème pareil, mais bon. Qalliman a quand même fini par avoir sa victoire, après huit échecs.

8 commentaires:

  1. J'ai bien aimé la petite chute, on s'y attendait un peu mais ça allait, mais par contre, j'aime pas quand l'on donne des surnoms aux trucs :3

    RépondreSupprimer
  2. Le surnom est un peu mal amené, et casse complètement la chute. C'est dommage, par ce que à part ça, c'est ne très bonne creepypasta.

    RépondreSupprimer
  3. Non...
    Je vis en Haute Savoie et j'ai un couloir qui relie ma chambre a mon salon...
    Bonne pasta pour moi parce que je vais flipper maintenant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le but d'une pasta est de te faire claquer des dents, donc c'est réussi.

      Supprimer
  4. Ahah, ça me rappelle un vieux rêve qui continue de hanter ma mémoire. /O/

    RépondreSupprimer
  5. Ma chambre a un couloir aussi, pour aller dans le salon.
    C'est confirmé, je suis observé.

    RépondreSupprimer
  6. ouais ben il aurait fallu ne pas l'a publier du tout, pas flippante pour un sou, trop prévisible mais je pense que l'auteur peut mieux faire

    RépondreSupprimer
  7. Masky et Jeff se sont fusionnés ?

    RépondreSupprimer