Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 29 décembre 2013

Mist

Clichés de côté, j’ai peur. J’ai vraiment peur pour ma vie. J’ai l’impression que la seule chose qui peut me calmer est de tout laisser tomber. Pour le moment, je peux sentir un regard glacé sur moi. Je ne sais pas d’où il vient, mais ça me traverse jusqu’aux os. Ces yeux froids et sans cœur me regardent, me regardent de partout. Désolé, j’ai besoin d’un moment pour me reprendre.
Ce qui semble être à peine quelques heures plus tôt, j’ai quitté ma maison pour une petite excursion, une simple marche dans les collines de mon Colorado natal.  J’ai pris quelques affaires, rien de sérieux pour un long voyage. C’était quelques barres énergétiques et une bouteille de Mountain Dew qui m’aideraient à tenir le coup. J’ai laisse ma voiture dans un parking vide près d’une crique au pied des collines et j’ai commencé à grimper.


À un moment j’ai commencé à me sentir mal durant la marche. Peut-être était-ce l'altitude ou la nourriture Indienne que j’avais mangée la veille, mais quelque chose me troublait. Après une heure de marche j’ai découvert un petit camp près d’un marécage. Le camp semblait abandonné et leurs propriétaires n’étaient pas en vue, j’ai réalisé que j’étais la seule personne vivante dans ces collines. J’ai trouvé un sac à dos dans le marécage contenant quelques bouts de papiers. Je n’avais aucune intention de lire ce qui était écrit, ce qui aurait été inutile, mais cela semblait écrit à la va-vite. J’ai reposé le sac à dos et son contenu dans le camp et ai admiré le paysage avant de continuer plus loin dans les collines.


Quelques heures plus tard, j'ai trouvé un excellent endroit près d’une falaise avec une vue englobant presque toute la crique où je m’étais garé. J’ai décidé que ce serait un endroit parfait pour manger une barre. Je me suis assis sur un rocher et ai fouillé dans mon sac pour y trouver quelque chose que je n’avais absolument pas emporté. Mes mains agrippèrent un journal en cuir très humide à la place d’un sac de conservation en plastique. J’ai sorti le journal et l’ai regardé dans un état de choc mêlé de crainte pour quelques minutes. Tant de temps perdu.


Je ne sais pas ce qui m’a décidé à l’ouvrir, mais maintenant… J’y suis.


Le 9 Septembre-9h32


Je suis arrivé à la crique ce matin. Je suis excité d’enfin passer du temps avec mes potes ! (Mes potes étant Max, Shaun, John, Tracie, Jess et Kerri.)  Nous allons monter dans les collines et trouver un endroit sympa pour nous installer.


15h22


Nous avons monté le camp dans un marécage entouré d’une forêt. Un endroit cool, si Tracie ne me lançait pas de boules de boue. Oh, cette fille…


20h47


On va enfin pouvoir fermer l’œil. On a passé toute l’après-midi autour d’un feu à parler. Max et John se sont endormis l’un sur l’autre et Shaun continue d’effrayer Jess. Je suis fier d’être ami avec eux.


Le 10 Septembre- 1h14


Je me bats pour m’endormir. Je continue d’entendre ces sons, comme des chuchotements, mais tout le monde dort. Oh, ça doit être le vent. Parano ? Déjà ? Ha.


9h05


Enfin réussi à m’endormir après m’être forcé à oublier ces bruits. Peu de temps après le réveil, Kerri m'a parlé de son rêve. Un putain de rêve bien effrayant. Je suis toujours nul pour réconforter les filles, mais elle semblait vraiment effrayée.


11h55


Nous (moi, Jess, Kerri, Max et Shaun) avons quitté le camp pour explorer la région. Peut-être pourrions-nous trouver une grotte avec quelques silex ou quelque chose du genre. Hé, j'en doute. Merde, je me suis perdu et je me suis séparé du groupe. Je vais continuer à écrire après être retourné dans le camp.


16h44


J’ai retrouvé les potes. Nous sommes rentrés au camp. Dès l'instant où la tente était visible à travers la brume, je savais que quelque chose n'allait pas. Shaun est introuvable et [l'écriture est devenu visiblement tremblotante à ce stade] Tracie est morte. Elle s'est noyée, son visage durement enfoncé dans la boue au fond de l'étang. Jess ne s’arrête pas de pleurer et Kerri est juste là à regarder le cadavre sans expression. Nous ne pouvons pas appeler à l'aide, aucun moyen. Nous ne pouvons pas trouver le chemin du retour, Shaun a pris la carte.


15h01


Max a proposé de quitter le camp et d’essayer de trouver Shaun. Personne n’a dit non. Nous avons remplié nos affaires et quitté l’endroit le plus vite possible.


Le 11 Septembre-8h41


Personne n’a bien dormi cette nuit. Mais je pense que nous nous sommes tous assoupis à un moment donné. J'ai été le premier à me réveiller. Les chuchotements rebondissaient dans ma tête, me forçant à me réveiller. J’ai ouvert mes yeux et ai vu le visage délicat de Kerri qui me faisait face. Elle semblait si calme et apaisée quand elle dormait. Mes pensées ont été interrompues par des cris étouffés, suivis par un bruit humide et fort. Tout le monde s'est réveillé et nous avons foncé vers la source du bruit, une falaise avec une vue parfaite. Nous avons tous regardé sur la falaise, en sachant exactement à quoi s'attendre, mais même ce que nous avions vu n’était pas prévisible. Au bas de la falaise dans un désordre sanglant se trouvait Shaun, son visage à peine visible parmi la brume et le sang.



À ce moment,  je refermai brutalement le livre, réalisant soudain que cette falaise avec une vue parfaite était celle que j’avais en face de moi. J’ai lâché ma trouvaille et ai regardé par-dessus bord, pour être pris de court par une couche de brouillard sur le dessus des feuilles. Je me suis assis en arrière sur le rocher et ai bien réfléchi pendant quelques minutes. Plus de temps à perdre. J'étais de nouveau obligé de continuer à lire, alors j'ai rouvert le journal et ai continué.


19h36


Max, John et Jess se sont dirigés dans la direction du craquement, laissant Kerry et moi dans un petit camp près de la falaise. Elle est juste assise là, à regarder dans le feu, les yeux en larmes et son visage inexpressif. Savait-elle ce qui se passait ? Avait-elle été avertie ? Nous étions tous deux trop fatigués pour montrer une émotion, et encore moins pour parler. Et je peux entendre les chuchotements revenir. Je vais essayer de dormir un peu.


Le 12 Septembre- 00h11



[L’écriture de cette partie était très dérangeante, presque comme si elle était gravée avec une griffe.] CES COLLINES BRÛLENT. LAISSEZ LE MIST PRENDRE LE FEU. LAISSEZ LE MIST PRENDRE LE FEU. LAISSEZ LE MIST LES PRENDRE ET LES ENGLOUTIR. REJOIGNEZ-LE ET CHUCHOTEZ AVEC EUX. CHUCHOTEZ AVEC LE MIST.


Après avoir terminé de lire cette partie, j'ai entendu un bruit très distinct pas loin derrière moi. Peut-être un jeune enfant en train de ricaner, mais je ne suis pas resté dans les parages pour le savoir. J’ai sprinté aussi loin de la falaise que possible. J'ai couru pendant des heures jusqu'à ce que mes jambes cèdent avant de m’effondrer sur le côté d'un ruisseau dans une clairière. Je devais finir de lire. Je voulais savoir ce qui s'était passé. J'ai ouvert mon sac à dos et ai sorti ma dernière barre d'énergie et le journal. Je l'ai ouvert à la page suivante pour la trouver teintée d'orange de sang. L'écriture était tremblotante, très tremblotante. La peur me saisit.


19h59


Oh mon Dieu. Mes mains, mes bras, ma bouche. Tant de sang. Kerri ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi ne réponds-tu pas ? Pourquoi tu ne parles pas putain ? Je continue de te frapper et tout ce qui sort de ta bouche, c'est du sang ! Tu ne parles pas, pas même un murmure. Pas comme Tracie. Tracie parlait trop. J'ai dû la faire taire. Elle a rejoint les chuchoteurs.


Oh mon Dieu. Qu’est-ce que j’ai fait.


Et maintenant je suis là. Seul dans les collines, constamment observé. Je ne peux plus courir, mais il le faut. Je dois courir avant que le Mist s’installe.



Traduction: Teru-Sama

NdT: Mist veut dire brouillard, mais j'ai traduit comme si c'était une sorte d'entité. Je pense que c'est le sens voulu, mais on ne sait jamais. 


Creepypasta originale ici.

12 commentaires:

  1. Enfin, une nouvelle creepypasta ! J'étais en manque !
    en tout cas, bonne creepypasta ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si vous avez du contenu à proposer, n'hésitez pas à aller vous présenter. Parce qu'il y a cette période d'essoufflement qui n'en finit pas, et ça m'inquiète...

      Supprimer
    2. Ben j'ai au moins 10 creepypasta en stock mais moi et l'orthographa ca fait 3 donc il y'a beaucoup de fautes. Mais si la periode se prolonge je me ferais un plaisir de corriger
      .
      BloodRabbit

      Supprimer
  2. BloodRabbit, si tu le souhaites, je peux te corriger tes creepypastas.
    J'ai quelques idées en stocks, mais j'écris actuellement un roman que je ne peux laisser de côté, donc je n'ai pas le temps de me mettre à leurs rédactions.
    Je suis bien plus efficace en traductions et corrections qu'en rédactions... Peut être du à ma névrose envie d'écrire un texte parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour tout te dire je m'attendais pas d'aide mais j'accepte avec plaisir. Reverification faite j'ai 13 creepypasta non corrige et d'environ 1000 mots. Mon adressse mail est princessedelanature@laposte.net

      Supprimer
  3. la creepypasta a estait cree a partir de the mist un roman des sthephen king qui a est atapter en film

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pleins de creepypasta en tête mais je ne sais pas oû les envoyer ? :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.creepypastafromthecrypt.com/index.php

      Supprimer
  5. Pas mal, enfin, vu ce qu'il y avait eu ces derniers temps ça change effectivement. Mais en bien, elle est évidemment loin d'être parfaite mais y'a pas mal d'éléments intéressants. La chute est tout de même téléphonée mais a un certain charme.

    RépondreSupprimer
  6. aha petit clin d’œil à Stephen King j'adore, super pasta !

    RépondreSupprimer