Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 15 janvier 2014

Les serveurs abandonnés (Abandoned servers)

      Vous connaissez ce sentiment à faire frémir que vous avez quand vous jouez à un jeu multi-joueurs et qu'il n'y a personne sur le serveur, à part vous ?

      Par exemple: lancez Minecraft maintenant et regardez si des serveurs sont lancés, sans personne de connecté. Sensation assez bizarre, hein ? Eh bien ce sont mes hobbies : aller sur ces jeux à peine lancés et regarder ce que les joueurs ont laissé derrière eux. Mais pas seulement sur Minecraft, également sur Counterstrike, Team Fortress 2, World of Warcraft. Je joue à tous ces jeux juste pour explorer les serveurs « spéciaux » presque tous les jours. J'enregistre leur contenu : bâtiments, maps, annonces, et alors mon ami vient pour détruire ou construire sur les maps que j'ai chopé. Je suis payé environ 50$ pour chaque serveur que je récupère, suivant leur taille.

     Mais peu importe, j'étais assis en train de boire un coca quand mon ami (non-nommé pour des raisons de sécurité) m'appela sur Steam pour me dire qu'il y avait une grande map de jeu indépendant qui était abandonnée et qu'il voulait que je vérifie. Il mentionna aussi que la map était plus grande que la normale, alors il voulait me payer pas loin de 100$. Après avoir accepté, je suis allé télécharger le launcher de la map.
C'était un vieux site web. Le design était assez pauvre et il n'avait pas l'air très populaire, alors je suppose qu'il voulait juste que je vérifie que ça fonctionne. Alors j'ai créé un compte et ai lancé le jeu. C'était plutôt normal, une sorte de « Second life », ce jeu où vous jouez comme vous-même et construisez/achetez des trucs.

     Alors je suis allé à l'écran de maintenance et j'ai regardé les statistiques d'hébergement, j'ai trouvé que le serveur avait été lancé d'un simple ordinateur qui avait un proxy. Je ne pouvais pas afficher la position pour donner un bon Ping à mon ami. Mais comme ils étaient probablement en train de le supprimer, je supposais que j'allais juste l'inventer. J'ai regardé vite fait les autres serveurs, et il semblait que seul celui-là était activé. Ils vont sûrement l'effacer et arrêter le projet. Alors j'ai compris pourquoi j'aurais un si gros salaire si je le récupérais.

      Je suis rentré dans le serveur et l'écran de chargement est apparu : « Conseil, un bistro et des images envoyées par les joueurs sont en jeu ». L'habituel. Après que l'écran ait disparu, mon avatar est apparu dans une petite forêt. J'imagine que c'était à l'extérieur d'une ville ou d'un village. Alors j'ai marché devant moi en espérant que c'était une sorte de tutoriel qui me guiderait, mais rien ne se passait. Les graphismes étaient assez avancés pour un jeu de cet âge, une forêt recouverte par les âges, les arbres étaient comme ceux de la Forêt d'Elwynn de World of warcraft. J'ai raconté tout ça à mon ami comme nous avions gardé le canal ouvert pour nous transmettre des infos rapidement.


Ça ressemblait à ça.
       Après avoir marché dans la forêt pendant environ vingt minutes, je suis arrivé à un arbre plus gros que la normale. Il avait cette grosse porte devant qui semblait être taillée dans le bois à la main, comme celles de « L'Étrange Noël de monsieur Jack ». Mais peu importe, le curseur est apparu avec un symbole d'interaction, puis l'écran est devenu noir et ma voix dans le canal a été coupée. 
Il n'y a pas eu d'écran de chargement, seulement le son de la musique 8-bit du dernier écran de chargement. Elle passait en boucle et était déformée. Alors j'ai attendu et attendu. Jusqu’à ce que finalement le jeu revienne, ainsi que ma voix. La seule chose à l'intérieur de l'arbre était un grand miroir, séparant totalement les deux moitiés. Mon personnage s'est approché de l'arbre, sans que je puisse le contrôler, et a mis sa main vers le reflet. Après ça j'ai soudainement eu un retour au bureau.

     L’icône du jeu et tous les fichiers avaient disparu. Le site web du jeu aussi. J'ai demandé à mon ami s'ils avaient coupé le serveur, il m'a répondu innocemment que non. Peu importe, il a transféré le paiement vers mon Paypal et s'est déconnecté. Je suis parti dormir cette nuit en pensant à ce que j'allais acheter avec ces 100$.

      Je me suis réveillé quasiment six fois cette nuit. Toujours en voyant ce putain d'arbre. Ce n'était même pas effrayant, juste ennuyeux. C'était un miroir recréé vite fait comme celui du jeu et je continuais à le toucher.

      Je me suis levé aux alentours de six heures du matin. Comme je n'arrivais pas à dormir, j'ai décidé de sauter sur l'ordinateur pour le week-end et de farfouiller sur Steam pour trouver de bonnes offres jusqu'à tomber sur un trailer de Saints row, quand j'ai été invité pour jouer à Counterstrike : Source. Le nom du joueur avait été ajouté à mes amis mais je ne le reconnais pas du tout. Le nom, qui ressemblait en fait au mien, continuait de clignoter. Et, après quelques minutes, j'ai accepté.

      Le serveur était plutôt normal, juste un « Dust_2 » sans annonces, et lui et moi dans deux équipes opposantes. Ça devait être un P2P car le nom du serveur était exactement le même que le mien. J'aurais parié que c'était un ami qui me faisait une blague.

     Après avoir été dans les options pour tout régler, j'ai acheté un fusil de précision, l'AWP pour abattre ce type, mais quand j'ai appuyé sur la touche à laquelle j'ai assigné le bind, le jeu a freezé et est redevenu normal au bout de deux secondes. Ça devait être un bug dans le code du serveur, j'ai continué la partie avec le Trusty Old Glock. Après avoir couru hors du spawn, j'ai pu entendre un rire lointain, ou un fou rire, venant de l'autre côté de la map. Ça devait être un script de plug-in ou autre, donc j'ai continué. 

Je cherchais ce gars depuis dix minutes, j'étais sur le point de partir, quand je l'ai vu du coin de l’œil courir sous la passerelle. Je l'ai suivi, mais quand je suis ressorti de l'autre côté je n'ai pas vu le reste de la map, mais l'intérieur d'un grand arbre et le grand miroir qui s'étendait à travers mon écran. Le reflet n'était pas celui du terroriste que j'étais en train de jouer, mais de moi. Assis devant mon clavier. J'ai lancé mon casque et vérifié ma webcam. Rien n'était allumé. C'est quoi ce bordel ?

     Dans le reflet, ma main a quitté la souris et a commencé à lacérer mon bras avec les ongles. Mon reflet souriait pendant tout ce temps. Les lacérations ont commencé à apparaître sur mon bras alors que le reflet se mettait à rire. J'ai crié et j'ai éteint l'ordinateur. Avant de disparaître, « mon » visage a clignoté sur l'écran, distordu et pourri.
J'ai attendu pendant 4 jours avant de rallumer l'ordinateur. Mais finalement je me suis dit: « Je dois le faire ».

J'ai rallumé l'ordinateur et démarré Word. Le programme s'est fermé aussitôt et Battlefield 3 se lança.
« Quoi ? », dis-je à haute voix.

      Ça n'avait même pas lancé le battlelog. C'était trop suspect. J'étais sur le point d'éteindre de nouveau le PC, en ayant peur de revoir ce « Dopplegänger » se lacérer encore et encore, mais j'ai vu que j'avais été invité par un ancien ami.

      Le serveur était plutôt normal, juste un match à mort par équipe sur Frontière Caspienne. J'ai spawn et choisi mes armes. Après ça, j'ai ouvert un chat avec mon ami, « Only static ».
« Allô ? » dis-je dans le microphone.
« Only static » est revenu.
« Viens mec, fais pas ça maintenant. » dis-je dans l'espoir d'une réponse. « Quoique. Jouons simplement ».

     Je me suis promené dans la map, en cherchant mon ami au milieu de tous les arbres près de la station de gaz. J'ai vu un perso courir derrière un bâtiment. Ce n'était pas une apparence semblable aux autres persos du jeu. Je me suis souvenu alors de « Dust_2 » et j'ai cherché à éteindre le PC.
J'ai atteint le bouton POWER et ai appuyé dessus. J'ai regardé mon écran, et tout ce que j'ai pu voir était que tous les arbres portaient la même porte que celle du grand arbre.
« Oh merde.. », ai-je dit en détournant le regard.

      Le POWER n'avait visuellement pas éteint le PC, en effet mon personnage marchait sans faire attention vers le plus grand des arbres. La porte s'est ouverte et je pensais deviner qui était assis encore une fois devant le miroir. Le Dopplegänger ? Oui, assis exactement comme moi, regardant fixement l'écran, les yeux vides. Il avait changé depuis la dernière fois que je l'avais vu. Ses yeux coulaient et on apercevait de l'os sous la chair et la peau de son visage. Il a grimacé et a commencé à se frapper avec un morceau de bois.
J'ai crié. Ses actions avaient des répercussions sur mon corps, comme une sorte de poupée vaudou.
J'ai cherché le câble d'alimentation du PC, les pièces de bois commençaient à atteindre ma poitrine.

      J'ai finalement
atteint le câble puis l'ai débranché. Tout s'est arrêté, les rires, les cris ainsi que le canal vocal.
J'ai foncé à l'hôpital. J'ai reçu soixante points de suture pour mes entailles. J'ai vendu mon ordinateur quand je suis retourné chez moi.

     Quelques jours plus tard, je sentais encore que ces « choses » étaient à ma recherche. J'ai perdu mon boulot après avoir pris trop de jours de congé, quand je pensais à ce truc. Je me promenais chez moi, en pensant à ce que j'allais bien pouvoir faire. J'ai pensé aux miroirs, à moi, à la folie et à comment je pourrais surmonter tout ça.

     Alors il clique.

     Les miroirs et les arbres. J'avais besoin de retourner dans ce jeu, mais le site web était down. Je devais l'héberger. J'ai acheté un ordinateur Dell bon marché d'un magasin local et j'ai installé un hébergeur P2P dans l'espoir de pouvoir retrouver ce bâtard dans une partie. Après 3 jours d'acharnement, j'ai finalement retrouvé le serveur. Le site web fonctionnait et je me suis préparé, j'ai cliqué sur « Connexion ».

     La page était différente ; il y avait des photos de moi, au moment où je perdais mon travail. Des photos de mes proches ainsi que des pleurs en bruit de fond. Décapitation, torture, cannibalisme fourmillaient sur mon écran, et on entendait le même hurlement que lorsque j'ai rencontré le double la première fois.

     Je me suis connecté, la page de chargement a viré une fois de plus au noir et je suis apparu de nouveau dans une forêt. C'était différent. Il y avait des taches de sang partout. Des corps étaient accrochés aux branches d'arbres et tout me suivait avec un regard froid, avec des yeux noirs dès que mon personnage avançait. Je tremblais dans la vie réelle, et la « frontière » entre la réalité et le jeu semblait inexistante. Je progressais de plus en plus profondément dans la forêt. Je marchais tout seul maintenant, pas de clavier, pas de souris, c'était moi. J'ai continué, malgré les cadavres qui ne cessaient d'apparaître devant moi. Je devais le faire. Je continuais de me le dire, je le devais. Jusqu'à ce que j'arrive finalement à l'arbre.




     J'étais prêt. J'ai traversé la porte principale. Plus je m'approchais du miroir et plus ces cris et ces rires horribles me cassaient les oreilles. Je me suis vu, couvert de sang, par terre, les yeux noirs en train de me fixer. Puis il a commencé à ramper vers moi. Il a cassé le miroir. Le temps semblait s'être arrêté. 
J'ai retiré mon miroir de poche de toutes mes forces et l'ai montré au double. J'ai entendu une explosion de cris faisant saigner mes tympans, mais je devais tenir bon, j'avais cette volonté.




 



     Je me suis réveillé soudainement dans ma chambre, sur le sol, couvert de sang, et le miroir dans ma main gauche. Je me calmais, c'était terminé.

     Je me suis relevé. Après une rapide douche et un verre d'eau, j'ai pris ma voiture aussi vite que je pouvais et me suis rendu au pont le plus proche. J'avais le miroir, je l'ai jeté à l'eau et je suis rentré sans attendre.

     C'est pourquoi j'écris ces lignes, pour vous sauver de tout ça. Faites attention quand vous rejoignez n'importe quel type de serveur vide ou abandonné. Vous pourrez entendre les rires car si vous rencontrez votre propre double, je crains le pire.

     Quelques mois plus tard, des miroirs comme celui que j'avais utilisé ont été retrouvés par centaines dans des lacs, et j'ai bien l'impression qu'il ne fera plus une seule fois cette erreur.






Traduction: Alexray

Creepypasta originale ici

16 commentaires:

  1. J'ai eu des frissons après avoir lu ceci et d'êtres tomber sur le serveur minecraft ou je vais habituellement plein mais,cette fois ci,vide...

    RépondreSupprimer
  2. Ça a du te faire flipper

    RépondreSupprimer
  3. Oo...uh...tu pourrais en faire un livre!!!
    effrayant...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai jamais autant cru à un creepypasta comme ça :o Hardcore....

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré celle la *p* coup de coeur.

    RépondreSupprimer
  6. je crois que ce creepypasta est un des plus effrayants que j'ai lus jusqu'à présent, et le fait qu'il y ait des images me faisait encore plus flipper. Je n'avais pas le gout de regarder les images de peur que quelque chose poppe ;.; très bonne histoire!

    RépondreSupprimer
  7. Pas trop compris pour la fin c'est quoi tout ces miroirs ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est simplement que le truc, le reflet vengeur, a attaqué massivement un certain nombre de personnes. Toutes s'en sont débarrassé de la même manière que le narrateur, en jetant le miroir dans le lac. Et là on conclut en disant: il n'a pas dit son dernier mot, il trouvera plus subtil la prochaine fois et l'humanité disparaîtra. TIN TIN TIIIIIIIIIIIIIIN

      Supprimer
  8. Quelques erreurs de traduction nuisent a la compréhension, meme si dans l'ensemble, on comprend l'histoire. Le "Only static" signifie un bourdonnement, comme quand on a un micro pourri qui diffuse en continu un bruit chiant. Le "trusty old glock" = Mon bon vieux glock. Enfin. J'ai pas tout relevé, mais si vous avez besoin d'aide; je sais traduire.

    RépondreSupprimer
  9. Ben moi je suis allé sur un serveur Minecraft vide ou autres jeux, MountAndBlade qui a la plupart de ses serveurs vides, je ne trouves pas ce creepypasta très flippant...

    Mais très bien quand même sinon, bien raconté :)

    RépondreSupprimer
  10. C'est normal, si tu le cherche c'est moin drole que si il te prenais par surprise, mais une choses m'intrigue, ce creepy a été enfermé dans un miroir et est retourner dans un serveur vide, il peux donc voyager entre les deux et l'enfermer dans un miroir ne suffit donc pas?? Flippant... C'est une de mes creepypasta preferer!!

    RépondreSupprimer
  11. Arretez de dire "ce creepypasta". C'est féminin donc on dit "une creepypasta" '_'

    RépondreSupprimer
  12. arf j'adore, bien classic, malgré un manque d'émotions

    RépondreSupprimer