Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 26 février 2014

Doll's Night

Bonjour, chers amis amateurs de l'horreur. Me présenter ou bien présenter la personne concernée ici reste inutile. Je viens ici car je suis tombée sur de vieilles notes dans le disque dur externe de ma cousine, aujourd'hui défunte. Une note sur Word qu'elle avait écrite durant son adolescence. Je dois dire que je ne comprends pas cette histoire et cela me gêne. Je ne sais pas si cela était un rêve ou la réalité. Je vous la laisse telle qu'elle est, lisez-la avec attention.

" Cette nuit-là, je dois bien admettre que je ne sais plus en détail ce qu'il se passait. Tout est en désordre, tout s'est déroulé rapidement... Rêve cauchemardesque ? Réalité absurde ? Pour tout avouer... N'importe qui serait dans cet état. Même moi, dont la tête est remplie d'histoires de fantômes, d'horreur, et bien évidemment, de ma vie de collégienne.
Cette nuit, comme à mon habitude, je me suis endormie après avoir feuilleté des Creepypastas que je n'avais pas encore lues. Ma tête était remplie de ces histoires terrifiantes à en couper le souffle. Ces histoires m'ont toujours passionnée, je ne m'en lasserai jamais... Je les aime énormément. Après avoir éteint la lumière, vers 22h45, gardant mes yeux ouverts, je pouvais imaginer le couteau de Jeff pointé sur moi, ou encore les mains de Jack plongeant dans mon ventre. Cela me faisait sourire, car même si ces histoires sont choquantes, elles ne sont pas réelles. Sans même le remarquer, mes yeux se fermèrent tout seuls, et je m'endormis.

Je ne sais pas vers quelle heure, mais... Un énorme bruit m'alerta. Un... Hurlement de petite fille. Prise d'un énorme sursaut, je glissai de mon lit, me relevai d'un coup puis allumai la lumière à une vitesse surprenante. Rien dans la chambre. La peur commençait lentement à monter. Je ne savais pas si ce qui m'avait réveillée était réel, ou bien si c'était dans le cauchemar que je faisais, dont je ne savais rien de ce qui y arrivait. C'est ensuite, que je me suis mise à trop réfléchir. Si c'était réel, d'où venait ce hurlement ? Mes parents et moi étions les seuls à habiter cette maison. Je n'avais pas de sœur. Avais-je bien entendu ? Quel était ce cri ? D'où venait-il ?! De grosses sueurs froides coulaient le long de mon dos. C'est à ce moment exact que... Je sentis des mains... Non, pas des mains, des sortes de moignons, me caresser doucement les épaules à en faire horriblement peur. Mon regard était le même que les victimes de tueurs en série... Terrorisé... Prenant mon courage comme jamais, je me retournai rapidement et rejetai les caresses d'un coup sec
de ma main. Mes yeux se remplirent doucement de larmes de peur : une poupée légèrement humanoïde avec des sortes d'oreilles de chat était dessinée sur mon mur. Cette poupée était dépourvue d'yeux... Juste des orbites, et du sang noir coulant le long de son visage. Elle n'avait pas de nez et avait une bouche en forme de coeur. Mes yeux étaient en larmes, aucun son ne sortait de ma bouche. La seconde d'après, je ne vis plus rien.

"Par ce choc, je me réveillai en hurlant, et me relevai d'un coup. «Était-ce alors un cauchemar ?», me suis-je alors empressée de penser. Ouf... Enfin revenue à la réalité. Je tournai ma tête vers mon réveil: 02h37. Une heure encore bien précoce pour moi, j'avais sûrement encore besoin de repos. Je tournai de nouveau la tête, mais cette fois-ci pour regarder le miroir - car il est bon de voir un visage humain quand on se réveille, surtout après un rêve pareil. Mon regard redevint comme dans mon "rêve". Je fus de nouveau terrifiée, mais ne pus pourtant hurler d'effroi. Derrière moi, au dessus des barreaux de mon lit, sur le mur... Une peluche était clouée. Une peluche représentant de nouveau la poupée vue peinte sur mon mur. Du sang coulait dessus, provenant des membres cloués... Je ne pus rien faire. Même bouger était impossible. Trembler et la fixer étaient les seules choses dont j'étais capable. Mes yeux ne pouvaient pas la quitter, même remplis de larmes. Quelques secondes plus tard, un de ses bras commença à bouger, puis ensuite, elle se débattit en hurlant pour se déclouer. Ce hurlement qui perçait mes oreilles était le même que j'avais entendu dans mon pseudo-rêve... Pendant une dizaine de secondes elle n'arrêta pas de se débattre. Je pouvais voir les clous sortir peu à peu du mur à chaque mouvement. Les secondes me paraissaient si longues... Puis ensuite, elle s'arrêta net. Elle était comme morte. Je ne bougeais pas d'un poil non plus, des pensées plus horribles les unes que les autres défilèrent, je me sentais de plus en plus angoissée. Sa tête se releva doucement, et semblait me regarder. Aucune émotion ne définissait son regard ensanglanté, et pourtant, de grandes sensations parcouraient mon corps. Des envies de... Mourir ? Une profonde déprime venue de nulle part... La poupée donna de grands coups pour se défaire, et tomba sur mon lit, derrière moi, sans que je puisse la voir dans le miroir. Qu'allait-elle faire ? Je ne le savais pas encore. Elle me dessina ensuite quelque chose dans le dos. J'ignorais quoi, et ne réussis pas à savoir. Je me levai ensuite, sans contrôler mon corps, fis quelques pas en regardant toujours le miroir. Je pouvais enfin voir la poupée, sur mon lit, couverte de sang. Mes pas se dirigeaient vers la fenêtre. Je l'ouvris, ainsi que les volets. Ma peur s'accroissait au fur et à mesure. J'avais une vue sur la route devant ma maison, voyant le village endormi. "

Quelques lampadaires éclairaient ce petit village. J'étais debout sur le rebord de la fenêtre, voyant tout ça. Puis, un de mes pieds s'avança tout seul, arrivant dans le vide. Je me penchai peu à peu, puis chutai. Aucune émotion négative ne parcourait mon esprit pendant que je tombais. Sûrement parce que l'idée de me réveiller au dernier moment m'avait traversé l'esprit. Mais... Je m'écrasai véritablement. De l'étage. J'entendis mes os craquer et sentis mon sang se vider et couler le long de mon corps. Le peu de lampadaires aux alentours s'éteignirent pendant ce temps ; puis, rampant au sol, je sentis une présence devant moi. Encore cette foutue peluche cauchemardesque ! Tentant d'aller dans une autre direction, j'aperçus de nouveau une poupée... Puis une autre. Des tonnes de poupées, plus sanglantes et effrayantes les unes que les autres, apparurent et s'arrêtèrent devant moi, me dévorant du regard. Je sentais beaucoup d'étranges sensations... Comme si elles appartenaient à d'autres personnes... Mon regard, ensanglanté comme celui des poupées, se ferma. Mes yeux se fermèrent sur cette horrible image de ces poupées me déchiquetant ; et je pus entendre des paroles chantonnantes me fracasser le crâne :

" Soon, soon. When the moon is beautiful, your soul becomes nightmare... "

Ce matin, je me réveillai en sueurs froides. Je me souvenais parfaitement de cette atrocité...
Mes pensées s'embrouillaient. Je n'arrivais pas à comprendre si c'était réel ou un simple rêve. Si un jour vous trouvez ceci, je vous en prie, faites attention... Ne prenez pas cette histoire à la légère. J'ai peur que ceci vous arrive... Et si c'est le cas... Ne vous laissez pas abattre... Battez-vous contre ces douleurs inconnues jusqu'à la fin. Si je vous écris ces lignes en ce moment-même c'est que... Pour je ne sais quelle raison... Je sens que ma fin approche... Je peux entendre leurs cris arriver vers moi ..."
 

Creepypasta de Yoite Lallia.

16 commentaires:

  1. Vraiment pas convainquant. Pas super bien écrit.
    " Soon, soon. When the moon is beautiful, your soul becomes nightmare ... " Jamais vu une phrase avec moins de sens :/

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais savoir ce qui cloche ?
    Ce qui ne convient pas, et ce que je pourrais améliorer ?
    Parce que j'aimerais des avis constructifs, tout de même. ^^"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben déjà, ce qui est à améliorer, c'est la conjugaison du passé simple : "je me réveilla", "je me retourna"... Ça gâche absolument tout ! C'est bien simple, je n'ai même pas terminé de la lire tellement ça m'énerve.

      Supprimer
  3. Ahah, creepypasta publiée via un circuit confidentiel... TowsionTV, admin antique, semble ignorer l'existence du forum. J'ignore si la présence de ce texte ici est légitime.

    Cela dit, elle est pas trop mal, mais aurait mérité quelques petites corrections...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ignore pas l'existence du forum, mais je ne m'en occupe pas, je n'ai plus d'identifiants et l'auteur de cette Pasta' attendait depuis un moment, sans réponse. J'ai beau être un "admin antique", mais j'essaye de répondre le plus rapidement possible aux personnes qui envoient des messages sur les réseaux sociaux.

      Supprimer
    2. Entendu. Mais la prochaine fois, pense à la faire corriger.

      Supprimer
  4. Je sais pas trop, je la trouve pas trop mal et pourtant j'arrive pas a accrocher .. ça donne l'impression que la personne a juste fait un cauchemar, qu'elle angoisse et qu'elle a pas supporter l'angoisse :\

    RépondreSupprimer
  5. Hum s'il vous plait, laissez moi corriger ça, l'utilisation du passé simple et sa conjugaison est juste effrayante et vomitive.
    "Je penchais peu à peu, puis chuta". Chuta. Je chuta ? WTF S'il vous plait !
    Avant de publier, soit on apprend les conjugaisons et on remarque que la première personne du singulier des verbes du premier groupe c'est -ai, soit on le fait corriger et voter sur le forum par un corrigeur certifié bordel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'oui, et on en profite pour appeler un correcteur et non un " corrigeur '' :/

      Supprimer
  6. ^^ je la trouve bien..... je me demande ce qui est ecrit dans son dos....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surement une bite *je sors*

      Supprimer
  7. C' est moi ou la poupée ressemble a ZALGO ?

    Sinon, pour sortir du cauchemar il n'avait qu 'a dire" CANDLEJACK" est l'affaire est ...

    RépondreSupprimer
  8. Je passe sans doute un peu tard, et personne ne verra ce message. Mais bon, j'aime bien me perdre dans les méandres de ce site et j'avais (pour une fois) envie de poster un avis. Pour ma part, j'adore le style d'écriture. J'aime bien les tournures de phrases ect...La phrase "Soon, soon. When the moon is beautiful, your soul becomes nightmare... " n'a certes aucun sens mais je la trouve sympathique et plutôt belle. Mais le problème de cette pasta, c'est que on ne sait pas ce que les poupées ont écris dans le dos de la fille, ce qui est dérangeant mais aussi, c'est que elle n'essaye pas de se battre ni rien. Elle ne demande pas d'aide à ses parents, n'allume pas la lumière...Elle est résignée à mourir. Je pense que dans cette situation beaucoup auraient fais quelque chose comme crier ou essayer de se pincer, mais n'auraient pas rien dis en écrivant une note sur word. Surtout si elle a le sentiment que sa fin est proche.
    Sur ce, ceux qui ont lu ce pavé jusqu'à la fin ont eu du courage, et j'aime cette creepypasta. Fallait bien que je le dise quelque part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je l'ai vu x)
      Même avis que toi °^°

      Supprimer
  9. Merci. Je suis contente d'avoir quelqu'un du même avis. Surtout que t'as lu le mien jusqu'au bout...Pour te récompenser, je te donne un cookie ! *Te donne un cookie par wi-fi*

    RépondreSupprimer