Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 16 février 2014

Le Conteur

Ceci est un texte retrouvé sur un certain nombre de forums traitant pour la plupart de sujets douteux que j'ai visités, laissés sous divers pseudonymes. Sa fréquence a naturellement attiré mon attention. Il traite d’une créature perfide et mortelle, que j’appellerai le Conteur, conformément à la description qui en est faite. La plupart des exemplaires ont été supprimés au bout d'un moment mais, en cherchant bien, il doit toujours être possible d'en trouver un ou deux. Le texte n’est pas signé.

 
Ça fait plusieurs mois que ça dure. Que ces questions ne peuvent plus quitter mon esprit. Que je cours après un fantôme, après quelque chose que je ne peux pas attraper. Je ne me rappelle même plus de Son visage. Enfin, du visage que j’ai vu ce jour-là. Je sais que c’est idiot de vouloir Le trouver, surtout après avoir eu la chance de lui échapper une fois, mais je ne peux pas faire autrement. Ma vie a changé le jour où je l’ai rencontré. Il l’a brisée en me prenant tout ce que j’avais de plus cher. Ma fiancée. Mes amis les plus chers. Mon petit frère. Je n’aurai de cesse que lorsque je pourrai enfin me venger, ou lorsque je connaîtrai un funeste destin dans ma tentative.

Je souhaite maintenant m’adresser à tous ceux qui ont eu affaire à lui. Qui que vous soyez, je vous demande de m’envoyer vos récits. Peut-être que ça m’aidera à le cerner, à comprendre son mode de fonctionnement et à trouver ses faiblesses. Je fais déjà de mon mieux en écumant les forums qui semblent avoir plus ou moins un rapport et en recueillant toutes les histoires à son sujet. J’ai aussi cherché dans le deep web ; c'est là que semble concentré le plus grand nombre d’informations. Cependant, la plupart des récits sont racontés sous forme d’histoires ou de rumeurs à ne pas prendre au sérieux. Je ne comprends pas comment on peut rire avec de telles choses. Enfin, passons.

Je voudrais également m’adresser à ceux qui ont eu la chance de ne jamais croiser son chemin, et les mettre en garde. Il s’agit ici d’une chose qui dépasse l’entendement. Ce qu’Il est, j’ai encore du mal à le définir. Il possède de nombreux visages, ce qui le rend difficile à reconnaître. Cependant, quelques petits détails peuvent permettre de ne pas se faire piéger. D’une manière générale, Il n’apparaît que pendant des soirées comprenant plus de trois personnes où l’on a prévu de se raconter des histoires, surtout des histoires qui font peur. C’est son domaine de prédilection : Il les connaît toutes. Et il semble ne pas apprécier les histoires de qualité médiocre. Nul doute que s’il s’agissait d’une personne normale, on pourrait passer d’agréables moments en sa compagnie. Mais les choses ne sont pas comme ça.

Lorsque vous organisez de telles soirées (même si ce n’est pas le soir d’ailleurs, prenez vos précautions, on n’est jamais trop prudent), vérifiez bien qui sont vos invités. Il accompagne généralement une personne que vous connaissez, de sorte à se fondre dans la masse. Cette dernière sera persuadée de le connaître depuis un petit bout de temps si vous ne lui demandez rien ou peu de choses à son sujet. Parfois, Il vient seul, et c’est alors l’organisateur de la soirée qui est persuadé de l’avoir invité. Dans ce cas-là, j’espère que vous ne tiendrez pas ce rôle, ou que quelqu’un d’autre aura lu ces conseils pour vous, car on peut difficilement se défendre de son propre esprit. Quoi qu’il en soit, si l’on force un peu les questions à son propos, il devient rapidement clair que personne ne sait d’où il vient, ni ce qu’il fait là. Ne le laissez pas rester ; Il prendra un air déçu, demandera s’il peut se lier d’amitié avec vous, mais ne cédez pas à Ses supplications. Il acceptera de partir assez rapidement, et vous serez tranquille pour cette fois. Cette marche à suivre devrait de toute manière être appliquée pour n’importe quelle personne inconnue se retrouvant inopinément dans votre domicile.

En général, Il ne raconte jamais d’histoire en premier. Il attend que tout le monde se soit habitué à sa présence. Avant, il se contentera de répondre poliment aux questions que vous lui poserez, et de commenter les récits des autres. Il se montrera très enthousiasmé par les personnes sachant faire naître l’angoisse chez les autres avec de simples mots. En revanche, Il critiquera sans vergogne les histoires de mauvaise qualité, illogiques, ou visant simplement à intercaler un cri monstrueux en plein milieu pour faire sursauter tout le monde. Tant qu’il en est toujours à ce stade, il reste possible de le chasser. Ce sera un peu plus difficile que de le faire en début de soirée, d’autant que certains des invités pourraient ne pas comprendre ce soudain changement d’avis, mais vous pourrez toujours leur donner une raison plus tard. Qu’elle soit inventée ou que vous donniez la vraie, c’est votre problème. Sachez juste que la réalité est difficile à croire pour ceux qui n’y sont pas confrontés.

S’il commence à raconter sa propre histoire, il reste un moyen de s’échapper, mais l’issue sera forcément tragique pour quelqu’un. Si vous partez suffisamment tôt et que vous ne revenez qu’après son départ, vous pourrez vivre. Vous pouvez emmener d’autres personnes avec vous, tant que celles qui l’écoutent restent en nombre supérieur. Si vous tentez d’interrompre la soirée au milieu de son histoire et que vous y parvenez (chose difficile car les autres seront tous subjugués par ses mots et voudront entendre la suite), personne ne sortira vivant de la pièce où vous vous trouvez. Si jamais vous vous retrouvez dans cette situation, il vous faudra donc faire un choix. Vous devrez choisir qui doit vivre ou mourir. Ce n’est pas quelque chose de facile. Cela vous restera longtemps sur la conscience. Moi-même, je m’en veux horriblement de ne pas avoir su à ce moment. Le fait que je parte au bon moment et que je ne revienne pas trop tôt était un pur hasard. Si j’avais su, j’aurais pu sauver… Peu importe, sachez que si vous ne vous décidez pas avant la fin de l’histoire, personne n’en réchappera.

C’est maintenant que vient la partie la plus difficile à croire et la moins précise. Il ne tue pas n’importe comment. Enfin, en réalité, je ne sais pas s’il tue. Tout ce que je sais, c’est qu’à l’instant où Il commence à raconter, ses récits prennent vie. Vous pouvez être sûr que s’il vous parle d’un petit objet, il le sortira à un moment ou un autre de son sac, certainement sans que quiconque n’y fasse attention. S’il s’agit d’une créature ou d’un psychopathe, vous tomberez nez à nez avec avant d’être sorti de la pièce, et même si vous réussissez à vous échapper, ça ne vous lâchera pas, ça vous aura. Bref, les frontières du réel n’ont plus aucun sens lorsqu’Il a commencé à parler.

Ce qui est incertain en revanche, c’est s’il amène le sujet de ses récits avec lui, d’une manière ou d’une autre, ou s’il est lui-même ce sujet. Peu importe quelle genre d’histoire c’était, Il disparaît toujours sans laisser de traces à la fin. Tout le monde est déjà mal à l’aise à ce moment-là en général, car l’hypnose qui semble agir sur le cerveau de tout le monde s’estompe à mesure que le récit avance. On se rend compte que personne ne sait d’où il sort, que le nom qu’on lui a donné toute la soirée correspond à quelqu’un d’autre. Et avant que l’on comprenne ce qui se passe, il a disparu en nous laissant aux prises avec… ses créations ? Je pense que c’est un bon terme.

La question de ce qu’il est se pose toujours. On peut peut-être commencer par dire ce qu’il n’est pas. Il n’est ni limité par le temps ni par l’espace. Peu importe où vous êtes et s’il est déjà apparu ailleurs, se trouver à deux endroits à la fois, même éloignés, n’a pas l’air de lui poser de problème. À cela vous pourriez me dire que rien ne dit qu’il n’y en a pas plusieurs, mais je répondrai que j’ai la certitude qu’il s’agit d’une seule et même entité. Ne me demandez pas comment, je ne le sais pas plus que vous. Je suis juste sûr de ne pas me tromper. Il n’a pas de vrai visage, ni de vraie apparence tout court. Il est toujours adapté à l’endroit où il va, sa tête, son visage et même son sexe changent en fonction de la situation. Il n’est pas humain. M’est avis qu’il n’est même pas de ce monde. C’est probablement une entité très ancienne. On aurait retrouvé des inscriptions en latin lui faisant référence, le décrivant comme « possédant une langue chargée de maléfices, portant en lui la volonté des prisonniers du Tartare », mais sans preuve tangible, je ne peux assurer la véracité de ce propos.

Certaines personnes pensent qu’Il est le diable. Étant non-croyant, cette réponse ne me satisfait pas. Les textes latins affirmeraient que c’était un homme mauvais qui aurait tenté d’ouvrir la grande prison des Enfers, et y aurait été enfermé pour le punir. Mais il aurait réussi à soudoyer les gardiens et à s’enfuir, notamment grâce à sa taille humaine. Pendant son court séjour, les Titans auraient changé sa nature, et fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Encore une fois, n’ayant pas de preuve, je ne peux affirmer ou infirmer l’existence de ces écrits. Néanmoins, j’invite quiconque ayant de plus amples informations à ce sujet à me les faire parvenir. D’autres personnes le qualifient comme un démon et disent que ses pouvoirs sont tirés de la peur que ses histoires inspirent.

Moi, la seule chose que je retiens, c’est qu’Il a causé la mort de nombreuses personnes. Je donnerais cher pour le tuer, le détruire, le bannir de ce monde ou peu importe, ce qui s’applique à lui. Je continuerai ma chasse tant que j’aurai du souffle. Je ne suis pas seul dans ma quête. J’ai appris de mon erreur, de mes recherches, et désormais je ne me rends plus à aucune ronde autour du feu sans avoir un ami qui connaît l’histoire, au cas où l’un de nous tomberait dans ses filets. Je ne sais pas si je réussirai à me venger, mais je le retrouverai, c’est sûr. Ne faites pas comme moi, méfiez-vous des apparences. Cela pourra peut être sauver votre vie et celle de vos proches un jour.

9 commentaires:

  1. Pour résumer, il faut abattre tous les conteurs que vous ne connaissez pas à partir du moment où vous êtes plus de 3.

    RépondreSupprimer
  2. Bonne histoire mais j'ai une question (deux en fait):-Qui est l'auteur?
    -A-t-elle un lien avec celle-ci :http://creepypastafromthecrypt.blogspot.fr/2013/09/lautre-episode-perdu-de-nu-pogodi.html ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que le secret des auteurs n'est plus très important maintenant.
      L'auteur est Magnosa, celui qui traduit Ted the caver avec Jiszero.
      Et.. Le lien que je fais entre celle-là et l'autre. C'est que c'est aussi Magnosa qui en est l'auteur. Mais faudrait que je les relise pour dire plus.

      Supprimer
    2. C'est perspicace de ta part d'avoir remarqué les similitudes entre les deux histoires. Il s'agit en effet du même personnage, dont l'idée a progressivement germé dans ma tête. Ceci est donc une préquelle de l'ancien texte, et annonce d'autres apparitions du Conteur. À termes, peut être deviendra-t-il un personnage récurrent du paysage des creepypastas, cela dépend de comment sa "légende" sera accueillie.

      Supprimer
    3. @Magnosa, j'aime beaucoup le conteur et je pense que comme beaucoup d'autres fans sur ce site nous aimerions qu'il soit un personnage récurent comme le Slenderman et cie :)

      Supprimer
  3. Géniale !
    Hey mais ... il nous a conté une histoire là ! Rha fuyez !!!
    Non sérieusement j'ai beaucoup aimé ; d'ailleurs j'aime beaucoup les histoires donnant des indications pour "sortir le plus vivant possible" d'une situation.

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment sympa cette petite histoire, d'ailleurs elle me fait penser à un épisode de la 4eme dimension (me demandez pas lequel, je sais plus x.x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourquoi vouloir chasser son esprit ?

      Supprimer