Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mercredi 19 février 2014

Ted the caver - Partie 8: 14/04/2001

Ted the caver dispute à BEN le titre de plus longue creepypasta de l'histoire, et possède comme elle son propre site internet. Magnosa et Jiszero planchent ensemble sur la traduction de cette œuvre majeure qui vous sera publiée en feuilleton au rythme où les articles originaux seront traduits. 

Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 4  
Partie 5
Partie 7
Partie 9

L'article qui suit a été traduit par Jiszero. Bonne lecture!

C'est la dernière photo avant d'entrer dans la grande salle. A la fin du passage, on peut voir la pierre ronde dont j’avais parlé, partiellement cachée dans l'ombre.


 Voici la même image avec la roche ronde indiquée. Vous ne pouvez pas vraiment dire ce que vous voyez avec ces photos mais ce sont les seules que j'ai eu de la roche ronde.

Seulement quelques jours se sont écoulés avant que B ne trouve quelqu'un qui veuille explorer le passage avec nous. B m'a dit qu'il avait parlé à quelques autres personnes qui ne pouvaient pas le faire en raison de problèmes d’horaire. Il a dit qu'ils l’avaient vraiment harcelé pour obtenir des informations sur la grotte et sur ​​le passage. Il ne voulait pas leur dire comment était la grotte avant que nous l’ayons suffisamment explorée et que nous la montrions au public. Même le gars qui a finit par venir avec nous ne savait pas comment était la grotte avant que nous y soyons. Et il a promis de garder le secret de l’existence de la grotte et qu’il ne révélerait son emplacement à personne. Je ne donnerai pas son vrai nom alors je vais juste l’appeler « Joe ». Joe, B et moi vinrent tôt le matin pour nous assurer que nous pourrions passer tout le temps que nous voudrions dans le passage. Quand nous sommes arrivés dans la grotte, nous avons pu monter et descendre assez rapidement. Ca aide quand vous n'avez pas à transporter des kilos de matériel dans la grotte. Joe a été impressionné par notre travail. Même B et j'ai pris une minute pour nous féliciter pour tout le travail acharné que nous avions fait. Et pour le fait que nous avions réussi à passer au travers !


Joe est un spéléologue plutôt mince qui a beaucoup d'expérience dans des grottes. Il a dit que le passage était très serré mais ça n’avait pas l’air de le déranger. Je savais que physiquement il serait en mesure de le faire puisque que je suis plus grand que lui et que je l'ai fait. Il était tout aussi excité que nous de passer à travers et de commencer à faire de la spéléologie. Peut-être même plus. Il fit une rapide investigation et fut pressé d’entendre le plan d’attaque. J'ai pensé qu’il devrait passer le premier car il était prêt, puis je le suivrais. B nous passerait notre équipement à travers et nous attendrait à l'extérieur du passage. B nous donnait deux heures pour revenir. C'était gentil de la part de B de descendre dans la grotte et de faire la baby-sitter. Ca devient vite ennuyeux de rester assis dans une grotte. Avec ce plan établi, nous étions prêts à commencer.


Il était peut-être irresponsable de notre part de ne pas avoir raconté à Joe les événements inexpliqués survenus dans la grotte après l’avoir traversée. Mais qu'est-ce qu’on aurait pu lui dire ? Combien de choses bizarres avions-nous besoin de lui révéler ? Nous n'avions pas l'impression d’être  en danger, sinon nous ne serions pas allés dans la grotte. Nous ne lui avons donc rien dit avant d’entrer dans la tombe de Floyd. Bien sûr, lorsque nous lui avons dit par la suite, il était trop tard.


Je ne pouvais pas croire à quel point Joe avait glissé facilement à travers le passage. Il a dit qu'il était serré, mais il ne l’avait pas l’air du tout. Une fois que nous lui avons passé son équipement, j’ai commencé à passer. Même si je savais que je pouvais passer à travers, le voyage à travers la tombe fut plutôt lent. Vous ne pouvez pas aller vite en glissant avec vos orteils. Quand je suis arrivé dans la partie difficile du passage, Joe a pris une photo de moi. Je pensais que ce serait une bonne photo. Une fois que je suis passé, B a commencé à relayer mes outils à moi. Puis ce fut la catastrophe. J'étais allé au fond et me suis retourné pour récupérer mon matériel. J'ai dû m’agenouiller et m'accroupir encore plus vers le bas. Je venais de retirer mon casque (ironiquement) et la lumière me servait à voir la corde de B, quand je me suis  frappé la tête sur le haut du passage. Un crâne humain contre de la roche solide. La roche a gagné. J'ai dit à B ce qui s'était passé et il m’a donc envoyé ma trousse de premiers soins à travers le trou. Je saignais, mais pire encore, je ne me sentais pas trop bien. Je me suis soigné puis ai dit à Joe que je pensais que je ferais mieux de ne pas continuer. Il ressemblait à un petit enfant à qui on aurait dit que Noël était annulé. Bien que je n'aimais pas l'idée qu'il explore la grotte sans moi (pour des raisons égoïstes, bien sûr), je voulais qu’il voie une autre partie de la grotte pour faire le voyage là-bas plus tard.


Je lui ai dit jusqu'où aller et combien de temps cela prendrait, puis je l’ai laissé y aller. A l’endroit ou j’étais, je pouvais l’entendre ramper dans l'obscurité. Sa lumière a disparu après le premier virage. Je me suis reposé une minute ou deux, puis j’ai commencé mon voyage de retour à travers le passage. Il était décevant d’avoir fait tout le chemin jusqu’à la grotte et puis de ne pas être en mesure d'explorer sa fin. En fait, ça me tuait ! Après avoir traversé la tombe de Floyd (c’était plutôt douloureux) je me suis assis et croquai une barre de Clif tandis que je parlais avec B. Je lui ai dit que je paierais une chambre de motel pour y passer la nuit. Ensuite, nous verrions comment je serais le lendemain et je pourrais réessayer de passer. Je me sentais idiot de m’être frappé la tête contre le mur de la grotte. B m’a dit qu'il était prêt à me donner une autre chance demain. Il était tout aussi soucieux de découvrir le reste de la grotte. Par rapport au temps que voulait mettre Joe pour se reposer, nous avons décidé quelles choses nous allions laisser à la grotte pour le lendemain. Une fois cela réglé, nous nous sommes assis en arrière et avons profités de l’obscurité. Nous ne pouvions entendre aucun son en provenance du passage. Le silence m'a rappelé le bruit de grattage que j'avais entendu la dernière fois que nous étions là. J'en ai parlé avec B. Comme je n'avais pas complètement exploré la grotte, je ne pouvais pas offrir d’explication sur l’origine de ce bruit. Ou le changement de la force du vent. Ou le grondement. Ou ce terrible cri que nous avions entendu. Soudain, nous nous sommes tout les deux dit que nous n’aurions pas dû laisser « Joe » seul dans la grotte.


B est allé devant le trou et a crié dedans. « Joe ». Pas de réponse. Pas étonnant. Vous ne pouvez pas entendre d’aussi loin quand vous êtes dans une grotte. Nous attendions nerveusement une réponse ou des sons (des sons typiques de Joe). Le délai de vingt minutes nous nous étions fixés était passé. Vingt-cinq minutes sont passées. Je n'avais vraiment pas envie de remonter par le passage. Ma tête me faisait encore mal et le trou semblait plus serré que jamais. Pourtant, je savais que j'allais devoir vérifier si Joe était en sécurité. Quand je m’apprêtais à retourner dedans, j'ai vu une lumière dans le passage. « Joe ? », J’ai appelé. Rien. « Joe ! ». Toujours pas de réponse. La lumière était forte et je pouvais entendre le bruit de quelqu'un ramper à travers la roche brisée qui bordait le passage. « Ca va Joe ? ». «Non», fut sa faible réponse. Quand il est arrivé de l'autre côté de la tombe, il a dit qu'il ne se sentait pas bien. Il a rapidement pris son équipement et l'a mis dans le sac afin que nous puissions le tirer à travers. Quand j’ai tiré le sac à travers le passage, il a commencé à grimper à travers la tombe. Nous n'avons même pas eu l'occasion de l'interroger sur ce qu'il avait vu pendant qu'il revenait. Il se glissa rapidement dans la compression et le trou et nous avons enfin pu le voir. Il avait l'air horrible. Son visage était pâle et il était à bout de souffle. La poussière qui recouvre le plancher de la compression avait laissé sa marque sur son visage et ses vêtements. Il avait de nombreuses petites coupures et égratignures sur le visage et les bras. Elles venaient probablement de son rapide passage au travers du trou. Ses yeux étaient grands ouverts.


Nous avons seulement eu un bref moment pour analyser ce changement radical d’humeur de Joe avant de commencer à sortir de la caverne, sans dire un mot. Alors que Joe et B ont commencé à rejoindre la surface, j'ai pris une minute pour rassembler notre équipement. Puis je me suis arrêté pour écouter dans le passage. Je n'ai rien entendu. ET JE N’AI RIEN SENTI ! Le vent avait cessé ! Une partie de moi voulait sortir de la grotte aussi vite que possible. Mais une autre partie de moi voulait passer immédiatement à travers le passage pour savoir ce qu’il se passait dans cette grotte. Cependant nous n’avions pas le temps. Je me sentais toujours un peu étourdi par ma blessure. A ce moment, j'ai remarqué que B et Joe étaient déjà partis et m’avaient laissé seul. Des frissons parcouraient mon corps et je me suis mis à les rattraper.


Une fois que nous sommes sortis de la grotte j'ai pensé que nous pourrions demander à Joe ce qu’il s’était passé. Mais quand il s'est levé après la montée finale, il s’est contenté de détacher  la corde et est allé directement au camion. Dans la lumière du jour, il avait l'air encore pire que dans la grotte. B et moi avons réunis la corde et notre équipement et nous sommes dirigés vers le camion. Joe a dit qu'il ne voulait pas passer la nuit au motel parce qu'il se sentait très mal (et nous le croyons), donc nous sommes rentrés à la maison. Nous n’avons pas pu obtenir plus d'informations de la part de Joe. Il regardait droit devant lui. Il tremblait comme une feuille et nous disait qu'il ne faisait pas froid. Lorsque nous avons essayé de lui poser des questions, ses réponses étaient courtes. Je lui ai demandé s'il avait vu les hiéroglyphes. « Non ». A-t-il entendu des hurlements ? « Non ». A-t-il vu le rocher rond ? « Non ». A-t-il vu les cristaux ? « Non ». Il a dit qu'il avait fait un peu de chemin et qu’il a commencé à se sentir malade. Quelque chose était louche dans ses réponses. Il aurait dû avoir vu les cristaux si il était allé assez loin dans la grotte, puisqu'il ne pouvait même pas nous entendre crier. Mais pourquoi n’en disait-il pas davantage?


Le reste du voyage s’est passé dans un silence mystérieux. Joe n'a pas dit grand-chose. Nous lui avons fait un briefing des évènements dont nous avions pu être témoins dans la grotte. Il ne répondait pas. Au moment de le laisser, nous lui avons demandé s’il voulait retourner dans la grotte. Il secoua la tête et courut dans sa maison. J'ai essayé de l'appeler plus tard dans la journée et le lendemain mais je suis toujours tombé sur son répondeur.






Le dénouement est proche, m'est avis.

7 commentaires:

  1. Bon boulot des traducteurs, merci !
    On attend tous la suite je pense ^^

    RépondreSupprimer
  2. Rhaaa >< OU EST LE TRUC FLIPPPPAAANNNTTTT ?????

    SUITE SUITE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se calme les traducteurs ne sont pas à ta disposition
      Ok?

      Supprimer
    2. Tu vas vite te calmer toi.

      Supprimer
  3. Superbe ! J'ai tout lu dimanche tant je souhaitais savoir la suite, vous avez déjà terminé la traduction ? Sinon, je peux aider !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit rester deux, peut-être trois entrées à publier, dont l'une est déjà prête. À toi de voir si ça en vaut la peine!

      Supprimer
    2. Edith (je voudrais bien pouvoir édither mais ce serait trop facile...): Il ne reste bel et bien qu'une seule partie, celle que j'ai présentement sous les yeux. Désolé mais tu seras arrivé trop tard... Content que ça t'ait plu en tout cas!

      Supprimer