Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 6 avril 2014

La radio des tombes

Une personne qui n'a pas souhaité révéler son identité a fourni des documents à la police locale. Après analyse, le chef de la police a conclu que ces preuves ont un lien direct avec les événements, qui se sont déroulés dans le studio de « La radio des tombes » le 2 novembre. Cette personne a rassemblé plusieurs éléments énumérés et détaillés ci-dessous :


Extrait d'une conversation Skype


[22:12] Carby : Coucou !


[22:12] Izzark : lu


[22:12] Carby : Ca faisait un bail que tu ne t'étais pas connecté !


[22:12] Izzark : pas la tete a ca...


[22:13] Carby : Ça va pas mieux toi ?


[22:13] Izzark : non


[22:13] Carby : Le déménagement n'a pas aidé un peu ?


[22:13] Izzark : non plus


[22:13] Carby : Mais, tu ne voyais pas un psy ?


[22:13] Izzark : si, il ma conseiller de parler a des gens. Alors je parle.


[22:13] Carby : Si tu veux, j'ai peut-être un truc pour te remonter le moral !


[22:14] Izzark : dit toujours


[22:14] Carby : Ça s'appelle « La radio des tombes »


[22:14] Izzark : c est quoi ?


[22:14] Carby : En gros c'est un gars qui fait passer des cassettes que les gens lui envoient, avec des histoires censées faire peur. Des fois, c'est pas mal, mais en général, ça vole pas haut.


[22:15] Izzark : t'es con ou quoi ? j'ai la phobie de ce genre d'histoire !


[22:15] Carby : Attends attends, le but de l'émission c'est de se foutre de la gueule des histoires en fait.


[22:15] Izzark : et alors ?


[22:15] Carby : Bah ça fait pas peur du tout. Dès que y'a un peu de suspens, l'animateur fait des p'tits commentaires.


[22:15] Izzark : j sais pas... je tiens pas à me rappeler cette foutu soirée ...


[22:15] Carby : Alleeeeez, on va se marrer tu vas voir ! Ça te changera les idées


[22:16] Izzark : non merci


[22:16] Carby : Faut pas que tu restes sans rien faire ! Faut prendre le taureau par les cornes ! Tu ne dois pas te laisser abattre comme ça !


[22:16] Izzark : merci pour la leçon de psycho...


[22:16] Carby : Fais un effort, j'te jure que tu le regretteras pas


[22:16] Izzark : t'es chiant... donne la frequence.


[22:16] Carby : Héhé. Very Happy. Va là-dessus http://radiodestombes.blogspot.fr/


C'est le blog de l'émission, elle passe en direct dessus.


Émission de Radio : « Chers auditeurs, vous venez d'entendre l'histoire de Mr. John... The Reaper, oui c'est ça, magnifique pseudonyme, ô combien révélateur d'une quelconque maladie mentale ! Mais ne vous en faites pas : une équipe médicale sera envoyée à son domicile dans les prochaines secondes. *Bruit d'ambulance*


[22:18] Carby : Voilà l'animateur ^^


[22:18] Izzark : ca me rassure un peu je m attendai a une blague de ta part...


[22:18] Carby : Meeeuh non, c'est marrant, tu verras !


Émission de radio : « On continue avec une autre cassette, envoyée par Mr... Ah, je n'ai pas de nom pour celle-là, attendez... Euh... En régie, on me fait signe que cette personne n'en a pas donné. Ce n'est pas grave, ça arrive tous les jours ! Merci bien les gars, si vous pouviez m'apporter un café, ce serait super-sympa de votre part. Ah, je vois qu'on me fait un autre signe, me demandant d'aller me faire voir, donc mieux vaut poursuivre ! On balance la cassette. »


[22:20] Izzark : il parle beaucoup en tout cas.


[22:20] Carby : Il comble le vide ;)

 

« On me fait savoir que la cassette est prête à être lue. Vous pouvez retrouver les images sur notre blog. Bonne écoute, et n'oubliez pas que c'est avec la radio des tombes, que les récits prennent vie ! *Bruit de magnétoscope*...... C'est parti... »


Les radios locales sont nombreuses et la qualité n'est pas souvent au rendez-vous, bien qu'il soit possible de tomber sur quelques émissions qui valent le détour. C'est notamment le cas de celle dont je vais vous parler. La station qui émettait l'émission est située aux alentours de Doel, en Belgique. Au premier coup d'œil, rien ne différenciait cette chaine des autres, avec son lot de potins, de blagues lourdes et d'informations inutiles. Mais c'est lors de la rubrique faits divers du mois de novembre que les choses ont commencé à changer. La rubrique faits divers était l'une des dernières de l'émission. À ce stade, on sentait que l'animateur était fatigué, car il se trompait souvent sur les noms et était imprécis lorsqu'il parlait des différents lieux. Pas très professionnel, je vous l'accorde.


Les faits de novembre étaient surtout concentrés sur une tuerie qui avait été commise dans la région l'été précédent, et qui n'avait pas fait beaucoup de bruit. Il y avait eu une dizaine de morts et un ou deux survivants. Comme à leur habitude, les animateurs balançaient des vannes inappropriées à la situation et passaient à côté de détail important. Puis à un moment, alors qu'un des animateurs citait les noms des morts, l'émission s'est brusquement coupée. Les seuls sons qui restaient audibles ressemblaient à de vagues grésillements, entrecoupés de quelques battements, similaires à ceux d'un cœur qui bat. Quelques minutes après la coupure, l'émission a repris. Les animateurs se sont excusés pour ce désagrément et l'ont justifié en prétendant qu'il s'agissait d'une coupure de courant dans leur studio. Bizarrement, ils ont rendu l'antenne juste après cet incident, alors qu'il restait au moins une heure d'émission.
 

[22:27] Izzark : cette voix est vraiment dérangeante...


[22:27] Izzark : au fait l animateur devait pas commenter les histoires ?


[22:27] Carby : Ça va venir, il laisse d'abord le gars commencer son récit.


* Le lendemain, un des animateurs n'était pas présent au studio. Normalement, il y en avait trois : un le matin, un autre l'après-midi et un dernier pour les chroniques et faits divers du soir. Ce jour-là, l'animateur du soir était absent, et son collègue de l'après-midi l'avait donc remplacé. Ce dernier semblait nerveux lorsqu'il abordait les faits divers, puis plus l'émission avançait, plus il semblait être apeuré. Il oubliait des mots dans ses phrases, il parlait à voix basse, si bien qu'il fallut quelquefois monter le son à fond pour l'entendre. Il avait dû fumer au moins deux paquets de cigarettes pendant les deux dernières heures, pour essayer de se calmer. Mais les choses ont empiré au fur et à mesure qu'il parlait. Il a commencé à grelotter, prétendant que le chauffage avait été coupé pour des raisons de budget. Seulement, il est devenu très vite clair qu'il n'avait pas froid. Il était terrorisé par quelque chose. Cette chose semblait se déplacer dans le studio, et se rapprocher de lui. Il disait que quelqu'un éteignait les lumières, et se rapprochait de la salle d'enregistrement.*


[22:32] Izzark : c est pas tres drole comme truc :/ et puis la voix de ce mec me met mal a l aise, elle m est vraiment familiere


[22:32] Carby : Mais non arrête de délirer un peu!


*Au bout d'un moment, l'animateur qui se plaignait d'avoir de plus en plus mal à la tête, a voulu rendre l'antenne. Avant de couper, il a déclaré ne pas savoir où se trouvaient les régisseurs. Il disait que le studio était vide, sombre, et qu'il avait l'impression d'entendre des bruits continus, comme des battements très faibles. Il s'est arrêté de parler lorsqu'il a entendu un bruit plus fort. Le son d'une porte qui s'ouvre lentement a remplacé sa voix anxieuse. Il n'a rien dit sur ce qu'il a vu après que la porte de la salle se soit ouverte. L'émission s'est simplement arrêtée, et des grésillements similaires à la coupure de la veille se sont installés sur le canal.*


[22:36] Izzark : je me sens un peu mal a l aise je pense que je vais arreter d ecouter.


[22:36] Izzark : T la?


*Le jour suivant, la police avait investi le studio, et avait fait un communiqué sur leur fréquence, en demandant à leurs auditeurs de ne plus écouter ce canal. Ils disaient qu'une forme rare de battement binaural avait été émise depuis cette station de radio et que les responsables avaient été portés disparus à cause de ça. Mais cela ne collait pas. Certes, les animateurs portaient des casques, mais pas tous les régisseurs, ni les autres membres de l'équipe technique. Pourtant, ils étaient tous signalés disparus. La police n'a cependant fait aucune autre déclaration à ce sujet.*


[22:40] Izzark : Il commente rien en fait l animateur, tu t es foutu de moi !


[22:40] Carby : Chhhhhut, arrter de me palrer, j'eessai d'ecuoter !!


[22:40] Izzark : t es serieux la ?!?


*Peu de temps après l'enquête à la station de radio, le village à proximité a semblé se vider progressivement. Au début, ce n'était pas flagrant, car un certain nombre d'habitants se déplaçait souvent vers les villes et ne revenait que pendant les vacances. Mais les habitants qui vivaient dans le village à l'année ont commencé à être eux aussi signalés comme disparus. Le plus troublant, c'est qu'ils ne laissaient absolument aucune trace, ni aucune indication qui aurait pu permettre de les retrouver. Ils semblaient simplement s'évanouir de la réalité. Et ceux qui restaient n'étaient pas plus gâtés. Chez bons nombres d'entre eux, des éléments étaient similaires. Ils sont, pour la plupart, allés consulter le médecin du village, en se plaignant de maux de tête. Ils disaient qu'ils n'entendaient presque plus aucun son, à part ceux de leurs organes en train de fonctionner. Ils entendaient leur cœur battre, leurs poumons se gonfler et se dégonfler à mesure qu'ils respiraient, ils entendaient même leur sang couler dans leurs veines.*


[22:45] Izzark : oh merde!


[22:45] Izzark : le gars qui raconte c est lui que j ai vu à la soirée!


[22:45] Izzark : Je m arrete la continu d ecouter si ça t'amuse !


[22:45] Carby : mm...


*La folie qui s'emparait progressivement d'eux les a poussés à écrire des messages décrivant leur cauchemar. Certains comptaient le nombre de pulsations cardiaques en faisant un trait à chaque battement. Quand ils n'avaient plus de papier, ils écrivaient sur les murs. Quand ils n'avaient plus de stylos, ils grattaient avec leurs ongles. D'autres déambulaient dans les rues sans but, en marchant droit devant eux, le regard vide de toute émotion. La plupart s'étaient rongé les doigts. Ils étaient maigres, leurs vêtements partaient en lambeaux, et leur démarche était très marquée par leur perte de raison. Certains sprintaient, d'autres marchaient en reculant. Et puis un jour, plus rien. Il n'y eut plus personne dans les rues, ni dans les maisons. Le village fut plongé dans un silence de mort du jour au lendemain. Les forces de l'ordre tentèrent quelques investigations, mais les policiers se plaignaient toujours de maux de tête et n'arrivaient à rien. La décision de boucler le village et de le déclarer zone interdite fut finalement prise. Vide de toute âme, il s'est peu à peu dégradé, la nature reprenant lentement ses droits.*


*Des squatteurs ont, des semaines plus tard, voulu s'installer quelque temps dans une des granges du village. Mais ils ont très vite commencé à perdre pied avec la réalité. Ils entendaient des bruits étranges, qui leur paraissaient venir d'en-dessous d'eux. Un soir, l'un d'entre eux a essayé d'aller voir d'où provenaient ces sons. Il a trouvé une radio encore allumée dans le sous-sol de la grange. Quelques jours plus tard, celui-ci avait aussi disparu, et le reste des squatteurs a quitté les lieux, de peur qu'il ne leur arrive la même chose. Aujourd'hui, le village est toujours à l'abandon. Il semble que toutes les radios n'aient pas été arrêtées.*


*Bruit de magnétoscope*


...


[23:02] Izzark : Ben pourquoi tu m'a fait ecouter ca?!?


...


[23:07] Izzark : Ben t es la?


...


[23:10] Izzark : tu le fais expres de pas repondre?!?


[23:10] Izzark : REPOND !!!


L'animateur A****** ******* a été retrouvé dans le studio par la police locale, après qu'un des régisseurs soit parvenu à ouvrir la porte de la salle d'enregistrement. Mr. A****** ****** se serait volontairement enfermé dans la pièce. Le rapport du médecin légiste fait mention de plusieurs mutilations volontaires sur les bras, le visage et sur une partie du torse.
L'utilisateur utilisant le pseudonyme "Carby", de son vrai nom B******* ******* a été signalé disparu le jour suivant. Aucun indice sur sa position actuelle n'a pu être identifié à ce jour.
Le site de la radio ainsi que la fréquence ont été rouverts, ils sont actuellement sous contrôle de la justice. Toute information mise à la disposition des internautes ou des auditeurs ne respectant pas les règles énoncées sur les conditions de diffusion entraînera une fermeture définitive du site et de la fréquence.



10 commentaires:

  1. Vraiment intéressante comme pasta, en plus le fait de pouvoir entendre l'enregistrement nous plonge encore plus dans l'ambiance.

    RépondreSupprimer
  2. Le compteur se met à la radio ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé exactement la même chose que toi ! je suis sûre que c'est une suite au pastas du Compteur, c'est Magnosa qui écrit l'histoire du Compteur non ?

      Supprimer
    2. C'est bien moi qui écris l'histoire du Conteur en général, mais cette pasta n'est qu'en partie de moi, il faut remercier Carbone14 d'avoir eu l'idée d'écrire comme cela. Je n'ai fait que lui souffler l'idée de ce qu'allait raconter le Conteur et lui prêter ma voix dans l'enregistrement.

      Supprimer
    3. D'accord :)
      Et bien en tout cas, continue comme ça, franchement les épisodes de l'histoire du Conteur sont de loin les pastas actuelles qui me font le plus frissonner !(bon il y a eu Ted The Caver, mais comme on les a tous eu à la suite, je ne le compte pas vraiment comme une pasta en épisode) :3

      Supprimer
    4. En tout cas Magnosa ta voix est geniale !!! Tres interessante !

      Supprimer
  3. Content que ça vous est plu! Au passage, sachez que la ville qui est prise d'assaut par le conteur, Doel, est réellement à l'abandon :
    https://www.google.fr/maps/place/Doel/@51.3105976,4.2649749,17z/data=!3m1!4b1!4m2!3m1!1s0x47c474e26d4d3b57:0xec270fdd485a1c48

    RépondreSupprimer
  4. bonne creepy et ça permet de découvrir un nouveau site sur le meme thème

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup aimé...J'étais à fond dedans, top ^_^

    RépondreSupprimer
  6. J'ai beaucoup aimé mais il y a pas mal de zones d'ombres: de quelle soirée parle-t'on? Pourquoi celui qui a fait la cassette n'est pas mort, lui?
    Bref à part ca j'ai beaucoup aimé!

    RépondreSupprimer