Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 6 mai 2014

Dans la nuit

Vous connaissez parfaitement ce sentiment. Vous venez de regarder un film d'horreur et vous avez ce frisson qui vous court sur l'échine, vous vous demandez si tout cela pourrait être réel, si un serial killer peut venir vous tuer avant que vous n'entriez dans votre lit, douce et chaude protection.

Vos parents sont couchés et, pour ne pas les réveiller, vous évitez d'allumer la lumière. Vous avancez à tâtons dans l'obscurité oppressante de cette nuit nuageuse. Outre le bruit de la tempête dehors, vous avancez au rythme lancinant du tic-tac de la lourde horloge de votre salon. Pour certains, relaxant, pour vous, stressant et obsédant. Puis soudainement vous entendez taper à la fenêtre, vous vous retournez, votre coeur bat à toute vitesse. Vous vous approchez de la fenêtre: rien... C'est la pluie qui commence à taper sur les carreaux, rien d'autre.

Puis, dans l'obscurité de la rue, vous croyez apercevoir une silhouette se déplacer vers votre maison. Un éclair illumine soudainement la cour... Il n'y a personne. Vous vous dites que plus jamais vous ne regarderez de films d'horreur à des heures pareilles.

Enfin rassuré, vous avancez vers votre chambre. À tâtons, vous touchez soudainement un morceau de tissu, vous sursautez, puis vous vous apercevez que ce n'est que le manteau de votre mère. Puis, alors que vous continuez à avancer, le bruit de l'horloge s'éloigne et vous n'entendez dans ce léger silence qu'un acouphène horrible, vous écoutez un son du silence, le dialogue des ombres à votre approche.

Bientôt vous ressentez sur votre nuque un léger souffle froid, quelqu'un serait-il juste derrière vous? Vous vous répondez "non!" et pensez à un courant d'air passant par une fenêtre mal fermée.

Vous recommencez à avancer vers votre chambre... Quand... Vous entendez soudainement quelques chose derrière vous... Vous vous arrêtez, immobile, vous calmez votre respiration alors que les battements de votre coeur s'accélèrent... Vous restez telle une statue entourée par une obscurité qui semble encore plus oppressante. Vous avalez votre salive et vous retournez brusquement, battant le vide avec vos bras comme pour vous défendre d'un quelconque agresseur... Rien, bien évidemment.

Vous entrez dans votre salle de bains pour vous rafraîchir le visage. Vous vous regardez dans le miroir et vous rigolez de votre stupidité, comme si tout ce qui se passait dans les films pouvait arriver dans la réalité. Bientôt vous entendez un autre bruit suspect venant de l'extérieur, comme celui d'un couteau grattant le plâtre de votre maison. Vous ouvrez la fenêtre... Le vent fait qu'une branche se frotte au mur. Brusquement vous vous retournez, vous vous mettez à douter du fait que la porte soit bien fermée. Oui, elle l'est... Soulagé, vous retournez dans la salle de bains, fermez la fenêtre, et sortez de la pièce.

Entré dans votre chambre, vous allumez, et commencez à fermer les volets. Il pleut toujours et le vent souffle à travers les branches des arbres, provoquant un horrible et effrayant sifflement. Vous jetez un dernier coup d’œil dehors: la nuit est calme bien qu'orageuse. Un éclair illumine votre jardin. En 1/4 de seconde, vous croyez apercevoir une silhouette obscure et surnaturelle. Une seconde après, un second éclair, et la silhouette que vous pensiez voir n'est autre qu'un arbre dont les branches s'agitent au gré du vent. Vous êtes maintenant persuadé qu'il n'y a personne dehors qui va tenter de rentrer chez vous pour vous tuer... 


Non, il n'y a personne dehors... 

Mais qui vous dit que personne n'est déjà rentré ? ...

21 commentaires:

  1. gloups!
    de toute façon, je ne regarde jamais de films d'horreur...
    je pense que les pastas son plus effrayantes!

    RépondreSupprimer
  2. La fin est trop prévisible....dommage.

    RépondreSupprimer
  3. Je lit cette pasta à 22h33, je doit aller jusqu'à ma chambre et pour ne pas réveiller mes parents je n’allume pas toutes les lumières.
    OH F**K !
    En plus à chaque foie que je passe devant une fenêtre de chez moi qui est volontairement opaque je croit voire la silhouette de Kayako de "The Grudge" au travers ! AHHHHHHHHHHHHH !
    Et parfois je réveille ma mère qui énervée, sors soudainement de sa chambre avec les cheveux devant son visage, la tête penché vers l'avant ! AHHHHHHHHHHHHHHH !
    Et pui je vais me coucher et là, j'entend des bruits suspect au dessu de moi, mais au dessus de moi il y a le toit. Et je pense à The Rake. AHHHHHHHHHHHHHHHHH !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il manquerais plus que ton lit se mette à bouger 8D

      Supprimer
    2. Moi je lis ca a 00h02 sur le petit ecrans de mon galaxy pocket et j'ai pas peur......j'ai faim enfaite x)

      Supprimer
    3. @Lponepiece: comme je te comprends! Je lis ton commentaire a 1h25 sur mon portable aussi, le ventre gargouillant x)

      Supprimer
    4. Par rapport à "The Grudge" moi j'ai l'impression qu'elle est pendu au plafond de ma chambre toutes les nuits...

      Supprimer
    5. Par rapport à "The Grudge" moi j'ai l'impression qu'elle est pendu au plafond de ma chambre toutes les nuits...

      Supprimer
    6. Astuce : Regarder des animes le soir, ou penser à de la bouffe, mais surtout, PAS AU RAKE !

      Supprimer
  4. Il y'a une vrai ambiance au début, réaliste en plus. Dommage qu'elle ne serve à rien...

    RépondreSupprimer
  5. L'ambiance est bonne, mais perso, je trouve la fin très moyenne
    Dans le fond, rien ne s'est passé!

    RépondreSupprimer
  6. Hahaha, j'aime bien la fin, c'était un peu prévisible, mais j'adore comment elle est tournée.
    Genre "nan t'inquiètes pas y a personne dehors, mais peut-être qu'y a déjà quelqu'un à l'intérieur :) Fais de beaux rêves surtout :D"

    RépondreSupprimer
  7. C'est exactement moi quand je tarde trop dans la nuit, même sans avoir vu de films d'horreur la nuit. Sauf que je ne regarde pas les reflet la nuit parce que ce qui peut se refléter derrière nous est toujours effrayant. Pareil, pour sous les portes, c'est facilement effrayant de nuit.
    La fin est prévisible mais bien tournée, je trouve, mais dommage qu'elle ne soit pas assez percutante, je pense.

    RépondreSupprimer
  8. Mauvais, cliché, ennuyant, long pour ne rien dire, repere spatiale difficile à établire desole.

    Dr.lama

    RépondreSupprimer
  9. Heureusement que le soir je n'ai pas à traverser la maison entière, puisque je reste dans ma chambre
    x)
    Si j'aurais lu cette creepypasta en pleine nuit, je crois que j'aurais fait le tour de la maison pour m'assurer qu'il n'y a personne.
    Ce que je trouve bien, c'est qu'on a souvent peur qu'il y ait quelqu'un dans le jardin, mais on ne pense jamais à ce que ce quelqu'un soit déjà dans la maison...
    Bonne 'pasta, enfin de compte (:
    - Daisy.

    RépondreSupprimer
  10. Hum, je l'ai trouvée franchement bof. Il faut aussi dire que je ne suis pas un grand fan des creepypastas vouvoyantes sur le terme « Imaginez si ...». La plâtrée de pastas parlant des ombres, peuples de l'ombre, créatures de la nuit, et autres habitants des ténèbres nous suçant tous notre énergie m'a dégouté du genre.

    VB

    RépondreSupprimer
  11. Mouais, l'était chiante celle là .

    RépondreSupprimer
  12. Classique,trop même beaucoup de légendes urbaines sont fondées sur ce principe mais bon l'ambiance y était !

    Perso,moi je barre toujours la porte de ma chambre alors personne y entre même quand je dors ;)

    RépondreSupprimer
  13. Capitain Obvious9 juil. 2014 à 23:27:00

    J'ai compris :
    C'est l'histoire de lamas qui mangent des arcs-en-ciel vendus par Bob Marley

    Je suis Capitain Obvious.

    RépondreSupprimer
  14. ouf je vis a paris dans un immeuble avec plein de gens dons je pense que j'ai pas trop de risque

    RépondreSupprimer