Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 2 mai 2014

Parasomnia

Blog d'Alyssia Fareni, affaire n°11458


Par où commencer?
Certainement par me présenter, je m'appelle Alyssia, j'ai 25 ans depuis peu, et je commence ce blog pour refouler mes peurs... 

 
La littérature a toujours été un exutoire pour moi, j'ai eu recours à cette méthode plus d'une fois depuis que je suis gamine, juste pour pouvoir poser mes frayeurs sur une page blanche, les exorciser en quelque sorte, besoin que je ressens actuellement...

 
Pourquoi tenir un blog? Pour que tout le monde puisse savoir ce qui m'arrive actuellement, ce qui me pousse à me confier à de parfaits inconnus, avec l'espoir de trouver quelqu'un qui pourra m'aider. 

 
Nous sommes donc le 8 Janvier, et cette nuit j'ai subi ce qu'on appelle une Paralysie du Sommeil, pour faire court, je me suis retrouvée dans mon lit, réveillée, sans aucun moyen de bouger, de parler, ou quoi que ce soit, l'angoisse totale. Mon estomac a commencé à se retourner dans tous les sens tellement j'étais stressée, et je suffoquais à tel point que j'ai senti la crise d'asthme arriver. Heureusement quelques minutes après (minutes qui m'ont paru être des heures), j'ai pu me ressaisir et en ai parlé à ma sœur, avec qui je vis depuis trois ans, qui m'a conseillé d'aller voir un psy. Je n'aime pas les psys, donc j'ai décidé de tout mettre ici, sur ce blog, raconter tout ce qui peut m'arriver par rapport à cet événement. 
Je n'y publierai rien d'autre, en espérant que vous ne me prendrez pas pour une autre de ces tarées qui raconte n'importe quoi juste pour devenir populaire, je vous souhaite une très bonne visite. 


22 Janvier
Deux semaines de nuits magnifiques sans cette sensation horrible, j'espère que ça continuera, désolée pour les lecteurs qui attendaient un article entre temps, mais comme dit plus haut, je ne ferai mention que de ces phénomènes ici, s'ils ne se reproduisent plus, je fermerai définitivement ce blog. 


26 Janvier
Ça a recommencé, je suis allée me coucher à 2h45 ce matin, je me suis roulée dans ma couette comme à mon habitude et mes jambes ont commencé à se raidir, me faisant me sentir impuissante. Cette sensation s'est avancée jusqu'au bas de mes reins, puis jusqu'à mes omoplates, pour finir sa course dans mes bras. Cette fois-ci, j'ai senti mes muscles se contracter, mon ventre s'est noué de plus belle. J'ai eu envie de crier, mais rien à faire, j'étais bloquée, je ne pouvais pas bouger. J'ai pris rendez-vous avec un professionnel du sommeil, il a déjà vu des cas similaires et est d'accord pour me conseiller et me guider. J'angoisse, j'en viens à ne plus vouloir m'allonger, certes ça ne m'est arrivé que deux fois en un mois, mais quand même... 


2 Février
Plus rien depuis la dernière fois. Je suis allée ce matin voir le docteur Keridan, le spécialiste, il m'a expliqué que ces crises pouvaient arriver à cause d'un manque de tonus musculaire, ce qui est possible connaissant ma flemme légendaire, et également à cause d'une intrusion du sommeil paradoxal. Je n'ai pas vraiment compris le sens de l'intrusion mais le principal c'est qu'il m'ait prévenu que ces phénomènes risquaient de se répéter, et qu'ils seraient à chaque fois plus violents, pouvant entraîner des hallucinations. Il m'a conseillé aussi d'aller voir un psychanalyste au cas où ça arriverait, je ne sais pas, je ne suis pas convaincue, je préfère venir ici. 


7 Février
Toujours... À la même heure. 
Je me suis réveillée en sursaut la nuit dernière, cauchemars horribles, j'ai regardé mon portable, 2h45, je me suis retournée dans mon lit, afin d'avoir le dos à plat contre le matelas, et ça a recommencé, toujours la même sensation de panique et de stress. Je n'ai rien senti comparé à la dernière fois, tout s'est fait trop vite, je me suis juste paralysée totalement. J'ai cru voir une ombre du coin de l’œil, heureusement que le médecin m'avait prévenue pour les hallucinations, mais j'ai eu terriblement peur, j'avais très mal aux bras. Pas de courbature ou de douleur comme si je m'étais cognée, non, c'était bien plus profond, comme si mes os se cassaient, c'était horrible, encore une fois j'ai voulu hurler, appeler ma sœur qui dormait tranquillement à coté, mais rien n'a voulu sortir. Je me suis sentie observée, et oppressée, j'avais mal et je voulais que ça s'arrête, j'ai pensé que j'allais mourir, je priais juste pour que ça se fasse vite. J'ai peur de souffrir, j'ai même essayé de fermer les yeux, en vain, au bout de quelques minutes j'ai enfin pu bouger un orteil, puis mes jambes et le reste de mon corps. Je ne me suis pas rendormie, j'ai trop peur que ça recommence, je suis allée prendre un café et suis venue ici pour raconter tout ça tant que c'est encore clair dans mon esprit. J'ai regardé mes bras, aucune trace, rien du tout, je les ai palpés chacun leur tour, une petite douleur au niveau du coude, mais rien de plus. 


Je vais passer ma journée à me renseigner sur ce qui m'arrive, plus je serai préparée, mieux ça ira, enfin je l'espère. J'espère aussi ne pas tomber de sommeil, il est 4h du matin, je suis fatiguée mais je dois tenir bon, je n'ai pas revu l'ombre, preuve que j'ai juste halluciné. 


9 Février
J'ai passé deux jours complets à chercher des solutions ou des informations concernant ce qui m'arrive, rien de bien concluant, que du mythe ou des histoires à dormir debout. Dormir debout tiens, ça pourrait marcher non? J'ai retrouvé mon humour pourri, c'est que je vais déjà mieux. 
Je vais me mettre au sport, pour réguler mon problème de tonus musculaire, ma sœur m'a filé deux somnifères pour que je dorme tranquillement ce soir, je n'ai pas dormi depuis mon dernier article, je tombe de sommeil mais j'ai tenu bon. Je suis faible et j'ai plus de force, il est 15h et depuis 6h ce matin je suis sur mon ordi, j'ai passé la nuit à jouer à la console et à boire du café, je n'ai pas mangé grand-chose à part des chips et quelques gâteaux. Je n'ai pas faim d'ailleurs, je vais continuer mes recherches jusqu'à 20h puis je prendrai mon somnifère et j'irai me coucher, je croise les doigts pour que tout se passe bien...


7 Mars
Tout va pour le mieux, j'ai commencé le sport peu après mon dernier article, je fais de la natation et c'est pas désagréable, je laisse encore ouvert ce blog au cas où. 


12 Mars
J'ai finalement bien fait de laisser le blog ouvert. Ça a recommencé, et c'était encore plus horrible que les fois précédentes. Je venais de m'endormir et j'ai été réveillée par une sensation très bizarre, comme si quelqu'un me soufflait sur le visage. J'ai ouvert les yeux, et à ce moment mon corps s'est recroquevillé automatiquement et je me suis encore retrouvée paralysée. Jusque-là, ce n'était arrivé que quand j'étais sur le dos. Cette fois, j'étais en position fœtale, la tête enfoncée dans mes genoux, une douleur lancinante dans le flanc, j'avais envie de pleurer, de pleurer toutes les larmes de mon corps, je voulais que tout s'arrête une bonne fois pour toutes. J'ai pensé à la mort encore une fois, en me disant que ce serait mieux que ce supplice nocturne. Mon âme se tordait tandis que mon corps restait parfaitement immobile, pétrifié. 
J'ai revu cette ombre, mais plus distinctement, une grande ombre vaporeuse, qui disparaissait lentement au fur et à mesure que je reprenais le contrôle de mon corps. J'ai repris rendez-vous avec le docteur Keridan, pour lui parler de tout ça, je dois aller le voir en urgence demain, je posterai un article dès mon retour... 


13 Mars
Il est 18h et je suis effondrée, j'ai passé deux heures à raconter ce que j'avais vu, le docteur m'a écouté attentivement avant de me dire que mes hallucinations n'en étaient pas vraiment en réalité. 
Beaucoup de témoignages donnent la même description de ce phénomène. Au début, les sujets ne voient rien, mais parfois ils voient une ombre vaporeuse et entendent aussi des bruits étranges, des soufflements, des cris, parfois des pleurs, mais c'est à chaque fois la même chose. Il m'a expliqué que la probabilité pour que toutes ces personnes hallucinent la même chose est très très faible. J'ai peur maintenant, je ne veux plus dormir, je ne veux même plus être seule. Ma sœur était là au rendez-vous, elle a promis de veiller sur moi, je la crois. 


15 Avril
Plus d'un mois que je dors tranquillement, mais j'ai compris que ça ne dure jamais vraiment, je vais me coucher stressée tous les soirs, je dors avec la lumière allumée maintenant, à la place de mon ancienne veilleuse, j'ai peur et ma sœur laisse les portes ouvertes, au cas où. Je lui ai expliqué que je ne pouvais pas crier mais elle me rassure quand même un peu... 


22 Avril 

Je l'ai vu. Je n'aurai jamais dû laisser la lumière allumée, je n'aurais jamais du me rendormir après 2h du matin. 
Je rentrais d'une soirée avec des amis, il était plus de 2h et je n'étais pas fatiguée, j'ai quand même décidé d'aller me coucher, en me disant qu'il ne se passerait rien ce soir. Après tout, ça faisait plus d'un mois que rien ne s'était passé. Je me suis déshabillée et mise au lit, 2h15, je me suis endormie sur le dos, complètement affalée et un peu alcoolisée. 
 

J'ai ouvert les yeux et je ne pouvais plus bouger, ma tête tournait et j'avais mal dans tout le corps, les bras, le flanc. Maintenant c'est tout mon corps qui me faisait mal. Je pleurais et hurlais intérieurement, mais rien ne sortait. Elle était là, au-dessus de moi, cette ombre vaporeuse, elle me fixait, ses yeux étaient blancs, aussi translucides que le reste de son corps. Elle avait la forme d'une personne assez grande, ses bras se tenaient au-dessus des miens. Elle me regardait dans les yeux, j'étais terrifiée, je voulais mourir, je n'en pouvais plus. Elle a chuchoté qu'elle viendrait jusqu'à la fin, qu'elle se nourrissait de mes peurs. Je me sentais tellement mal, mon cœur battait à m'en faire exploser la poitrine, mes organes étaient comprimés par mes poumons qui tentaient tant bien que mal de m'aider à respirer, ma respiration était saccadée. J'en ai marre, je veux que tout cela cesse, et ça cessera. 
 

J'ai pris ma décision, dès ce soir je prendrai plus de somnifères que d'habitude. Je passerai la journée avec ma sœur et mes amies. Je vous dis au revoir, et merci de m'avoir lue, de m'avoir pour certains envoyé vos messages de soutien. 
 

Je serai plus heureuse ailleurs. 



16 commentaires:

  1. Je suis chamboulé '-'
    Je sais pas pourquoi mais je le suis... Cette histoire me touche vachement, elle est stressante tout du long et puis la fin l'atteint comme une flèche dans le coeur. je dis félicitations à l'auteur car j'adore (enfin je crois, je sais pas trop, c'est un sentiment bizarre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à tous pour vos superbes commentaires, je suis l'auteure de cette creepypasta.
      Pour répondre aux critiques constructives Anonymes, je vis moi même une paralysie du sommeil, qui est du a mon manque de tonus musculaire, vu que j'ai les muscles des jambes qui ne fonctionnent plus en réalité.
      Pour ce qui est du reste, c'est une creepypasta, c'est censé être un minimum horrifique, donc si l'histoire se finit bien, dis moi ou es la sensation de peur? Enfin voilà, je l'ai ressentie comme ça et visiblement d'autre l'apprécient. :)

      Supprimer
    2. effectivement, c'est une très bonne pasta

      Supprimer
  2. J'ai de l'empathie pour la victime, au début j'ai même oublier que c'était une creepypasta et j'allais laisser un
    commentaire du genre "courage! Tu va sortir de là" et puis
    finalement elle décide de laisser gagner l'ombre. Fin' bref, bonne
    creepypasta!

    RépondreSupprimer
  3. C'est moi où le niveau des creepypasta a sacrément augmenté ? Sinon Alyssia (Mon Dieu j'adore le prenom) etait une vraie victime,j'ai ressenti enorment d'empathie pour elle et le recit etait vraiment bien mené ! Absolument génial ! Et la fin etait bien,realiste et tout :) Bref une creepypasta classe 2 :)

    RépondreSupprimer
  4. Marrant à lire, mais au final, j'aurais pas mal de critiques à faire. Il y a quelques incohérences dans les explications sur la paralysie du sommeil, et c'est dommage. Par exemple, cette parasomnie n'est pas provoquée par un manque de tonus musculaire, en réalité, l'atonie musculaire est l'un des symptômes, ce qui est différent.Ça casse un peu l'ambiance, du moins pour des personnes qui comme moi, ont expérimenté plusieurs fois la paralysie du sommeil. Et le fait que le médecin dise que finalement, ce quelle vit pendant la parasomnie n'est pas une hallucination est un peu léger, surtout si ce mec est un spécialiste du sommeil, qui connaît ce trouble spécifique qui peut toucher n'importe quel individu au moins une fois dans sa vie.
    Ma dernière critique se fait par rapport à la créature censée hanter la fille. Est-ce que ce n'est pas un peu excessif d'aller se suicider à cause d'un monstre qui n'est là au fond que pour te foutre la trouille? Car c'est bien ce dont se nourrit le monstre non ? Une fois la peur envolée, il devrait logiquement cesser de vivre ou alors il devrait tourmenter quelqu'un d'autre. C'est juste un truc qui vient te troller pendant ton sommeil, en quoi est-ce si effrayant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as jamais vraiment vécu avec la peur alors, la peur, la vrai, celle qui te pousse a te cacher dans ton armoire, espérant un peu de repos..

      Supprimer
    2. Tu n'imagines pas à quel point je sais ce qu'est la peur. Mais pour moi, ce sentiment ne pousse pas à la mort, du moins pas après aussi peu de temps. Désolée si la critique était vexante. Il est vrai que j'ai tendance à ne pas mâcher mes mots parfois.

      Supprimer
  5. Cette histoire me touche particulièrement, j’étais pareil a une periode de ma vie en quelque sortes...en bref superbe creepypasta ;)

    RépondreSupprimer
  6. Superbe pasta et la fin est... MERVEILLABLE ! Fantasmique !!
    J'adooore !

    RépondreSupprimer
  7. Creepypasta très sympa, même si comme l'a souligné l'anonyme de 14h46 il y a quelques erreurs "techniques", en effet l'atonie musculaire est plutôt un symptôme.
    Après c'est vrai que la paralysie du sommeil est un trouble encore très peu connu (même des médecins!) et mystérieux donc c'est intéressant d'avoir traité le sujet.
    Je me suis vraiment mise à la place de la protagoniste, car je "souffre" aussi de paralysie du sommeil depuis mes 16 ans (j'en ai 25 maintenant) et je me suis un peu reconnue sur les expériences vécues (la peur d'aller se coucher, tout ça, tout ça). Car c'est vraiment flippant! Même quand on sait que c'est parfaitement explicable scientifiquement.
    Le plus mystérieux selon moi reste cependant les représentations et les mythes entourant ce phénomène, de plus beaucoup de gens disent voir une vieille femme (ou parfois un démon) pesant sur leurs poitrines, qu'importe l'époque ou le pays...Et ça c'est assez étrange! (de quoi écrire une autre creepypasta!)

    En tout cas, bravo pour ton texte que j'ai trouvé très bon! :)

    Eileen

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup aimer, je suis une novice en lecture de pasta mais j'ai très bien aimer !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai le même problème paralysie du sommeil, je trouve aucune solution pour éviter cette torture

    RépondreSupprimer
  10. Hello, alors franchement je l'ai adoré sûrement parce que pendant quelques mois j'ai eu un problème de paralysie du sommeil. Et j'avoue que j'ai aussi vu quelque chose, une ombre d'homme grand. Je dors sur le dos et un soir j'ai eu l'impression que cet homme voulait m'étouffer dans les coussins ("il appuyait sur ma nuque). Le seul moyen pour que je reprene contrôle c'était de me mordre mais évidement ce n'est pas au début. Alors ai-je rêvé l'homme ? Je l'ignore mais la sensation d'étouffer, d'être observer alors que nous sommes seuls dans la chambre et cette foutue paralysie jusqu'à enfin réussir à récupérer la force de sa mâchoire pour se mordre et tout récupérer.... Wahou ! Merci et bravo !

    RépondreSupprimer
  11. Pour moi peu credible
    je fait tres regulierement des paralysies et je comprend pas toute cette angoisse pour ça

    RépondreSupprimer