Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 16 juin 2014

Je déteste

Je déteste...

Je déteste mon manoir éloigné
Je déteste mes parents énervés
Je déteste aller à la cave chercher du vin
Je déteste cette cave loin dans le jardin
Je déteste n'avoir que des allumettes pour m'éclairer
Je déteste sentir mes doigts brûler
Je déteste la nuit dans laquelle personne ne voit
Je déteste sortir seul dans ce froid
Je déteste avancer dans l'ombre
Je déteste ce que j'imagine caché dans la pénombre
Je déteste ces bruits inconnus de toute sorte
Je déteste le crissement de la porte
Je déteste cette cave funèbre
Je déteste cet escalier qui s'enfonce dans les ténèbres
Je déteste les choses qui bougent au fond
Je déteste ne pas savoir ce qu'elles sont
Je déteste ne plus avoir d'allumettes pour m'éclairer
Je déteste sentir ma peur monter
Je déteste me guider en m'appuyant sur les murs
Je déteste ces bouteilles de vin poussiéreuses et impures
Je déteste ces bouts de verre qui s'enfoncent dans mes pieds dénudés
Je déteste courir pour pouvoir m'échapper
Je déteste revenir au manoir
Je déteste mon père qui me regarde d'un air noir
Il déteste quand je me suis trompé d'année pour choisir le vin
Je déteste ce martinet qu'il fait claquer dans sa main
Je déteste ma mère qui le regarde sans broncher
Je déteste mon sang qui coule sur le parquet
Je déteste cette bouteille de vin qu'ils viennent de briser sur mon visage
Je déteste souffrir et contenir ma rage...

J'aime...
J'aime cette personne qui se tient devant moi
J'aime la tête de ma mère tenue par son bras droit
J'aime la tête de mon père tenue par son autre bras
J'aime le sang qui coule de ses doigts
J'aime ce miroir posé devant moi
J'aime ce reflet qui se tient devant moi
J'aime ce moment que j'attendais avec impatience
J'aime leurs bouches déformées, montrant leur souffrance


J'aime cette sensation d'être enfin libre.



Poésie morbide, un peu loin mais sympa.

22 commentaires:

  1. Très intéressante façon de conter!

    RépondreSupprimer
  2. J adore. C l une des meilleures creepy que j ai lu je trouve.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore très bonne pasta toute en rimes, une façon d'écrire qu'on ne voit que trop peu souvent.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis amoureuse de cette Poésie <3

    RépondreSupprimer
  5. J'aime bien la construction de cette pasta mais moins ce qu'elle raconte, l'histoire du manoir ou de la pénombre fait vraiment cliché . En fait c'est dommage qu'il y ait pas de réelle profondeur à cette pasta mais juste une succession de faits .Ca aurait pu être plus court et ça aurait été que plus efficace je pense .

    RépondreSupprimer
  6. Je déteste sentir une main sur mon épaule
    Je déteste ne pas voir ceux qui sont derrière moi

    Je vais devoir m'absenter, il n'y a personne derrière moi...

    RépondreSupprimer
  7. Très bonne pasta. Ce poème morbide est envoûtant. Je la trouve parfaite car elle demande réflexion pour la comprendre.

    RépondreSupprimer
  8. Rha pauvre enfant ... voici pour le consoler un beau nounours http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nHMS71tsJDY !

    Mais j'ai bien aimé le déroulement de l'action, un peu cliché mais loin d'être désagréable à lire :) notamment le dernier paragraphe héhé

    RépondreSupprimer
  9. C'est... Très cliché. Moyen en fait. Mais ça reste marrant; divertissant à lire. C'est aussi très maladroit au niveau des transitions comme passer de je déteste à j'aime par exemple. Mais sinon, la forme reste très bien!

    RépondreSupprimer
  10. J'aime ! :D c'est original ça change des autres pastas qui sont souvent du même genre.

    RépondreSupprimer
  11. J'adore les rimes plus le retournement de situation, c'est waaw!

    RépondreSupprimer
  12. Je trouve cette pasta somptueuse..... Mis à part un petit détail qui m'ecorche autant que les jeunes qui essayent de se lancer dans la chanson et qui remplacent les sons "an" par "on", je .... Je..... Dois ....troller......


    Je déteste ma mère qui le regarde sans broncher
    Je déteste mon sang qui coule sur le parquet


    ...... ERREUR DE RIME >.<
    Sinon je la trouve parfaite :')

    RépondreSupprimer