Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 20 juin 2014

La chose qui regarde (The thing that watches)

Ceci est l’histoire de la Chose qui Regarde.

Personne ne sait à quoi elle ressemble, bien que certains aient fait des suppositions. La plupart iraient jusqu’à dire qu’elle n’a même pas de corps. J’ai même entendu une rumeur qui prétendait qu’elle était même dépourvue d’yeux. On perçoit juste cette sensation perturbante lorsque l’on est totalement seul.

On dit que c’est le genre de sensation qu’on a après avoir fait quelque chose de mal. Casser quelque chose dans la maison, se faire attraper lorsqu’on a menti, et savoir que quelque chose est en train de vous chercher. La première fois que j’ai entendu parler de la Chose qui Regarde, j’étais pour le moins intrigué. Une créature inquiétante qui a une histoire, c’était vraiment fascinant. Ce qui m’a le plus captivé dans ce conte, c’était que la personne qui me l’avait raconté l’avait vue.

J’ai pensé que c’était pour paraître cool, ou pour intensifier l’histoire. Ça aide pas mal les histoires lorsqu’elles sont racontées en personne. Il m’a dit que la créature se montre seulement la nuit. J’ai eu un petit rictus à cette affirmation ironique. Il a dit que si jamais on tombait dans son champ de vision, cet impossible sentiment de désespoir s’abattrait sur nos épaules.

Pas vraiment différent d’une araignée qui attend patiemment sur sa toile. Cette créature va trouver un coin dans votre chambre, et se déplacer d’un angle à un autre. La porte fendue du placard, le coin le plus éloigné de votre lit dans votre chambre, la fenêtre juste légèrement assombrie par les rideaux. C’est le chasseur parfait. On m’a dit que ça prend un bon moment à cette créature pour vous trouver, mais si vous êtes patient, et que vous restez assis dans les ténèbres absolues à l’attendre… La Chose viendra pour vous.

Je n’étais pas sûr de ce que je devais croire, je savais que c’était juste un mythe, mais quelque chose dans ma tête s’est inquiété de la seule chance sur un milliard que ce soit vrai. Je suppose que j’y ai simplement trop pensé, mais l’ami qui me racontait cela a eu un regard ébranlé lorsqu’il me l’a raconté. Soit c’était un très bon acteur, soit quelque chose de vraiment dingue lui était arrivé. Il regardait par-dessus mon épaule quelque chose d’éloigné… avant de me dire qu’il devait partir.

J’ai regardé à mon tour et, bien évidemment, il n’y avait rien.

Ça fait une semaine depuis que j’ai entendu parler de ce prédateur obscur pour la dernière fois, et étant un peu insomniaque, j’ai progressivement arrêté d’utiliser les sources de lumière dans ma chambre. La télé était éteinte, comme les lampes, même le rideau était tiré. La seule lumière provenait de mon ordinateur, je suis resté assis nuit après nuit, mon casque étouffant tous les autres sons. Parfois, j’ai ressenti le besoin de regarder autour de moi, non pas parce que j’avais peur, mais juste parce que je voulais voir ce qui se trouvait là. Il n’y avait pas de créature, pas de sensation inquiétante, seulement ma télé noire, mon bureau, mon placard grand ouvert parce que je n’en avais rien à faire, juste pas de créature. J’ai commencé à penser que mon ami avait simplement quelques problèmes mentaux, sa copine venait juste de rompre, ou peut être qu’il avait des soucis à la maison. Pourtant, je n’arrivais pas à ne pas penser à sa voix presque hystérique lorsqu’il m’a raconté l’histoire de la Chose qui Regarde.

Des yeux si noirs qu’il est impossible de les voir dans l’obscurité. Une peau foncée, presque aussi sombre que ce manteau sur le mur. Comment ça n’attaque jamais, ça attend juste. Ce prédateur vous observe comme un sniper qui se cache dans un immeuble voisin, vous regardant pendant des jours. C’est seulement quand vous réalisez que ça vous voit que la sensation vous gagne. Un sentiment de dégoût, un sentiment qui vous donne un faible tremblement, un qui vous force à regarder dans votre chambre plongée dans le noir encore et encore, après que vous ayez éteint les lumières.

Quand est-ce que ça va finalement attaquer ? Personne ne le sait, comme je l’ai dit, ce sont surtout des suppositions. Mais il y a des yeux qui me regardent depuis mon placard. Je ne sais pas si je peux réussir à aller jusqu’à la porte, et si ça m’attaquait ?...
      

Traduction: Magnosa

Creepypasta originale ici

Entendue durant la lecture des narrateurs uNIGHTed au profit de la victime des deux gamines que vous savez.

10 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ^^ C'est bien écrit aussi =)

    RépondreSupprimer
  2. Trop classique à mon goût mais bien détaillé tout de même ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je ne sais pas si cette histoire a été inventé de toutes pièces, ou si elle est tirée d'un véritable témoignage, mais il y a quelques temps (libre à vous de me prendre pour une folle ou non), mais j'ai rencontré une créature qui colle parfaitement à cette description...
    En fait, elle(s) est/sont très connue(s) sur le net ; elle porte un manteau à capuche noir, elle n'a pas de visage, vient toujours nous rendre visite la nuit tombée, nous observe à distance... et une fois que l'on s'endort, elle nous regarde dormir en silence...
    Je l'ai rencontré une fois par hasard, en me réveillant en pleine nuit... j'étais terrorisé ! Mais dans le fond, elle est plutôt passif et passe uniquement son temps à observer les gens (mais déteste être observer en retour, en revanche).
    Si vous avez un peu de temps à consacrer à cette histoire, faîtes des recherches sur le "Shadows People", "Les Créatures Encapuchonnées", le "Peuple de l'Ombre" et les "Hatmans".

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui est interressant c'est que j'ai eu aussi une experience du genre. Seul probleme c'est que je ne sais pas si c'etait un reve ou un reve dans un reve mais une fois je SAIS que quelqu'un ou quelque chose etait penchee sur moi pendant que j'etais au lit. C'est un souvenir tres puissant et je suis etonne de m'apercevoir que je nuis pas le seul a en avoir connaissance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une apnée du sommeil ou un truc du genre non ?

      Supprimer
    2. Je me corrige, ça devait être une paralysie du sommeil ! une apnée c'est carrément autre chose XD

      Supprimer