Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 8 mars 2015

Une petite escapade

Si vous êtes là, c'est surement que vous aimez  tout ce qui touche à l'étrange, à l'inexplicable. Alors juste pour vous, je suis prête à raconter une petite anecdote:


C'était il y a 3 mois environ, en juillet donc. J'étais avec Marina, ma meilleure amie. Comme d'habitude on n'avait rien d'intéressant à faire, alors on marchait en parlant, on "errait sans but", comme on s'amusait à dire. Un moment pourtant, on a eu une petite idée sympa:  En remontant la route qui menait à l'église, on est passées devant une maison abandonnée. Vous savez la vieille maison de la commune que vous êtes tellement habitué à croiser que vous n'y prêtez même plus attention. Celle-là même.  À vrai dire je connaissais un peu les lieux, en fait j'étais déjà allée une fois dans le jardin, pour faire un peu le tour. Mais aucune de nous deux n'était jamais vraiment entré à l'intérieur.

Alors forcément, une bonne dose d'ennui, une petite envie de découverte, et voilà, 30 secondes plus tard, on était entrées dans la propriété. Oh, ce n'était pas compliqué, une simple grille de fer barrait  l'entrée, ne prenant même pas toute la largeur du passage. Quant aux voisins, il y avait bien des maisons de l'autre côté de la rue, mais personne ne semblait nous prêter attention.

Le passage pour entrer  se trouvait au fond de la propriété, cachée par une abondante végétation. Une petite pancarte "Danger, entrée interdite" nous y accueillait. Il en fallait plus pour nous décourager!  En fait ce sont plus les tags qui nous ont effrayées. Enfin pas les tags en eux-mêmes, mais l'idée qu'on puisse tomber sur leurs auteur d'un moment à l'autre. Mon amie ne croyait pas du tout aux esprits et autres phénomènes paranormaux, moi un peu plus, mais pas de quoi en faire toute une histoire. Par contre, c'était l'endroit idéal pour tomber sur une bande de squatteurs, ou d'alcooliques agressifs. Bah oui, à 16 ans, on s'invente facilement des tas de choses improbables. En deux temps trois mouvements votre imagination vous fait atterrir dans un vieux sous-sol crasseux, enfermé, ligoté à un poteau ou je ne sais quoi!
Mais bref, oui forcément, on est quand même entrées.

L'intérieur était banal, enfin, pour une maison abandonnée. Des ruines, un plancher écroulé, des tas de gravats, de la poussière partout... Franchement ça n'avait rien de palpitant, surtout que le toit largement effondré laissait passer pas mal de lumière. Pleines de confiance, on a d'abord traversé la première pièce, en faisant nos malignes à sauter de planche en planche, hop! Une latte bancale, hop! Un trou énorme, hop! Un clou évité de justesse.

Ok, on ne recherchait pas des sensations très fortes en explorant ce bâtiment, on était même pas venues de nuit... mais là c'était carrément inintéressant. Mais bon de toute façon on avait du temps à perdre, alors on est passées dans la deuxième pièce. Toute semblable si ce n'est que la luminosité était un peu moins forte.

Il nous restait donc une dernière pièce à voir (on a laissé tomber l'étage, carrément inaccessible). C'est en arrivant sur le pas de la porte qu'un petit sentiment d'inquiétude a commencé à nous titiller. Cette partie était plongée dans le noir complet, d'ailleurs j'avais bien vite allumé la "lampe torche" de mon téléphone. Une lourde porte en bois, un évier à demi écroulé et surtout ... une volée de marches qui s'enfonçait dans l'obscurité, au fond de la pièce. On s'est regardées avec mon amie, ahah, notre courage était bien superficiel. Tous nos souvenirs de films d'horreur, de livres, d'histoires qu'on avait pu voir/lire/entendre sont remontés d'un seul coup. Seule, j'aurais aussitôt fait demi-tour, mais on était deux, et c'est agrippées l'une à l'autre qu'on a descendu les deux premières marches...

Un bruit! C'est à ce moment là que nous avons entendu un bruit. Mon dieu! Un bruit léger, furtif, mais qui a suffit à nous figer sur place. La peur est montée en flèche, quelle bande de poules mouillées! Ce n'était surement qu'un caillou qui roulait, quelque chose dans le genre, mais dans ce genre de situation le moindre élément vous fait devenir parano, la moindre émotion est amplifiée. Tout ça pour dire qu'on a réussi à nous calmer, pour descendre jusqu'en bas.
Rien, encore une fois il n'y avait rien. À droite, une cave avec des débris de bouteilles, comme le reste quoi. À gauche, le trou qu'on voyait quand on marchait sur le parquet écroulé au-dessus. Bref, pas grand chose, mais c'était pas pour ça qu'on avait envie de rester plus longtemps. La visite était terminée, en tout cas on en avait eu assez. Rattrapées par toutes les angoissantes émotions qui nous avaient envahies peu à peu, on est bien vite sorties, heureuses de retrouver le cadre rassurant de la rue.
 

On avait eu notre petite dose d'adrénaline, et  on en était encore toutes chamboulées le soir, sur Skype, au moment de faire le "débriefe" de notre journée.
Ce moment d'ailleurs où mon portable a vibré. Numéro inconnu? Tiens, de la pub? Non, un fichier vidéo. Après l'avoir ouvert, je suis restée figée 5 bonnes minutes devant la caméra, jusqu'à ce que Marina me montre le même message, reçu sur son téléphone:



La vidéo envoyée était celle-ci:




C'est quoi ce bordel?! Eh bien c'est nous, pas de doute, les mêmes geste, les mêmes habits, on n'est pas tarées, on sait encore se reconnaître! Il y avait quelqu'un, quelque chose! Pourtant on avait croisé personne, c'est sûr, il n'y avait aucune caméra, aucun objet suspect, rien, vraiment rien! Une caméra cachée? Non, non, non, la vidéo est quand même courte, et surtout, on nous l'a envoyée! Une blague peut-être? Mais c'était pas du tout prévu qu'on aille là-bas ce jour là! Une blague de Marina? Impossible, elle était (elle est toujours) aussi effrayée que moi. Je ne sais pas!


Aujourd'hui encore on n'ose pas en parler, et on évite soigneusement la rue qui remonte vers l'église.


17 commentaires:

  1. *_* Hoooooooooo J'aime cette pasta

    RépondreSupprimer
  2. J'ai compris la moitié sinon j'aime bien :x

    RépondreSupprimer
  3. Bien même si je la trouve plutôt courte, il aurait fallu une suite par exemple qu'elles retourne a la maison et qu'elles continue de recevoir des message ou les vidéos sont filmer de plus en plus près etc... Mais sinon la pasta est pas mal

    RépondreSupprimer
  4. Ça manque effectivement de contenu, ça reste divertissant mais ce n'est pas ce qu'on recherche dans une pasta. Il aurait fallu que dès lors la.. Chose ? Les suive, les filme en cours, quand elle dorme.. Et pourquoi pas à la fin qu'elles reçoivent une vidéo montrant explicitement que la "chose" est derrière elles.

    RépondreSupprimer
  5. En effet, c'est vide je trouve..
    On a juste une vue des fesses des mzelle pendant 2seconde au final, et un texte un peu pauvre et simple "maison hanté, vous aimez paranormal, j'ai peur now". Une suite peut être prévue?

    RépondreSupprimer
  6. J'ai adoré cette pasta !

    RépondreSupprimer
  7. Au deuxième paragraphe : "J'étais déjà aller" ---> "J'étais déjà allÉE" c:

    RépondreSupprimer
  8. Au contraire des autres, je trouve cette pasta parfaite comme elle est. Le fait qu'il n'y est aucun développement, aucune explication ajoute du mystère, du malaise et du réalisme (chose qui manque à énormément de pastas). Ça la rend crédible. Si ça ne provoque pas une franche terreur (soyons honnêtes, très très très peu de pastas y parviennent), ça provoque un petit frisson désagréable quand on se demande ce qui était là-bas avec elle et ce à quoi elles ont échappé de justesse.

    RépondreSupprimer
  9. Je suis tout à fait d'accord avec Anonyme du 10 mars

    RépondreSupprimer
  10. Ca manque de contenu mais bien vu le coup de la vidéo ainsi que le petit texto. Si j'étais encore sur le forum (lel) j'aurais sûrement mis un pour.

    RépondreSupprimer
  11. Super bonne pasta même si une autre fin aurait été mieux

    RépondreSupprimer
  12. je trouve quel les pas si mal que ça cette creepy

    RépondreSupprimer
  13. Dommage qu'il n'y est plus la vidéo :/

    RépondreSupprimer