Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 26 avril 2015

La première greffe de tête humaine

On pourrait se croire en pleine science-fiction en lisant ceci. Pourtant, le mois dernier, un Russe de 30 ans du nom de Valery Spiridonov s’est bien déclaré prêt à tenter la première greffe de tête humaine d’ici une à deux années. Atteint de la grave maladie de Werdnig-Hoffman, affection dégénérative touchant la moelle épinière, plus précisément au niveau des cellules qui innervent les muscles, qui se déclare en général six mois après le début de la vie et y met un terme dans les deux années suivantes, il est un des rares cas stabilisés, mais vit un enfer qu’il ne souhaiterait à personne d’autre. « Je n’ai pas vraiment d’autre choix, déclare-t-il aux journalistes. Si je ne tente pas ma chance, mon sort sera très triste. »


L’opération serait donc confiée à Sergio Canavero, neurochirurgien à l’université de Turin, qui, ayant déjà affirmé en 2013 qu’il serait bientôt capable de tenter l’expérience, a dévoilé ce projet fou en début d’année avant de le présenter à de riches mécènes en Russie. Il compte l’amener au congrès de l’Académie américaine de chirurgie neurologique qui se déroulera en juin de cette année à Annapolis, dans le Maryland, et espère bien convaincre la communauté scientifique de la crédibilité de ce protocole, dont il possède d’ailleurs des détails techniques empêchant de le remettre indiscutablement en cause. D’après lui, tout est question de vitesse, il s’agit de transplanter la tête en une heure, soit la durée pendant laquelle le cerveau peut rester en hypothermie sans subir de lésions irréversibles.


 Toutefois, les experts restent très prudents lorsqu’on les interroge sur la faisabilité de cette opération. Au-delà de la difficulté que représente la suture des connexions neuronales de la moelle épinière, que le neurochirurgien affirme pouvoir surmonter (« Aujourd’hui, nous avons les techniques pour accomplir cette reconnexion. Des travaux ont montré que des substances chimiques, le polyéthylène glycol (PEG) et le chitosan, induisent la fusion des fibres nerveuses (axones) coupées. Nous pourrions, grâce à cela, reconnecter plus de 50% des axones. Or, d’après la littérature, la connexion de 10% seulement de fibres descendantes (du cerveau vers le corps) de la moelle épinière suffit pour rétablir le contrôle volontaire de la motricité. »), la question du rejet du greffon se pose. Des traitements existent, mais le greffon a une durée de vie limitée, et s’il est possible de retirer un rein ou une main, il n’en va pas de même pour une tête !

À cela s’ajoute la question éthique. Comme le dit le Dr. Canavero, « l’opération créera une chimère porteuse de l’esprit du receveur mais qui engendrera la descendance du donneur. » "Monstrueux", "ridicule", les critiques vont bon train sur le sujet. À vrai dire, le neurochirurgien lui-même s’interroge, car malgré le prix prohibitif de ce genre d’opération – une dizaine de millions d’euros, estime-t-il –, « Que se passera-t-il si un vieux milliardaire chinois réclame un nouveau corps ? Les médecins se serviront-ils dans les prisons, comme c'est le cas pour certains organes ? »

On se demande également quelle pourra être la réaction du patient lorsqu’il se réveillera dans le corps d’un autre, après s’être fait décapiter en même temps qu’un donneur en état de mort cérébrale et avoir été placé dans un coma artificiel devant durer un mois pour permettre aux liaisons neuronales de se rétablir. De graves troubles identitaires pourraient surgir, et Spiridonov pourrait très bien perdre le sens de qui il est. Pire, les expériences déjà réalisées sur des singes dans les années 70 n’avaient jamais permis aux cobayes de survivre bien longtemps.

Malgré cela, le malade reste sur ses positions. « Ma décision est définitive et je ne prévois pas d’en changer. » De plus, il se dit « très intéressé par la technologie et tout ce qui pourrait améliorer la vie des gens », ajoutant que « faire cela n'est pas seulement une opportunité pour moi ; cela crée aussi une base scientifique pour les générations futures ». « Si j’ai peur ? Oui bien sûr. Mais ce n’est pas uniquement effrayant, c’est aussi très intéressant. » En 1999, Robert White prédisait que « ce qui a toujours été une affaire de science-fiction (…) sera une réalité clinique au début du XXIe siècle » – y compris pour les têtes humaines. Alors, assistera-t-on bientôt au début d’une nouvelle ère où il sera possible de dépasser ce tabou transhumaniste ? Quoi qu’il en soit, la décapitation est prévue pour 2016 ou 2017.




Le premier qui dit "c'est normal en Russie" aura affaire à moi.

44 commentaires:

  1. C'est normal en Russie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois venir un Tripo sauvage, prêt à te faire ta fête

      Supprimer
    2. Des têtes vont tomber et être greffées sur des corps de chèvre.

      Supprimer
    3. Hahaha merci antoine daniel j'etait sur que quelqu'un allez le metre et encore plus toi parceque quand je lit kes commentaire tu est toujour là XD

      Supprimer
    4. Excellent Tripo!!!
      >_<
      Ça c'est de l'autorité!

      Supprimer
  2. Très bon texte, même si je trouve que ça ressemble plus à une histoire qu'à une creepypasta, car l'histoire nous fait réfléchir sur une problématique effrayante plutôt que de nous raconter un fait effrayant. Après ça pourrait être un style de creepypasta. ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les creepypastas ne sont pas forcément effrayantes, creepy ça veut aussi dire malsain, et c'est quand même carrément malsain de se dire que quelqu'un voudrait essayer cette... chose. Les projets scientifiques réels suffisent parfois pour dépasser l'horreur de l'imagination la plus fertile.

      Supprimer
    2. bande de faible

      Supprimer
    3. Hmm.. "Bande de faible".. C'est sûr quelle idée de trouver le transfert de corps par décapitation et greffe malsain ! Ridicule.

      #Kobath

      Supprimer
  3. http://puu.sh/hrUU8/8ca3697d58.jpg

    Le hasard fait bien les choses parfois.

    RépondreSupprimer
  4. y a déjà eu un mec avec un grèf de visage artifficiel alor pourquoi pas à la place de vrai tête de fausse tête avec le faux visage

    RépondreSupprimer
  5. Ses normal quand on est en russie il sont fou
    Un peu comme moi et tu ne pourra rien me faire tripoda je suis anonyme ma geule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as surtout l'air stupide :/

      Supprimer
    2. La honte des "Anonyme".

      #Kobath-avec-une-cagoule

      Supprimer
  6. Ses normale en Russie il sont fou comme moi et tu pourras rien faire tripoda je suis anonyme ma gueule

    RépondreSupprimer
  7. C'est normal en Laponie

    RépondreSupprimer
  8. C'est normal au Japon! ^^ Sinon, c'est sympa, et ça change des histoires sur une cartouche pokémon hantée ou un psychopathe avide de sang!
    J'aime beaucoup, et j'espère que ma tête restera attachée à mon corps, quoi qu'il arrive..

    RépondreSupprimer
  9. Je ne comprends pas les gens qui disent " c'est normal en Russie ". La Russie n'est pas plus folle qu'un autre pays, juste plus libérée (et a une fâcheuse tendance à publier ses " exploits " sur le net) et malheureusement ca ne plait pas a tout le monde. Je trouve ça assez puérile, car même si ce fut marrant un temps, toujours garder ce cliché des russes fous et bourrés est lassant, ce n'est pas QUE ca et les gens ont tendance à l'oublier. Je pourrais m'attarder sur ce sujet, mais je sens que la plupart des lecteurs de commentaires ne seront même pas arrivés jusque là.

    En ce qui concerne l'article, certains trouve ça fou ou malsain, personnellement je trouve ça courageux et amibitieux. Ca pourrait sauver des vies a long terme (en espérant que ça ne devienne pas une pratique courant tel que la chirurgie plastique et deviennent un commerce humain morbide) et puis chaque expérience et nouveau projet est toujours critiqué mais si on ne tente pas? Il y avait déjà eu des expériences sur des têtes décapités (avec les chiens) qui continuait à " vivre " pendant quelques minutes, et les coqs peuvent être décapités et voir leur corps vivre longtemps seuls. Tout cela devait automatiquement mené un jour à une expérience de ce genre.

    J'admire ce scientifique qui persiste dans son idée malgré le rejet et la critique de certains, et j'admire aussi ce jeune homme qui est prêt à risquer sa vie pour faire progresser la science. En espérant juste que tout cela est un dénouement heureux.

    Sur ce, bonne soirée.

    - Neptune

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que cette histoire se termine sur un dénouement heureux. Je suis en tout points d'accord avec toi mais, je dois avouer que l'idée que des humains se fassent décapité, peu importe le contexte, ça reste malsain. Après, il est vrai que cela pourrait sauver des vies. Mais, ce qui me fait le plus peur, c'est le fait que les expériences sur les animaux ont toutes précipité la mort du sujet. Déjà que ces personnes courageuses ( ou inconscientes mais, ça, il y en aura toujours ) risque leurs vies ou, au pire, peuvent garder des lésions internes toute leur vie, ils se réveilleront avec un visage différent après un mois d'inconscience... Il faut imaginer le choc pour le patient et ses proches !
      Malgré tout, je pense que tu as raison, ça pourrait faire avancer la médecine et permettre de meilleurs traitement.
      Mais quand même, pour avoir eut cette idée ( à 2 reprises ) c'est normal en Russie.
      ... Tripoda... Lâche ce parpaing tout de suite... Je ne le dirais plus...

      Supprimer
    2. En fait ce n'est pas une tête qui remplace la tête qui est sur un corps défaillant mais la tête du monsieur qui va aller sur un corps , si on remplaçait la tête par une autre , l'individu généré ne serait pas le malade car çe serait le cerveau d'un autre

      Supprimer
    3. J'ai dû mal comprendre mais, ça reste quand même assez horrible. Mais, pour la greffe de tête, j'aurais tout simplement pensé que pour une maladie infectant une partie de la tête, j'aurais penser que l'on pourrait garder le cerveau de côté et interchanger, comme il est dit dans le texte plus haut ( si je me souviens bien )
      Peut-être est-ce impossible. Je ne sais pas.

      Supprimer
  10. Voilà comment hodor fut créé
    #ornesh

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. Je suis à moitié russe génétiquement,j'y suis déjà allée,et c'est vraiment un pays tellement What The Fuck qu'il pourrait presque rivaliser avec le Japon.Presque.

      Supprimer
    2. Je suis un Russe de souche et ce pays n'est pas WTF appart juste Poutine qui est homophobe ducoup interdit les relations homosexuel (ce qui est atrocement injuste) enfin bon ce n'est pas si atroce que ça quand ont voit certaines choses se passer dans le réel..

      Supprimer
  12. Et pour trancher la tête correctement, il faudrait qu'on aie une guillotine. Ou un couteau et une règle. Ou tout simplement on ne fait pas la transplantation. x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ADORE l'idée de la décapitation à la règle xD

      Supprimer
  13. Réponses
    1. http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20150409.OBS6828/il-accepte-d-etre-le-premier-homme-a-greffer-sa-tete-sur-un-autre-corps.html

      Merci Google.

      Supprimer
  14. Tripoda, je pense qu'il ne fallait pas leur tendre la perche surtout.

    RépondreSupprimer
  15. C'est normal en Russie.

    RépondreSupprimer
  16. C'est normal en Russie.

    RépondreSupprimer
  17. J'ai vu aux infos qu'une fille avait vu la tête de son frère mort sur le corps d'un autre homme. En fait le frère de la fille était mort en 2012 ou 2013 et un beau jour, elle croit voir son frère et c'était un gars qui s'était défiguré en faisant une tentative de suicide et qui a voulu faire la greffe avec la tête du gars mort
    ps: C'est au USA et j'ai vu ça sur m6 au 19 h 45

    RépondreSupprimer
  18. Le chirurgien pas net...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, en effet. Je me servirai bien un petit verre de vodka.

      Supprimer
  19. Si sa marche c'est le début de l'immortalité et sa, c'estcarrément malsain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le cerveau n'est pas immortel et les conseils d'étiques ne seront je pense pas d'accord pour cela

      Supprimer
  20. Ahh.. pourquoi on a pas de science comme ça en cours ?..

    RépondreSupprimer