Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 7 juin 2015

Le jardin d'enfants

Cette histoire est 100% vraie. Même si je n'avais que 8 ans à l'époque, je me rappelle de chaque petit détail. J'avais déménagé dans une nouvelle ville. Elle était plus agréable, plus propre et plus silencieuse que celle où j'avais vécu.


Pas le genre de ville où vous vous attendez à avoir des problèmes. Je dois insister sur le fait que c'était une petite ville tranquille, paisible. Le genre de ville où les enfants pouvaient quitter la maison par leurs propres moyens et passer la journée au parc.

J'avais reçu des instructions strictes de mes parents : je devais rentrer à la maison à l'instant même où il commençait à faire noir. Ma vie était merveilleuse ou... semblait l'être. C'était un vendredi. Je le sais parce que j'étais rentré à la maison avec un grand sourire tandis que je savais que j'allais pouvoir jouer non-stop pendant les deux prochains jours.


J'ai fais ce que j'ai toujours fait. J'ai lancé mon sac d'école sur mon lit, et je me suis changé. En quelques minutes, j'étais prêt à descendre dans le monde du jeu. Rien ne pouvait m'arrêter. Les tunnels étaient mon endroit favori.


Il était si facile de se perdre à l'intérieur. Ce qui était très amusant quand je jouais avec mes deux seuls amis : Billy et Tom. Ils étaient tous les deux dans ma classe et nous adorions, comme beaucoup d'enfant de 8 ans, jouer à n'importe quoi qui puisse nous donner des montées d'adrénaline.


Ce soir là, nous allions jouer à l'Assassin. Je ne m'attends pas à ce que quiconque connaisse ce jeu : Nous l'avions inventé. Les règles étaient semblables à celle du cache-cache, sauf que quand la personne qui cherche vous trouve, elle doit vous assassiner... du moins... faire semblant.


C'était presque l'hiver, je me souviens avoir eu un peu froid, alors que je me faufilais dans les tunnels, essayant fébrilement de trouver la cachette parfaite. Billy nous cherchait, Tom était probablement allé se cacher vers les tourniquets.


J'étais seul. Dix minutes sont passées, ce qui, pour un enfant de 8 ans, semblait durer une année. Alors, j'ai décidé de faire ce que font tous les enfants quand ils s'ennuient : abandonner.


«J'abandonne !»


J'ai crié, ma voix résonnant dans les tunnels.


«Je suis dans les tunnels, j'abandonne !»


J'ai soudain entendu un pas traîner au bout d'une des sorties des tunnels. Je ne savais pas pourquoi, mais j'ai eu vraiment froid à ce moment. Je n'ai pas appelé de nouveau, j'ai juste... attendu. Quelque chose n'allait pas.


Billy disait toujours quelque chose avant de venir chercher quelqu'un, dans les tunnels. Il félicitait toujours le dernier à être trouvé, même s'il trichait en se cachant dans le labyrinthe sans fin des tunnels.


Alors que je continuais à me geler, le bruit de pas s'est amplifié. Je pouvais dire qu'il commençait à faire sombre à l'extérieur, car la lumière faiblissait dans les tunnels, et, lentement mais sûrement, ils tombaient dans l'obscurité. J'ai fini par reculer lentement.


Le bruit de pas traînant devenait de plus en plus fort devant moi, comme si quelqu'un ou quelque chose de beaucoup trop grand pour le tunnel essayait de se diriger vers moi.


«Allez, sors. Il est temps de rentrer à la maison maintenant.»


Une voix très effrayante s'est réverbérée dans le tunnel. Ça sonnait comme quand un adulte parle à des enfants avec une voix plus aiguë que la normale. Quelque chose n'allait pas, j'en étais certain maintenant. Je serais probablement sorti si la voix venait de l'extérieur, mais ce n'était pas le cas.


L'homme était à l'intérieur du tunnel. Pourquoi un adulte ramperait à l'intérieur ? Le bruit devenait de plus en plus fort, et finalement, le visage d'un vieil homme est apparu dans l'obscurité, en face de moi. 



Il avait des touffes de cheveux sales et un regard déterminé. Une barbe hirsute, couverte de terre. À la seconde où notre regard s'est croisé, il a juste souri, montrant ses dents sales, entièrement couvertes de taches brunes et noires.


J'ai paniqué. Je me suis retourné et je me suis mis à courir à quatre pattes aussi vites que je le pouvais. Le bruissement derrière moi devenait de plus en plus fort et rapide. L'homme me pourchassait. J'ai couru à travers le labyrinthe pour ce qui m'a semblé être une éternité, et je ne me suis arrêté que quand mes jambes ont refusé d'aller plus loin. J'avais pris tellement de tournants et de virages que j'étais complètement perdu.


«Je ne veux pas te faire de mal, je veux juste te parler... »


La voix a résonné à travers les tunnels et je pouvais être certain qu'il était à proximité. Je me suis pressé contre le mur d'un tunnel étroit et petit et j'ai écouté. L'homme a continué à parler, me suppliant de sortir et de me présenter à lui.


Je suis resté dans ce tunnel pendant des heures, sans exagérer. Même après que je l'ai entendu se maudire, se mettre en colère alors qu'il se frayait un chemin hors des tunnels, j'ai continué à attendre.


Milles pensées parcouraient mon esprit alors que je m’imaginais sortir des tunnels uniquement pour être accueilli par ce sourire. Dans l'obscurité des tunnels, j'ai vu des lumières bleues
clignoter à l'extérieur. Et j'ai entendu des voix appelant frénétiquement trois noms.


«Billy, Tom, Mickaël ! »


Quand j'ai entendu mon nom, mon cœur s'est lentement calmé. Mes parents étaient là. Je suis sorti facilement des tunnels, guidé par les traces de terre humide sur les parois - la trace de l'homme qui avait disparu.


Dehors, j'ai été accueilli par plusieurs voitures de police, gyrophares allumés. Il y avait des groupes d'adultes au regard inquiet. J'ai reconnu d'eux d’entre eux. Mes parents.


«Papa, Maman ! »


J'ai gémi, pleurant pendant que je courais vers eux. Ils ont commencé à pleurer, ont couru vers moi, me soulevant, me serrant si fort que je me sentais écrasé.


Billy et Tom étaient morts ce soir là. Leurs corps mutilés avaient été retrouvés
dans une benne à ordure non loin. Ils avaient été brutalement massacrés, leurs crânes avaient cédé sous une grande barre de fer. Ils avaient de profondes coupures partout sur le corps, et de grands morceaux de verre avaient été enfoncés dans leurs dos. 

Ce qui m'a le plus terrifié, c'est que la terre que j'ai retrouvée dans les tunnels n'étaient pas entièrement de la terre. 
C'était le sang de Billy et Tom. Après le massacre de mes deux meilleurs amis, et après m'avoir trouvé dans les tunnels, leur assassin m'avait juste... souri.


Il avait gagné la partie.  




Texte original

33 commentaires:

  1. Excellente pasta ! :D

    RépondreSupprimer
  2. Que dois-je en penser ? Maintenant que j'y reflechis, il y avait un parc avec des tunnels a coté de chez moi quand j'etais en primaire... :0 et j'avais 2 meilleurs ami avec qui j'allai jouer dans ce parc :0 WHAT DA FUCK ? D:

    Je me sent bizarre tout a coup :0
    Surtout que mon voisin collait a la description de l'homme :0000
    (Tres bonne pasta sinon, qui, pour le coup me fait vraiment flipper...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cool. :)
      Si ça se trouve, ton ancien voisin est en train de tuer des enfants, brisant leurs os fragiles à l'aide d'une barre de fer...
      Oula, c'est glauque! ><

      Supprimer
  3. J'ai trop aimé cette pasta! Pauvres petits choupinets :( ils sont morts. M'enfin bref! Voila une leçon les enfants: Ne jamais aller dans un tunnel u.u

    Bref j'ai eu peur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fin, le tunnel lui a quand même sauvé la vie mine de rien ^^
      Sinon l'assassin l'aurait sûrement trouvé avant et il l'aurait attrapé facilement... ><
      Quel horreur, de quoi être traumatisé à vie °-°

      Supprimer
    2. Ouais mais heureusement que c'était un labyrinthe! Tin j'imagine trop la scène en plus!

      Supprimer
  4. Wow wow wow ! J'ai trop aimé cette Pasta ! ** Elle est juste superbe ! :3

    RépondreSupprimer
  5. Mais elle a déjà était faite depuis longtemps cette pasta elle avais jamais été mise sur cftc avant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antichromatique n'est pas CFTC.

      Supprimer
  6. Je l'avais déjà entendu quelque part sur Youtube et c'est une de mes préférés.

    RépondreSupprimer
  7. Déjà entendue sur la chaine antichromatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'était là que je l'avais vu.

      Supprimer
  8. Elle aurait pas deja été posté celle la , il me semble l'avoir deja lu mais j'suis pas sur que se sois sur cftc ...

    RépondreSupprimer
  9. Excellente ! Par ailleurs serait il possible de rajouter un système de notation aux pastas, cela permettrais de faire remonter les perles des années anterieures perdus entre des histoires de jeux videos possédés :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme du 8 juin 2015, 23h47, si tu me lis, et que tu te reconnais, je suis 100% d'accord avec toi, car j'avais eu cette même idée, moi aussi...Noter les Creepypastas serait un nouveau moyen de classement, pas bête du tout...Et pour commencer, celle-ci, je lui mets un bon 17/20. Bravo à l'auteur: j'ai eu des frissons en me mettant dans la peau de cet enfant, qui se retrouve pourchassé par un sale psychopathe aux dents pourries...On s'identifie, et franchement, j'ai pas pu m'empêcher de flipper pour lui...La peur qu'il a dû avoir, quand il a perdu ses copains, et qu'il se perdait dans ce labyrinthe de tunnels sombres...Bien trouvé, franchement...Et puis, that ending, wow: merci, papa, maman et la police, déjà. Mais la cerise sur le gâteau, c'est la vue des corps de ses deux amis, massacrés et sauvagement assassinés par le malade aux dents pourries...Traumatisant, et vraiment top ^_^
      J'ai pris beaucoup de plaisir, en la lisant...Alors, bravo à l'auteur...
      Une dernière chose: pourquoi elle ne figure pas dans la catégorie "shock ending"? Parce qu'elle le mérite :)

      Supprimer
  10. Maintenant il a plus d'amis hehehe #foreveralone

    RépondreSupprimer
  11. Et Tom et Billy sont jumeaux ? Bien que je pense que cette Creepypasta n'a aucun lien avec " C'est toujours compliqué. "
    Ah non, c'est Bill qu'il s'appelle dans l'autre Creepy. À une lettre près quand même...

    RépondreSupprimer
  12. Mouais l'histoire de la pasta est superbe.
    par contre, je trouve que certaines choses utilisées pour mettre le lecteur dans l'ambiance sont de trop et font presque cliché, c'est dommage. Déjà la première phrase m'a laissée sceptique. Et puis deux trois phrases qui étaient là pour insister qui refroidissent plus qu'autre chose. Très bonne pasta malgré tout!

    RépondreSupprimer
  13. Maintenant j'ai la phobie des tunels ... Et des clochards aux dents pourries

    RépondreSupprimer
  14. bonne creepypasta ! j'ai passer quelques moments de frayeurs pendant la lecture

    RépondreSupprimer
  15. Sympas, j'ai bien aimée! Mais par contre je deteste le "100% vrai" ! Quand ça commence comme ça, j'ai juste envie de dire " creativity not reality"... Ou alors de me suicider en me disant qu'elle est (ducoup) fausse.
    Salut :3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. CE SLOGAN EST PROFONDÉMENT DÉBILE.

      Stop avec ça. Absolument rien n'empêche cette histoire d'être un vrai témoignage, il n'y a même aucune intervention du surnaturel.

      Supprimer
    2. L'histoire pourrait être vraie.
      Cependant, on insiste tellement sur le fait qu'elle pourrait être vraie ici, ou même sur la recherche de la frayeur du lecteur, qu'on sort de l'univers du temoignage pour au final se retrouver dans un récit, ce qui, malheureusement, ôte un peu à la frontière "réalité/création".

      Supprimer
    3. Replace ce récit dans son contexte, il vient de Reddit. Un site qui accueille essentiellement des fictions, d'où la nécessité pour son auteur de préciser que c'est un vrai témoignage. Faut pas chercher midi à 14 heures non plus !

      Supprimer
    4. Ah non, c'est même pas le "100% vrai" qui a été gênant pour ma part. Au début j'ai tiqué, et puis je suis passée outre en me disant "ouais, pourquoi pas".
      c'est plus la manière dont l'histoire est racontée, certains termes et tournures de phrases qui à mon goût me donnent l'impression citée plus haut!

      Supprimer
  16. Pasta superbe, j'ai vraiment eu un frisson en m'imaginant dans le tunnel, avec ce visage qui apparaît à quelques centimètres dans l'obscurité. Par contre, la fin casse un peu la crédibilité et le côté témoignage qui étais bien amené.

    RépondreSupprimer
  17. Le "100% vrai" fait perdre toute la crédibilité ... Pasta écrite par un enfant ? Une personne plue réfléchie n'a pas besoin de préciser ce genre de détail :)

    RépondreSupprimer
  18. " cours à quatre pattes " Je suis la seule à qui ça choque?

    RépondreSupprimer
  19. bonjour jen ai deja lu des comme ca mes ou cela c'est il passé ,car c'eest trop bizare ,et srx c'est une hitoire vraie pasque c'est trop zarbi

    RépondreSupprimer
  20. J'ai pas franchement eu peur mais j'ai bien aimé :)

    RépondreSupprimer