Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 1 novembre 2015

Le mendiant de la rue Saint-André

Je l’avoue, je n’ai pas toujours été très tendre avec lui, à l’ignorer. Mais vous auriez vu son visage !

C’est sûr qu’à première vue, il n’était pas effrayant. L’archétype du mendiant : Un vieux chapeau ratatiné, un long manteau à la colombo, des bottes sales... la première fois que je l’avais aperçu de la fenêtre de mon balcon, ce n’était pour moi qu’un pauvre bougre qui faisait la manche dans une rue vide.

Mais le lendemain, en sortant de chez moi pour aller au travail, j'ai compris pourquoi les rares passants l’évitaient : il était défiguré. Pas juste balafré ou borgne : je dis bien défiguré. Son visage n’avait strictement aucun sens.

Comment le décrire ? Ses yeux étaient pourvus de paupières retournées, son nez était bien trop levé, sa bouche était retroussée sur les bords, comme les chiens. Ses joues étaient creusées, comme si quelqu’un avait trop appuyé dessus. Une tête de cauchemar.

Quand je suis rentré le soir, il était encore là. Son chapeau était toujours vide. J’avais de la monnaie. Je suis sûr qu’il me regardait, bien que ce soit difficile de le savoir. J'ai pris la décision de ne rien lui donner. Je crois qu’il me faisait peur.

La suite m'a donné raison.

Notre manège a duré 2 mois. Je le croisais, ne lui donnais rien, en étant convaincu qu’il me regardait, et lui restait toute la journée - peut-être même la nuit, je n’osais pas regarder.

Ce soir-là, le 22 mai, quelqu’un a frappé à ma porte. Mon premier réflexe a été de ne pas me déplacer, en espérant que ce témoin de Jéhovah ou ce représentant en aspirateur s’en aille. Arrivé à une dizaine de coups à la porte, je me suis décidé à ouvrir. Et je l'ai vu.

Le même manteau à la colombo, les mêmes traits affreux. Le mendiant se tenait devant moi. Un silence d’une minute s'en est suivi. La rue était silencieuse, trop peut-être. Comme si le monde s’était arrêté pour observer comment j’allais réagir.

-Que voulez-vous ?

J’avais du mal à soutenir son regard. Car là, pas de doute, il me regardait. Je n’ai pas obtenu de réponse, juste un geste :

Il me tendait son chapeau retourné.

Est-ce qu'il souriait ? Comment aurais-je pu le savoir ?
J'ai fouillé mes poches. Quelques pièces, pourquoi pas après tout ? J'ai pris 2 euros, et les ai lâchés avec négligence au fond de son chapeau rapiécé. J’ai éprouvé un grand soulagement à l’idée de refermer la porte.

Mais quelque chose avait changé.

Il n’était plus défiguré. Il avait un visage normal.
Je voyais bien son sourire cette fois.

Je me suis regardé dans la glace. Mes paupières étaient retournées, mon nez était comme décalé sur mon visage, ma bouche ressemblait davantage à un museau.

Un cauchemar. Oui, j’avais raison, c’était une tête de cauchemar.

Le mendiant avait disparu.

Je ne distinguais pas la terreur sur mon visage.



32 commentaires:

  1. Excellente, bien qu'un peu courte je l'adore. Je ne m'attendais pas du tout à cette chute, c'est assez original. On aurait peut être pu creuser un peu plus l'histoire

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ^^

    RépondreSupprimer
  3. Pasta vraiment sympa, mais je pense qu'elle aurait mérité d'être un peu plus développée, je suis un peu resté sur ma faim malgré une histoire vraiment intéressante :)

    RépondreSupprimer
  4. Morale de l'histoire : Ne faite jamais l'aumône à un mendiant . Surtout si il est défiguré .

    RépondreSupprimer
  5. Enfin un vrai texte. C'est votre Clintichou pour ceux qui m'aiment. <3 (à part moi personne en fait)

    RépondreSupprimer
  6. crystalindigo2143 nov. 2015 à 07:54:00

    Sweet ! Bien écrit, je pensais plus à une malédiction genre il allait revoir le mendiant et il le hanterait, mais pas à ça. Bonne pasta, peut-être légèrement courte, mais agréable à lire. Vraiment. Bravo à l'auteur qui l'a écrite et à Tripoda qui nous l'a dénichée ^^

    RépondreSupprimer
  7. "il aver un long nez " pinocio ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'aver tu aver il aver

      Supprimer
    2. pfff laisse moi deviner tes prof de francais non (je suis le meme anonime du 4nov11:19)

      Supprimer
    3. Pas besoin d'être prof pour savoir écrire correctement... Mais bon c'est sûr que c'est dur de devoir faire des efforts à l'écrit...

      Supprimer
  8. Exelente idée mais pas très bien rédigée.... Je veux dire il passe direct devant la glace on s'imagine mal l'histoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, j'ai une glace juste à côté de la porte d'entrée, donc ça glace était peut-être à côté...

      Supprimer
  9. salut tripoda je voudrais savoir combien vous ete a vous occuper du site parce que quasi toute les creepy sont de toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est lui qui les poste, c'est pas lui qui les écrit.

      Supprimer
  10. Trop courte, une suite une suite ! ^^

    RépondreSupprimer
  11. Excellent, dommage qu'elle soit un peu courte, l'auteur avait une excellente base !

    RépondreSupprimer
  12. "Mon premier réflexe a été de ne pas me déplacer, en espérant que ce témoin de Jéhovah ou ce représentant en aspirateur s’en aille" > Assez nul ce petit passage.

    RépondreSupprimer
  13. excellente mais un peu trop courte

    RépondreSupprimer
  14. Cette pasta est peu développée et un manque cruel de détails se fait ressentir au cours de la lecture.
    Bilan : Supprimez cette pasta du site s'il vous plaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'elle a était volontairement écrite de façon a être courte donc voilà ton absence de détail mais le nécessaire est la c'est pas le plus important?

      Supprimer
  15. Euh quelqu'un pour expliquer svp? Encore une fois j'ai rien pigé à la chute je vous jure ça me gave de rien piger, merci d'avance car cette pasta à l'air très cool même si j'ai pas pigé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je réponds un peu tard mais bon :/
      Le mendiant devait être atteint d'une sorte de malédiction : il était énormément défiguré. Et la malédiction fait que si quelqu'un vous donne de l'argent, votre visage redevient comme avant et le sien est défiguré, et ainsi de suite.

      Supprimer