Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 23 février 2016

Godzilla NES (1/5)

Ça va finir par devenir une tradition dites-moi.
Après Ted the caver (2014) et The books of sand (2015), voici une nouvelle pasta beaucoup trop longue pour être publiée en une fois. La traduction n'est pas encore terminée, mais les différentes parties (5 ou 6 je dirais) devraient pouvoir sortir régulièrement. Voici les deux premiers 'chapitres' du texte original, traduits par moi-même (Tripoda). Bonne lecture :)

Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5 

Textes originaux :
Chapter 1 : Earth & Mars
Chapter 2 : Pathos


1/ Terre et Mars

Quand j'étais gamin, les deux choses que j'aimais le plus étaient Godzilla, et les jeux NES. Alors naturellement, quand Godzilla : Monster of Monsters ! est sorti, c'était un peu comme un rêve devenu réalité pour moi. Enfin, presque. Pour résumer, tout le jeu consistait à traverser des niveaux horriblement répétitifs en écrasant des tanks et des avions, puis à combattre les ennemis monstrueux de Godzilla. C'était plutôt médiocre dans l'ensemble, mais je m'en fichais un peu à l'époque. Quand je l'ai reçu pour mon 10ème anniversaire, j'y ai joué jour et nuit, autant de temps que je pouvais.

Malheureusement, j'ai échangé ce jeu contre Amagon il y a un an, à mon grand regret quand je me suis rendu compte quel genre de jeu c'était. Récemment, j'ai acheté une nouvelle console NES, et au bout de longues recherches, mon ami Billy a fini par me dégoter une nouvelle copie de Godzilla.

J'étais très excité à l'idée de rejouer au jeu préféré de mon enfance. Ça ne m'est même pas venu à l'esprit de demander où Billy avait pu le trouver. Par la même occasion, il m'avait aussi fait passer Legend of Zelda, Bomberman et une daube du nom de Action 52, mais Godzilla comptait pour moi plus que tous les autres, et de loin.

Donc, j'ai lancé le jeu, et la nostalgie a commencé à m'inonder comme un raz de marée. La musique 8-bits est sortie des hauts-parleurs et aussitôt je me suis mis à sourire bêtement.

Certaines personnes se foutent de moi quand elles apprennent que je joue à des jeux aussi vieux, mais je n'ai jamais pris autant de plaisir qu'avec les jeux NES. Les jeux 8-bits me ramènent à l'époque où tout était bien plus simple, bien plus... sûr. Mais après ce qui s'est passé avec ce jeu, ce sentiment m'a complètement quitté.

J'avais oublié à quel point ça devenait vite ennuyeux de battre les ennemis dans les niveaux normaux. Le jeu vous balance des projectiles depuis toutes les directions, et votre personnage est trop grand pour ne pas se prendre la plupart d'entre eux. Même si mon excitation était un peu retombée, je n'ai pas tardé à atteindre le premier boss.

Mon premier adversaire était Gezora, un mollusque géant qui n'apparaissait même pas dans les films.

Ce qu'il y a de plus embêtant dans ce combat, c'est quand Gezora vous bloque dans un coin et vous étreint avec son tentacule : vous ne pouvez alors plus bouger, jusqu'à ce qu'il vous lâche. Ça ne produit aucun dommage, mais ça peut vous empêcher de le battre dans le temps imparti, auquel cas vous devez recommencer le combat et il regagne un peu de vie.

C'est aussi ennuyeux que ça peut sembler l'être. Et évidemment, c'est exactement ce qu'il a fait quand je l'ai combattu. À ceci près que ça a fait buguer le jeu, parce que quand il a commencé à m'étreindre, il ne s'est jamais arrêté. Le timer est supposé terminer le combat en 40 secondes environ, mais là, ça a duré pendant presque 5 minutes. Après un moment, les graphismes ont commencé à devenir bizarres, avec des pixels rouges qui apparaissaient çà et là.



C'était étrange, mais j'ai simplement sorti le jeu de la console, soufflé un peu dessus pour enlever la poussière, et je l'ai relancé. J'étais pas du genre à laisser un petit bug se mettre en travers de mon chemin. Cette fois-ci, j'ai battu Gezora et l'autre boss du niveau, Moguera, sans aucun problème.

J'arrivais donc à la planète suivante : Mars. J'ai parcouru la carte, et c'est là que j'ai remarqué quelque chose d'inhabituel : là où devait se trouver Varan, il y avait à la place Titanosaurus. Il n'y avait que 10 kaijus dans ce jeu, et aussi loin que je me souvienne, Titanosaurus n'était pas censé être parmi eux. Peut-être qu'il était supposé y être à l'origine mais qu'il avait été remplacé par Varan ?



J'étais vraiment excité - non seulement je jouais à mon jeu préféré, mais en plus je jouais à une version que je ne connaissais pas, peut-être un prototype ? Avec un nouveau monstre, rien que ça ! Inutile de dire que j'ai parcouru les niveaux aussi vite que j'ai pu pour voir Titanosaurus en action.

J'ai combattu Gezora une fois de plus et je l'ai battu avant qu'il puisse m'embêter avec son tentacule, mais cette fois-ci, le bug est apparu au moment où il mourait. Son sprite ne glissait pas vers le bas comme il était censé le faire, il était plutôt, en quelque sorte, "dévoré" par les bugs graphiques, et son oeil s'est mis à apparaitre un peu partout dans le décor.



Je me rends compte maintenant que ces bugs avec Gezora étaient un premier avertissement que quelque chose n'allait vraiment pas avec ce jeu. Mais je l'ai ignoré stupidement, et j'ai enchaîné sur Moguera, qui cette fois-ci avait lui aussi un bug :


Moguera faisait deux fois la taille qu'il était supposé faire, ce qui m'a surpris. Il était aussi bien plus dur à battre que d'ordinaire (à savoir, pas du tout dur à battre), mais j'ai fini par en venir à bout, et c'est là qu'un nouveau bug est survenu :


Ça a été très rapide, aussi j'ai eu de la chance de pouvoir capturer cet instant précis, mais pour mieux décrire ce qui s'est passé, je dirais que ce Moguera géant a commencé en quelque sorte à se briser et à fondre. Et si vous regardez plus attentivement le texte brouillé dans le coin supérieur droit de l'écran, vous remarquerez ce qui semble être un oiseau dans une cage... je n'ai toujours pas la moindre idée de ce que ça peut vouloir dire.

J'étais alors sur le point d'affronter Titanosaurus, et j'étais inquiet à l'idée que lui aussi puisse avoir ce genre de bug bizarre. Mais à ma grande surprise, il semblait normal, mis à part qu'il était un peu plus grand que la taille commune à tous les monstres bipèdes du jeu. Mais vu que Titanosaurus était réellement plus grand que Godzilla dans les films, j'ai pas trouvé ça problématique.



Après un combat très amusant contre ce monstre qui n'était pas supposé être dans le jeu, j'ai fini par prendre le contrôle de la base ennemie et j'ai pu me rendre sur la planète suivante. Pas Jupiter comme c'était supposé être, mais... "Pathos".







2/ Pathos

Pathos avait le même aspect général que Jupiter, si ce n'est que la carte était bleu sombre et non verte. La première chose que j'ai remarquée était que toutes les icônes des niveaux avaient été remplacées par un sprite de rocher bleu ou une espèce de nid d'abeilles orange. Une seule d'entre elles avait partiellement la forme de l'icône des niveaux de jungle, mais je n'y ai pas vraiment fait attention. J'ai jeté un oeil à l'autre bout du plateau pour voir quel monstre serait à affronter à la fin. À la place de Hedorah, c'était Biollante.


 Mais c'était normalement impossible. "Godzilla vs Biollante" n'est sorti qu'en 1989, un an après la sortie du jeu. Peut-être que Toho avait inclut Biollante dans le jeu comme une sorte de promotion non officielle du personnage ? J'essayais du mieux que je pouvais de m'expliquer toutes les bizarreries du jeu, mais j'avais de plus en plus l'impression que c'était futile.

La musique qui se jouait sur la map de Pathos était la première musique nouvelle que j'entendais dans le jeu. Comme la plupart des musiques qu'on entend pour la première fois, c'était assez dur à décrire, mais je vais essayer.

Le début était lent et plein de suspense, bien plus lent que n'importe quelle autre musique du jeu. Mais toutes les 12 secondes à peu près, il y avait cette espèce de claquement fort et le tempo changeait. C'était comme si le compositeur avait enchaîné aléatoirement des extraits de cinq musiques différentes toutes jouées avec les mêmes instruments.

J'ai déplacé Godzilla sur l'une des icônes de rochers bleus qui remplaçaient les icônes de jungle, et j'ai commencé le niveau.
Le décor était constitué d'une chaîne de montagnes bleues avec une planète rouge dans le ciel. Mais il y avait quelque chose de bizarre avec ces montagnes, elles ressemblaient comme à du papier déchiqueté. Dans un premier temps, j'ai pensé qu'un bug graphique les affectait elles aussi, mais à la réflexion, ça paraissait tout à fait intentionnel.



Je me suis aussi rapidement rendu compte d'un truc : il n'y avait pas un seul ennemi dans ce niveau. Pas même un obstacle. C'est aussi là que le compteur de points est devenu bugué au point d'être complètement illisible, mais ça ne m'a pas vraiment dérangé sur le moment. Je ne me soucie jamais des points dans les jeux.

Donc, sans rien sur quoi porter mon attention, je me suis contenté de faire marcher Godzilla droit devant lui tout en écoutant la musique. Il y avait quelque chose de triste dans cette musique. J'aurais pu la trouver agréable, si je l'avais entendue dans un jeu normal.

Le niveau s'étendait sur trois écrans, mais sans obstacles ni adversaires, je l'ai fini très vite. J'ai ensuite essayé d'autres niveaux du même type, mais aucun n'avait le moindre ennemi. Il n'y avait pas grand-chose à voir dans les montagnes bleues, alors j'ai essayé un autre type de niveau.

J'ai lancé l'un des niveaux avec les icônes orange, et j'ai découvert un décor grotesque d'yeux orange gonflés. Le "ciel" était fait des mêmes textures que le sol, j'ai donc supposé que c'était censé se passer dans une grotte. 



Les seuls ennemis ici étaient des Matango, mais comme vous pouvez le voir, ces petites saletés étaient vraiment partout. La musique n'aidait pas à rendre ça plaisant, avec son mélange de crissements et de coups de tambour. Après être arrivé au bout, je me suis promis de ne pas retourner dans un de ces niveaux sauf si nécessaire.

La carte était petite, aussi il m'a fallu peu de temps pour atteindre la troisième manche des combats avec Gezora et Moguera. Mais cette fois-ci, leur apparence et leurs attaques étaient complètement différents.

J'ai commencé par Moguera. Ce n'était plus lui, mais une machine volante qui ressemblait vaguement à un alien de Pascagoula. C'était un peu comme combattre Mothra, à ceci près qu'elle se déplaçait avec bien plus d'aisance. Elle attaquait en déployant son tentacule frontal comme un tire-bouchon, et elle pouvait toujours lancer des rayons, sauf que cette fois-ci c'était avec sa foreuse.



L'aberration que vous pouvez voir ci-dessous a remplacé Gezora, et l'appeler un "challenge" est un euphémisme. Elle bougeait et sautait à un rythme élevé, agitant ses bras en permanence, ce qui la rendait difficile à atteindre. Et comme Gezora, elle cherchait à me bloquer dans un coin avec plus d'insistance que jamais. Je l'ai battue par une combinaison de coups de queue et de jets de flammes.


Après ça, je suis allé combattre Titanosaurus, mais au moment où j'ai commencé le combat, il n'était nulle part. Le jeu m'a alors simplement ramené à la carte, et l'icône du boss avait disparu.

Le seul adversaire qui restait à battre était Biollante, aussi je me suis avidement jeté sur son niveau.

J'ai été surpris de voir que Biollante commençait le combat sous sa forme de rose. Elle restait immobile, utilisant ses tentacules pour me maintenir à distance de son corps, qui prenait le plus de dommages. 



Comme je m'y attendais, elle a pris sa forme définitive après avoir pris assez de dommages. Le sprite était vraiment bien fait pour un jeu 8-bits.


La technique pour la battre restait la même, à ceci près que cette fois-ci, elle pouvait bouger, encore que beaucoup moins vite que n'importe quel autre monstre. Se faire toucher par les tentacules causait maintenant plus de dégâts, et Biollante pouvait cracher un jet acide, que j'ai réussi à éviter en sautant au bon moment :


Pas beaucoup plus difficile à battre que Titanosaurus, ça ne m'a pris que deux rounds. Mais quand Biollante a disparu de l'écran, la musique s'est arrêtée, et une nouvelle icône avait remplacé la base :


Cette icône n'était pas là avant que je batte Biollante. Elle ressemblait à un vrai masque tribal, et j'ai eu une sensation de crainte en la voyant. Mais vu qu'elle avait remplacé l'icône de la base, j'imagine que c'était le seul moyen de quitter Pathos. J'ai donc déplacé Godzilla sur l'hexagone, et j'ai lancé le niveau.


 C'était un endroit infernal, sans ciel, un brasier s'agitant dans le décor. Le feu présentait des graphismes bien plus avancés que tout ce que j'avais pu voir dans un jeu Nes. Il y avait de la "musique", si je puis dire. C'était plus des coups réguliers semblables au battement d'un cœur.

Tous les textes normalement présents en haut de l'écran, ainsi que la barre de vie, étaient absents. À leur place, il n'y avait qu'un mot, bien au centre : COURS. Mon sentiment de crainte s'intensifiait. Je me déplaçais prudemment à travers le niveau, mais comme dans les montagnes bleues, il n'y avait aucun ennemi. J'ai fait les cent pas pendant quelques instants, puis je me suis dit : "Courir ? Où, pourquoi ?"

La première fois que ce truc m'a eu, je ne l'ai même pas vu. J'ai entendu un bruit hors de ma chambre, je me suis retourné pour voir, et quand j'ai remis les yeux sur l'écran, Godzilla était en train de mourir. J'ai supposé que c'était un bug, alors j'ai simplement redémarré le jeu et je me suis rendu à l'écran des mots de passe.

Est-ce que j'ai déjà mentionné à quel point la musique de l'écran des mots de passe était dérangeante ? Si vous connaissez le jeu, vous voyez de quoi je parle. Ça ne correspond pas du tout à l'ambiance du jeu, c'est plus le genre de musique qu'on s'attendrait à entendre dans un jeu d'horreur. Peut-être qu'ils ont fait ça comme ça pour dissuader les gamins de tricher, va savoir.

J'étais plutôt embêté, parce que je pensais que j'allais devoir traverser à nouveau tout un tas de niveaux, mais ce n'était pas le cas. Le mot de passe m'a conduit exactement au point où j'étais arrivé juste avant de lancer le niveau du masque rouge. J'ai donc commencé le niveau, en m'assurant de rester bien concentré cette fois-ci.

C'est là que j'ai entendu une sorte de mugissement grave, avant d'apercevoir ce... truc.

Vous connaissez cette sensation qui vous parcourt le corps quand vous sentez que vous êtes en danger de mort ? Quand vous commencez à tendre tous vos muscles alors que l'adrénaline inonde vos veines, et que vous êtes pris de sueurs froides ? Eh bien, c'est assez proche de ce que j'ai ressenti au moment où je prenais ce screen.



Je n'ai pas vu tous les films de la franchise, mais je suis à peu près sûr que cette chose n'est dans aucun d'entre eux. Ça devait forcément être un truc créé par les programmeurs du jeu. Mais quel genre de taré irait mettre ÇA dans un jeu destiné à des gosses ?!


Peut-être par un coup de bol monstrueux, ou peut-être grâce à l'adrénaline, j'ai réussi à courir assez vite pour échapper à cette saloperie. Elle courait vraiment vite, tellement qu'on est quasiment certain de se faire choper dès l'instant où on la voit. Et quand je dis "choper", j'entends par là qu'elle vous tue en un coup dès qu'elle vous touche.

Une fois revenu à la map, j'étais effrayé au point d'être tenté d'éteindre la console et de faire comme si c'était jamais arrivé. J'arrivais pas à croire ce que je venais de voir, ça ne pouvait pas être réel.

Et même si j'avais voulu continuer, il fallait encore que j'atteigne Mothra après ce niveau de poursuite. Mais alors que je restais inactif sur la carte tout en réfléchissant à tout ça, ma peur a été remplacée par une curiosité brûlante. Qu'est-ce qui venait de se passer ? À quoi pouvait bien ressembler le reste du jeu après ÇA ? Je devais juste passer ce niveau avec Mothra et je pourrais atteindre le prochain monde.

Mais au moment où j'ai déplacé l'icône de Mothra sur le masque rouge, le jeu a considéré que j'avais complété le niveau. J'étais plutôt soulagé. Je me suis préparé à découvrir le prochain monde : "Transe".




(Chapitres suivants prochainement, leurs liens seront ajoutés au début de cet article.)

20 commentaires:

  1. C raremen realiste genre il jou a un jeu nes mais a des sueurs etc
    -salad puncher

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ta tro rézon ma ami :o
      -salad tomatos onion

      Supprimer
  2. Mouais, bof. Quand j'ai vu "longue" et "jeu vidéo" j'ai commencé à m'exciter, mais pour l'instant ça casse pas trois pattes à un monstre.

    RépondreSupprimer
  3. Pou l'instant c'est pas vraiment incroyable

    RépondreSupprimer
  4. Et les sprites ? On va pas se mentir, faut pas vous attendre à ce que le scénario vole très haut, mais matez-moi ces sprites...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant je l'aime biê cette histoire ^^

      Supprimer
    2. Ouais, mais j'avais demandé du Pepsi...

      Supprimer
  5. Ouais mais quand on a pas joué au jeu ou qu'on n'a pas regardé les films. C'est assez compliqué de comprendre les différences de graphismes ou d'identifier les différent boss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette mauvaise foi. Pour l'avoir lu en entier et en anglais sans connaitre le jeu, j'ai eu aucun souci de compréhension.

      Supprimer
  6. Juste : Géniiiiiaaaal <3

    Scandinav
    Ps : D'autres dans ce genre,de temps en temps,après la parution de la 2eme partie,ce serait nickel ;) mais vous en faites déjà beaucoup,allez pas non plus trop loin dans (par ex) mes désirs ;)
    GG les admis de CFTC ;) bizz :*

    RépondreSupprimer
  7. Première partie intéressante pas non plus incroyable je trouve et c'est vrai que les graphismes sont plutôt réussi pour un jeu NES, on va dire que ça rajoute quelque chose de ... ouais malsain x)
    Attendons de voir ce que nous propose la suite de cette histoire .

    RépondreSupprimer
  8. Elle me fait beaucoup penser à JE TE HAIS, que j'ai adoré. Superbe pour l'instant, horrible le monstre à la fin. Je peux pas attendre pour voir la suite, je go la lire enanglais ^^

    RépondreSupprimer
  9. Je l'ai lu en anglais et franchement vous qui lisez ce commentaire, vous allez pas être décus, l'une des meilleures creepy que j'ai jamais eu l'occasion de lire!!! et encore c'est pas assez pour décrire, vous allez vous rongez les ongles comme jamais. Vraiment.

    RépondreSupprimer
  10. Je vien de lire listoire au complet en anglais, et franchement, c'est bon, mais la fin part limite en trollpasta...

    RépondreSupprimer
  11. Le saviez-vous ? Dans la creepypasta,on parle du jeu Amagon,et bien,sachez que le boss final du jeu est inspiré du Monstre de Flatwoods.De même,on trouve se monstre dans le jeu The Legend of Zelda: Majora's Mask.

    RépondreSupprimer
  12. J'avais commencé la lecture de cette creepypasta en anglais mais Red me faisais trop peur... Alors j'ai pas eu le courage de la finir... Maintenant ce sera plus agréable à lire en français! J'aurai peut être le courage cette fois, je comme ferai à nouveau quand ce sera fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous souhaite du courage !
      J'ai fini de la lire hier, et by gosh, j'ai dû faire des pauses de quelques jours entre chaque partie pour remettre mon cerveau à l'endroit. Mais c'était génial (et dément) !
      -L.M.

      Supprimer
  13. Ces sprites sont délicieux, si un jeu, même non-officiel, sort sur cette creepypasta, j'achète!
    C'est vraiment ma préférée, maintenant que j'ai bien digéré l'histoire xD je reviens souvent la lire ^^ .
    Merci beaucoup aux traducteurs!
    D'habitude j'aime lire en anglais, eh bien là, la traduction est très agréable et fluide.
    J'ai eu peur devant une certaine image (je ne vais pas dire laquelle, no spoil) mais sinon j'admire ces sprites! Magnifiques! Tellement de détails, et Red est super et vraiment vraiment génial.
    -L.M.

    RépondreSupprimer