Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 27 février 2017

L'Otaku

Vous regardez sûrement tous des animes, ou lisez des mangas, qui nous viennent tout droit du Japon. J'en ai moi-même consommé un max quand j’étais jeune, du temps du club Dorothée... Les chevaliers du Zodiaque, Goldorak, Ken le Survivant, Dragon Ball... Qu'est-ce que j'ai pu passer du temps devant la télé, au grand Dam de mes parents. Et de beaucoup de parents d'ailleurs, car le club Dorothée s'est arrêté en 1997 suite à une campagne contre l'émission, venant de familles de France et d'une certaine Ségolène Royal.

Bref, je m'égare. Tout ça pour dire qu'aujourd'hui, les mangas occupent une place importante en France. Presque tous les ados en consomment à foison, que ce soit à la télé pour les animes, en manga papier, ou même sur le net. La France est le pays le plus consommateur de mangas, après le Japon. Une grande réussite pour ce qui était qualifié de "japoniaiseries sans avenir", à l'époque.

Dans la plupart des cas, les mangas n'apportent que du divertissement. Mais il y a des gens pour qui les mangas et les animes prennent une place trop importante dans leur vies. Et c'est le cas d'un homme qui était mon ami : Léo.
Il avait à peu près le même âge que moi : la vingtaine bien entamée. On avait découvert les animes au même moment, à la télé, devant le club Dorothée. On s'amusait dans la cour de récrée à mimer nos héros favoris, à lancer des "Kamehameha" après avoir essayé de se transformer en super guerrier, sans succès. Ce n’étaient que des jeux d'enfants à l'époque. On était juste gentiment influencés par ce qu'on voyait à la télé.

Puis on a grandi, mais on a toujours gardé contact. Pendant que moi je continuais occasionnellement à lire des mangas et regarder des animes comme One Piece ou Dragon Ball, lui était devenu de plus en plus obsédé par ce qu’était devenue une vraie passion dévorante.
Au début, ce n’était pas bien méchant. Il passait la plupart de son temps à lire des mangas et à regarder des épisodes d'animes sur son ordinateur. Cela ne l’empêchait pas de travailler et de passer du temps avec nous. Il avait un petit boulot de livreur à Besançon. Vu qu'il vivait encore chez ses parents, presque tout son salaire allait dans l'achat de ses mangas et produits dérivés.

Sa chambre était remplie de posters, de sabres japonais, de peluches à l'effigie de personnages de manga. J'y avais même aperçu une réplique d'une Dragon Ball. Une vraie chambre d'"Otaku", comme il aimait se faire appeler. Une sorte de geek mais tourné exclusivement vers tout ce qui vient du Japon. Il devenait un peu vieux pour tout ça, mais personne ne l'en blâmait. Il avait un travail et une vie sociale, c'est ce qui comptait.

Mais ça s'est vite aggravé. Il avait fait plusieurs voyages au Japon, et après chaque retour, il devenait de plus en plus obsédé par sa passion. Il ne sortait pratiquement plus de sa chambre. Il était souvent absent au travail, et ne nous voyait que très rarement. À la maison, ses parents ne le voyaient que pour manger. Ses seules sorties étaient pour se rendre au magasin de mangas et de produits dérivés, et les expositions sur le Japon comme la fameuse Japan Expo. Je l'y avais accompagné quelques fois, c’était vraiment sympa les premières fois. Les cosplays de Léo étaient à chaque fois fabuleux. Il était très méticuleux, il fallait que ça ressemble le plus possible à son personnage. Mais j'ai fini par ne plus l'accompagner, par faute de temps et d'envie.

Lui aussi, il a fini par ne plus y aller. À vrai dire, il a fini par ne plus sortir du tout de sa chambre. Ça faisait quelques mois qu'on n'avait plus vu Léo quand on a reçu un appel de sa mère. Elle nous demandait de l'aide car elle ne savait plus quoi faire avec son fils.
Celui-ci avait perdu son emploi car il ne s'y rendait plus. Il s’était réfugié dans sa chambre et n'en sortait plus. Nous nous sommes rendus chez lui et avons bien tenté de lui parler ou de le raisonner, mais sans succès. Il ne répondait que par des injonctions du style "Allez-vous-en !", "Partez, je ne veux voir personne !" ou encore "Ototoikiyagare !" qui - après avoir cherché sur internet - signifie à peu près la même chose en japonais.

Impossible de nouer le contact. Après avoir discuté avec sa mère, elle m'a révélé qu'il n'ouvrait la porte que pour prendre le plateau d'aliments qu'elle lui apportait chaque jour. Je lui ai suggéré de couper internet, ou même l'électricité, mais elle a répondu que si elle faisait ça, il se suiciderait, comme il lui avait dit.

Je me suis renseigné sur internet et divers forums, et il semble que Léo était un cas très sévère d'Hikikomori, ces adolescents ou jeunes adultes qui vivent coupés du monde et des autres, cloîtrés chez leurs parents, le plus souvent dans leur chambre pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, en refusant toute communication même avec leur famille, et ne sortant que pour satisfaire aux impératifs des besoins corporels. Encore plus que selon les dires de sa mère, Léo ne sortait jamais pour aller aux toilettes quand quelqu'un était encore là. Uniquement quand la maison était vide.

Il n'y avait rien que nous puissions faire, alors nous sommes partis. Nous n'avons plus eu de nouvelles de Léo pendant encore plusieurs mois, jusqu'à un nouveau coup de fil de sa mère. Léo avait disparu depuis plusieurs jours. Il n'avait pas touché à son panier-repas, et, craignant le pire, sa mère a ouvert la porte pour trouver une chambre vide.
Elle a prévenu les autorités, mais voulait aussi savoir si son fils nous avait contacté d'une manière ou d'une autre. Nous nous sommes directement rendus sur place pour essayer de trouver ce qui avait poussé Léo à quitter sa chambre. Pour cela, nous avons décidé de d'aller voir à l’intérieur, il y avait peut-être un mot ou bien un indice.

Quand nous sommes rentrés, une odeur insupportable nous a rempli les narines. Une forte odeur d’excréments et d'urine. En effet, nous avons pu constater par nous-même qu'il ne sortait que très rarement pour faire ses besoins : il les faisait directement dans sa chambre, dans un seau et des bouteilles. C’était immonde.

La chambre était toujours remplie de mangas, figurines, et autres peluches. Bien plus que la dernière fois où j’étais venu. Mais il y avait de nouvelles choses, comme ces traversins avec des filles d'anime imprimées dessus. Et pas que des adultes...
J'ai noté que son sabre préféré, celui d'Ichigo dans Bleach, n’était plus là. On ne savait pas s'il s'en était séparé, ou pire, s'il l'avait emmené avec lui.

Au milieu de tous ces mangas, déchets, et autres mouchoirs usagés, son ordinateur portable était encore là. Nous l'avons allumé pour voir si nous pouvions en apprendre davantage sur ce qui l'aurait poussé à partir.
Nous ne nous attendions pas à voir de telles horreurs. Il semblait que Léo aimait beaucoup le hentai, le porno version anime. Mais pas n'importe lequel. Son ordinateur portable était rempli de photos mettant en scène des petites filles, et certaines très jeunes. Il n'y a qu'au Japon que vous pouvez trouver ça, ça s'appelle le lolicon là-bas. Bref, il y en avait bien pour 1Go d'images. C’était déjà à gerber, mais nous n’étions pas au bout de nos surprises.

Dans ses dossiers de photos et de vidéos, il y avait aussi un dossier nommé "Guro". Ne cherchez pas ça sur internet, croyez-moi, ça ne vaut pas le coup d'apaiser votre curiosité. En gros, c'est du hentai, mais très glauque, gore. Il y avait des images de femmes, d'hommes et d'enfants découpés. Les membres arrachés. C’était vraiment effrayant.
J'ai préféré ne pas effacer ces images pour laisser la police faire son enquête plus efficacement. Le seul indice que j'ai noté sur son ordinateur est qu'il avait installé le logiciel Tor qui permet de parcourir le Deep Web. Mais ne m'y connaissant pas plus en informatique, je n'ai touché à rien d'autre.

Après enquête, selon la police, Léo fréquentait le Deep Web depuis un moment. C'est là qu'il trouvait ces images de Lolicon, Guro, et autres perversions pires encore, comme le Toddlercon. Après des recherches, j'aurais préféré ne jamais savoir ce que c'était. L'ami qui avait grandi avec moi était devenu un pervers de la pire espèce, et le fait qu'il était à l’extérieur me faisait frissonner...

La police a également trouvé un site que Léo consultait tous les jours. Il semble que c'était une sorte de forum où se pratiquait le roleplay, ou RP, une sorte de jeu de rôle où chacun se met dans la peau d'un personnage et n'en sort jamais tant qu'il est connecté.
Il y passait 80% de son temps en ligne. Son personnage se faisait appeler Kenji25, et il était une sorte de samouraï, pourfendant ses ennemis à l'aide d'un katana.
Les détails donnés par la police étaient moindres. En effet, il y avait des montagnes et des montagnes de texte à lire. Mais, pour l'instant, rien qui n'indiquait pourquoi il avait quitté le confort de la maison familiale.

Finalement, nous n'avons pas pu en savoir davantage sur la disparition de Léo. Nous n'avons pas eu de nouvelles de sa part depuis...
Mais hier, alors que je parcourais les actualités, je suis tombé sur cet article :

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/besancon-un-homme-sauvagement-agresse-au-sabre-7786051809

Ça m'a tout de suite fait penser à cette histoire. Et si c’était lui ?


63 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zut le first aurait été tellement original --

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Navré, mais non. Juste non. On ne peut pas faire un build UP comme ça pour arriver à un fait divers...

    Pour commencer il y a un énorme problème au niveau du récit: il n'y a justement pas de récit. La structure du texte de résume à : Bonjour,j'ai un ami qui aime un truc. Il grandit et ça devient une passion. Il collectionne des objets. Puis paf il n'est plus sociable et s'enferme dans sa passion -inserez une liste wikipédia des thèmes- et un jour il disparait. Chez lui on voit qu'il fréquentait des sites louches.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ensuite, il n'y a pas de lien entre sa passion qui devient dérive et l'acte du fait divers. Pourtant, il y avait des occasions de le faire:
      - lorsque le narrateur entre dans sa chambre et décrit les objets pour la première fois, il aurait pu remarquer quelque chose de louche, d'anormal.
      - lors des expos, le comportement de Léo aurait pu graduellement changer: le choix des cosplays aurait pu trahir qqch, son comportement vis à vis des participants (qu'il devienne obsédé par les enfants en cosplay, par exemple)
      - les voyages au Japon ne sont pas exploités. Là, c'est "il part au Japon et devient de plus en plus déviant à chaque voyage". Hop, comme ça. Magie. Léo aurait pu revenir avec des souvenirs particuliers, on aurait pu découvrir sur son ordinateur qu'il y allait pour participer à des RP pas très moraux, etc.

      Je ne dis pas cela pour décourager l'auteur, mais pour dire qu'il manque trop de choses pour que cela soit une histoire.

      Pour résumer, je vais faire une comparaison en construisant une fiction similaire:

      Magnosa découvre les creepy (anecdote random pour dire que le narrateur connait Magnosa). Magnosa aime les creepy (liste de quelques creepypastas en guise d'exemple). Magnosa aime de plus en plus les creepy. Magnosa aime trop les creepy et s'enferme dans son mode (anecdotes pour illustrer cela). Magnosa disparait. On découvre que la chambre de Magnosa est un temple dédié aux creepypastas les plus gores. On trouve dans son ordinateur des images de vrai gore. Lien vers un article qui parle d'un homme qui a poignardé un passant.

      Cela ne colle pas. Encore une fois, je ne veux pas démonter l'auteur. Mais ça manque de construction. Surtout que le narrateur est un ami de Léo, mais semble complètement distant du récit et du sort de son ami. On a plus l'impression de lire un flash info de bfmtv sur un attentat avec le voisin qui dit que le terroriste était quelqu'un de poli et un membre de la famille qui annonce que le terroriste avait commencé les jeux en ligne et les fps avant de faire son massacre.

      Supprimer
    2. "Désolée gros, c'est pas cohérent, t'as pas exploité ta vie au mieux pour que ce soit creepy"

      C'est super de donner votre avis hein, même quand c'est négatif, mais n'oubliez juste pas qu'une pasta ne se lit/regarde/écoute pas comme si vous notiez un devoir

      Supprimer
    3. Oui On fin perso je l'ai bien aimer la tes juste là pour comme l'a dit le commentaire au dessus de moi noter la pasta ce qui est pour moi pas du tout respectueux ta pas aimer tant pis

      Supprimer
    4. anonyme il se fait battre par ses parents

      Supprimer
    5. Rabadu Le quel? Il y en a tellement xD

      Supprimer
    6. je suis d'accord avec toi sur deux points : le fait qu'il apprécie des contenus de type anime à caractère plutôt gore et se portant essentiellement sur le enfants n'est pas raccord avec la fin et le fait que le narrateur ne parait pas assez proche du fana de manga. Mais de là à dire que ce n'est pas une creepy, tu abuse frère.

      Supprimer
  3. Bah ouais peut être sauf que sans cohérence nous on rentre pas dedans.

    Surtout que je ne vois pas le rapport entre le fait divers et le fait d'aimer les hentaïs tournés vers les enfants. Je ne vois pas non plus le problème d'être sur un forum de jeu de rôle, quand je joue à des jeux de rôles j'incarne parfois des personnages assez trash, je ne suis pas un monstre pour autant.


    Enfin, les sabre d'Ichigo est tout sauf un katana donc on peut oublier l'article de fait divers également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi même, j'ai dans les...aller 5 GO de doushin et environ 10GO de videos, et pourtant je suis mentalement très stable (je n'ai violé que 2 petites filles ce matin, et oui, je suis en réhabilitation sociale XD).
      Nan mais plus sérieusement, encore une fois, ok les mangas sont violents, mais c'est pas pask je vais regarder ken le survivant que je vais faire des hokuto shin ken a tout le monde donc voilà quoi. Après, c'est yolo, ce commentaire n'avait pour but que de parler de mes 15 GO de hentais (dont je suis pas peu fier)

      Supprimer
    2. Le seul katana que je peux faire référence est le komaken de Rin Okumura (Blue Exorcist). Là, ça pourrait coller au fait divers!

      Supprimer
    3. me semble que Kamina a un sabre au début de Gurren Lagan

      Supprimer
    4. Son bankai est un nodachi et sa ressemble beaucoup à un katana donc la tu tenfonce tout seul mon pauvre

      Supprimer
    5. Y'a des gens qui ne savent pas délier le fictif du réel.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. Etant une grande fan du Japon, je me permet de faire remarquer qu'il n'y a pas de cohérences entre le fait d'avoir une passion débordante et de partir "à la dérive". Ce n'est pas parce qu'on aime les hentais, les lolicons et autres qu'on va forcément devenir un criminel. J'avoue que le récit est vraiment mal-construit. On n'a aucune explication, ni aucune histoire réellement mise en place... On dirait presque que l'auteur a voulu exprimer sa répulsion pour le Japonisme, de manière générale. "Il devenait un peu vieux pour tout ça" : depuis quand y a-t-il un âge pour aimer ce genre de chose !?

    Au passage, je tiens à signaler que le terme d'"otaku" reprend déjà l'idée d'enfermement. Oui car au Japon, un otaku est quelqu'un qui ne sort jamais de chez lui à cause de sa passion dévorante pour les mangas, animes et autres. Alors qu'un hikikomori peut tout à fait détester ce genre de choses justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Respire, ça va passer.

      Supprimer
    2. c'est qu'une creepy, faut pas etre fragile comme ça

      Supprimer
    3. Hahahaha la le taux de fragilité est over 9000

      Supprimer
    4. C'est bon, on sait. Non, les mangas ne rendent pas violent toutes les personnes qui les lisent, mais il y a des exceptions. Non, les jeux-vidéos ne rendent pas tout les enfants violents, seulement ceux qui sont les plus dérangés et moins éduqués. Des gens pas bien dans leur tête à la base sont forcement influençable, et on peut se douter que le mec dans l'histoire est dérangé. L'auteur raconte juste une histoire sur ce thème, un passioné qui va trop loin. Et si t'analyse bien, le personnage principal, qui est sain, lit des mangas, donc il ne rejete pas le Japon. À défendre ta passion comme ça, on croirait presque que tu t'as quelque chose à te reprocher.
      Malgré tout, je suis d'accord avec toi sur le "il devenait un peu vieux pour tout ça", c'est très maladroit.

      Supprimer
  6. J'ai.. Adoré le passage où il dit que nous pouvons trouver du lolicon uniquement au Japon, alors que sur internet on a ça de chez nous en pire..

    RépondreSupprimer
  7. Les weab'z en sueur devant un texte d'une réalité déconcertantes. "Olol on diré il di ke tt les otaku son d tueur moa je voi du lolikon et je viol pa dé ptit fill mdrr ^^^^" . Le padamalgam est sans frontière on dirait. Oui tous les otaku ne sont pas dés dégénéré mais ca n'empeche pas d'en voir un peter un cable hein !

    Et Jean-Notation qui nous sort un pavé pour critiquer le fait que le personnage de l'histoire est trop normal.

    issou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseil 10mg de Padamalgam matin midi et soir 😂😂

      Supprimer
    2. Mi el bañador, y la CHANCLA!
      Sólo tuve tiempo para poner mis chanclas, y el bañador...

      Voy a CFTC y habia los WEEABOOS!!!! HHHHHHHHHHHHHHH ISSOU

      Supprimer
  8. Je comprends pas tous ces commentaires négatifs, ok vous aimez ou vous n'aimez pas mais là j'ai plus l'impression que l'auteur a touché un sujet qui tient à coeur à beaucoup de ceux qui postent ces commentaires négatifs... C'est pas par ce que ça parle d'un gars qui devient un tueur en étant influencé par les mangas que l'auteur dit que tous les amateurs de mangas/animes sont des psychopathes en puissance. Moi ce que je vois c'est que, malgré le fait que ce ne soit pas la meilleure pasta que j'ai lue dernièrement, ça reste bien bien creepy et donc ça rentre dans le thème du site m'voyez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement il y a beaucoup de kikoo-jap

      Supprimer
    2. Moi j'adore les anime mais j'ai bien aime la pasta et Perso je trouve que les gens qui mettent des commentaires négatif construit et avec de l'intérêt pour l'auteur ont vraiment de l'intérêt car ça permet justement a l'auteur de snameliorer comme le disait Anotice plus haut

      Supprimer
  9. J'aime moyen, elle est rédigée trop "simplement" et pas vraiment effrayante, pas du tout même :|
    Mais en soi l'histoire peut etre sympathique,mais en tant qu'Otaku, je trouve que tu ternis cette image...

    RépondreSupprimer
  10. Je n'aime pas vraiment l'histoire, c'est vrai qu'étant otaku, j'aurais aimé que ça soit plus dévellopé si vraiment l'auteur avait voulut en faire une pasta vraiment effrayante, voili voilou, sinon être un otaku c'est un thème qu'on voit peu abordé, c'est cool !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça veut dire que tu aime bien les enfants ?

      Supprimer
    2. Non 'w' les enfants, c'est chiant moche et ça pue.

      Supprimer
  11. Bon résultat des courses, Léo est retourné au Japon, il est redevenu social et normal, il s'est marié à une japonaise et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'Hatsune Miku.

    RépondreSupprimer
  12. Lol cette pasta de ouf pour terminer sur un article tf1

    RépondreSupprimer
  13. Ou la désolé mais la les commentaires font peur, limite c'est que des kikoo-jap , étant donner que je lit aussi des manga je peut quand même voir autant de merde et être stupéfaits

    Sinon je trouve la CP un peu trop vide comme par exemple les voyage au jap

    RépondreSupprimer
  14. J'ai bien aimé mais j'avoue avoir été déçue par le fait que la creepy se termine sur un article de presse de cette """simplicité""". J'aurais bien aimé que la fin soit du style "Une dizaine de cadavre démembrés ont été retrouvés dans la seine" ou un trucs du style, mais sinon ça va :')

    RépondreSupprimer
  15. J'ai bien aimé mais c'est vrai que la creepy est un peu vide. Certaines choses auraient pût être développées et donner un meilleur résultat. Je n'ai pas beaucoup aimé la fin, trop simpliste à mon goût, j'aurai préféré un truc écrit plutôt qu'un article et je trouve que le narrateur se fiche un peu de son ami, il n'est pas très inquiet pour lui.

    RépondreSupprimer
  16. ça me fais penser à NHK ni yôkose tous cela ^^

    RépondreSupprimer
  17. Certains écrivent des commentaires constructifs. Je ne suis pas de ceux là alors je me contenterai de prononcer un simple "wut ?" avant de disparaître dans l'ombre comme tout les anonymes.

    RépondreSupprimer
  18. Je n'ai qu'une chose à dire : Heureusement que c'était le zanpakuto d'Ichigo et, pas celui de Renji ... (Comprendra qui pourra)

    RépondreSupprimer
  19. Bien sûr, la première fois que le "Monstre" de la creepypasta à le même nom que moi il faut que ce soit un psychopathe pédophile pervers -_-
    Vous aurez pu faire un perso plus stylé avec mon prénom nan ?
    Nn j'rigole c'était une super pasta !

    RépondreSupprimer
  20. J'aurais bien aimé qu'on est le point de vue de Léo plutôt, pouvoir lire comment il en est arrivé la et tout, ça aurait été plus glauque ! La ça fait un peu rapide et j'ai eu du mal des le début avec l'âge des mecs "la vingtaine bien entamé" mais le club Dorothée c'est un peu vieux, j'aurai plutôt choisit de dire "la trentaine" pour plus de cohérence !

    RépondreSupprimer
  21. les kikoojap triggered

    RépondreSupprimer
  22. Je regarde plus d'animes et j'ai jamais lu de mangaaas!!!!!!!!! Non mais j'hallucine c'est quoi cette généralisation????????????

    RépondreSupprimer
  23. Oulala (je suis aller sur le lien en fin d'article), dire que j'habite a Besançon depuis les début de l'année scolaire, il se passe vraiment des trucs étrange ici, il y a eu cette affaire, un peu moins d'un mois plus tard une japonaise de mon campus, qui habite en face de chez mois à été porter disparue, bref il se passe des choses étranges à besançon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y suis aussi depuis septembre, et j'ai eu plus de problèmes en quelques mois qu'en 20 ans à Dijon... Une ville de tarés.

      Supprimer
  24. Bon niveau CA INFLUENCE OLOLOLZya eu assez de personnes avant moi pour dire que c'est pas vrai et qu'on dirait un reportage tf1 donc moi je vais juste indiquer quelque chose : le guro n'est absolument pas relatif au deep web t'en trouve ultra facilement pour le lolicon c'est un peu plus dur et pour le toddlercon j'ai pas envie de savoir mais on dirait vraiment une creepypasta d quelqu'un qui déteste les otaku et qui fait en sorte de faire genre il va sur des endroa cachay kaile monctr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Toddlercon c'est comme le loli mais avec des bébés.

      Ne me remercie pas :3

      Supprimer
    2. Non mais je sais je veux juste pas essayer d'en chercher

      Supprimer
  25. Le récit est assez prenant, mais le lien entre les enfants de manga et le meurtre au sabre d'un homme de 30 ans est flou et un peu tiré par les cheveux. Non ?
    J'espère que l'auteur continuera quand même d'écrire, encouragements.

    RépondreSupprimer
  26. je ne suis pas une grande fan du format avec "article" à la fin, mais j'ai trouvé le reste plutôt bien écrit

    par contre stop avec le deep web, ce truc n'a aucune crédibilité utilisé comme ça... je sais pas ce qui en est des lolicon mais je vous assure que pour trouver du "Guro" (que ce soit type anime ou photo) il n'y a même pas besoin d'ouvrir la 2eme page de recherche Google :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait le Deep Web dans les creepypastas c'est un peu la Zone 51 dans les histoires d'Aliens, on est obligé d'y faire au moins une petite référence X)

      Supprimer
  27. Vous vous imaginez vous si vos histoires prenez vie comme dans un épisode de la série supernatural bref on n'ai peut-être passionné par le manga mais sinon après sans plus ça ne me hantera jamais il lui manquait une grosse fucking de case à ton personnage mdrr😂😂😂

    RépondreSupprimer