Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 25 février 2019

Quand vous serez vieux et seul

Allez au magasin d'alcool le plus proche. N'importe lequel fera l'affaire.
Ne perdez pas votre temps dans les allées. Passez directement au comptoir. Derrière celui-ci se trouve un assortiment de bouteilles classées par type: vodka, gin, rhum, etc. Trouvez le whisky.
Choisissez la bouteille la moins chère. Payez-la. Mettez-la dans votre poche. Partez.
Trouvez un cinéma.
Achetez un billet pour la prochaine séance. Peu importe le film.
Lorsque les lumières s’éteignent, commencez à boire votre whisky directement à la bouteille. Pas de diluant. Juste du whisky brut.
Les premières gorgées vont faire mal. Ensuite, votre bouche deviendra engourdie, la sensation de brûlure dans la gorge diminuera et votre estomac cessera de se plaindre.
Continuez à boire du mieux que vous pouvez.
Ne l'avalez pas d'un coup. Prenez votre temps. Sinon, vous tomberez malade.
Bientôt, l'alcool commencera à prendre le dessus. Cela signifie que vous deviendrez de moins en moins capable de suivre un dialogue, d'identifier des personnages et de connecter les points importants de l'intrigue.
N'essayez pas d'empêcher que cela se produise. Vous ne pourrez pas lutter. Et puis, comme vous le verrez bientôt, c'est la raison pour laquelle vous êtes ici. Pour boire seul dans un cinéma.
Le film deviendra rapidement une série d’images déconnectées, de sons étranges et de mots sans signification.
Vous vous lasserez de regarder ce que vous ne pouvez plus comprendre et commencerez à regarder plutôt les visages sombres de ceux qui se trouvent dans le cinéma autour de vous.
Ils ne vous remarqueront pas. Ce sera comme si vous n'existiez même pas.
Quand cela se produira, murmurez-vous encore et encore :

C'est à ça que ça ressemblera.
C'est à ça que ça ressemblera.
C'est à ça que ça ressemblera.

source

11 commentaires:

  1. J'ai adoré ! J'aime beaucoup la façon dont s'est écrit mais je m'attendais pas à une fin comme ça xD Passé la surprise de la découverte, je l'ai relue une seconde fois et finalement j'ai bien accrochée, on vis l'expérience comme si on mourrait avec le vieux monsieur de l'histoire c'est.. bizarre dit comme ça mais c'est ce que j'ai ressenti xD

    RépondreSupprimer
  2. Selon mon interprétation, le narrateur nous pousse à faire l'expérience de ce que sera notre vie lorsqu'on sera vieux et possiblement atteint de démence/alzheimer. On n'existe plus pour personne autour de nous, on perd le fil des événements et plus rien autour de nous ne fait sens.
    C'est assez glauque mais très très bien trouvé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle interprétation ! Personnellement, je l'ai comprise comme le passage... Après, le stade de la vieillesse et de la solitude. Personne ne nous voit, plus rien n'a de sens et l'on est là, en attendant que cela se passe...

      Supprimer
    2. Ça se tient aussi. Bref, l'auteur n'est pas un optimiste.

      Supprimer