Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 22 novembre 2010

La chambre d'hôtel (The other watcher)


Un homme vint dans un hôtel et prit une chambre à l'accueil. La femme lui donna la clé et lui dit qu'en face de sa chambre, il y avait une porte sans numéro, verrouillée, et dont l'entrée était interdite. Elle expliqua que c'était une salle qui servait de placard. Elle lui rappela cette consigne plusieurs fois avant de le laisser monter. Il suivit les instructions de l'hôtelière, allant droit à sa chambre, et dans son lit. Cependant, l'insistance de la femme piqua sa curiosité, et la nuit suivante il tenta d'y entrer. Evidemment, c'était bel et bien verrouillé. Il s'agenouilla pour regarder dans le trou de la serrure. De l'air frais en sortit, lui agaçant l'oeil.

Ce qu'il vit était une autre chambre d'hôtel, similaire à la sienne, et il vit une femme dans un coin, une femme avec la peau très pâle. Elle était appuyée contre le mur, la tête de même, regardant au loin. L'homme resta confus un moment. Une célébrité ? La fille de l'hôtelière ? Fou de curiosité, il allait carrément frapper à la porte quand il se ravisa. Alors qu'il regardait toujours, la femme tourna soudainement la tête dans sa direction et il sursauta en arrière, priant pour qu'elle ne l'ait pas remarqué en train de l'espionner. Il recula et retourna dans sa chambre.

Le jour suivant, Il retourna à la porte et regarda dans le trou de la serrure une nouvelle fois. Cette fois, tout ce qu'il vit était du rouge. Il ne vit rien d'autre qu'une couleur rouge immobile. La femme avait sans doute compris qu'il l'espionnait, et avait probablement bouché le trou avec quelque chose de rouge. Il se sentit embarrassé pour la femme, et espéra qu'elle ne se plaigne pas à l'hôtelière.

Il décida d'aller voir cette dernière pour information. Après un interrogatoire sympathique et la promesse que l'information ne sera pas divulguée ailleurs, elle expliqua finalement "Eh bien, Il y a bien longtemps, un homme a tué son épouse dans cette chambre, alors on pensait que même de nos jours, les gens se sentiraient mal en étant là-dedans. Mais ces gens n'étaient pas ordinaires. Ils étaient tous pâles et blancs, sauf pour les yeux, qui étaient rouges."







Cette pasta a été faite en version dessinée par un artiste... Qui n'a pas vraiment compris que les pâtes sont italiennes et pas françaises :p




Creepypasta originale ici

10 commentaires:

  1. Cette creepypasta est bien faite je trouve, une adaptation vidéo serait sympa =)

    RépondreSupprimer
  2. La vache, j'ai regardé la BD en premier et je la trouve assez flippante, avec ce rouge qui semble te fixer, surtout avec les dégradés ... (je m'en vais...)

    RépondreSupprimer
  3. cette pasta est génial! il faut que je la transmette en bouche à oreille le plus vite possible!

    RépondreSupprimer
  4. hm.. en fait le rouge est donc l'oeil de la femme :) ben quoi pas besoin d'avoir peur, elle a le droit d'être curieuse elle aussi :3

    RépondreSupprimer
  5. Ouais!! Bonne creepy sur les albinos!

    RépondreSupprimer
  6. Je trouve qu'elle a un jolie visage, cette fantôme... ou cette vampire. J'adore les femmes pales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que trouves tu ''chelou''? Aimer les femmes pâles. Peuh, quel fermeté d'esprit!

      Supprimer