Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 16 juillet 2016

La note

Il était 22h30, j'étais seul chez moi. Je m'endormais à moitié devant l'énième rediffusion d'une série quelconque. Mais un bruit est venu troubler mon sommeil, à peine entamé : Il venait de la porte. Agacé, je me suis levé, tant bien que mal, pour aller jeter un coup d’œil.
Mais arrivé là-bas, rien. Personne devant la porte. J’étais pourtant sûr d'avoir entendu du bruit venant de là... Je m’apprêtais à revenir m'étendre sur le canapé quand j'ai remarqué quelque chose sur le sol : une note.
Quelqu'un avait glissé un mot sous ma porte. Je me demandais bien qui pouvait avoir glissé cette note sous ma porte, surtout à cette heure-ci. Et, curieux comme je suis, je l'ai évidemment lue. Il y était indiqué :


« Ce soir, c'est ton tour ! »


J'ai cru à un canular. J'étais plus amusé qu’effrayé. Sûrement une blague des gamins du quartier.
Je suis retourné sur mon canapé, tout aussi décontracté que je l'étais auparavant.
Mais, à nouveau, un bruit sourd venant de la porte m'a sorti de ma torpeur.
Je me suis levé rapidement, pour essayer de chopper le plaisantin en flagrant délit. Mais une nouvelle fois, personne. Et, encore une fois, une note glissée sous la porte :


« Ce soir, je dévore ton cœur ! »


J'ai pris la note et l'ai déchirée, avant de la jeter à la poubelle, tout en maudissant ces blagueurs nocturnes. Je suis même resté devant la porte pour l'ouvrir dès que je verrais un mot se glisser par dessous, mais sans succès.
Dépité, je m’apprêtais à retourner sur mon canapé quand j'ai eu la peur de ma vie. Cette peur qui m'a poussé à prendre les jambes a mon cou, à fuir aussi loin que je le pouvais.
Une nouvelle note était sur le sol de mon salon. Mais celle-ci, je ne l'ai pas lue.


Car elle avait été glissée sous la porte de mon placard.



39 commentaires:

  1. Tu es le prochain. ��

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Les rageux ont leur porte-parole...

      Supprimer
    2. Je suis pas une rageuse.

      Supprimer
    3. Développe ton "dla merde" alors

      Supprimer
    4. D'ailleurs, tu penses peut-être que c'est mauvais, mais ce n'est pas parce que tu le dis que c'est le cas, dit pourquoi tu ne l'aimes pas alors, parce qu'en effet, tu ressembles à une rageuse.

      Supprimer
    5. Chute formidable et suspense maintenu jusqu'au bout, que veux-tu de plus ?

      Après c'est vrai que c'est du vu et revu....

      Supprimer
  3. Oh mais c'est génial 0_0
    on s'attend à ce qu'on annonce à la fin que la personne est morte ou un truc du style mais même pas. Super bien foutue.

    RépondreSupprimer
  4. une pasta avec un mec qui survit (pour combien de temps?...) c'est exceptionnel!! il a sans doute lu le guide de survie dans le monde des creepypastas!x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si il est parti et que les portes étaient fermées il s'est cogné et donc assommé donc au final il est mort. Il s'est mis à courir alors qu'il était dans son Canapé.
      -Maniak/bien malade/

      Supprimer
  5. Oh mon Dieu ça fait flipper ! 'O' Courte, mais bien flippante !

    Pour une fois que la personne survit XDDD Il a compris qu'il fallait fuir quand c'était comme ça x)

    RépondreSupprimer
  6. Je l'a trouve plutôt décevante pour une short ending mais bon, c'est pas mal.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup, simple, rapide, efficace, seulement l'avant-dernière phrase aurait peut-être pu être tournée autrement : déjà le fait que la note soit sur le sol du salon est creepy, je trouve que ça enlève tout le coté "choc" de la dernière phrase. Peut être aussi le mot "car", je ne sais pas, c'est peut être con ce que je dis, mais écrire directement "Elle avait été glissée sous la porte du placard" est plus tiltant. ^^
    M'enfin, ce n'est que mon ressenti, la fin aurait pu être tournée autrement (au niveau du texte, pas de l'histoire)
    Merci

    RépondreSupprimer
  8. Pasta intéressante, pas mal de répétition malgré tout

    RépondreSupprimer
  9. J'aime beaucoup la façon dont l'auteur camoufle le viol dans cette pasta(nal). Dans la phrase : "Je dévore ton coeur", le coeur peut faire référence à la forme du gland chez l'homme donc en gros le violeur dit implicitement qu'il va sucer goulûment le chibre de sa victime.
    La dernière phrase aussi cache un double tranchant : "Car elle avait été glissée sous la porte de mon placard."
    Le dessous de la porte du placard est une fente ce qu'on peut assimiler à une raie, le lien est tout de suite fait : Car elle (la bite) avait été glissée dans ma raie.
    Je tire mon chapeau à l'auteur qui nous délecte de par ce viol doux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu oublies le "Tu es le prochain". Ce qui peut faire référence à une tournante ou qu'il n'en est pas au premier.

      Supprimer
    2. xDDDD c'est de l'humour ou tu dis ca sérieusement? Nan mais ton commentaire est géniale xD

      Supprimer
    3. Tu est écoeurant.

      Supprimer
    4. Oh putain...(chais pas si je dois rire en fait... x)?)

      Supprimer
    5. Je ne sais pas trancher entre :
      1- Tu vas beaucoup trop loin, comme le dit "Satori Kraft".
      Ou, 2- Tu es un-e- putain de génie.

      Supprimer
  10. Pas mal je trouve, pour une fois le personnage n'est pas mort.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne suis pas trop sur d'avoir compris. Le mec arrive dans son salon et voit une 3eme note qu'il n'a pas lu, mais dit qu'elle a été glissé sous son placard??? Pour la voir il devrait avoir au moins ouvert son placard... je ne comprends pas trop :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah en tout la chose est dans le placard et à glissé la note sous la gente ce qui fait qu'elle a atterrit dans le salon à coter de l'armoire et au lieu de faire comme dans la plupart des creepypasta c'est à dire allez voir la note il a fait preuve de bon sens et à fui

      Supprimer
  12. non car la note avait été glissé a l'extérieur du placard.
    j'espère t'avoir aider :)

    RépondreSupprimer
  13. Je suis le seul à me demander ce qui avait d'écrit sur cette f****** troisième note ?!

    RépondreSupprimer
  14. Courte, pas de gore et pas de sang mais stressant quand même.

    RépondreSupprimer
  15. Trop courte mais assez flippante surtout la derniere phrase j'attendait un peu de gore comme meme

    RépondreSupprimer
  16. c les souliers qui ce rebelle de tj devoir supporter des pied qui pue

    RépondreSupprimer