Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 9 février 2017

Somniloquie (Partie 2)

La nuit dernière, j’ai à nouveau utilisé le dictaphone de mon portable. J’ai également décidé d’installer deux caméras numériques, une dans ma chambre, et une en face de la porte du grenier. Après avoir effectué la mise au point sur chacune des deux, je me suis senti confiant. Je n’avais pas le temps pour ces conneries, aussi voulais-je juste en finir. Malheureusement pour moi, ce n’était pas aussi simple.

J’ai dormi toute la nuit, comme d’habitude, mais j’ai fait un rêve étrange. Je sais bien que ce n’est que mon imagination débordante, et que ça n’a rien à voir avec ce qui s’est passé, mais je me sens quand même obligé d’en parler.

Dans ce rêve, j’étais chez moi. J’étais assis sur mon canapé à regarder la télé, quand j’ai entendu un grattement qui semblait venir d’en haut. Naturellement, j’ai supposé que c’était des rongeurs, mais le bruit devenait de plus en plus fort. Ça s’est finalement changé en une série de coups. C’est à ce moment que je me suis levé pour voir ce qu’il en était.

Le temps que je me rende devant la porte du grenier, le bruit avait cessé. Je suis resté planté là un moment, attendant qu’il reprenne. Je n’ai rien entendu du tout pendant ce qui m’a semblé être plusieurs minutes. Puis, sans crier gare, un cliquètement brisa le silence. C’était le pêne qui s’était déverrouillé tout seul. Et c’est là que je me suis réveillé.

Comme je l’ai dit, ce n’était qu’un rêve bizarre, sans importance par rapport à ce qui se passe, mais je ressens quand même le besoin de le mentionner. Je n’ai pas eu d’autre rêve de ce type, et j’ai dormi le reste de la nuit jusqu’à ce que mon alarme sonne quelques heures plus tard.

Après m’être réveillé, j’ai immédiatement rassemblé les caméras et mon téléphone. J’avais hâte de voir s’il y avait des résultats. Et il y en avait, mais ils m’ont laissé avec encore plus de questions.

À la moitié de l’enregistrement, sur mon téléphone comme sur la caméra de ma chambre, je m’entendais demander une fois de plus « Où es-tu ? ». Il n’y a pas eu de réponse, ni de bruit parasite, mais il y a eu un son, retentissant, le même que celui précédemment enregistré. C’était celui d’une porte claquée.

Dès que je l’ai entendu, j’ai attrapé la deuxième caméra pour voir ce qu’elle avait. La porte du grenier ne s’est jamais ouverte. On pouvait toutefois entendre le bruit en arrière-plan, très faible. Etant donné son volume sur chacun des enregistrements, il semblait possible qu’il s’agisse de la porte de la cave. Après n’avoir rien trouvé d’autre d’étrange, j’ai décidé d’aller vérifier une nouvelle fois la cave.


Avec un mélange de nervosité et d’adrénaline, j’ai couru jusqu’à la porte, et je l’ai presque défoncée en l’ouvrant. Je me suis précipité en bas des escaliers et j’ai allumé la lumière. Ça commençait à me gaver de penser que quelqu’un se fichait de moi. Cependant, lorsque la pièce s’est illuminée, elle n’avait rien d’autre à offrir que ce spectacle familier de cave vide, complètement vide. Pas d’intru, et pas de réponse.

Je me suis rendu au travail frustré, en essayant de ne pas penser à ce qui s’était passé. Plus facile à dire qu’à faire. Je n’ai cessé d’envisager différents scénarios toute la journée durant, sans qu’aucun ne soit cohérent. La seule explication qui me venait en tête était qu’il s’agissait d’un esprit, du grand n’importe quoi. Je ne voulais pas accorder de crédit à cette hypothèse, mais j’étais à court d’idées.

J’ai essayé d’en reparler à mes collègues, dans l’espoir qu’ils me rassureront. Mais ça a été le contraire. L’un d’entre eux m’a dit d’appeler les flics et de les laisser fouiller la maison à la recherche de traces d’effraction. Un autre m’a conseillé d’aller chez un ami. Bill m’a dit d’abandonner la maison et de m’enfuir dans les collines. Il blaguait bien sûr, mais ça ne m’a pas rassuré pour autant.

Les choses ont commencé à devenir bizarres lorsque je suis rentré chez moi.

A peine de retour, j’ai balancé ma veste sur le canapé et je me suis affalé dessus, pour décompresser. Immédiatement après m’être assis, j’ai entendu à nouveau le bruit. C’était clair comme de l’eau de roche. C’était le même son que celui de mes enregistrements, mais cette fois je l’entendais en vrai.

J’ai sauté du canapé, et mon regard s’est tout de suite dirigé vers la porte de la cave. On pouvait bien la voir depuis le canapé, elle n’avait cessé d’être dans mon champ de vision. Et même si je ne l’avais pas regardée directement, j’étais catégoriquement certain qu’elle n’avait pas bougé d’un pouce. Pourtant, c’est de là que venait le bruit. La curiosité l’emporta sur ma peur, et je décidai d’y retourner.


Je me suis approché prudemment et j’ai examiné la porte de la cave. Rien n’indiquait qu’elle avait été claquée. Le bois sur son pourtour était intact, et le sol en dessous n’avait pas une égratignure. J’étais désorienté. La seule chose à faire était de retourner à l’intérieur.


J’ai ouvert la porte et descendu les vieilles marches grinçantes pour ma troisième inspection de la cave. Arrivé en bas, j’ai allumé la lumière. Je m’attendais à la trouver vide une nouvelle fois. Et au premier coup d’œil, elle m’a semblé l’être. Cependant, en y regardant de plus près, j’ai remarqué qu’il y avait bien quelque chose de différent.


Au fond, au milieu du mur, il y avait une porte. Ça m’a fait frissonner. Ma cave n’avait pas de porte. J’en étais certain. Je le savais déjà avant d’acheter la maison, avec la visite. Et il n’y avait pas non plus de porte les deux dernières fois. Ça n’avait pas une once de sens.

Je m’en suis approché, abasourdi. Je ne savais pas d’où elle venait, mais je savais qu’elle était à l’origine de ces bruits. Il n’y avait aucune autre explication. Alors que je m’approchais de cette absurdité, j’ai remarqué quelque chose qui m’a donné la chair de poule. J’ai reconnu le bois, le style, et le pêne.

C’était la porte du grenier.

Traduction : The Dude

Source
Partie 1
Partie 3

48 commentaires:

  1. Rien quand lisant j'ai peur, j'ai des frissons trop cool la creepy j'ai hâte de voir la 3e partie !! 😁

    RépondreSupprimer
  2. Wut en gros son grenier se retrouve dans sa cave ce qui est physiquement et logiquement impossible car d'après la racine carrée de 7 divisé par 3 comme l'a démontré Albert Einstein, il semblerait qu'il y ai un problème,. Soit la victime rêve, soit DROGUE, soit c'est Naruto et il se téléporte. Le problème c'est que s'il y a quelque chose dans la cave qui se téléporte en haut, il va y avoir un problème dans le continueum espace temps, quand il fait la transition cave/grenier un peu à la portal, il devrait être malaxé telle de la purée car la matière de son corps entre deux endroits doit bouger afin de ne laisser aucune blessure. Bref, waiting for the sweet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors oui, d'un côté je suis d'accord, mais il me semble que tu occultes quand même ici l'hypothèse géostationnaire. Parce que si on considère la chose d'un point de vue purement kantien, il vient naturellement que derrière l'hypothèse sous-jacente de la perception métaphysique se cache notre non-être, qui soyons honnête botte le cul de naruto avec ses deux grosses essences transcendantales. Il apparaît dès lors évident que l'on se situe dans un espace apophantique, mais ai-je besoin de le préciser... Bien sûr, je vois venir les rageux : et le dasein connard ? Mais là les gars, ce serait juste de la mauvaise foi.

      Supprimer
    2. Il faut aussi prendre en compte le théorème de Ulysse (31 , il en va de soit) qui dit, je cite "2+2 = 4", voilà,donc,par conjectures vectorielles et en prenant en compte,de manière évidente, le Ro (en %.m3) l'or composant les armures des chevaliers du Zodiaque, on obtient un résultat équivalent à la valeur absolue du nombre positif |-42| (oui, -42 est positif)

      Supprimer
    3. Mais ce que je veux dire c'est que le Dasein connard qui n'est autre que Ganondorf à délibérément ouvert la porte sans la fermer,donc je me suis approché de la porte et j'ai entendu un bruit, donc j'ai passé le portail cave grenier et j'ai vu quelqu'un avec des fringues en mauvaise posture, je lui ai demandé son nom. ''Antoine tu dit ?''... Puis j'ai entendu son téléphone sonner ''je veux faire l'amour à du fromage de chèvre'' et là je me suis évanoui devant LA personne qu'on a pas vu depuis 2 ans... Donc Albert Einstein m'am donné un jus d'orange avec des mikados et je lui ai dit ''Albert...'' et il m'a dis ''tu t'es effondré cpar dans tes calculs tu n'a pas bien fait la division et en entrant dans le portail la matière de ton corps à fait un gagnam style et une fois au grenier je me sentais de plus en plus faible... l'Albert, je me souviens avoir vu un homme derrière Antoine, un homme a chemise jaune, tenant un truc relié va une télé...''

      Supprimer
    4. Non mais arête la c'est même plus marrant .

      Supprimer
    5. ET BIEN TU CROIS QUE C'EST POUR QUOI QUE JE CONTINUE le but c'est pas d'être drôle c'est d'être casse couille

      Supprimer
    6. IL Y A TROP D'ÉLICOTÈRE DANS LA PISCINE 🚡🏖

      Supprimer
  3. BORDEL JE VEUX LA SUITE ! ENFIN UNE CREEPYPASTA COMME JE LES AIMES, QUI SAIT COMBLER MES ENVIES *W*

    RépondreSupprimer
  4. J'a l'impressionné vous aimez quand c'est long

    RépondreSupprimer
  5. Bon c'est quand que ça baise dans cette pasta ? Ça fait des heures que j'ai le chibre en main et toujours aucune scène de seksssss...♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours un mec chelou dans les commentaires de cftc 😂

      Supprimer
    2. Personnellement,je dirais qu'il est plus pervers que chelou.

      Supprimer
    3. Ça revient un peu à la même chose 😂

      Supprimer
  6. Si la porte a envie de voyager c'est son problème. Ce qui m'effraie vraiment dans cette histoire et sur le site en général c'est qu'apparemment il y a des gosses de 8 ans qui y passent leurs journées juste pour pouvoir mettre des "first" partout. Ô.o
    Pitié foutez les au grenier qu'ils se retrouvent à la cave !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bin non justement, vu qu il y a une porte à la cave...
      Sinon elle est trop bien! Le style d écriture et super et les rebondissements aussi!!
      Maz

      Supprimer
    2. Alors je dis à je dis rien mais personne n'a dit first aujourd'hui. Pas la peine de se plaindre pour l'instant...

      Supprimer
  7. Je m'attendais pas a une suite mais sa me va, la partie précédente m'a laissé sur ma faim. La je la trouve beaucoup plus intéressante et LÀ sa me donne vachement envie de savoir ce qui se passe dans cette baraque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pourtant écrit blanc sur noir à la fin.

      Supprimer
  8. perso pas trop compris ,mais c'est super sympa a lire , jattend la partie 3

    RépondreSupprimer
  9. Quelqu'un a le nom de la creepy en Anglais ? J'ai la flemme d'attendre la traduction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laissez tomber, la fatigue, pas vu la source.

      Supprimer
  10. Oh j'aime beaucoup la tournure que prend la fin de cette partie !
    J'attends la suite avec impatience.

    RépondreSupprimer
  11. Donc il est en bas mais il est en haut mais il est en bas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non il est en haut parcequ'il est en bas parcequ'il est en haut

      Supprimer
  12. Et quand il va aller voir la porte il va se retrouver en haut et il va descendre et il va être en haut et peut-être qu'à chaque fois il atterrit dans un univers parralèle en-dessous du sien, peut-être même que sa maison est un moyen de voyager entre les timelines, comme le temps en 3 dimensions :D

    RépondreSupprimer
  13. Pls stop les calcul la psk mon cerveau va se barrer

    RépondreSupprimer
  14. jadoooooore cette creepypasta la meilleur de l 'annee pour l instant sauf que la je flippe ma race vu que mon grenier et en face de ma chambre au secour pipi culotte 😱

    RépondreSupprimer
  15. jadoooooore cette creepypasta la meilleur de l 'annee pour l instant sauf que la je flippe ma race vu que mon grenier et en face de ma chambre au secour pipi culotte 😱

    RépondreSupprimer
  16. Mais ? Moi, je dors dans un grenier, parle en dormant et je suis sûre que des esprits viennent chez moi... Nyuuh, je déménage chez grand-mère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. moi je dors aussi dans un greniers je parle aussi en dormant et je pense voir je suis sur et certaine qu'il ya des esprit dans mmon grenier/chambre cra j'habite devans un ciletière et que je vois hyoer bien tout se qu'il se passe la bas

      Supprimer
    2. et que je ne sais pas écrire

      Supprimer
    3. Ahah, je ne vis pas devant un cimetière mais une fois en me réveillant j'avais vu une main sur mon oreiller qui me caressait les cheveux, et mon chat fixe les coins de murs sans raison xdd J'entends des voix aussi...🙃

      Supprimer
    4. C'est maman et le bisou magique du soir

      Supprimer
  17. Vivement la suite :3
    Aurons nous aussi un jour la suite de ubloo please ? :$

    RépondreSupprimer
  18. Moi mon grenier est dans les toilettes 😂

    RépondreSupprimer
  19. moi g une cave en desus de cher moi et c un peut la meme chose pour moi ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'approuve, ça doit être difficile à vivre d'avoir une cave en dessus de chez toi

      Supprimer
  20. Merde alors.
    La cave est reliée au grenier qui est relié à la cave qui est reliée au grenier qui est... *et elle continua ainsi pendant des millénaires*

    RépondreSupprimer