Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 8 août 2017

Victor

Y avait ce mec dans ma classe, Victor. C’était mon pote.

Il était un peu bizarre Victor, mais je l’aimais bien. Je crois que j’étais son seul ami d’ailleurs. Il faisait un peu tache dans notre collège privé, il fumait de la drogue à la sortie des cours, ne parlait pas aux professeurs et on ne voyait jamais sa famille.
Mais il était sympa, il me laissait essayer son vélo tout terrain, il me lisait les poèmes qu’il écrivait, on parlait des filles, bref c’était cool avec lui quoi.

Je crois que les gens ne venaient pas lui parler à cause de sa manie de jamais enlever ses écouteurs. Sérieux, il passait son temps avec sa musique vissée aux oreilles, même en cours, cachée dans sa manche. C’était assez perturbant car il ne les enlevait même pas pour me parler. Mais moi je m’en foutais moi, je l’aimais bien Victor.

Un soir après les cours il m’avait invité à dormir chez lui, j’étais assez content car c’était une première pour moi, et je n’avais jamais vu sa maison. Elle était en fait carrément normale, et même plutôt jolie. C’était un truc plutôt incohérent avec l’univers de Victor, mais c’était sympa comme baraque. On en avait fait le tour ensemble, ses parents étaient pas là, mais y avait sa petite sœur, Marjorie, qui avait pas plus de 5 ans je dirais. Elle ressemblait un peu à Victor, très timide et les yeux dans le vide. Elle ne m'avait même pas dit bonjour.


On s’était endormis dans sa chambre, qui elle paraissait bien plus en accord avec sa personnalité.
À un moment de la nuit, Victor était sorti de la chambre et m’avait réveillé. Il n’avait rien remarqué, alors j’avais pris son téléphone, histoire de résoudre une question qui me taraudait depuis que je l’avais rencontré pour la première fois : la musique qu’il avait dans ses écouteurs toute la journée.
Le premier truc bizarre c’était le titre des morceaux, y’en avait une petite centaine, elles duraient entre 5 et 10 minutes, mais aucune mention de l’artiste, ça ressemblait à ça :
« -Record_65
-Record_66
-Marjorie_03
-Marjorie_04 »
Je voyais pas ce que sa petite sœur avait à faire là-dedans, mais j’ai quand même écouté du coup, par curiosité.


C’était pas de la musique. C’était des cris, des supplications, des pleurs. Des centaines de cris enregistrés et sauvegardés sur son téléphone. C’était ça qu’écoutait en boucle Victor, toute la journée.
J’ai jamais autant flippé de ma vie, les cris provenaient tous de la même voix, enfantine et féminine.

On aurait dit celle de sa petite sœur.

Je me suis enfuis en courant de chez lui, avant qu’il revienne.
Le lendemain, j’étais revenu en cours, encore peu sûr de ce que j’avais vécu. Victor était là aussi. Il n’était pas venu me parler, et moi non plus. Il était resté à sa place habituelle, en écoutant sa « musique », les yeux dans le vide.

Pourtant, je l’aimais bien moi Victor.


24 commentaires:

  1. J'aime bien, elle est courte mais immersive.

    RépondreSupprimer
  2. ça me fait penser a wtc avec le mec au écouteurs qui s'incruste dans le groupe de jeunes xD
    sinon elle est bien mais je trouve qu'il manque pas mal de chose pour la rendre plus travailler et immersive

    RépondreSupprimer
  3. tarete d'insultay mon copin ok

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gens comme toi me donne des envies de meurtres, mais bon je ne voudrai pas insulter un gamin de 5 ans d'âge mentale ce serai méchant.

      Supprimer
    2. le bon troll des familles qui copie ton pseudo, ça fait toujours plaisir.

      Supprimer
  4. Je sais pas pourquoi mais je voyais venir la phrase où il disait que c'était des cris, bizarrement à Marjorie 04 après ça j'ai penser que elle s'est fait tué par victor, bien sympa bravo à l'auteur je l'encourage à faire une suite.

    RépondreSupprimer
  5. Sympa quand on s'appelle Victor cette pasta..😆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais ton nom maintenant, petite brebis...

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Victor avait les écouteur dans ses oreilles, logiquement c'est pour écouter de la musique ou radio non? Victor lui non il préfère écouter les cris de sa soeur, le narrateur une fois qu'il a compris ce que victor écoutait, a préféré mettre fin à son amitié, hors il aurais préféré avoir un ami normal et rester ami avec lui.

      Supprimer
  7. C'est bête car en s'enfuyant, le narrateur est devenu une cible prioritaire, pour peu que Victor aime s'attaquer à des proies plus grosses que sa petite soeur...

    RépondreSupprimer
  8. Pas mal comme pasta, mais je la trouve un peu... vide. Je ne serai dire en quoi.

    RépondreSupprimer
  9. Oh mon Dieu, c'est horrible... Je suppose qu'il la violait...?

    RépondreSupprimer
  10. J'adore le fait de croire à de la musique alors que quand tu écoute, c'est pas du tout ça. Creepypasta sympa.

    RépondreSupprimer
  11. Ça fait froid dans le dos, comme il se doit. Pourtant, il manque...un je ne sais quoi. Sur Victor. Du coup on ne sait pas vraiment quel jugement avoir envers Victor. C'est d'autant plus troublant. Mais au fond n'est ce pas là tout l'intérêt ? Après tout, notre imagination est notre pire ennemie.

    RépondreSupprimer
  12. Pour ceux qui ont vu "the violent kind" je pense que la creepy pasta en question en est fortement inspirée

    RépondreSupprimer