Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 18 avril 2011

GTA San Andreas : le tueur de Shady Cabin


Tout a commencé un après-midi comme les autres, un après midi où je me fais chier, où ma seule distraction sont les jeux vidéos.
Je file dans ma chambre et je cherche dans mon étagère le jeu auquel je vais jouer. Ma main se pose sur Guitar Hero, une soudaine envie de jouer B.Y.O.B en expert. Étrangement, mon regard dévie sur la gauche, et j'aperçois ce bon vieux GTA San Andreas. Choix cornélien: Je me prends pour Daron Malakian sur Guitar Hero ou bien j'écrase des gens avec un tank, j'abats les passants au sniper, et j'explose les flics au lance-roquettes. Me rappelant aussi de cette légende amusante selon laquelle un psychopathe vivrait à Back o' Beyond, je décide de lancer San Andreas.Je sais que quelqu'un avait crée un mod pour le rencontrer sur PC, mais qu'en était-il sur PS2?

Je mets le jeu en route, et je me souvient de cette intro avec une musique chiante, le chargement qui dure trois ans, et la lecture des données qui plante une fois sur deux. Voilà ce bon CJ, jean bleu, torse nu, musclé comme un taré, dreads blonds, et 600 millions?! Je me souvenais pas avoir autant cheaté. Mon inventaire est plutôt sympa: 9mm silencieux, fusil à pompe, queue de billiard, Tec9, AK-47, mon sniper, mes grenades, mon galtling, un appareil photo et... un gode?! Mais merde, qu'est-ce que je fous avec ça?! Bref j'active quelques codes, munitions infinies, apnée illimitée, je désactive les flics et je rend CJ insensible aux balles et aux coups.
Je sors de la maison familiale (la première du jeu), je fonce au garage et Ô surprise, un tank ! Je le prend, je bute quelques personnes en le sortant, mais on s'en fout, c'est pas grave. J'active le code des véhicules volants, and let's go to back o' Beyond.

Après quelques minutes de vol, j'arrive enfin à destination. Je désactive le code, je me balade un peu jusqu'à arriver à la cabane Shady Cabin. Selon les rumeurs, le tueur apparaitrait vers minuit, dans un temps plutôt orageux ou brumeux. En gros cheater que je suis, je fais péter le code de changement de météo, je rentre dans la cabane, et je pose ma manette en attendant. La pluie tombe, l'orage explose, j'attends. La caméra change d'angle, CJ gigote et chante, normal :lorsque qu'on ne touche pas à la manette pendant un certain temps. Cela fait maintenant une heure que j'attends, et je commence à avoir envie de pisser. Je sors de ma chambre pour aller aux toilettes, je fais ma petite affaire, je me lave les mains et je retourne dans ma chambre. Je regarde l'écran et quelque chose m'interpelle.
CJ tient son fusil, alors qu'en partant j'étais sur l'appareil photo au cas où le tueur ramènerai son cul. Je trouvais ça bizarre, peut-être mes touches L2 ou R2 qui s'étaient retrouvées bloquées et avaient changé d'arme. J'attends, j'attends, et là, silence total, seul l'orage tonne, il est roi. De fortes respirations, un bruit de moteur, des pas, et ces paroles: "Tu vas payer Carl". Je m'empresse de sortir mon galtling et je tire comme un sauvage en direction de la porte afin d'exploser l'intrus s'il venait à rentrer. Les sons semblent tourner autour de la cabane, mais personne ne rentre. Prenant mon courage à deux mains, après tout ce n'est qu'un jeu, je sors en mitraillant comme un détraqué, mais je ne touche personne.

Je cherche autour de la cabane, rien. Soudain, un rire, et des mots: "Carl, je te vois, laisse-moi te tuer. S'il-te-plaît, laisse moi le faire". Ce con me fait flipper, pourtant c'est qu'un jeu. J'avance, mais CJ se bloque. Il n'avance plus, il ne peut plus tirer, il semble figé. Bouge-toi Carl ! La respiration s'amplifie, et il arrive devant moi. Chemise hawaïenne, pantalon en cuir, visage déformé comme s'il avait été gravement brulé. Il s'avance vers moi, et me fous un coup de tronçonneuse. Je crève.
Mais à partir de là, tout change. Au lieu de réapparaître devant l'hôpital, je me retrouve à nouveau devant cette foutue cabane ! Le tueur est là, et s'avance en me disant: "Je suis là". Cette fois je peux fuir, je cours mais il me rattrape. Qu'est-ce que c'est que ce foutoir?! Pourquoi ce guignol me suit?! Il est pas humain ce type !
J'arrive à Angel Pine, le village à l'extrême sud-ouest, le plus près de la cabane. Je pique une moto, et je retourne à Shady Cabin. Il n'était plus là, les respirations et les bruits de tronçonneuse avaient cessé. Je rentre dans la cabane, et je trouve une toile blanche sur laquelle était écrit: "Je te retrouverai". C'est ça mon bonhomme, je vais me foutre sur un toit, t'auras l'espoir de me choper, tête de noeud.
J'ai mal aux yeux, puis la nuit commence à tomber, alors j'éteins la PS2, et je me lève pour fermer mes volets. J'ouvre la fenêtre, mais quelque chose me parait anormal. Il pleut, l'orage se fait entendre, et l'horloge de la mairie affiche minuit. J'ai fumé quoi là? Sérieux c'est quoi ce bordel? Je vais à la salle de bain pour me rafraichir le visage. En rentrant dans ma chambre, le jeu a disparu. GTA n'était plus là ! Sur la télé, un mot: "Je t'avais bien dis que je te retrouverai".
WTF?! Mais merde !Je vais fermer mes volets car je n'avais pas pu le faire, et je le vis ! Il était en bas, à me fixer, son visage trempé par la pluie, tronçonneuse en main. Les larmes commençait à couler sur mes joues, je ne savais plus où j'étais. Vivant dans une caserne et mon père étant gendarme, je me rue dans la chambre de mes parents pour récupérer son arme de service. Arrivé devant ma fenêtre, il avait de nouveau disparu. Était-ce une illusion due au choc à sa rencontre dans le jeu? Je ne sais pas, mais mon jeu n'était plus là. J'attendais, mais le tueur ne revint pas...
Dans la soirée, ma famille rentra. Mon frère rentra dans ma chambre et me demanda pourquoi mes yeux étaient rouges. Mon petit frère connaissant la rumeur, qui s'avérait être réelle, comprit immédiatement, il comprit que j'avais rencontré ce fameux psychopathe.
Depuis, j'ai racheté le jeu, mais désormais je me méfie de Back o' Beyond, l'endroit où les morts reviennent de l'au-delà.

Auteur : AgeOfOrton

Encore une pasta française trouvée sur jeuxvideo.com. Je précise au passage que si vous êtes l'auteur d'une creepypasta et que vous ne souhaitez pas la voir sur ce blog, il suffit de le demander par mail ;)

9 commentaires:

  1. donc c'est vrai ou c'est un fake en peau de mouton?

    RépondreSupprimer
  2. y ka test si vs ave pa de ps2 instale en une depui vtre pc deso decrire come ca mai jecri depui ma freebox

    RépondreSupprimer
  3. Rien avoir c'est la maison du Bigfoot :ritcommeuncon:

    RépondreSupprimer
  4. Sincèrement sur un tel sujet je m'attendais à une pasta d'une telle qualité.
    Ton visage n'a pas remplacé celui de CJ dans le jeu, tu n'es pas mort éventré ou j'sais pas quoi, bref, bravo!

    RépondreSupprimer
  5. Musique chiante !?!?!? WTF mec t'es fou toi c'est ça le plus creepy dans l'histoire ah ouais !

    RépondreSupprimer
  6. Ben putain!A mon avis t'a plus jamais dormit!

    RépondreSupprimer
  7. Ça me rapelle que j'ai toujours pas terminé la dernière mission de GTA : San Andreas… Ça me donne envie de jouer à San Andreas ! >:D

    RépondreSupprimer
  8. Mouais, le seul bémol dans ta creepypasta étais les traductions de "Leatherface" en français, je sais pas, ça colle pas X)

    RépondreSupprimer