Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

lundi 22 août 2011

49 heures, 54 minutes et une seconde





On as tous, dans ses connaissances, quelqu'un qui change de personnalité en fonction du temps, qui devient plus gentil le matin, plus timide le soir...ce sont des gens peut-être bizarre, mais qui ne fréquentent pas les mêmes personnes selon l'heure de la journée, et qui, ironiquement, ne se fréquentent pas souvent entre eux. De mon coté, j'en connais quelques uns. Le plus mémorable d'entre eux, c'est sans aucun doute Joachim, un franco-allemand.



Joachim est du genre à ne sortir que si il le doit. Autrement dit, on le voit rarement ailleurs qu'au lycée. Malgré tout il reste extraverti et un tantinet nerveux. Par exemple, a la récré, on le voyait monter sur un banc et feindre de faire un strip-tease.



Il déclenchait aussi des batailles de sacs à dos dans les vestiaires, des guerres de déodorants et j'en passe...Enfin bref, je ne vous fait pas un dessin, mais toute l'ambiance rebelle et délirante que les profs détestent, c'est Joachim qui la mettait. Il passait plus de temps en colle qu'en cours.



Juste avant les vacances, en juin 2010, il avait fait le pari de sortir torse nu en criant "Superman !". Et il l'a vraiment fait ce blaireau. Il est même allé plus loin en courant et en se claquant volontairement la gueule contre un car. Sacré Jo. Toujours prêt à être plus con que les autres. Bref on était parti pour 2 mois pendant lequel on n'a plus revu notre déconneur.



[...]



Et enfin, après 2 mois bien reposants, la rentrée !



En septembre 2010, Joachim est tombé dans la même classe que moi. « C'était cool, on allait rire » ai-je pensé en voyant son nom dans le liste des élèves de seconde 2. Mais lui, déjà, il avait une mine à être moins drôle. Il était tout pâle, les cernes grises très marquées, les joues plus creuses qu'avant, les yeux injectés de sang. Bon, c'était peut-être l'âge ? Même si à 16 ans on ne subit pas déjà ce genre de choses, je crois.



J'ai essayé de m'asseoir à coté de lui dés le premier cours, mais j'ai changé très vite de place. Il sentait une forte odeur de sueur et de moisi, j'ai même cru identifier comme une odeur de vieil éjaculât séché. A l'heure du midi je suis allé le voir pour lui parler. Mais il parlait vraiment pas beaucoup. Je lui ai demandé si ça allait, il a vaguement prononcé à "Ouais", puis ensuite, je lui ai demandé ce qu'il a fait de ses vacances. Et là, il a marmonné pendant quelques secondes un truc incompréhensible. Puis, il a posé sa tête entre ses deux mains, et a comme...soupiré de fatigue. Je n'ai pas compris ce qu'il disait, mais c'est comme si il s'était arrêté en plein milieu de sa phrase.



Ça me semblait vraiment bizarre qu'il soit devenu comme ça en deux petits mois. Sa maigreur était horripilante, sa peau blanchâtre et granuleuse ressemblait de plus en plus à un Alka-Seltzer. Mais le pire c'est qu'il ne disait vraiment plus rien. Il était introuvable pendant les récrés, tout le monde l'ignorait, et lui faisait vraiment tout pour être oublié.



Mais bon, je ne me suis pas fait de bile car fort heureusement, ce n'est pas mon seul ami. Vous vous souvenez de Lorenzo ? C'est une des rares personnes qui continuent à voir Joachim pendant les vacances. C'est également la seule personne qui pourra me dire pourquoi ce changement soudain de personnalité et d'apparence.



Je suis donc allé chez lui un samedi, on a fait de la PS3 toute la journée en parlant de pratiques sexuelles marrantes...comme tous les jeunes cons de notre âge. Le soir vers 21 heures, je lui ai parlé de ce problème avec Joachim. Il a mis sur pause au moment que j'allais marquer un but, et a commencé à parler. Moi j'ai gueulé, parce que il a mis pause au moment que j'allais marquer un but.



Bref Lorenzo m'a expliqué ça :



Tout a commencé la première semaine de juillet : Joachim était normal, et s'est mis en tête de supprimer son compte FB sans donner d'explications. A partir de là, on n'a eu plus aucune nouvelle. Mon ami l'emo, Lorenzo, est allé voir Joachim chez lui pour garder des nouvelles, mais Jo était passionné par autre chose : il venait de télécharger un jeu appelé Ostrium, et avait supprimé son Facebook pour pouvoir consacrer plus de temps au jeu.



Sauf que depuis, il n'a plus eu aucun contact avec personne, sa porte restait constamment fermée. Ses parents sont partis en vacances en Espagne, il n'est pas venu avec eux. Sa grande sœur ( Un beau bout de chair humaine au passage ) n'a plus parlé de la situation de son frère à personne. C'était comme si il était devenu un nolife.



Enfin, à la rentrée, on le retrouve dans un état pourtant bien pire que tout ce qu'on aurait pu imaginer. Le jeu devait vraiment être captivant, ou dangereux...



Puis Lorenzo a remis le match et son putain de gardien a arrêté la balle.



Ni une ni deux, le dimanche ( donc le lendemain ) je suis allé télécharger Ostrium. Pour un jeu aussi « dangereux », ça me semblait bizarre qu'il soit sur 01.net. Autre détail plus étrange encore : le téléchargement était très court, et le jeu n'avait pas besoin de s'installer : il est déjà prêt à utiliser. Je lance donc le programme.



L'écran d'accueil ressemble un peu à Minecraft. On me demande d'entrer mon nom, j'entre « PhallusMonstrueux » et me voilà dans le jeu. Déjà, l'atmosphère me plaît pas trop : on est « dans » la vision du personnage ; il n'y a pas de jauge de vie, juste un compteur à rebours qui commence à 49 heures, 54 minutes et une seconde ; le monde alentour ressemble beaucoup au notre, mais en ruines, avec un brouillard très épais. D'ailleurs il ressemble beaucoup à la ville où est situé mon lycée, ce paysage en ruines.



Je commence à bouger et une boite de dialogue s'ouvre : « Salut PhallusMonstrueux, je me présente, je suis le Docteur Kalembert, et je serais ton guide pour tes débuts ! », en écriture bleues sur fond blanc. Un petit truc tout simple.



Je remarque que les graphismes sont fascinants et la bande-son m'a littéralement plongé dans l'ambiance glauque. Pourtant les audios sont copiés sur un jeu que je connaissais déjà, d'ailleurs, voilà le lien de ce son : http://www.youtuberepeater.com/watch?v=zEyo95FfQrI



Bref, la boite de dialogue continue : « Tu viens de tomber dans le coma. Pour t'en sortir, tu vas devoir t'échapper de ce monde comateux qu'on appelle l'Ostrium. Voilà, je ne peux pas t'en dire plus, à toi de découvrir le reste ».







Je mets sur pause pour aller donner de quoi manger à mon chat. En descendant, je passe toujours par la salle de bain pour refaire ma coiffure. Et là, je crie tout seul devant mon miroir en voyant ma tronche. J'avais pâli, mes yeux étaient rouges et des cernes étaient apparues. Je me sentais légèrement flasque : mais...qu'est-ce qui se passe ? C'est le jeu qui me fait ça ?



Je suis remonté dans ma chambre : le compteur, même sur pause, continuait à tourner, il était maintenant à 49 heures, 21 minutes. Je voulais percer le secret de cet étrange jeu. Je suis donc parti explorer la ville délabrée. Je ne savais pas ce qui m'attendais.

En explorant la ville, la première chose à laquelle j'ai pensé est « Comment est mon lycée ? ». J'y suis allé, et j'ai vu que la porte était bloqué par la grille rouillée. Un bon coup de semelle dans la grille et elle a volé en éclat ! Attends une minute, comment j'ai fait pour connaître la touche qui donne des coups de pieds ? Peu importe, j’étais pris dans le jeu.



Plus j'avançais, plus le brouillard était sombre. Puis, en entrant dans le lycée même, il a eu un écran de chargement, et je me suis senti bizarre. J'ai immédiatement arrêté le jeu. Je pleurais du sang, et j'avais...enfin...comment dire...maintenant je sentais la même odeur que Joachim...celle qui m'a repoussé le plus. Vous savez, celle de sperme. Bref j'avais lâché du leste, et ce sans m'en rendre compte.



Lundi soir ( Je vous rassure, j'ai pris une douche entre temps ), je suis allé chez Lorenzo. Je lui ait parlé de mon expérience, il m'a dit de me méfier des jeux comme ça, n'importe quel détraqué a pu créer ça dans le but de seulement nous nuire. Mais la question était surtout « Pourquoi ? ». Pourquoi vouloir nous tuer l'esprit avec un jeu aussi bizarre ?



Lorenzo et moi, on a décidé de jouer tout le deux à ce jeu, si l'un se sentait mal, l'autre pourrait l'aider. Le jeu me proposait de reprendre ma partie là où j'en étais. Je vous rassure : il n'y a pas mon prénom apparu « comme de par hasard » sur mon fichier, non, c'était bien PhallusMonstrueux. Le seul détail à peu près louche, c'était la date. Elle ne figurait pas, mais à la place il y avait le compteur qui affichait 48 heures et 57 minutes.



J'ai joué, j'étais bien dans le lycée comme prévu. Je suis allé en salle 12 et j'ai vu un mec que je reconnaissais vaguement. Une tête semblable au Reverend Tholomew Plague.



Je lui parle, il me dit « Tu veux sortir de l'Ostrium ? Je me souviens qu'il y a des années, quelqu'un y est arrivé. Il a laissé 8 feuilles dans lesquelles il décrit la marche à suivre pour sortir de cet enfer. Mais elles sont bien cachées. ».







Puis je suis sorti de la salle 12. A ce moment Lorenzo s'est levé et a ouvert la fenêtre pour qu'on reste connecté au monde réel. J'ai soufflé un peu et on s'est regardé dans les yeux : on avait légèrement pâli. Mais on a continué.



Au fil des heures, on avait exploré le lycée. Rien de bien méchant alors je suis sorti, et je me suis demandé à quoi ressemblait ma maison dans le jeu. C'est à une bonne quinzaine de kilomètres du lycée. J'ai remarqué que le brouillard avait complètement disparu.



J'ai donc marché. Longtemps. Mais j'étais très captivé par le jeu. Puis j'ai croisé sur ma route un clochard. Un homme aux dreadlocks si longs que, si ils avaient poussé un mois de plus, ils traîneraient a sol. Je lui ait parlé, mais aucune boite de dialogue ne s'est ouverte. L'homme est tombé par terre. J'avais maintenant l'option « Fouiller ». J'ai donc fouillé, et j'ai trouvé une des huit Feuilles. Son contenu, c'était ces simples mots :



« Bravo, vous disposez désormais de mes feuilles pour sortir du coma. Sachez que j'ai eu beaucoup de mal à sortir de l'Ostrium. Donc, par pitié, ne supprimez pas ces feuilles, laissez-les aux générations futures. Pour sortir d'Ostrium, vous devez être positionné chez vous. Vous devrez »



Et la suite est sans doute écrite sur la deuxième feuille. Je suis donc parti marcher le long de la route jusqu'à chez moi, quand soudainement, le bitume s’effondre sous mes pieds et mon personnage tombe dans une grotte. Une grotte qui ressemblait beaucoup aux intérieurs des pyramides égyptiennes, avec des hiéroglyphes. Les galeries sont immenses, mais, encore pris dans le jeu, je continue ma route le long des couloirs en pierre gravée.



Tout à coup, j'entends un bruit étranger. C'est Lorenzo qui me secoue le bras en indiquant le compteur. 36 heures ! J'ai passé la nuit entière sur le jeu !

Oh...

Et j'ai lâché du leste encore une fois...



Résultat je faisais une sale gueule de déterré toute la journée, et je n'avais envie de parler à personne. C'est soudainement que je me suis rendu compte que je commençais a devenir comme Joachim : un vrai petit zombi.



J'ai arrêté de jouer, et j'ai désinstallé Ostrium ( Comme il n'était pas installé, j'ai eu qu'à le supprimer ). Mais dans le doute, j'ai gardé le fichier de ma partie. L'envie d'y jouer était très forte, j'ai pensé à autre chose...mais c'était trop dur. Ce programme m'avait conditionné, et l'envie de sortir mon personnage du monde du Coma était restée. J'avais l'impression de ne pas avoir accompli ma mission, alors, j'ai voulu mettre fin à cette envie.



Mercredi après-midi, j'avais repris des couleurs. Joachim était toujours dans la même état, à mon avis, il est toujours accro. Je suis allé chez Lorenzo pour me changer les idées. En entrant chez lui, j'ai été accueilli par sa mère, qui m'a dit que Lorenzo était dans sa chambre, puni pour avoir fait une tentative de suicide à table. Ne vous inquiétez pas : Lo' fait souvent ça pour déconner. Ça régule son nombre de litres de sang. En montant dans la chambre, j'ai jeté un œil dans le salon. Il y avait un homme qui ressemblait à Matt Heafy en ridé, et une fille de 14-15 ans assise sur une chaise.



J'ouvre la porte : je vois Lorenzo. Je lui demande qui sont les gens en bas, il répond que ce sont son oncle du coté de son père et sa cousine Livia. Puis il fait une remarque sur mon physique : j'ai repris des couleurs. Oui. J'ai repris des couleurs. Mais j'ai encore envie de jouer au jeu. L'emo me fait alors part d'une idée qu'il a eu quelques heures avant ma venue : aller chez Joachim et regarder où LUI, il en est dans le jeu.



On a attendu le week-end pour s'y mettre. Pendant cette longue période j'ai cherché Herobrine dans Minecraft mais je l'ai pas trouvé. Il a peur de moi le coquin. J'ai aussi téléchargé toute la discographie d'Eluveitie et lâché 2 fois du leste, mais ce coup-ci c'était volontaire.



Nous débarquons tous les deux un samedi après-midi devant la Demeure de Lord Joachim Kleinmann. Nous sommes entrés, c'est sa mère qui nous a accueilli. Mh. Les allemands sont pas réputés pour être beaux et sa mère n'échappe pas à cette règle.



Nous sommes montés dans la chambre de Joachim. Et à l'intérieur...c'est horrible. Tout est noir, volets fermés. Une forte odeur de sueur et de sang règne dans la pièce. Le lit n'a jamais été fait. Et, dans un coin, éclairé par la lumière de son écran d'ordinateur, Joachim le zombi.



On a allumé la lumière, Joachim a décollé les yeux de l'écran et nous a regardé. Nous aussi, on l'a regardé dans le blanc des yeux. Enfin...dans le rouge devrais-je dire. On lui a demandé si il pouvait nous passer l'ordi quelques secondes, il a étreint son écran en disant sur une voix semblable à celle de Gollum dans le Seigneur des anneaux : "PAS TOUCHE !".



On est venu à deux sur lui. A la fin il a lâché l'affaire et laissé l'ordi, mais il se débattait bien le bâtard. On a regardé dans sa sauvegarde de jeu : il venait tout juste de récolter la 8e feuille et son compte à rebours était à 0 ( Depuis longtemps je pense ).



Voici le contenu assemblé de toutes ces feuilles :

"Bravo, vous disposez désormais de mes feuilles pour sortir du coma.

Sachez que j'ai eu beaucoup de mal à sortir de l'Ostrium. Donc, par

pitié, ne supprimez pas ces feuilles, laissez-les aux générations

futures. Pour sortir d'Ostrium, vous devez être positionné chez vous.

Vous devrez attendre la fin du compte à rebours et alors, ce sera gagné. Si vous avez privilégié la recherche des feuilles à celle de votre maison, alors le compteur est peut-être déjà à zéro. Si tel est le cas, vous ne pouvez plus rien faire. Sinon, vous reviendrez dans le monde réel, et ce dans une très bonne santé".



Tout s'est assemblé dans nos têtes. Ce que le jeu appelle "coma" ou "Ostrium", c'est notre addiction au jeu. Si le jeu n'est pas terminé, on aura encore envie d'y jouer, alors qu'on sait très bien que c'est foutu. Si on remporte la partie, en peut quitter le jeu, satisfait de sa victoire.



J'ai mis une musique sur Youtube pour calmer la situation, et ça a fait ramer le jeu. Lorenzo m'a fait remarqué que quelque chose était passé très vite. On a ouvert d'autres onglets, ça ralentissait énormément le jeu. A la fin on a pu identifier les images qui passaient : des photos pornos, haute définition. Alléchant. C'était donc ça le mystère du jeu, les images subliminales.



On a prit nos précautions. On a fait des screens des images et on les a mit de coté précieusement. Ensuite on a essayé de réveiller Joachim, de lui expliquer. Il a un peu bavé, puis il a repris conscience.





[...]





Plusieurs mois ont passé depuis. Joachim est redevenu le chauffeur d'ambiance. Il n'avait pas de réputation de nolife avant ça, il n'avait pas de réputation du tout d'ailleurs.



Bref tout va bien.



Mais je me pose quelques questions.



Qui a crée ce jeu ? Et pourquoi ?









Bof, c'est de l'histoire ancienne alors...je crois que le mieux c'est que j'arrête de me tourmenter pour ça.









Mais en tout cas le type qui a fait ça a un très bon goût en matière de filles.
Auteur : Loozar




17 commentaires:

  1. J'ai eu beau chercher sur O1.net

    J'ai pas trouver ce jeu o.O

    Dommage j'aurai bien voulu tester :P

    RépondreSupprimer
  2. Plein de bonnes idées , cette creepypasta ! J'adore!

    RépondreSupprimer
  3. quelqun aurait le lien pour le jeu?

    RépondreSupprimer
  4. j'ai adorer la phrase finalle, ça ma tué XD

    RépondreSupprimer
  5. J'adore The Rev est normal dans le jeu!

    RépondreSupprimer
  6. J'étais surprise de voir The Rev... En tout cas, très bonne creepy pasta !

    RépondreSupprimer
  7. Mais c'est pas une pasta ça, même si c'est bien raconté, c'est merdique au niveau peur et ça ressemble juste à une soi-disant "pasta" d'obsédés juste bonne à vous faire bander!!! >:( je suis très déçu que le site est mit cette honte ici, même l'insecte sans nom et bien mieux!

    RépondreSupprimer
  8. Ça devrait être avec la rubrique naze

    RépondreSupprimer
  9. Franchement j'ai étais déçu.... Ça aurai pu être bien mieux mais la chute était foireuse et le mot est faible ...vous êtes au courant que la rubrique trollpasta existe?

    RépondreSupprimer
  10. Juste pour précision, "lâcher du leste" ne veux pas dire se toucher, c'est un synonyme de "faire du zèle"... --'

    RépondreSupprimer
  11. Très, mais alors, très très nul.

    RépondreSupprimer
  12. Je like ! Tu as de la chance, Dieu aime ta pastabox !

    RépondreSupprimer
  13. en vrai la dernière phrase, c'est pas un indice pour nous indiquer que c'est lui qu'y l'a crée, faut pas oublier que le jeu ce passe dans sa ville donc le créateur est un gars du coin

    RépondreSupprimer