Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 18 mai 2013

Le quota

Aujourd'hui, jour d'avril ensoleillé comme un autre, profitant de mes vacances avec mon ami sur skype ,je regardais ma liste de jeux avec désarroi ne sachant pas à quel jeux jouer, lorsque mon amis me fit remarquer que j'avais un jeu bien et qu'il voudrait bien y jouer avec moi.
Le fameux jeu?
Garry's mod, plus communément abrégé en Gmod.
Vous allez me dire:Y'a rien qui fait peur dans ce jeu. C'est juste une banale sandbox. bonne, certes, mais pas creepy pour deux sous.
Nicolas et moi (oui il s'appellait Nicolas) commencions a délirer sur une map basique du jeux:gm_construct, structures volante, torture animée de "ragdolls", ces modèles de personnages manipulables à souhaits, allant même jusqu'à l'invention d'un vaisseau, qu'il baptisa le Valliant.
Après toutes ces bêtises de gmoddeurs, Nicolas me fit remarquer que cette carte n'était plus trop intéressante: Il me proposa une map sortie d'un jeu Source ( Le moteur indispensable qui fait tourner le jeu et la quasi totalité des autres jeux de VALVe).


Le jeu se nommait: "No Pasaran"
(Traduction latine approximative:Vous ne passerez pas),la map tirée de ce jeu se nommait ainsi: Np_end.


Nous tentons de nous connecter, et après 20 minutes de chargement ,la partie débuta enfin.
Nicolas comme a son habitude fit des installations farfelues, de mon côté je partis à l'exploration de cette map mystérieuse.
Elle se composait de 4 murs chacun pourvu d' une ouverture au centre.
Après avoir passé les ouvertures vous pouviez tomber sur n'importe quel NPC aléatoirement ,la première fois je tombai sur le Dr.Breen , que j'explosai d'une balle de fusil dans la poitrine. Il tomba piteusement sur le sol ,tous en projetant des giclées de sang sur le mur derrière lui.
Mon ami Nicolas me lança un calembour sur la mort du Dr.Breen ,nous rigolâmes à en avoir mal aux côtes.


Puis je passai une nouvelle pièce, je réservai exactement au même sort à Eli Vance, et après avoir enchaîné cinq meurtres joyeux et colorés, je vis un Gman qui lui ne paraissait pas animé, c'était donc un ragdoll, en toute logique.
Après m'être amusé à le fracasser contre les murs ,il s'anima et revint se planter a sa place.


Quoi?


J'eus tous juste le temps d'entendre mon amis Nicolas me dire : « Eh, Cyriac! Y'a un Gman qui tente sa chance, je vais me le ... » avant que la conversation ne s'interrompe brutalement.
J'aurais pu quitter le jeu et rappeler mon ami mais je ne le fis pas ,j'étais trop absorbé par le jeu. Après avoir essayer moult armes contre ce Gman particulier, je voulus quitter le jeu mais quelque chose capta mon attention:
je ne lui avais tiré aucune cartouche au visage mais il avait un trou béant au niveau de la bouche,semblable a un effet de coup de pied de biche dans HL2.
Il ne bougeait désormais plus, si on omet le fait qu'il s'était mis à me suivre, chose qu'une ragdoll ne ferait jamais, car une ragdoll ne bouge pas!
J'étais retourné au menu mais la petite image comique qui apparait d'habitude en fond de menu avait été remplacée par une image ce Gman, mais sans le trou dans la bouche, juste ce regard dérangeant qu'il arbore tout le temps.
J'avais quitté ce jeu de malheur. Rien n'avait changé mis a part la disparition du jeux No Pasaran de ma bibliothèque Steam.
Super, une étrangeté de plus!


Je tentai de rappeler Nicolas, il décrocha, mais je l'entendais parler avec quelqu'un.
Nicolas pleurait et parlait à quelqu'un, ils étaient plusieurs. Je reconnus les voix d'Eli Vance, du Gman et de trois autres personnage de jeux Source, Alyx, Barney et Mossman, je crois.


Gman parlais d'une persécution qui n'avait que trop duré, que Nicolas avais atteint son quota de meurtres en jeu, et mon cœur manqua un battement quand je repensai à ce que Nicolas m'avait dit peu avant la coupure : « T'a vu? J'ai trouvé un addon qui donne le nombre de PNJ tués. Je viens d'atteindre 100000! C'est énorme! Attends, je te donne le nom du mod.», suite à quoi j'ai téléchargé l'addon en question.
Le quota dont Gman parlait, c'était obligatoirement ça!


Je démarrai le jeu en vitesse pour consulter mon propre compteur, et là j'eus un choc:
il avait atteint 99998 meurtres.
Il ne me restait donc plus que 2 PNJs à tuer avant de l'atteindre. Je fermai le jeu.
À ce moment précis, la webcam de Nicolas se déclencha, et je hurlai de peur: je le vis, les yeux vides d'émotions, comme le Gman, et un trou béant dans la bouche, comme celui que je lui avait fait. Je coupai la caméra et l'appel, et je me recroquevillai sur ma chaise pour pleurer, en état de choc.


Il me fallut un long moment pour me calmer. Le choc passé, la désinstallation de Gmod fut mon premier réflexe, suivi de près de celle de tous les jeux Steam présents dans mon ordinateur.
Seul problème: Gmod s'était rouvert, alors que je l'avais supprimé. Et une partie était en train de se lancer, l'écran de chargement affichait que le nom de la map était:
gm_Nicolas.dead.
J'ai sauté sur place et débranché mon ordinateur, qui s'éteignit en grésillant.
La nuit fut longue, et je la passai à pleurer,


Le lendemain, j'appris qu'un stagiaire de chez Valve avait été licencié pour faute grave, il était accusé d'avoir mis en vente un jeux "non sécurisé", des mots que Valve n'a pas tenu à expliquer. Ce jeu? No Pasaran.
Moi, j'avais compris ce qu'ils voulaient dire.,heureusement seulement trois personnes l'avais acheter.
Nicolas, moi, et une autre personne.


Valve cherche encore les trois utilisateurs, deux on fermé leurs comptes, le troisième restant était donc moi. Mais qui avait supprimé le compte de Nicolas?
Vous remarquerez que l'histoire est écrite au passé simple. Car c'est ce que cette histoire est: du passé. Je ne peux plus vivre avec ça sur la conscience. Aussi, lorsque j'aurai fini de taper ce texte, je tuerai deux PNJ, sur Gmod. Je l'ai réinstallé pour l'occasion.
Avant de mourir cependant, je voudrais vous montrer ces clichés pris du Gman mystérieux:





http://image.noelshack.com/fichiers/2013/20/1368865136-1366235942-c7abf0ff-dedb-47e1-8ac3-d50d6a495d29-1.jpg


4 commentaires:

  1. Sachant comment ca travaille chez valve ca n'aurait pas pu se passer -_-

    RépondreSupprimer
  2. Nô pasaran c'est un livre qui raconte la même histoire PLAGIA

    RépondreSupprimer
  3. Ca ne sert à rien de crier au plagiat, mis à part utiliser le nom, de la même manière que dans le livre pour un jeu, il n'y a pas tellement de rapport entre la creepy et le roman.

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien cette pasta, meme si je pense que l'auteur aurait pu aller un peu plus loin et il y a aussi quelques termes que je ne comprends pas...

    RépondreSupprimer