Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

jeudi 8 janvier 2015

The tree man

Dans les années 1700, une légende en Angleterre commença à se propager très rapidement.
La légende relatait une histoire, qui par bien des points se rapprochait du « Croque-Mitaine », cet être censé devoir contraindre les enfants à rester bien sages.
Eh bien, c'est d'ailleurs comme cela que « ça » a commencé.

La légende voulait que si vous vous rendiez près des bois d'un petit village, et ce en pleine nuit, « Tree Man » vous capturait.
Il était dit de « Tree Man » qu'il était de stature grande et mince, possédant des yeux rougeoyants ainsi que des bras et des jambes semblables aux branches d'un arbre. C'est ainsi, selon les parents des enfants désobéissants, qu'il parvenait à vous tromper.
Évidemment, certains enfants décidèrent qu'il serait amusant de s'assurer d'eux-mêmes de la véracité de cette histoire.

Jamais plus on ne revit les enfants. Une année plus tard, les ossements de trois enfants furent retrouvés. Les restes suggéraient qu'ils étaient âgés de 15 ans environ. Les os avaient été blanchis, et nettoyés des restants de peau et de tendons. Les spécialistes ne purent s'exprimer sur les circonstances de cette tragédie au vu des dommages importants causés aux os.

Après cette découverte, les parents des disparus présentèrent des signes de folie. Une des mères tenta même d'assassiner son époux. Elle échoua avant de se donner la mort.
Les pères quant à eux furent retrouvés pendus un peu plus tard dans la forêt, se balançant au bout de vignes mortes. On retrouva un message de l'un des pères laissé avant de commettre l'acte. On pouvait y lire :

« Je ne peux plus trouver le sommeil.
Je ne peux plus ni manger ni vivre.
Chaque fois que je ferme les yeux, je vois son visage.
Tout est de la faute de cette chose horrible. »

En 1902, un groupe d'écoliers commença à agir étrangement. Ils se frappaient les uns les autres, injuriaient les professeurs, et dessinaient des choses dérangeantes. Ce fut de loin le comportement le plus troublant.
Ces dessins représentaient un enfant aux côtés de ce qui semblait être un vieil arbre pourrissant et qui prenait l'apparence d'un homme.
Il paraissait mesurer au moins 4 mètres de hauteur et posséder de longues branches pour seuls membres.
Deux semaines passèrent et tous les enfants disparurent mystérieusement. Tous les parents affirmèrent que leurs enfants ne s'arrêtaient pas de parler et de dessiner une personne qu'ils appelaient « Tree Man ».
Les parents, après la disparition de leurs enfants, furent placés en centre psychiatrique.

Des années plus tard, en 2005, un enfant fut porté disparu dans les bois. Il fut trouvé trois semaines plus tard.
La faim l'avait aminci mais il était pâle et pleurait. À ses côtés, à l'aide de brindilles et de branches, il avait représenté 10 symboles. Un officier de police lui demanda comment il s'y était pris pour les produire.
L'enfant leva seulement les yeux vers l'officier et dit :

« Lui. »

Trois semaines après cela, l'enfant disparut une nouvelle fois, cette fois-ci pour de bon. Sa mère fut retrouvée en position fœtale, pleurant à chaudes larmes. À ses côtés se trouvait un morceau de papier, sur lequel des brindilles étaient disposées de telle sorte qu'elles formaient des symboles représentant un langage inconnu.

Encore aujourd'hui, il n'existe que de minces informations sur les attaques.
Elles ne se produiraient que dans les parties des bois où les arbres sont morts et pourrissants ou lorsque vous vous endormez dans les bois, incapable d'apercevoir les arbres.



Traduction: Onizuka-San

Texte original

La parenté avec un certain grand dadais est évidente. Si ça ne vous saute pas aux yeux, allez vous cultiver !

24 commentaires:

  1. Je crois savoir qui est-ce, mais je ne le dis pas ! x)

    RépondreSupprimer
  2. Le texte ne précise pas si le "tree man" est sexy, j'en déduis donc que ce n'est pas Jeff the killer ;(

    mode petitespisseusesgroupiestarées off

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1.T'imagines Jeff avec des bras et des jambes en formes de branches? -_-'
      2. Quelque vous avez tous a dire qu'il est "sexy" vous les fan girls vous avez jamais vu la VRAI image de Jeff? Enfin celle qui correspond a la creepypasta? Celle du screamer quoi! Les autres Jeff c'est des fan arts a la noix de personnes qui ont rien compris a l'histoire et qui pensent qu'il est un serial killer incomprit et qu'il lèche son couteau après avoir assassiné sa victime *berk*
      3.Enfin bref pour en revenir a l'histoire je pense qu on a trouver un des nombreux cousins de notre "ami" le slenderman

      Supprimer
    2. Il ne faudrait jamais avoir à expliquer une vanne mais bon, je vais le faire : c'était une manière de me moquer gentiment des fan girls de Jeff justement, d'où le "mode petites-pisseuses-groupies-tarées off". Une sorte d'ironie, quoi -_-

      Supprimer
  3. "Sa mère fut retrouvée en position fœtale"

    Dur, dur. Sinon, mélange agréable entre le joueur de flûte de Hamelin et le Slenderman.
    J'aurai espéré que ça soit un peu plus long, pour éviter les clichés et le manque de détails qui auraient pu rajouter de la crédibilité à l'histoire.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. "Je m'appelles Groot"

      Il s'appelle Groot.

      Supprimer
    2. Ça serait pas plutôt « Je s'appelle Groot » ?

      Supprimer
  5. Ah Anonyme de 21h59, ça me rassure je ne suis pas la seule a y avoir pensé.

    Sympa comme creepypasta. Comme beaucoup d'autres que j'ai pu lire ^^

    RépondreSupprimer
  6. Ses maokai de legue of legend!!!

    RépondreSupprimer
  7. Menons l'enquête ,grand,moche,pervers
    Mais oui c'est slender!!!

    RépondreSupprimer
  8. Desséliandre.
    Je sors.
    Sympa mais un peu trop de ressemblance avec le grand dadais ^^

    RépondreSupprimer
  9. " La faim l'avait aminci mais il était pâle et pleurait."

    Cette phrase ne veut rien dire, à modifier de tout urgence !

    Sinon la creepy est assez sympa dans l’ensemble mais un peu, comment dire, basique . . . Il faudrait la développé davantage, surtout le côté ''tree'' du man ( humour quand tu nous tiens ! ).

    Le concept d'un slender/homme arbre est assez attrayant je trouve, mais malheureusement mal, voir quasiment pas du tout exploité par l'auteur . . .

    Autres points m'ayant légèrement déplut pour cause de cliché récurrent :
    - Celui des parents devenant fous et s'entretuant.
    - Le mot d'adieux accusant la ''chose horrible''

    Voila, j'espère que cela pourra aider l'auteur =)

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Rien à voir, faut arrêter de faire son détective en herbe quand c'est pour nous ressortir des vieilles pastas (qui plus est qui n'ont rien à voir). Ensuite tu ne nous donnes même pas tes arguments.

      Bsx.

      Supprimer
  11. Une creepypasta bien sympa.
    Je passe le bonjour à Tree Man et à son cousin,Slender :)

    RépondreSupprimer