Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 22 mai 2015

Pete's Bear

Quand j'étais gosse, j'habitais à Arvada au centre du Colorado, dans la banlieue de Denver. Chaque été, il y avait au moins trois marchands de glaces différents qui parcouraient les rues à la recherche de clients. Il y avait "ICE Summer" et "Eric'snow". Je ne me souvenais pas du troisième.

Je traînais toujours avec une bande d'amis, on allait faire du vélo vers les gares abandonnées.

Il y a un jour dont je me souviendrai toute ma vie, c'était durant l'été 97. J'étais avec mon pote Cole, on traînassait autour de la gare. On a entendu une musique stridente, plutôt saccadée, près du chemin ferroviaire. Elle se rapprochait, et elle devenait de plus en plus forte. C'était plutôt insupportable.

Il y avait une odeur de putois qui se propageait au fur et à mesure que la musique progressait. Des frissons m'ont parcouru. Impossible de savoir d'où cela provenait. On a préféré quitter les lieux et rentrer chez nous, pour raconter tout ça à nos copains.

Mes parents ne m'ont pas cru sur le coup. Vous savez, les enfants peuvent inventer toutes sortes d'histoires.
Les jours passaient sans qu'un seul marchand n'ait parcouru les rues comme avant. C'est là que les choses ont pris une tournure démente.

En fait, l'étrange musique provenait d'un marchand de glaces qui s’appelait "Pete's Bear". Le type qui conduisait le char était une espèce de créature mi-homme, mi-cochon, d'après ce que les enfants racontaient à l'époque. Je n'avais jamais touché à une seule de ses glaces, ni même vu ce machin, parce qu'il n'était vraiment pas attirant.

Certains de mes copains faisaient les malins après en avoir goûté une. Rick m'a rapporté, un jour, qu'il avait trouvé une dent dans son "Eskimo" et qu'il avait goût de sang. Personne n'a pris cette histoire au sérieux, même pas nos parents. C'était plutôt une légende enfantine. Il y avait des rumeurs par-ci, des rumeurs par-là.

Mais voilà, quelques jours plus tard, on a recensé plusieurs disparitions de gosses dans la ville. Les policiers parlaient d'un pédophile qui rôdait dans les rues d'Arvada. Ils avaient même cloîtré tout le parc pendant trois jours, parce qu'un rigolo disait l'avoir vu dans les alentours.

Au bout d'un moment, Rick et Cole ont disparu eux aussi. Leurs familles ont alors déménagé vers Greeley et Westminster.

Un gros "blanc" s'est formé dans mon esprit. Ça partait d'une légende urbaine, jusqu'à des disparitions de masse...

Un soir, j'ai décidé de me rendre à la gare abandonnée. C'était à la fin de l'été, je crois.

Arrivé en face du chemin de fer, j'ai aperçu des lueurs dans la grande ferme juste en face. Je me suis approché, et j'ai entendu des cris d'enfants qui jouaient. Je crois que Rick et Cole étaient présents. L'odeur de putois était plus horrible que jamais. Je n'ai plus osé m’approcher après.

À la fin de l'été, nous avons déménagé à Golden. Sur le trajet, j'ai encore revu cette ferme...

C'était un épisode plutôt traumatisant de mon enfance.




25 commentaires:

  1. Bonne pasta, dommage que l'histoire ne soit pas un peu plus développée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un souvenir d'enfance, donc flou ; n'en demande pas trop. :)

      Supprimer
    2. C'est ce qui rend la pasta plus réaliste et nous donne l'impression d'être entre le réaliste et le surréaliste.
      Par contre, l'auteur ne semble pas très intéressé par ses deux amis disparus.

      Supprimer
    3. Peut-être pour souligner la subjectivité de l'histoire. La fin laisse libre cour a notre imagination, tout cela est bien réel? :-)

      Supprimer
  2. J'aime bien la fin : "C'était assez traumatisant."
    Oui, en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Type de conclusion inutile et indispensable. Elle ne sert à rien, mais sans elle, la fin ferait un peu vide.

      Supprimer
    2. Le genre de phrase que tu lis sans trop de poser de questions, ça désigne bien l'histoire.

      Supprimer
  3. Ca me fait penser à Five nights at Freddy's. ._.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pas compris l'histoire :D

    RépondreSupprimer
  5. il faudrait mettre mr. piggy dans les cliché des creepypasta et la dernière phrase sa veux dire que en passant par la ferme il a revu les enfants se faire transformer en popsickle et en crème glacé

    RépondreSupprimer
  6. D'accord pour mr piggy et les clichés , mais il est tellement classe ^ ^

    RépondreSupprimer
  7. La perspective que les gamins se soient entre-bouffés est intéressante.

    RépondreSupprimer
  8. La perspective que les gamins se soient entre-bouffés est intéressante.

    RépondreSupprimer
  9. Trop cours et pas le temps de se mettre dans l’ambiance. Dommage, l'histoire est bonne et la fin imprévisible.

    RépondreSupprimer
  10. Malsain, glauque et particulièrement Creepy. Effectivement, je ne suis pas le seul à penser que l'histoire aurait mérité d'être un peu plus étoffée. Mais cela reste un bon classique faisant frissonner pendant la lecture. Ma note personnelle : 8/10

    RépondreSupprimer
  11. lol le coup de la dent dans la glace sa me fait penser au jour où j'ai avalé une de mes dent de lait en mangeant un caramel
    ok qui s'en fou ?

    RépondreSupprimer
  12. C'est flippant et glauque dans le Contexte. Mais c'est trop court à mon goût, l'auteur aurait pût prolonger le truc, ça aurait été encore plus flippant. Mais j'ai quand même beaucoup aimé. Bravo malgré la courteur du texte. ^^'

    RépondreSupprimer
  13. La conclusion d'histoire la plus wtf du monde.
    On aurai dit qu'il parlait d'une petite promenade dans une prairie.
    Alors qu'il parle du mélange parfait entre Mr.pig et pedobear.

    RépondreSupprimer