Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

mardi 9 juin 2015

Le projet militaire australien


Il y a maintenant près de quinze ans, l'Australie voulait avoir une puissante force militaire, et ce au-delà de l'imagination. En sachant que les États-Unis étaient en tête par rapport à ce sujet, surtout matériellement, le gouvernement Australien a décidé de lancer leur projet secret : Le Projet Militaire E-21. Pourquoi E-21 ? Parce que ce dernier est un composant créé par des scientifiques afin d'élaborer ce projet. Aujourd'hui encore, il n'y a presque aucune fuite d'informations concernant la nouvelle militarisation de leur armée. Ce qui suit est l'ensemble des notes que l'on a pu récolter sur une base Australienne, à 49km de Sidney. Ces dernières ont été écrites à la fin des expériences. D'autres carnets peuvent encore être retrouvés.


__________________________________________


Voilà, je suis en chemin. Le courrier de ma confirmation m'a juste stupéfait. Je ne pensais pas y participer, et pourtant.
Je suis parti avec d'autres personnes, des scientifiques sûrement.
Même si je suis excité, le fait de ne pas voir la route me stresse.
Ils aiment garder absolument tout secret on dirait !
Tout ce que je sais pour le moment, c'est qu'on nous amène à la Base Edwards.

*
Je ne savais pas trop quoi fabriquer au début. Nous n'avions qu'une grande salle avec du matériel.
Le débrief a tout rendu plus clair : c'était un sérum qu'ils voulaient.
On nous avait donné une éprouvette avec un liquide dedans. Ça ressemblait à du sang, mais d'après ce qu'on nous avait dit, ça n'en était pas.
C'est vrai que fabriquer un sérum avec un tas de matériel, des ordres et une base liquide inconnue n'est pas précis et même improbable...
Et pourtant, après des jours de travail, on a enfin trouvé la bonne composition.

*
Il s'est avéré que d'exposer la substance à un rayonnement ionisant pendant quelques secondes et ajouter un composé extrait du H1N1 provoquait un changement radical quant au contenu de l'éprouvette. Ne pas savoir ce qu'il y avait au début m'angoisse et me rend curieux.
Lorsque j'ai réussi cet exploit, le directeur des opérations est venu, accompagné de trois soldats, afin de récupérer ce que j'avais créé. À proprement parler, nous n'avions jamais su le pourquoi de cette fabrication. Ils l'ont expliqué un peu après, et ce qu'ils prévoyaient de faire… m'horrifiait un peu.

*

Le lendemain de ma découverte, ils ont invité tous les scientifiques de notre section afin de présenter leur ''révolution'', comme ils l’appelaient.
Le Projet E-21, nom du composé fabriqué, et maintenant nom du projet.
Comme je l'ai écrit précédemment, ils ont directement pris mon composé avant même que j'aie pu faire les tests de routine, et lors de la conférence, ils nous ont révélé ce que j'avais créé.
Un sérum unique en son genre, une ''pure merveille'' ; ce dernier renforçait considérablement le système immunitaire, et pouvait apparemment améliorer toutes les capacités d'une personne.
Et je comprenais mieux pourquoi ils nous avaient réquisitionnés pour cette expérience. Maintenant, la deuxième phase du Projet E-21 était de faire des tests sur les animaux, des rats plus précisément. Si vite.

*

Pendant deux ou trois jours, ils nous ont gardés dans des chambres individuelles dans le complexe, sans nous livrer la moindre information.
Je ne sais toujours pas ce qu'ils comptent faire, mais ce silence me rend nerveux.

*

Le seizième jour, les tests avaient débuté. Je marchais droit vers la deuxième branche de mon laboratoire, et je regardais autour de moi.
Le personnel s’agitait dans tous les sens, les haut-parleurs criaient de se rendre en salle de test, on se croyait en pleine guerre avec un tel vacarme.
Le chef de notre section m'a désigné comme coordinateur, alors je pensais que tout irait bien. On a commencé doucement ; une injection pour les seize sujets-tests. Deux des rats sont morts quelques minutes après les injections, pas les autres.
Après quelques théories, on a conclu que ces derniers avaient mal réagi au sérum, un cas envisageable pour les tests sur les hommes. Les quatorze autres rats ne semblaient pas subir d'effets néfastes les premières minutes.

*

Un vacarme monstre est sorti des haut-parleurs aujourd'hui, alors que nous étions dans nos dortoirs.
J'ai entendu les émetteurs des soldats s'approcher. Ils allaient dans toutes les chambres.
Ils nous ont dit que deux scientifiques de rang 3 (cela signifie qu'ils surveillent les sujet-tests) avaient été bannis du complexe.
Et pourtant, ce matin quand je suis allé voir, il y avait encore toutes leurs affaires.

*

Encore une fois, le général et le commandant des opérations nous ont demandé de ré-intégrer nos chambres, et ce pendant deux jours, à nouveau.
Je ne savais vraiment pas ce qu'ils voulaient faire, et ça m'inquiétait. Que faisaient-ils ? Pourquoi ? Dans quel but ? Pourquoi le cacher ?
Toutes ces questions m'obsédaient. Je voulais des réponses. Ou bien rester enfermé dans ce complexe m'a rendu un peu paranoïaque, je n'en sais rien.
Pour l'instant, je vais me contenter de suivre les ordres et de ne pas me faire remarquer, encore faudrait-il qu'on me renvoie du projet.

Mieux vaut ne pas attirer l'attention.

*

Aujourd'hui, nous avons pris une dizaine de rats de laboratoire. On leur a fait faire plusieurs séries de tests d'abord simples, puis compliqués.
Tout d'abord, nous n'avons pas injecté le composant modifié dans leur sang, afin de compléter les tests plus tard sous les effets de l'E-21.
La plupart consistent en des manipulations simples :
#1 - Trois boutons dont deux infligeant de légères décharges électriques.
#2 - Deux bouts de nourriture empoisonnés, à voir s'ils mangent ou non.
#3 - Résolution de calculs simplistes à l'aide de boutons poussoirs.
#4 - Injection d'un sérum de référence et mesure de la réponse immunitaire via une prise de sang.
#5 - Ouverture d'une porte via un levier à l'intérieur de la cage, derrière la nourriture, à voir s'ils le trouvent et l'actionnent.
#6 - Observation de la réaction du corps envers un autre corps étranger.
#7 - Seul vrai test de force à souligner : Soulever son poids à une masse encore indéterminée.

Je n'ai pas tout noté, mais pour l'instant les quelques tests se résument à ça.
Je ne sais pas par contre s'ils vont débuter les injections juste suite à ces tests-là.
Cela pourrait être dangereux, ou bénéfique. Attendons de voir.

*

Quatre jours sont passés, et le chef de section m'a permis de noter les évolutions des sujets-tests.
Après les derniers examens, ainsi que les injections qui ont suivi (il s'avère que j'avais eu raison), ils nous ont fait prendre des notes.
Voilà mot pour mot ce que j'ai pu écrire, après toutes les expérimentations passées des sujets :

Sujet n°1Décédé. / Forme de cancer avancée provoquant un arrêt cérébral et respiratoire total.
Sujet n°2Intelligence décuplée, force multipliée, mais vision altérée. Plus d'ouïe. / Ce sujet a réussi à ouvrir sa cage et à la refermer pour chercher sa nourriture. Il a pu porter des objets de plus de deux fois son poids. Mais il ne réagit à aucun son et semble ne plus percevoir certaines couleurs, on conclut donc que son odorat s'est considérablement amélioré.
Sujet n°3Décédé. / Mêmes problèmes que le premier sujet.
Sujet n°4Mêmes capacités que le Sujet n°2. Aucune des tares observées cependant. / Tous les tests se sont révélés positifs.
Sujet n°5Présence de pustules hautement contagieuses, déficience immunitaire drastique. Maladie transmissible pour l'homme envisageable, incinération du corps prévue. / L'injection d'un nouvel élément ne fait pas réagir le système immunitaire, ni l'injection d'un quelconque virus.
Sujet n°6Excès de violence envers l'Homme, mais comportement tout à fait normal une fois isolé. Force et agressivité décuplées, aucune autre observation pour le moment. / En mordant un scientifique, ce dernier a enfoncé ses dents jusqu'à atteindre l'os, même à travers les gants.
Sujet n°7Décédé. / Éruptions cutanées violentes et extrêmement contagieuses avant agonie. 
Sujet n°8Décédé. / Même cas que le Sujet n°1.
Sujet n°9Intelligence décuplée, force multipliée, système immunitaire renforcé. Aucun trouble de santé, aucune agressivité. Le test s'avère marcher. / L'injection de la rage dans son corps ne l'a pas rendu malade ; il a combattu et vaincu la maladie en un temps record de six heures environ. Même résultat pour les tests de force et d'intelligence que le Sujet n°2, contrairement à un rat de base.
Sujet n°10Même comportement et mêmes symptômes que le Sujet n°9.
Sujet n°11Aucun changement. / Incinération prévue dans quelques heures si pas de changements d'ici là.
Sujet n°12Décédé.
Sujet n°13 Aucun changement. / Même cas que le Sujet n°11.
Sujet n°14 Dernier cas étrange ; ce dernier s'est mordu le corps violemment, et s'est mutilé. Nous ne savons toujours pas si cela est dû à une mauvaise réaction face à l'injection ou si le sujet-test l'a fait en ne s'en rendant pas compte. À étudier.

En ce qui concerne l'intelligence, je n'ai pas pu y participer. Seuls les rangs 4 (hauts-gradés de la branche actuelle) le pouvaient.
Je n'ai aucun collègue dans cette partie des expérimentations, alors seules de vagues rumeurs circulent.

Voilà tout ce que l'on a pu relever. Maintenant, on sait que ce sérum (voire virus modifié) peut s'avérer létal, en tout cas 8 fois sur 16.
Une chance sur deux que ça marche. On peut dire que c'est vraiment réduit pour ce coup-ci.
Dans la soirée qui suivait les observations des sujets-tests, on nous a félicités pour notre implication et notre travail.
Ils m'ont surtout applaudi moi, grâce à ma ''merveilleuse découverte'', d'après les paroles du directeur.
Puis la nouvelle est enfin venue ; on allait débuter les tests sur les humains.

Pourtant, ceux avec les rats ne me semblaient pas vraiment encourageants.
J'ai l'impression qu'il vont vite pour créer autre chose, c'est pas possible...

*

En rentrant dans ma chambre, je n'en revenais tout simplement pas.
Débuter si tôt les expériences sur les humains ! Avec si peu de chances de réussite sur les rats, cela me faisait tout simplement peur.
Une chance sur deux de mourir, une chance sur deux de vivre. Et encore, quelques chances aussi de développer une maladie depuis cette souche.
Mais je ne dois pas contester les ordres donnés. Je pense commencer à développer un antidote contre la souche, simple précaution.
Avec d'autres collègues de service et mes explications, je pense qu'ils seront d'accord. On verra tout cela demain.

N-P : commencer la fabrication de 00:16 (passage des soldats) à 2:58 (une heure avant le démarrage des opérations).

*

Aujourd'hui a commencé la Phase 03, et finalement tout va bien. Pour le moment.
Ce matin ont débuté les premières injections ; deux volontaires pour le projet et trois soldats du complexe. Je ne sais pas vraiment si on les a forcés, manipulés ou même menacés. Je me fais peut-être des idées. On leur a fait une prise de sang afin d’appréhender les possibles soucis.
Tant que tout va bien, je n'aurai pas à me faire du soucis. Je continuerai plus tard.

*

Je ne sais pas ce qui se passe, mais en tout cas ça me… perturbe. Tout allait bien ce matin, mais pendant l'après-midi, on nous a… imposé des choses. Voilà ce que l'on nous interdit et ce que l'on nous impose formellement dès maintenant, sous peine de renvoi (mais je penche pour autre chose de plus atroce) :
-Plus de communication en dehors des expériences avec qui que ce soit,
-Plus de prises de notes personnelles,
-Surveillance imposée 24/24h auprès des scientifiques,
-Sécurité accrue.
Je ne sais pas s'ils le font pour notre sécurité ou la leur. Peut-être même pour personne.
Peu importe leurs règles, je garde mes notes.

Notre vaccin n'est pas encore terminé. Je veux qu'il soit terminé, afin de mettre fin à tout ceci si ça dégénère. Mais avec ces nouveaux ordres qui restreignent absolument tout, cela va être dur à concevoir.
D'ailleurs, il n'y a plus les échantillons de sang des "volontaires" dans le laboratoire n°5. La zone a été mise en quarantaine.

*

Les expériences avancent. Les cinq sujets commencent à réagir à ce qu'on leur a injecté. Le premier a commencé à avoir de violentes convulsions, tout comme le deuxième et le cinquième.
Les autres, toujours endormis (chaque sujet a été endormi afin de leur faciliter la transition) ne réagissent toujours pas.
Leur électroencéphalogramme est stable, aucune perturbation pour le moment. Il faut que ça continue comme ça.
Les prises de sang n'ont encore rien révélé d'anormal.

*

Voilà maintenant cinq jours depuis mes derniers écrits. Ces enfoirés de gardes ont fouillé nos affaires, et ont presque trouvé mon carnet.
J'ai pu le récupérer mais je reste sur mes gardes.
Encore heureux que mes autres collègues peuvent me tenir au courant des rondes occasionnelles des gardes.
Et pour l'instant, beaucoup de choses se sont passées.

Premièrement, le deuxième patient est dans un très mauvais état. Le diagnostic a été très clair :
-Vue totalement brouillée, rétine en cours de nécrose,
-Impossible de réveiller le patient sans risque létal,
-Ouïe dégradée,
-Problèmes de coordination des mouvements (bras droit et les deux jambes).
Ce dernier sera incinéré dans les plus brefs délais... encore un.

En ce qui concerne les trois suivants, tout va bien. D'après les prises de sang, leurs lymphocytes réagissent plus vite en cas de maladie. Et une chose encore plus incroyable : en leur infligeant des blessures légères dans le cadre des tests, nous avons constaté que leur peau et leurs organes peuvent maintenant se régénérer plus vite. Les extrapolations que nous avons faites en envisageant différents cas de blessures graves sont ahurissantes. Quand un humain normal met vingt-huit jours pour que sa peau se renouvelle, ce dernier pourrait le faire en une heure. Quand un homme normal met des mois pour retrouver l'usage de sa jambe après une blessure grave, ce dernier ne mettrait que cinq jours.

Mais ces cas sont uniques. Il a fallu les réveiller pour qu'ils puissent se ré-adapter par rapport à leur capacités.
Par contre, le dernier cas n'a pas eu cette chance. Après des heures de convulsions, du sang a commencé à sortir au coin de ses yeux et de petites tumeurs se sont formées. Il s'est débattu et a envoyé un docteur et un chirurgien à l'infirmerie pour blessures légères. Même comportement que le Sujet n°6 lors des premiers tests.
Ce dernier sera isolé afin de ne pas risquer de blessures graves, et si le comportement persévère, alors il sera incinéré.

Les incinérations doivent être appliquées pour éradiquer toute trace du composant. Ce n'est pas à négliger.
Nous attendons encore quelques évolutions envers les trois autres cas, et le premier restera isolé jusqu'à nouvel ordre.

*

Les deux patients présentant des troubles de santé à cause du composant E-21 ont été incinérés ce matin, donc une semaine après la dernière observation.
Il ne faut pas prendre de risque, comme dit le directeur. J'écris de moins en moins souvent en raison des ordres cités précédemment.
Le risque de me faire prendre est de plus en plus élevé, mais tout ce que je peux ajouter, c'est que le ''vaccin'' avance énormément, et je pense pouvoir le terminer dans moins de onze jours.
La ronde des gardes approche, je termine d'écrire sur ces notes : le projet avance bien.

*

Les trois cas s'habituent bien et arrivent à réguler leur nouvelles capacités. Malgré le premier qui présente quelques troubles mentaux et qui est à surveiller de très près.
Il sera désormais escorté par trois soldats par précaution. Le deuxième et le troisième se comportent normalement. Nous avons aussi reçu les informations détaillées du pourquoi les deux cas précédents ont été incinérés : le composé E-21, en atteignant le cerveau, a totalement interrompu les connexions neuronales et les a même modifiées. Le E-21 modifie non-seulement la résistance aux maladies et aux blessures d'une personne, mais peut aussi altérer les fonctions neuronales du patient.
Cette possibilité peut causer de grandes pertes quant aux expérimentations. Je ne pense pas que le projet aboutisse dans ces conditions.

N-P : Le vaccin est presque prêt.

*

J'ai détruit le "vaccin" que nous avions mis en place.
Après une erreur de manipulation, Jay est mort.
Le vaccin lui a bloqué la circulation sanguine, tout ça à cause d'un mauvais contact.

Par ma faute... Le pire, c'est que je ne sais même pas s'il a de la famille.
Je ne connaissais même pas son âge... Je suis terriblement désolé pour lui, et sa famille.
Mais une autre nouvelle est apparue : je sais désormais pourquoi on donne le nom "E-21".
C'est la 21è expérience de ce genre. Nous ne sommes pas les premiers.

*

Aujourd'hui, nous avons eu des soucis concernant l'évolution du projet.
J'en ai assez, je ne peux pas supporter de noter ça. Je trouve cela horrible.
Quatre personnes décédées ces dernières heures, mauvaise réaction à l'E-21.

*

Thomas S.
Litis L.
Marc A.
Andy G.
Mary P.
Antony N.
Kylian H.

Je vais quitter ce foutu projet.
Énumérer autant de noms m'est insupportable.

*

Neuf jours sont passés depuis mes dernières notes, je n'ai pas pu faire mieux.
Lorsque le directeur a annoncé que le projet allait être annulé, les trois patients n'ont pas été avertis tout de suite.
Pourquoi annulé ? À cause de l'instabilité du composant E-21.
Il a fallu renvoyer tout le monde du bâtiment, mais pas "renvoyer" au sens littéral, non. Nous tuer.
Pour ne pas révéler les secrets de ces expériences, ils ont voulu nous isoler afin d'enterrer les preuves avec nos cadavres.
Sauf que les haut-parleurs qui l'ont annoncé étaient aussi en salle de ré-adaptation pour les trois patients.
Et ces derniers, déjà en observation et isolement psychiatrique depuis dix jours, n'ont pas voulu s'arrêter là, et ils ont tenté de fuir.

Je n'en peux plus d'écrire ces atrocités... mais si quelqu'un retrouve mon carnet, cela pourrait servir...

J'étais malheureusement dans le bureau à côté quand tout à dégénéré.
L'un des patients est mort en tentant de fuir, trois balles dans la tête. Les deux autres ont massacré les soldats par dizaines, avant que l'un d'entre eux ne meure d'un arrêt cérébral total.
Le dernier est entré dans le bureau du Commandant des Opérations.

Des hurlements… des hurlements dans tous les recoins de ce sordide endroit… les haut-parleurs ne parlaient plus, les gens paniquaient, des cadavres jonchaient le sol dans une mare de sang…
Tout ce qui m'est arrivé depuis ce jour, c'est la fuite. Ils ont utilisé des armes thermobariques afin de brûler et faire imploser le complexe en entier, ainsi ils ont pu détruire les expériences.
Le complexe a été rasé à l'aide des H.I.T déjà disposées autour du complexe avant le début des expériences !
Nous sommes trois scientifiques maintenant. Sur quatre. L'un des sujets-tests est encore en vie.

Nous ne sommes pas assez renseignés pour savoir ce que cette chose, ce sérum, peut faire.
Mis à part renforcer le système immunitaire, décupler l'efficacité des sens et de la régénération avancée des cellules, on ne sait rien.
Cette chose peut rendre fou, ou tout simplement se propager pour devenir une maladie mortelle incontrôlable.
Tant que cet enfoiré sera libre, tout peut arriver. Surtout si le E-21 peut étendre l’espérance de vie.

Nous ne pourrons pas rester dans le désert si longtemps sans eau et sans nourriture.
Je ne sais pas combien de temps on va tenir loin de cette chose.


*

Des avions de chasse passent depuis un moment autour de la zone du complexe. Avec mes autres compères, nous ne savons pas s'ils protègent ou surveillent la zone. Peut-être sont-ils à la recherche de l'expérience. Je n'en sais rien.
Nous ne savons pas non plus où se trouve la ville la plus proche, étant donné qu'ils nous ont amenés à la base sans nous laisser voir la route.
On aurait pas dû participer à ces tests.
Modifier un composé de provenance inconnue avec d'autres composants, et un rayon ionisant... quelle idée absurde.
Pourquoi ai-je contribué à cette saloperie !

* -cette note est accompagnée d'un dessin, probablement ce dernier "spécimen"





18 commentaires:

  1. "Des avions de chasse passent depuis un moment autour de la zone du complexe."
    La SCP fondation o/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais arrêtez avec vos SCP ça n'a strictement rien à voir. Merde.

      Supprimer
    2. la SCP foundation est partout jeune sot.

      Supprimer
    3. C'est surtout que c'est de la merde et c'est kikoo de mélanger deux pastas espèce de crétin

      Supprimer
    4. Ce qui est kikoo c'est surtout ta réaction puérile, et on peu y ajouter ton orthographe.
      Puis un petit clin d'oeil à la Fondation venant d'une pasta ce serait amusant (d'ailleurs, ça a déjà été fait il me semble).

      Supprimer
    5. "et on peu y ajouter ton orthographe"

      Bon dieu j'ai rigolé comme un con devant mon pc. C'est bien beau de vouloir corriger quelqu'un, mais mec tu fais pire. Ensuite j'ai vu aucune fautes chez Anonyme du 12 Juin.

      Supprimer
    6. A peine on fait une faute de toute façon qu'on est traité de kikoo x)

      Supprimer
  2. Création des zombies??

    RépondreSupprimer
  3. Il est pas prêt de voir le jour le Captain Australia :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas la seule a avoir pensé à ca... Ca me rassure 8)

      Supprimer
  4. Et c'est pourquoi toute la faune veut vous tuer en Australie ~

    RépondreSupprimer
  5. Mouais , beaucoup trop longue à mon gout ...

    RépondreSupprimer
  6. Assez longue pour pas grand-chose.
    Et pas assez creepy, finalement ce sont juste des mecs à qui on a injecté un sérum du super-soldat, et il se défend quand on veut l'éliminer normal quoi.

    RépondreSupprimer
  7. sa ma fait penser a deadpool je sais pas pourquoi ^^

    RépondreSupprimer