Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 16 mars 2018

WoW-Hardcore

Vous connaissez sûrement World Of Warcraft. Enfin, vous en avez sans doute entendu parler. Il y a sûrement quelqu'un dans votre entourage qui y joue, ou qui y a joué, de façon occasionnelle, ou même intempestive. Pour ceux qui vivraient dans une grotte, World of Warcraft, ou WoW, est un MMORPG. Ce qui veut dire massively multiplayer online role-playing game, ou jeu en ligne massivement multijoueurs dans la langue de Molière.


C'est un jeu vidéo qui réunit des joueurs du monde entier, qui se retrouvent à combattre ensemble (ou bien les uns contre les autres) dans un monde ouvert, peuplé de créatures tout droit sorties de l'imaginaire Heroic Fantasy. Vous pouvez ainsi y jouer un nain, ou un orc, et rencontrer des elfes, des loups-garous et autres vachettes à l’aspect humanoïde. Le tout saupoudré de magie.


Le jeu existe depuis 2004, et des millions de joueurs jouent encore aujourd'hui quotidiennement. Pour certains, c'est juste un passe-temps. Pour d'autres, ça va beaucoup plus loin que ça : ils passent tellement de temps dans le jeu que leur vie devient celle de leur personnage. Ils n'ont plus aucun contact avec le monde extérieur. Souvent appelés "no life", ces cas sont assez rares, et malgré les clichés que peuvent diffuser les médias, les joueurs de World of Warcraft sont souvent des gens normaux ayant une vie de famille et un travail, et ils jouent pour s'amuser, comme n'importe quel jeu vidéo.


Bref, je vous ai présenté un peu le jeu, mais il est temps de passer aux choses sérieuses, car je sais que vous n'êtes pas ici pour lire des choses que vous saviez sûrement déjà, vous êtes là pour du contenu malsain, êtres pervers que vous êtes.


Ce qu'il faut savoir sur WoW, c'est qu'il faut payer pour y jouer. Environ 13€ par mois pour se connecter aux serveurs de Blizzard (l'éditeur du jeu). Vous trouvez ça peut-être un peu cher, mais vu le temps passé sur le jeu, c'est très vite rentabilisé. Surtout que depuis peu on peut payer avec des pièces d'or gagnées dans le jeu.
Mais beaucoup de gens ne veulent pas payer ces 13€ et avoir quand même accès au jeu. C'est pour cela qu'ont vu le jour les serveurs privés.
Ce sont des copies des serveurs originaux, où vous pourrez jouer au même jeu, sans avoir à payer l'abonnement mensuel. Une aubaine pour les joueurs sans le sou. Certes, le serveur privé sera toujours moins bien que l'officiel, avec des bugs en cascade et l'absence de mises à jour, mais malgré ça ces serveurs étaient très prisés.
Bien entendu, c'était un manque à gagner pour Blizzard, qui a fait la chasse à ces serveurs, et les a fait fermer un par un. Il en existe encore aujourd'hui, mais très peu, et nombre d'entre les survivants sont en litige avec Blizzard et devraient bientôt suivre ceux qui ont fermé.


Certains ont trouvé la parade. Il ne fallait plus que Blizzard puisse tracer ces serveurs et soit en mesure de contacter leurs gérants afin d'entamer des recours en justice contre eux pour les faire fermer. Ils ont donc ouvert des serveurs privés, mais ils l'ont fait sur le deep web.
Ainsi cachés de la vue de Blizzard, ils ne pouvaient être clôturés. Certes, il y avait beaucoup moins de joueurs que sur les officiels ou bien les serveurs privés sur le web normal, mais ils attiraient quand même du monde.


Ce qui nous amène à un serveur privé qui a beaucoup fait parler de lui sur le Deep web : WoW-Hardcore


Ce serveur n'avait pas beaucoup de différences avec les autres, hormis le fait qu'il était en mode Hardcore. Aussi appelé Iron Man Challenge sur WoW.
Si on devait résumer le principe en une phrase, cela serait : "La mort est définitive".
En effet, généralement sur les MMORPG, ou même les RPG tout court d'ailleurs, quand un personnage meurt, il peut continuer le jeu. Sur WoW, il suffisait, transformé en fantôme, de retrouver son cadavre pour ressusciter.


Le mode Hardcore ne permet pas cela. Si on meurt une fois, c'est terminé. Un des exemples les plus connus est sur un autre jeu édité par Blizzard, Diablo. On peut y créer un personnage en mode hardcore, et on n'a pas le droit à l'erreur. On meurt une fois, c'est fini. Que ce soit au début ou bien au bout de 700 heures de jeu. C'est très frustrant de tout perdre après avoir joué tant de temps, mais cela ajoute du piment au jeu, et certains adorent ça.


Le mode hardcore existe aussi sur les serveurs officiels de WoW, mais ce n'est pas un mode inclus dans le jeu. C'est géré par les joueurs eux-mêmes. Du coup, aucune fonction du jeu lui-même ne viendra obliger le joueur à suivre les règles du jeu. Si vous voulez un aperçu des règles du mode Hardcore sur WoW, en voici la liste :

"LE PLUS IMPORTANT : si jamais vous mourez, même UNE SEULE FOIS, votre personnage est éliminé du concours.


Règlement afférent à l’équipement :

Aucun équipement héritage n’est autorisé ;
Votre personnage ne peut être équipé que d’objets de qualité blanche ou grise (à l’exception des sacs) ;
Aucune amélioration d’objet n’est autorisée : enchantement, fil ensorcelé, dragonne sur les armes, etc.

Règlement afférent aux consommables :

Aucune amélioration « bien nourri » n’est autorisée. Seules la nourriture et les boissons de qualité blanche vendues par les marchands peuvent être consommées ;
Aucune amélioration d’objet n’est autorisée. Pas de parchemin, ni d’élixir, ni de flacon, etc. (à l’exception des objets de quête) ;
Aucune potion n’est autorisée (à l’exception des objets de quête).

Règlement afférent aux sorts et techniques :

Il est permis d’apprendre et d’utiliser les techniques de classes disponibles auprès de votre maître de classe (y compris les poisons de voleurs) ;
Il est interdit d’utiliser vos points de talent ou les points de talent du familier de votre personnage ;
Pas de spécialisation. Pas de glyphe.

Règlement afférent aux mécaniques de jeu :

Les avantages de guilde sont interdits. Si vous êtes membre d’une guilde, celle-ci doit être de niveau 1 ;
Pas de quêtes en groupe. Tous les combats doivent se faire en solo. Les groupes sont permis uniquement dans le but de commercer, d’emprunter un portail, etc ;
Champs de bataille et arènes interdits ;
Donjons et raids qui permettent de gagner de l’expérience : interdits. Tout point d’expérience gagné doit se faire dans le monde extérieur, en dehors des instances ;
Aucun add-on complémentaire permettant de faciliter les combats n’est autorisé (QuestHelper, Auctioneer, etc. sont acceptés, à vous de faire preuve de bon sens) ;
Aucun métier ni aucune compétence secondaire ne sont autorisés, à l’exception du secourisme ;
Il est interdit de recevoir de l’or et des objets de la part d’autres personnages *.
*Vous devez gagner seul vos propres pièces d’or et objets via les quêtes, le butin ramassé sur les monstres ou le commerce et l’hôtel des ventes."


-----------------


Pour revenir au serveur WoW-Hardcore, toutes ces règles étaient implémentées au jeu. Ce n'était plus géré par les joueurs, mais par le jeu lui-même.
À la création du personnage, chaque joueur recevait un courrier, dans le jeu, avec un récapitulatif des règles du mode hardcore. Chaque courrier était terminé par la phrase :

"LA MORT EST DEFINITIVE"


Après cela, le joueur pouvait commencer à jouer, mais se retrouvait bloqué au niveau des actions non permises par les règles. Par exemple, il n'était plus possible d'équiper des objets autres que de qualité ordinaire (objets blancs). Un message d'erreur s'affichait vous indiquant que selon les règles du serveur, cette action était impossible.


Et bien sûr, si votre personnage mourait, il n'y avait pas de fantôme pour vous permettre de récupérer votre corps et de ressusciter. Votre écran devenait noir, et un message apparaissait en rouge : "You died". Un peu comme dans le jeu Dark Souls, connu pour sa difficulté.


Une fois retourné au menu principal, il était également impossible de recréer un personnage. Seul votre ancien personnage apparaissait, avec la mention "Died" en rouge dessus.
C'était frustrant, mais cela avait l'air de plaire aux joueurs, car malgré le fait qu'il se trouvait sur le deep web, ce serveur a eu un petit succès. Il n'a pourtant été en ligne que quelques mois.
Il y a eu une phase d'inscriptions, où les joueurs réservaient une place sur le serveur pour pouvoir y jouer dès son ouverture, puis une fois qu'il y a eu suffisamment d’inscriptions, le serveur a ouvert ses portes, ne permettant plus aucune création de personnage par de nouveaux joueurs. Ainsi, le serveur est resté ouvert jusqu'à ce qu'il n'y ait plus un seul personnage vivant sur celui ci. Le dernier survivant, un chasseur troll de niveau 88, est mort dans la zone des terres de l'angoisse, en Pandarie. Après cela, le serveur a fermé ses portes, et il n'y a plus eu aucune trace de celui ci sur le web...


Alors, pourquoi en a-t-on autant parlé sur le deep web ? Alors qu'il n'avait duré qu'un peu plus d'un mois ? Parce que les joueurs avaient apprécié l’expérience ?


Il y a un peu de ça, mais l'affaire est beaucoup plus sombre. Quelques mois après la fermeture du serveur, les joueurs ayant joué sur celui-ci ont reçu un courrier de la part des propriétaires du serveur, cette fois à leur domicile.
Sachant qu'il ne fallait pas dévoiler ses données personnelles à l'inscription, c'était assez surprenant. Surtout sur le deep web.
Le courrier ne comprenait qu'une lettre, ainsi qu'une confiserie. Un bonbon à l'emballage rouge pour les joueurs dont le personnage se trouvait dans la horde, et un bonbon à l'emballage bleu pour les joueurs qui avaient servi dans l'alliance. Sur la lettre, une seule phrase, en rouge :

"LA MORT EST DÉFINITIVE"


Bien sûr, c’était trop louche, et malgré ce que les médias disent, les joueurs de jeux vidéos ne sont pas stupides. Pratiquement personne n'a touché au bonbon. Il faudrait être sacrément stupide pour manger un bonbon envoyé par un inconnu du deep web.

Et, évidemment, ils ont bien eu raison. Ces bonbons contenaient du poison. Certains l'ont découvert quand ils ont donné les bonbons à manger au chien de leur voisin. Des personnes peu scrupuleuses, certes. Le chien est mort quelques minutes après, pris de terribles convulsions.
Ça n'en est pas resté là. Toutes les semaines, les joueurs recevaient la même lettre. Avec les mêmes bonbons. Certains joueurs indiquaient même qu'ils avaient l'impression d'être surveillés et suivis la nuit. Un joueur affirme même avoir été obligé de quitter son domicile durant la nuit après avoir aperçu un homme cagoulé armé d'un couteau pénétrant dans sa chambre.
Bien sûr, la police a été prévenue, mais il n'y avait aucune raison de croire que cette agression était liée au serveur WoW-Hardcore.
Pour les courriers reçus, il n'y avait aucun moyen de remonter jusqu'à l'envoyeur. Aucune trace, aucune empreinte, du travail de pro.


Depuis, il y a de moins en moins de joueurs de ce serveur qui donnent des nouvelles sur le forum où j'ai connu cette histoire.
Sont-ils morts ? Ont-ils juste arrêté de se connecter à ce forum ? Je pense qu'on ne le saura jamais.


17 commentaires:

  1. 2 clichés,mais à part ça je n'ai pas d'avis,sinon, j'ai entendu parler d'un troll qui s'appelle first,c'est quoi?

    RépondreSupprimer
  2. C'est normal qu'il nous traité de pervers?

    RépondreSupprimer
  3. Ça aurait été marrant de créer une histoire de suicide collectif, Ça aurait ajouté du peps à l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mi good!!j'ai perdu!
      La vie n'en vaut plus la peine si je ne peux plus revenir dans le jeu,adieu tout le monde.

      Supprimer
    2. Whoa! (sans mauvais jeu de mots)
      Cette creepypasta est vraiment bien trouvée! Le seul défaut que je pourrai noter est le fait que le narrateur s'attarde un peu trop, à mon goût, sur les règles du mode Hardcore, je pense qu'un résumé synthétique aurait amplement suffit. Mais encore une fois, ce n'est qu'un petit détail, la creepypasta est, en elle-même, très agréable à lire et nous laisse imaginer la suite. Bravo à l'auteur !

      Supprimer
    3. Très marrant, quel sens de l'humour

      Supprimer
    4. Je me suis pas trop cassé la tête je l'avoue, mais franchement,qui se suicidé à cause d'un jeu?






      Supprimer
  4. Quand on lit la premiere fois la phrase "la mort est définitive", et qu'on sait qu'on est sur un site de creepypasta, la fin est un peu prévisible mais sinon creepypasta sympas et efficace.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais disons qu’on s’y attendait tous un peu, mais bon...

      Supprimer
  5. Sympathique cette pasta... Dame Sylvanas serait venue récolter les âmes de ces joueurs pour agrandir sa communauté de banshees ^^

    RépondreSupprimer
  6. J'ai passé les paragraphes avec les règles, je les ai trouvé pas mal longs et pas vraiment utiles, un petit résumé aurait suffit. mais elle est vraiment sympa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, je rajouterai juste que vers la fin j'ai eu une sensation de vide.

      Supprimer
  7. Je trouve la fin vraiment baclé pour le coups! :/

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. Enfaite le serv se déroulait comme un Battle Royal mais uniquement en pve (player versus environnement ou en fr joueur contre environnement) la creepypasta est agréable à lire sauf que comme beaucoup de commentaires avant je trouve que la partie présentation et réglé sont trop longue

    RépondreSupprimer