Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

dimanche 1 septembre 2013

Légende et faits divers de Villeneuve-de-la-Chaux - Vol.1

Je pense que ce site est le meilleur endroit pour conter les légendes (voire faits divers) horrifiques de ce petit village appelé Villeneuve-de-la-Chaux, c'est pourquoi je vais, après une petite introduction, vous raconter deux de ces légendes (il est possible que j'en raconte deux autres suivant les commentaires).

Villeneuve de la Chaux est un trop petit village pour être vraiment connu (pour information celui-ci se situe après Veynes dans les Hautes-Alpes, tout près de chez moi, mais c'est une autre histoire); et pourtant, avec tout ce qui s'y passe, sa notoriété devrait "exploser". Même les experts du paranormal n'ont eu vent des évènements surnaturels qui s'y déroulent.

Évènements tragiques et mystérieux se déroulant plusieurs fois en une année, les villageois préfèrent encore en rire et surnomment leur village "le Sabot du Diable". Passons désormais aux choses sérieuses...

Cette première légende est de loin la plus connue...
La petite fille dans le chêne.
C'est une histoire qui s'est déroulée début Janvier 2010.

C'est juste après le réveillon du nouvel an, après que les douze coups de minuit aient retenti, que le village a déploré la disparition de la petite Marie-France, 4 ans au moment des faits, sa mère l'ayant laissée sans surveillance un moment pour souhaiter la bonne année aux autres personnes.

Une battue avait été lancée le matin même et avait débouché à la découverte du corps de Marie, pendu à un arbre par plusieurs fils à la manière d'un pantin. Ses yeux avaient été remplacés par deux boutons de couture de couleurs différentes, un noir et un blanc. Ses cheveux étaient tressés, elle portait une petite robe blanche et était maquillée. Autour de l'arbre et malgré la neige aucune trace de pas si ce n'est les traces des pieds nus de Marie.

Certaines personnes s'étant aventurées (de nuit comme de jour!) dans la foret jusqu'à l'arbre où la petite avait été retrouvée, ils auraient eu la peur de leur vie en voyant le fantôme de la petite fille, se balançant au gré du vent, chanter une comptine effrayante dont voici la retranscription:

Ainsi font, font, font, Les petites marionnettes, Ainsi font, font, font, Trois p'tits tours et puis s'en vont.
 
Les mains aux cous, Tordez, tordez, marionnettes, Les mains aux cous, Marionnettes, recommencez.
 
Les jambes fracassées, Dansez, dansez, marionnettes, Les jambes fracassées, Marionnettes, recommencez.
 
Puis le front brisé, Pleurez, Pleurez, marionnettes, Puis le front brisé, Marionnettes, recommencez.
 
Ainsi font, font, font, Les petites marionnettes, Ainsi font, font, font, Trois p'tits morts et puis s'en vont.
 
Et elles tueront, Les petites marionnettes, Et elles tueront, Quand les enfants les verront...



Voilà pour la première légende, passons maintenant à la seconde...
Palchi le créateur d'épouvantails.
Une légende plus ancienne, mais qui a encore quelque répercutions de nos jours.

Jusqu'en 1954 il y avait une ferme à la sortie du village, elle était habitée par un homme appelé Paul Meschi. Cet homme vivait seul et passait son temps à s'occuper de ses animaux, mais aussi à créer des épouvantails.

Lorsqu'il mourut de vieillesse à l'âge de 87 ans, la ferme fut laissée totalement à l'abandon. Seuls, les animaux furent récupérés. Paul Meschi fut oublié, jusqu'à ce que 30 plus tard, en 1984, des évènements troublants firent leur apparition. Juste après le coucher du soleil, de nombreux villageois eurent l'étrange impression d'entendre du bruit dans la ferme, des bruits d'outils; certains disaient même qu'ils voyaient passer derrière les carreaux noirâtres de la ferme, une silhouette. Tous les anciens pensèrent immédiatement au retour de Paul et on abrégea alors son nom en Palchi.

Mais les évènements ne s'arrêtent pas là. Les habitants ont commencé à se plaindre de vols de vêtements et de planches de bois. Et le soir venu, la plupart des villageois racontent avoir entendu quelque chose gratter aux volets ou taper aux fenêtres. Certains racontent même avoir vu une procession d'épouvantails longer les murs des maisons, à sa tête, une ombre...

Certains témoins décrivent les épouvantails comme monstrueux, effrayants. Certains avaient la tête faite à partir de citrouilles sculptées comme durant Halloween, un sourire monstrueux sur le visage. D'autres avaient une tête faite avec des crânes (ce qui "expliquerait" les pillages de tombes à cette époque); quant à certains, le visage était peint sur de lourdes boules de bois.

La description d'un épouvantail revient souvent, un épouvantail placé en tête du cortège, juste derrière l'ombre. Mme MARRON le décrit ainsi: " il mesurait sans doute 1m80, et dépassait en taille chacun des autres épouvantails. Sa tête était faite d'une citrouilles creuse, il y avait sans doute une bougie à l'intérieur; il portait un long manteau noir, et dans ses mains une faux pour tailler le blé. Celui ci semblait pouvoir bouger plus que les autres, en effet j'ai eu la peur de ma vie lorsqu'il s'est tourné vers moi comme s'il m'avait "senti", son sourire s'est alors agrandi et il m'a fait une révérence..."

Des cortèges identiques ont été vus dans le village, deux fois en 20 ans. Et malgré les évènements étranges qui se déroulent dans ce village, de nombreuses personnes envisagent la thèse du canular, en avançant que Mme MARRON n'est plus toute jeune et qu'elle aurait parfaitement pu halluciner.

Voilà, je vous ai raconté 2 histoires sur ce joli village, peut-être aurai-je l'occasion d'en raconter deux autres. Ce village est très peu connu et je m'en étonne encore, selon moi c'est surement parce que... Les voies du seigneur des ténèbres sont impénétrables...

A suivre ?

11 commentaires:

  1. Vraiment pas mal, continue comme ça Tripoda.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur est Vlad the Impaler, je n'ai fait que publier. Entre parenthèses, Razor Jim est de lui, aussi...

      Supprimer
    2. La creepy était française ou anglaise à l'origine ? Parce que ça se passe en France, et qu’apparemment ces légendes sont vraiment racontées là-bas :) (je suis curieuse)

      Supprimer
  2. J'aimerai bien voir la suite.

    RépondreSupprimer
  3. Cette pasta est génial
    Il faut à tout pris une suite*^*

    RépondreSupprimer
  4. j'habitais a Villeneuve-de-la-Chaux est les legendes existe bien le coup des epouventail mon pere me l'avais raconter en me disant qu'il me mangerais si je fesait trop de connerie

    RépondreSupprimer
  5. MDR Philippe, c'était cool ?

    RépondreSupprimer
  6. non je flippais comme une m#rde la nuit

    RépondreSupprimer
  7. après"Jeff the killer", c'est la meilleure creepypasta ne concernant pas les jeux vidéo que j'ai lue sur ce site!!!!!!!!!!!!!! j'espère qu'il y a une suite! !!♡♡♡♥♥♥

    RépondreSupprimer