Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

vendredi 3 janvier 2014

Symétrie

J'adore la symétrie, je ne sais pas exactement pourquoi, mais je l'aime depuis que je suis gamin. La plupart des enfants sont désordonnés et étourdis en ce qui concerne leurs affaires. Pas moi. Je savais que tout avait une place, et dans ma chambre, tout était là où il fallait. Mes grands-parents n'avaient pas "ça", mes parents non plus.


 Pas une seule personne dans ma famille n'avait "ça". J'ai commencé à le qualifier de "ça" parce que je crois vraiment que c'est quelque chose en moi. Un passager clandestin qui ne devrait pas être là, mais qui vit à l'intérieur de moi. C'est un besoin, un désir d'être parfait; parfait sur les deux côtés.


 En tant qu'adulte, je suis arrivé à un point où je ne peux pas vivre normalement. Je ne peux pas garder un emploi. Les femmes ne restent pas avec moi, parce qu'elles ne peuvent pas gérer ça. Honnêtement, je m'en fiche quand elles partent : elles sont désordonnées et rendent les choses difficiles.


 Elles roulent sur mon côté du lit au lieu de rester du leur. Elles laissent la vaisselle d'un côté de l'évier, mais pas de l'autre. Je ne peux plus travailler, alors quand elles partent pour la journée, je dois rester à la maison et tout ranger. C'est un soulagement quand elles partent pour de bon.


 Ce sentiment ne dure jamais, pourtant. Finalement, ça revient et c'est quelque chose d'autre qui doit être arrangé. Vous vous demandez peut-être pourquoi je cherche des débuts de relations si je ne peux pas les supporter ? Et bien, il est difficile pour moi de dormir au milieu du lit, toute la nuit, sans bouger.


 Outre le problème des relations, ma vie est à peu près en ordre. Je dis à peu près, parce qu'il y a un dernier problème qui doit être traité. Vous voyez, j'ai ce qu'on appelle heterochromia iridum, ou deux iris de couleurs différentes. Mon œil droit est bleu bleuet, mon œil gauche vert pâle.






 Toute ma famille a les yeux bleu bleuet, sauf moi. Mon œil vert est détraqué. Il me rend... déséquilibré. Chaque fois que je me regarde dans le miroir, ça me fixe. C'est tout ce à quoi je pense maintenant. Tout est à sa place, sauf ma petite erreur verte.






 Ça n'a pas fait mal, au début, quand j'ai enfoncé la cuillère sous mon œil. Ça n'a même pas fait mal quand j'ai éjecté l'œil et qu'il pendait à ma joue. Était-ce le choc qui maintenait la douleur ou était-ce... ça ?


 J'ai coupé le nerf optique et j'ai touché les liquides chauds qui coulaient le long de mon visage. Ma vision était réduite de moitié, c'était une étrange sensation. Ce qui restait de la chair qui pendait, je l'ai placé dans le nouveau trou.


 J'ai pansé la plaie, rincé la cuillère, et je suis parti dormir. Je me suis réveillé, heureux. Je n'avais jamais aussi bien dormi depuis des années, c'était finalement fait. J'étais symétrique.


 Je suis sorti du lit et j’ai titubé jusqu'à la salle de bain. Mon corps me faisait mal, et ma tête était en feu. J'ai appuyé sur l'interrupteur de la salle de bain, et la lumière était aveuglante. J'ai lentement levé le pansement qui était imbibé de sang et qui collait à mon visage comme du scotch.


 Quand j'ai levé les yeux vers le miroir, mon estomac s'est retourné. C'est alors seulement que j'ai réalisé ce que je m'étais fait et je ne pouvais pas y croire. Il y avait un trou au côté gauche de mon visage, mais pas au droit.


 J'étais déséquilibré. Encore. C'était beaucoup plus difficile de sortir le deuxième œil. Mes mains tremblaient, et quand j'enfonçais la cuillère, je me suis raté plusieurs fois, perforant ma pupille trois fois avant que je la mette au bon endroit.


 Une fois l'œil éjecté, j'ai tendu mes ciseaux pour finir le travail. Le sang de la nuit précédente avait séché sur les lames, de telle sorte que les ciseaux ne coupaient pas bien. Vous savez, quand vous étiez gosses à l'école primaire et que votre professeur vous faisait couper des papiers pour des projets artistiques, aviez-vous déjà essayé de couper trois morceaux à la fois ?


Les ciseaux ne coupaient pas, les lames se pliaient et le papier restait coincé entre elles. C'est ce qui s'est passé avec mon œil. Le nerf optique était coincé entre les deux lames. Il était coincé. Et alors que je tentais désespérément et frénétiquement de le couper, j'ai glissé sur le sang et suis tombé.


 J'ai eu le réflexe d'abandonner mon œil pour tenter d'amortir la chute avec ma main, le poids des ciseaux collés sur mon nerf optique était insupportable. Je savais que je ne pourrais pas le supporter assez longtemps pour me rendre à la cuisine et prendre un couteau.


 Alors j'ai tiré, j'ai tiré tout droit devant moi. J'ai senti la déchirure de la chair à l'intérieur de mon crâne. Je l'ai senti se déchirer et j'ai craché du sang partout. Je savais que je pleurais, mais je ne savais pas si c'était des larmes de sang ou du fluide oculaire.


 Quand j'ai entendu un claquement humide de chair contre le carrelage, j'ai su que j'en avais fini. J'ai su que "ça" était finit. Je pouvais maintenant vivre ma vie sans voir les gens affreux et désordonnés et leurs vies inégales.


 Le soulagement m'envahit et je savais qu'il durerait pour toujours cette fois. Je n'avais jamais ressenti ça avant, jamais eu autant d'espoir. Alors que je gisais dans ma salle de bain, sur le carrelage froid, humide et collant, j'ai souri pour la première fois depuis des années.




Traduction: JimSlytherin

Creepypasta originale ici

Le jeune Chucky l'a découverte à travers cette vidéo de la chaîne youtube Antichromatique consacrée aux histoires d'horreur narrées (je sais plus si je dois les appeler podcasts ou pas; sans doute non). Entendre la voix du type qui se charcute facilite grandement l'immersion; paraît aussi qu'il a rajouté des bruits dégueu pour faire plus vrai. Quoiqu'il en soit, il m'est avis que c'est une chaîne à suivre.


18 commentaires:

  1. Elle m'a beaucoup plus dégoûtée qu'effrayée, par contre, elle m'a plus effrayée que conjuring, que je viens de voir.
    Bon par contre c'est un peu mal amené je trouve, le TOC, je suppose qu'on peut appeler ça comme ça, est assez cohérent mais par contre pour moi il aurait dû s'arracher les deux yeux en même temps. Il savait qu'il allait être d'autant plus assymétrique en s'enlevant un oeil. Enfin j'en sais rien il est tard j'ai surement mal compris. Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'astuce réside dans le fait qu'il commence l'opération par une bourde (assez énorme je dois dire, mais elle sert la suite): elle met en lumière toute la difficulté de l'arrachage du second oeil, et avant ça la frustration de découvrir l'erreur. La frustration, oui, ça ajoute bien au dégoût qu'inspire le texte je trouve.

      Supprimer
  2. J'aime bien le fait que ce sois raconté a la façons du psychopathe. Alors que si on le lirais de la façons d'un enquêteur sa serais plutôt: "Un psychopathe c'est arracher les yeux a cause de certains troubles mentaux." Alors que la on vois bien que le mec avais c'est raison.

    RépondreSupprimer
  3. Encore après la lecture... Je ressens une pointe remuer dans mon coeur, entrain d'essayer de le ressortir de mon torse... Cette creepypasta n'est pas effrayante du tout... Elle est d'un autre genre, elle m'a juste... Comment dire... Tapée dans l'oeil et touchée en plein coeur...

    RépondreSupprimer
  4. Je ne comprend pas ce mec moi je rêve au contraire d'avoir des yeux de couleurs différentes c est trop stylé. Vachement degueux et j'imagine sans pb la scène, merci les cours d'anat en médecine X(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est beau...pour les gens qui aprrecient d'avoir deux yeux différents mais si t'as pas compris même si il l a répéter maintes fois, il déteste quand les choses ne sont pas symétriques...et avoir les yeux de couleurs différentes c'est un comble pour lui!

      Supprimer
  5. perso, je sais comment il a fait le bruitage de l'oeil ^^

    RépondreSupprimer
  6. Encore un gars qui connaît pas les lentilles de contact (ok je sors)

    RépondreSupprimer
  7. Les bruitages dans la vidéo sont absolument dégueulasses, mais j'adore. x)

    RépondreSupprimer
  8. Death The Kid, Est-ce que c'est toi ?

    *rire*

    Cette creepypasta est vraiment bien, dérangeante à souhait mais pas mal dégueulasse quand même, s'imaginer l'homme retirer ses yeux de ses orbites.. Nyé.

    #Takano

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mo aussi j'ai pensé à Soul eater =D

      Supprimer
  9. Quand je lis, j'ai tendance à m'imaginer la scène dans la tête. Cette creepypasta est vraiment dégueulasse. J'adore x)
    Je trouve qu'il y a une réelle histoire, j'veux dire ... Il ne s'arrache pas l’œil parce qu'il est fou, il a une raison bien précise. C'est ça qui est bien :3

    RépondreSupprimer
  10. j'ai fait pareil et s'est tellement génial!! mais moi a la diference,j'avai un couteau pour chaque oeuil (et que je les ai mangés)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais comment pour écrire ?

      Supprimer
    2. Tu sais que tu as des "barrettes" sur les touches F et J et qui permet de placer tes deux index dessus ? Et que si tu connais un minimum un clavier PC tu es capable d'écrire sans regarder où tu mets tes doigts ^^

      Supprimer
  11. Ah nan pas les yeux!! Je suis douillet là dessus 😖! Mais sinon excellent le truc du mec psychotique qui veut que tout soit parfait

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour ! Je n'ai pas encore lu cette pasta mais je poste ici au hasard. Une chose me dérange lorsque je navigue sur le site version portable. Serai t'Il possible de pouvoir trier les pasta par note ou nombre de vue ? Pour mettre les plus creepy et les plus connue en avant ? J'espère que mon idée sera prise en compte !

    RépondreSupprimer