Disclaimer

DISCLAIMER
Les contenus proposés sur ce site sont déconseillés aux personnes sensibles et aux mineurs de moins de 12 ans.
Nous encourageons largement les pratiques répréhensibles qui y sont décrites.
Consultez la page À propos pour plus de détails.

Script générateur de phrases

samedi 25 janvier 2014

Valse avec les créatures de l'obscurité

L'obscurité, comme les abysses ou la mort, est un "territoire" pratiquement inconnu dont on ne sait ce qui s'y cache vraiment. De nombreuses légendes ont été racontées à des enfants "naïfs". Ils se sont posé des questions auxquelles la plupart des personnes seraient tentées de répondre par un: "NON!!" Et pourtant, des gens sont encore effrayés à l'idée de se retrouver dans l'obscurité la plus totale, et les questions de ces enfants "naïfs" ont persisté...



Des yeux remplis de malice et d'horreur nous fixent-ils dans le noir? Des créatures, visqueuse et rampantes, évoluent-t-elles sous notre lit ? D'où vient ce bruit étrange qui résonne dans la maison?... Tant de questions... que j'ai voulu en savoir plus. J'ai voulu savoir ce qui se cachait dans ma chambre pendant que je dormais. Je suis resté près d'une heure dans le noir le plus complet. Je me suis posé des tas de questions durant cette expérience terrifiante.
Il est temps pour vous de me suivre dans ce voyage... une chanson de Metallica vous explique exactement ce que vous devez faire :



"Exit light
Enter night
Take my hand
We're off to never never-land...
"


J'ai donc fait l'expérience de rester immobile durant une heure dans le noir le plus complet, au milieu de mon lit, loin de toute sa chaleur et de la douce protection que celui-ci pouvait me procurer.
J'étais donc assis sur mon lit, au milieu de ma chambre, pas une lumière ne filtrait à travers les volets et aucun bruit ne parvenait à mes oreilles.


Et dans cette aveuglante obscurité, on en vient à décupler notre ouïe et à entendre le moindre petit bruit, jusqu'à percevoir ce que l'on croit être des bruits de pas mais qui n'est en réalité que le battement du sang dans nos tympans. Nos oreilles bourdonnent inlassablement avant de se calmer.
Bientôt une voiture passe et ses phares éclairent furtivement l'intérieur de la chambre. Produisant un flash lumineux qui dessine alors sur les murs glacés des ombres distordues ou humanoïdes, celles-ci  figées comme des vautours attendant de fondre sur une proie. Ce moment n'a duré qu'une seconde et pourtant notre paranoïa a déjà pris le dessus sur notre raison.


Les yeux commencent à fatiguer et rapidement ceux-ci partent dans un certain délire visuel. D'un côté ma vue périphérique semble voir des ombres bouger rapidement, alors que ma vision de face aperçoit un flash lumineux. Je veux crier de surprise, de peur, mais je me retiens, finalement il n'y a pas de quoi paniquer.
Puis à nouveau j'entends des bruits de grincements, des couinements comme ceux de la porte de ma chambre. Je me mets en position fœtale, je ferme les yeux... mon coeur bat de plus en plus vite, je n'ose plus avaler de salive, comme si ce geste banal allait déchaîner "la créature" qui entrait dans ma chambre. Je me décide à ouvrir un œil... une lumière! ... Une voiture. J'ouvre les deux yeux. Plus rien.


Finalement toujours au milieu de mon lit sans sa douce protection, alors que je parvenais à me calmer, je me retrouvais ceint par la douce étreinte de l'obscurité. Et c'est dans ces moments-là que l'on a l'impression qu'une meute de créatures sanguinaires va se jeter sur nous, les moindres bruits deviennent des créatures monstrueuses et chaque grattement, chaque petit picotement sur notre peau devient les griffes d'une créature dont les mains serpentent sur notre jambe ou agrippent notre bras. Et c'est là que les sueurs froides commencent à couler par tous les pores de notre peau.
Et puis finalement je me décidai à allumer ma lampe de chevet... et il n'y avait rien... à moins que ces créatures, fussent-elles à ce point dangereuses, aient été détruites par cette lumière transperçante?







Je soufflai. Non, il n'y avait rien dans ma chambre, rien d'autre que mon reflet souriant dans le miroir en face de mon lit...

6 commentaires:

  1. Il existe dans un laboratoire une pièce dont les revêtement muraux isole quasi parfaitement de manière sonore . Il parait alors que l on peut entendre tout les bruit interne au corps. Sinon moi tu me met dans l'obscurité de ma chambre je dort direct :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment tu fais pour dormir ?

      Supprimer
  2. Pas mal, mais c'est vrais que l'on peut anticiper la fin dans ce genre de creepypasta toujours les même à priori...

    RépondreSupprimer
  3. Y'a du Metallica dans ta pasta... BEST STORY EVER !

    RépondreSupprimer
  4. Comment les phares d'une voiture qui passe peuvent éclairer l'intérieur de la chambre si "pas une lumière ne filtrait à travers les volets" ?
    Sinon très bonne pasta

    RépondreSupprimer